Quels sont les apports de votre expérience?

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
Auteur
11166 vues - 180 réponses - 3 j'aime - 36 abonnés

Argamelle

Membre d'honneur

Trust : 507  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1356
Quels sont les apports de votre expérience?
Posté le 13/12/2017 à 16h02

Je n'ai pas trouvé mieux comme titre ... :/

Je suis dans un centre équestre ou le personnel a beaucoup d'expérience, et essaye de la transmettre.
Nous avons souvent des remarques sur la meilleure manière de faire ceci ou cela, à cause de ...

comme exemple, j'ai :
- ne passe pas le licol uniquement sur l'encolure , si le cheval tire il se brise la nuque
- la muserolle doit être plus serrée, sinon ça frotte et ça fait des blessures
- avec XXXX commence au trot, sinon il va chauffer
...
j'ai des tas d'exemples en tête, surtout sur la sécurité

parfois ce sont des gestes "de bases" (et j'ai besoin qu'on me rappelle pourquoi on fait ça comme ça), parfois j'aurais pu y penser, parfois non.
Bon, ce qui m'irrite, c'est que ces remarques là ne sont notées nulle part sur les manuels, et moi je ne les apprends que lorsque la gérante me les dit. C'est pénible.


je voudrais que les cavaliers notifient dans ce post, les actions qu'ils effectuent différemment désormais, car ils ont vécu/entendu/anticipé une situation dangereuse

si vous pouvez mettre le descriptif de l'incident et les causes si vous les connaissez? Les gestes que vous effectuez spécifiquement pour tel ou tel cheval? Les choses auquel vous faite scrupuleusement attention maintenant car mauvais souvenir?

Par exemple moi :
Une des juments du centre équestre mord au boxe. Personnellement je n'avais rencontré que des chevaux qui "faisaient semblant" genre pour impressionner en gros. Un jour j'ai vu arriver sa cavalière avec une grosse blessure au bras. Maintenant je sais que parfois certains chevaux "ne font pas semblant", et je garde toujours un bras ou une main sur l'encolure ou le dos de cette jument quand je la panse, pour mieux sentir et anticiper les mouvements brusques. Je ne lui tourne plus le dos non plus.

Édité par argamelle le 14-12-2017 à 21h48

Badmonster

Membre ELITE Or

Trust : 183  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 9116
0 j'aime    
Quels sont les apports de votre expérience?
Posté le 17/12/2017 à 11h41

Et la bombe ! Astuce pas si chère que ça pour sauver sa peau en cas de chute... Et pourtant !
Je suis propriétaire depuis une petite dizaine d'années, les fois où j'ai monté sans bombe se comptent sur les doigts d'une main.

Chaussures fermées toujours. Ma jument m'a écrasé le pied, orteil cassé, fracture ouverte, l'orteil était à moitié détaché du pied... Alors que j'avais des chaussures fermées. Pas des boots, mais des chaussures fermées. Si j'avais étais en sandales... RIP.

Je ne ferme pas toujours la carrière, c'est vrai que c'est une erreur.

Ficelle de lieuse dédoublée à l'attache pour être sûr qu'elle casse si le cheval tire.

Eviter de descendre en balade si ce n'est pas nécessaire.. Le cheval qui se barre à travers champs ou traverse la route... Aie aie aie. ça m'arrive de descendre si ma jument a vraiment peur de quelque chose, mais je fais très très attention.

Ne jamais enrouler une longe ou les rênes autour de sa main, ça paraît évident mais quand même.

Ardennesacheval

Membre VIP

Trust : 114  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3853
0 j'aime    
Quels sont les apports de votre expérience?
Posté le 17/12/2017 à 11h47

oui la longe des fois, on la prend comme elle vient et il s'avère qu'elle fait des boucles...

pour descendre en balade, ça dépend du cheval, moi j'ai une meilleure maitrise à pied qu'à cheval, et pis j'adore marcher, et lors des longues sorties, faire 15 min à pied au départ, 15 min à pied au retour, et 15min à pied toutes les 2H c'est bien pour lui et pour moi. Toutes les descentes difficiles, longues, pentues, caillouteuses, boueuses = glissantes, à pied aussi, pour ménager les jarrets.

Mraaw

Maître
    

Trust : 237  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1082
1 j'aime    
Quels sont les apports de votre expérience?
Posté le 17/12/2017 à 13h35

En extérieur, en situation "peur", j'évite un maximum de descendre pour plusieurs raisons :
- Plus de contrôle à cheval qu'à pied
- Moins de risque de séparation et de cheval en fuite
- Position haute pour meilleure visibilité
- Et SURTOUT PAS SUR LA ROUTE. Déjà vu malheureusement : "Ohlala mon cheval n'est pas à l'aise au bord de la route, vite je descends" Bah la descente, côté gauche, PAF la voiture. Et cheval qui se décale dans le fossé. Tout gagné !
- J'ai aussi vu des chevaux tellement apeurés qu'ils en oubliaient le cavalier, et quand le cavalier descend souvent rapidement : "ohhhhh un truc me saute dessus!!"

Mais évidemment ça n'empêche pas de descendre pour soulager preux destrier et marcher à côté en situation normale.
Je suis d'accord avec l'éducation façon TREC pour tous les chevaux, peu importe le niveau et la discipline :
Immobilité au montoir, à distance, à la descente, montoir à gauche ou à droite, direction allures et saut à pied ainsi qu'à cheval, être attaché près d'autres chevaux, donner les pieds... Et surtout désensibilisation à tout et n'importe quoi, que ce soit sonore visuel ou tactile (passage dans l'eau, sur sols différents...)

Je ne garde jamais le pied à l'étrier en descendant, si le cheval bouge à ce moment là (et ça arrive assez souvent), j'y reste bloquée, et dans une position pas sympa, surtout si le dit cheval est un peu grand.

Espace de travail fermé, on évite les réactions en chaîne après une chute... (Sauf si cheval trouve que sauter la barrière ne pose pas de soucis )

Je n'ai jamais eu le cas mais je trouve ça super dangereux de panser/seller/attacher un cheval dans une allée... Passage d'humain, de chevaux, de chiens... Pour 10 sec le temps d'attraper un truc à côté pourquoi pas, c'est comme la différence entre arrêt et stationnement en voiture

J'ai les chevaux au pré, j'ai toujours un licol + une longe par cheval à l'entrée du pré mais aussi aux écuries, en cas d'escapade, ça évite de devoir courir au pré (vide) puis d'aller attraper cheval souvent à l'opposé. Ça évite aussi les oublis de licol aux écuries en ayant besoin de tenir un cheval au pré.

Sinon grosse astuce vue dans le club à côté de chez moi et que j'applique à la maison : pré avec accès direct aux écuries. A l'heure du grain, on met toutes les rations, on ouvre toutes les portes de box, et on ouvre l'accès au pré, chaque cheval file dans SON box.
Ça implique un apprentissage, que chaque cheval ait assez de nourriture pour ne pas avoir envie de ressortir trop vite, et des écuries sans rien qui traîne. Mais pour un petit groupe de chevaux, qu'est-ce que c'est pratique ! Une seule personne peut rentrer une dizaine de chevaux d'un coup. Y'a plus qu'à fermer les portes en passant. Et pour ressortir, même chose, y'a qu'à ouvrir la porte et envoyer dehors.
C'est assez impressionnant, les chevaux arrivent plutôt au trot qu'au pas !
Par contre dans ce club, l'arrivée se faisait en ligne droite, les chevaux arrivaient même au galop, c'est plus problématique. J'ai résolu le truc en aménageant mes écuries pour obliger un passage au pas : pente + lamelles plastiques verticales à la porte + angle droit à l'intérieur + demi-tour dans le box pour aller à la mangeoire.

Badmonster

Membre ELITE Or

Trust : 183  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 9116
0 j'aime    
Quels sont les apports de votre expérience?
Posté le 17/12/2017 à 13h39

Ils font ça au club.. les poneys au pré sont attachés dans un petit bois les jours de club, on met les rations au pied de chaque arbre, on ouvre le pré. .. et chaque poney vient se ranger à son arbre

Agentmulder

Membre d'honneur
   

Trust : 8  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2526
0 j'aime    
Quels sont les apports de votre expérience?
Posté le 17/12/2017 à 15h00

Ton sujet est intéressant.
Je suis dans une écurie où:
- les portes des boxes sont systématiquement refermées après la sortie d'un cheval, afin d'éviter des accidents (porte qui se ferme vers un cheval, peur etc).
- les anses des seaux destinés à nourrir le cheval ou à lui donner à boire dans un paddock sont retirées (risque de passer l'anse dans un pied ou de se blesser la nez ou la bouche avec, effet hameçon!)
- les filets à foin sont fixés le plus haut possible et repliés afin d'éviter qu'un cheval puisse, en grattant, s'y coincer un antérieur (déjà vu).
- comme beaucoup l'ont dit aussi, on ne met jamais le licol en collier pour mettre le filet, on enlève le licol. On travaille à ce que le cheval reste calme et immobile licol retiré.
- on évite de préparer le cheval dans le box afin d'éviter que, porte poussée mais non fermée, il la force et s'échappe. D'une manière générale l'idée est aussi que le box soit un espace de tranquillité pour le cheval après sa journée de pré et son travail.

Par ailleurs, je ne mène pas en main un cheval avec une longe de moins de 3,50 m (type longe etho courte), depuis que j'ai eu une jeune de deux ans très peu manipulée, capable de fuser en dégageant les postérieurs derrières. Cela permet d'aller avec le cheval, de pivoter, de se dégager, tout en ne lâchant pas.

Je ferme toujours les espaces de travail, carrière ou manège. C'est toujours le jour où on ne ferme pas qu'on tombe et qu'un accident arrive.

Je ne vais pas dehors sans téléphone.

Unecavaliere

Expert
   

Trust : 50  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 686
0 j'aime    
Quels sont les apports de votre expérience?
Posté le 17/12/2017 à 15h26

ender je ne passe jamais la queue dans le couvre-rein même si j’ai quasiment toujours la possibilité de le faire... et j’ai pas de problème de couvre-rein qui part d’un côté. Beaucoup plus simple à enlever quand la queue n’est pas passée, pour ne pas le garder une fois que le cheval est échauffé.

Pas d’astuce qui me vient en tête pour l’instant mais le post est intéressant ^^

Ender

Membre d'honneur
   

Trust : 154  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2602
1 j'aime    
Quels sont les apports de votre expérience?
Posté le 17/12/2017 à 15h31


unecavaliere a écrit le 17/12/2017 à 15h26:
@ender je ne passe jamais la queue dans le couvre-rein même si j’ai quasiment toujours la possibilité de le faire... et j’ai pas de problème de couvre-rein qui part d’un côté. Beaucoup plus simple à enlever quand la queue n’est pas passée, pour ne pas le garder une fois que le cheval est échauffé.

Pas d’astuce qui me vient en tête pour l’instant mais le post est intéressant ^^


Mais tu fais comme tu veux.

Corleone

Membre VIP
  

Trust : 367  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4569
3 j'aime    
Quels sont les apports de votre expérience?
Posté le 18/12/2017 à 07h38


unecavaliere a écrit le 17/12/2017 à 15h26:
@ender je ne passe jamais la queue dans le couvre-rein même si j’ai quasiment toujours la possibilité de le faire... et j’ai pas de problème de couvre-rein qui part d’un côté. Beaucoup plus simple à enlever quand la queue n’est pas passée, pour ne pas le garder une fois que le cheval est échauffé.

Pas d’astuce qui me vient en tête pour l’instant mais le post est intéressant ^^

Pour ma part, toujours la ficelle ! Un coup de vent et bonjour couvre-reins et cheval en goguette. Ça s'émeut de las grand chose ces grosses bêtes-là

En tout cas, je vois que le sujet "préparer au box ou dans l'allée" divise toujours autant ^^

Ladygodiva

Membre ELITE Or
  

Trust : 438  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 47151
1 j'aime    
Quels sont les apports de votre expérience?
Posté le 18/12/2017 à 08h30

Je passe l'attache du couvre rein toujours sous la queue. Parce que si mon cheval pète en l'air le couvre rein reste en place. Et un couvre rein qui reste en place fait moins de dégâts en concours.
Je n'ai jamais de soucis pour l'enlever.

Argamelle

Membre d'honneur

Trust : 507  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1356
1 j'aime    
Quels sont les apports de votre expérience?
Posté le 18/12/2017 à 08h33


corleone a écrit le 18/12/2017 à 07h38:

En tout cas, je vois que le sujet "préparer au box ou dans l'allée" divise toujours autant ^^


En fait, moi ça dépend
certains jours , lorsque je sais qu'une "sortie de cours" est prévue , j'évite d'encombrer l'aire de pansage, certains jeune ne sont pas toujours très au point façon sécurité.
Egalement, quand je ne connais pas le cheval, qu'il est jeune, ou bien sûr quand je sais qu'il est difficile ou anxieux à l'attache, bien sûr c'est box aussi.

Sinon c'est à l'attache, sur l'aire de pansage.

Mais par contre, jamais dans l'allée des box.
Nous on a des barns, ce qui fait que lorsque tu es au milieu, tu bloques tout le monde. Et tu forces les prudents à faire le tour. Il y a beaucoup de gens qui ne font pas le tour, y compris quand ils ne connaissent le cheval ni d'Eve ni d'Adam, c'est très dangereux.

Argamelle

Membre d'honneur

Trust : 507  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1356
0 j'aime    
Quels sont les apports de votre expérience?
Posté le 18/12/2017 à 12h45


badmonster a écrit le 17/12/2017 à 13h39:
Ils font ça au club.. les poneys au pré sont attachés dans un petit bois les jours de club, on met les rations au pied de chaque arbre, on ouvre le pré. .. et chaque poney vient se ranger à son arbre


Moi j'ai eu le cas inverse :/
une proprio qui avait deux chevaux et qui trouvait plus simple de les sortir les deux en même temps en ouvrant les portes pour les diriger vers la carrière... C'est très vite parti en cacahouète ! Elle a même finit par se faire tellement peur qu'elle ne voulait plus les sortir... super...

Mais le coup des chevaux rentrés d'un seul coup chacun dans son box, je connais un centre équestre qui le fait. Le seul jour ou ça c'est mal terminé, c'est quand les cavalières ont essayé de les rentrer un par un... les chevaux qui ne comprenaient pas, ce sont énervés ++++, il y en même un qui a été blessé. D'ailleurs, ça aurait pu vraiment plus mal finir, il y avait un cours en carrière ce jour là, v'là le bordel...

Dans quel cas peut-on réaliser ce genre d'action sans risque?
En s'assurant qu'on aura pas besoin de venir récupérer un cheval au milieu du binz'?

Pin_maritime

Maître
    

Trust : 44  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1174
2 j'aime    
Quels sont les apports de votre expérience?
Posté le 18/12/2017 à 13h32

Ce qui me vient le plus avec l'expérience c'est de m'adapter à chaque équidé, et de comprendre en l'observant qu'il est urgent de tester une autre approche.
Par exemple certains chevaux pour les attraper au pré quand ils ne te connaissent pas il faut se présenter à qq mètres à l'intérieur de la porte et leur parler. D'autres si on ne va pas franchement vers eux on peut toujours attendre.... Certains ont besoin de beaucoup de douceur, d'autres d'établir de suite les limites...
À force d'en voir (et de me planter) je finis par comprendre comment m'adapter.

Flora51

Expert
   

Trust : 380  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 605
0 j'aime    
Quels sont les apports de votre expérience?
Posté le 18/12/2017 à 15h40

Quelques premiers éléments qui me viennent :

- Ne jamais laisser de stick, cravache ou chambrière au sol : dans mon ancienne écurie, un cheval s'est perforé un tendon en marchant avec un postérieur à l'endroit où il fallait pas sur un stick qui s'est planté dans l'antérieur, véridique ! ->> retraite.

- Ne jamais sous-estimer un saignement de nez : une ponette que j'ai connue a eu une mycose au niveau d'une artère sous la gorge (détails approximatifs, à confirmer), saignait de temps en temps du nez et a fini un jour par se vider de son sang... une opération était prévue 2 ou 3 jours après mais n'a pas eu le temps d'être réalisée, j'imagine que la rapidité du diagnostic favorise les chances de survie dans ce cas.

- Remonter absolument les étriers en passant dans les allées de box : un cheval une fois a raccroché son étrier à une porte, en est tombé > fracture > euthanasie... :(

Argamelle

Membre d'honneur

Trust : 507  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1356
1 j'aime    
Quels sont les apports de votre expérience?
Posté le 18/12/2017 à 17h04

OUI !

toujours remonter les étriers avant de mettre la selle, et avant de rentrer le cheval !

je me rappelle d'un sacré Gymkhana avec un jeune cheval dans un box parce que la cavalière avait mis la selle sur son dos avec les étriers qui pendouillaient : le cheval, inquiet par ce truc froid qui touche son dos, "danse" un peu. La cavalière déséquilibrée lâche la selle qui retombe sur le dos avec l'étrier coincé DESSOUS. Le cheval se cabre, la selle tombe avec un gros boucan, le cheval rue.

Grosse frayeur, et toute la désensibilisation à la selle à reprendre. Comment se donner trois mois de dressage supplémentaire en deux secondes chronos... :/

Elicendi

Membre d'honneur
   

Trust : 42  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2811
1 j'aime    
Quels sont les apports de votre expérience?
Posté le 18/12/2017 à 17h49


flora51 a écrit le 18/12/2017 à 15h40:
Quelques premiers éléments qui me viennent :

- Ne jamais laisser de stick, cravache ou chambrière au sol : dans mon ancienne écurie, un cheval s'est perforé un tendon en marchant avec un postérieur à l'endroit où il fallait pas sur un stick qui s'est planté dans l'antérieur, véridique ! ->> retraite.

- Ne jamais sous-estimer un saignement de nez : une ponette que j'ai connue a eu une mycose au niveau d'une artère sous la gorge (détails approximatifs, à confirmer), saignait de temps en temps du nez et a fini un jour par se vider de son sang... une opération était prévue 2 ou 3 jours après mais n'a pas eu le temps d'être réalisée, j'imagine que la rapidité du diagnostic favorise les chances de survie dans ce cas.

- Remonter absolument les étriers en passant dans les allées de box : un cheval une fois a raccroché son étrier à une porte, en est tombé > fracture > euthanasie... :(


comment on peut se perforer un tendon avec un stick en marchant dessus??
Page(s) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
Quels sont les apports de votre expérience?
 Répondre au sujet