Quels sont les apports de votre expérience?

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
Auteur
11003 vues - 178 réponses - 3 j'aime - 36 abonnés

Argamelle

Membre d'honneur

Trust : 507  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1355
Quels sont les apports de votre expérience?
Posté le 13/12/2017 à 16h02

Je n'ai pas trouvé mieux comme titre ... :/

Je suis dans un centre équestre ou le personnel a beaucoup d'expérience, et essaye de la transmettre.
Nous avons souvent des remarques sur la meilleure manière de faire ceci ou cela, à cause de ...

comme exemple, j'ai :
- ne passe pas le licol uniquement sur l'encolure , si le cheval tire il se brise la nuque
- la muserolle doit être plus serrée, sinon ça frotte et ça fait des blessures
- avec XXXX commence au trot, sinon il va chauffer
...
j'ai des tas d'exemples en tête, surtout sur la sécurité

parfois ce sont des gestes "de bases" (et j'ai besoin qu'on me rappelle pourquoi on fait ça comme ça), parfois j'aurais pu y penser, parfois non.
Bon, ce qui m'irrite, c'est que ces remarques là ne sont notées nulle part sur les manuels, et moi je ne les apprends que lorsque la gérante me les dit. C'est pénible.


je voudrais que les cavaliers notifient dans ce post, les actions qu'ils effectuent différemment désormais, car ils ont vécu/entendu/anticipé une situation dangereuse

si vous pouvez mettre le descriptif de l'incident et les causes si vous les connaissez? Les gestes que vous effectuez spécifiquement pour tel ou tel cheval? Les choses auquel vous faite scrupuleusement attention maintenant car mauvais souvenir?

Par exemple moi :
Une des juments du centre équestre mord au boxe. Personnellement je n'avais rencontré que des chevaux qui "faisaient semblant" genre pour impressionner en gros. Un jour j'ai vu arriver sa cavalière avec une grosse blessure au bras. Maintenant je sais que parfois certains chevaux "ne font pas semblant", et je garde toujours un bras ou une main sur l'encolure ou le dos de cette jument quand je la panse, pour mieux sentir et anticiper les mouvements brusques. Je ne lui tourne plus le dos non plus.

Édité par argamelle le 14-12-2017 à 21h48

Mraaw

Maître
    

Trust : 237  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1082
0 j'aime    
Quels sont les apports de votre expérience?
Posté le 18/12/2017 à 17h50

Pour le pansage dans l'allée, pour moi c'est une question de sécurité, quand on encombre tout le passage, il a y danger. On doit TOUJOURS pouvoir entrer/sortir/circuler sans risque de se prendre un cheval, y compris quand on en a un autre en main.
S'il y a une aire de pansage, c'est fait pour ! Sinon pour moi, c'est au box, et je ne vois aucun inconvénient à faire panser/seller dans un box s'il est assez spacieux et bien conçu, et que le cheval y est attaché et donc ne tourne pas en rond.
Alors oui, ça pose soucis quand le cheval vit au box, parce que c'est son lieu de repos, donc on ne l'y attache pas... M'enfin la vie en box c'est un autre débat. Bref, les miens sont au pré et ont un box attitré, ils y mangent quand ils sont complémentés, y dormaient la nuit pendant quelques temps et ils n'ont aucun soucis à y être attaché.

argamelle, des chevaux normalement éduqués/habitués, n'ont normalement, aucune raison de paniquer quand on les prend au licol pour les mener où que ce soit, seul ou séparé du groupe...
De toute façon, je ne pense pas que cela soit judicieux de faire rentrer des chevaux excités et libres de cette façon quand il y a un cours, des piétons, des enfants ou autre... Il ne faut pas que cela crée la panique. Le passage doit être sécurisé et le moment uniquement dédié à cette "activité".
Pour moi, cette technique ne marche qu'avec une dizaine de chevaux grand maximum, plus il y en a plus il y a de risque... C'est une éducation comme une autre.

Flora51

Expert
   

Trust : 380  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 605
0 j'aime    
Quels sont les apports de votre expérience?
Posté le 18/12/2017 à 21h09

elicendi
je n'en sais strictement rien car je n'ai pas vu la scène, mais elle est veridique à 300%.
Je me souviens que beaucoup de stick usés trainnaient, avec le bout complètement à nu de nylon voire un peu pétés, c'est peut-être ça. Quoiqu'il en soit, si ça a pu faire ça, même avec un stick en bon état le résultat ne doit pas être joli joli

Argamelle

Membre d'honneur

Trust : 507  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1355
0 j'aime    
Quels sont les apports de votre expérience?
Posté le 18/12/2017 à 21h10

elicendi

ça ne me parait pas impossible. Si le stick n'a plus sa "claquette" en cuir, et se redresse violemment (parce que le cheval a marché dessus au galop par exemple) la vitesse peut rigidifier l'ensemble suffisamment pour que le plastique ne plie plus et blesse

Ardennesacheval

Membre VIP

Trust : 110  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3843
1 j'aime    
Quels sont les apports de votre expérience?
Posté le 20/12/2017 à 13h49

Par ailleurs, je ne mène pas en main un cheval avec une longe de moins de 3,50 m (type longe etho courte), depuis que j'ai eu une jeune de deux ans très peu manipulée, capable de fuser en dégageant les postérieurs derrières. Cela permet d'aller avec le cheval, de pivoter, de se dégager, tout en ne lâchant pas.
+++ avec ça, si le cheval se cabre, la longue longe permet de se reculer en sécurité sans le lâcher,avec une longe courte, on est obligé de lâcher ou se mettre "sous" le cheval cabré...

Moins de risque de séparation et de cheval en fuite
les miens se cachent derrière moi en cas de frayeur, et je reste au sol car vu tout le TAP effectué,; c'est ce qui les rassure le plus.

Je ne garde jamais le pied à l'étrier en descendant, si le cheval bouge à ce moment là (et ça arrive assez souvent), j'y reste bloquée, et dans une position pas sympa, surtout si le dit cheval est un peu grand.
pateil, et pour monter, je mpe dépêche, on est trop mal et en insécurité quand on n'est ni en bas, ni en haut, mais "entre les deux" dans une position précaire avec le risque de pied coincé...

sinon jai vu une SUPER aire de pansage dans un club :
installation en forme de U avec de larges stalles (espace pour le cheval et pour que le cavalier évolue avec suffisamment de place autour) deux longes droite- gauche pour attacher le cheval, des barres entre les stalles pour pouvoir poser sa selle, des tabourets (1 pour 2 stalles) pour se rehausser ou servir de montoir, espace couvert par un toit, un tuyau de douche pour 2 stalles (qui pend au plafond)

au centre du U une piste sablée de 10x 10 à peu près, où on lâche le cheval après la douche ou le travail, pour qu'il se roule, avant de le rentrer au box... !
confortable et sécuritaire !

Argamelle

Membre d'honneur

Trust : 507  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1355
0 j'aime    
Quels sont les apports de votre expérience?
Posté le 21/12/2017 à 08h24

je reviens sur le sujet des chaussures avec coques car je me suis bien fais écraser le pied la drnière fois... (jeune cheval qui a vu sa gamelle arriver : le temps que je lui gueule dessus, mon orteil était déjà dessous )

je crois avoir lu sur un autre sujet que fleurdetoile en avait : qu'en penses tu?
penses tu que certains étriers soient incompatibles?

également autre question, a tous cette fois : quels sont les moyens les plus sécuritaires que vous avez mis en place lors du passage licol / filet à l'attache? le mien a failli se barrer hier lorsque j'ai débouclé le filet après la séance :/ , heureusement il n'a pas "forcé le passage" mais je me suis retrouvée conne sur le coup...

Ladygodiva

Membre ELITE Or
  

Trust : 438  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 47128
0 j'aime    
Quels sont les apports de votre expérience?
Posté le 21/12/2017 à 09h01

argamelle j'ai un jeune (8 ans officiellement mais 4 ans dans la tête ) 1,78 m et déjà imposant.
Je le prépare dans la salle de pansage attaché des deux côtés. Pour le filet , je mets le licol en collier.
Au fil de ses progrès, je ne mettrai plus le licol en collier le temps d'enlever le filet mais après le travail. Puis, je le détacherai totalement pour lui mettre le filet mais en fonction de ses progrès.
L'éducation.
Et être très carré surtout, que ce soit bien clair.
Si ce sont des chevaux de club, c'est aux enseignants d'éduquer chevaux. ..et cavaliers.
Et puis certains proprio feraient bien d'être éduqués aussi

Audekr

Apprenti
  

Trust : 12  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 384
0 j'aime    
Quels sont les apports de votre expérience?
Posté le 21/12/2017 à 10h51

Bonjour, très intéressant ce poste ! Je ne crois pas avoir vu dans les 5 pages qu' il ne faut pas se pencher par dessus l'encolure lorsque son cheval à la tête baissée. S'il la relève brusquement car il a entendu une mouche qui pète, le cavalier va voler. J'ai entendu parler d'une cavalière qui a eu le coup du lapin comme ça.

Ladygodiva

Membre ELITE Or
  

Trust : 438  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 47128
0 j'aime    
Quels sont les apports de votre expérience?
Posté le 21/12/2017 à 11h00

audekr le coup du lapin à cheval c'est tellement courant

Pifpafpouf

Membre VIP
   

Trust : 190  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 5309
0 j'aime    
Quels sont les apports de votre expérience?
Posté le 21/12/2017 à 12h24

Les étriers je pige pas comment on peut ne pas les remonter ! Ça pré d 30 secondes et déjà pour le cavalier c'est plus confo (sur une précédente selle j'avais du faire des boucles dans les etrivières du coup je ne savais plus les remonter, ça me cognait les jambes à chaque pas quand je prenais la selle) plus pratique pour mettre et retirer la selle (même chose avec la sangle qu'on retire entièrement) et pas de risque d'accrocher...
La sangle d'ailleurs je met le même nombre de trois à gauche et à droite !

Et pour le couvre rein, au début je ne mettait pas la ficelle, un coup de vent bien placé l'a retourné et le pauvre froussard à sauté en l'air ! Heureusement que j'étais pas dessus !

Lesvoixdulyss

Apprenti
  

Trust : 148  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 354
1 j'aime    
Quels sont les apports de votre expérience?
Posté le 21/12/2017 à 20h28


argamelle a écrit le 21/12/2017 à 08h24:
quels sont les moyens les plus sécuritaires que vous avez mis en place lors du passage licol / filet à l'attache? le mien a failli se barrer hier lorsque j'ai débouclé le filet après la séance :/ , heureusement il n'a pas "forcé le passage" mais je me suis retrouvée conne sur le coup...


Personnellement je n'attache plus, j'apprends aux chevaux à rester avec moi.
Ca peut être très progressif mais les résultats sont là!

Ladygodiva

Membre ELITE Or
  

Trust : 438  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 47128
0 j'aime    
Quels sont les apports de votre expérience?
Posté le 21/12/2017 à 20h32

pifpafpouf je ne les remonte plus jamais sauf mon étrier d'amazone pour longer.

Cobalt12

Membre d'honneur

Trust : 116  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1460
0 j'aime    
Quels sont les apports de votre expérience?
Posté le 21/12/2017 à 20h51

argamelle
Perso, je ne les attache pas quand je fais la transition (sauf au tout début, le temps de faire connaissance et poser les codes de base).
J'enlève le licol juste avant de mettre le filet, donc il ne reste pas longtemps détaché.
A la fin de la séance, je les laisse un peu plus longtemps sans rien sur la tête, pour leur permettre de se gratter comme ils veulent (ils le comprennent très vite et c'est plus confort pour eux).
Mon jeune reste peu longtemps détaché, il a vite tendance à aller fouiller et croquer les affaires. Mon autre cheval peut rester longtemps en liberté, il sait qu'il doit rester à sa place. Des fois, en fin de séance, quand je douche pas, je peux le remettre au box ensuite sans lui avoir remis le licol sur la tête (quand je prépare devant son box). De toute façon, je lui enlève aussi le licol avant de le faire rentrer au box (au jeune aussi, maintenant).

Argamelle

Membre d'honneur

Trust : 507  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1355
1 j'aime    
Quels sont les apports de votre expérience?
Posté le 21/12/2017 à 21h49

cobalt12

bah
moi j'ai pris l'habitude de ne pas attacher le cheval que je monte souvent et qui est d'un calme olympien. Sauf que vu ce qui c'est passé avec l'autre, je vais peut-être réfléchir.
Maintenant je suis en centre équestre c'est différent. on ne peut pas vraiment connaître les chevaux, il vaut mieux partir du principe qu'il va faire des bêtises ^^

et puis, si pour une raison X le cheval se barre et se blesse, je ne veux pas avoir à dire "que d'habitude, il était clame, alors je l'ai pas attaché"

Cobalt12

Membre d'honneur

Trust : 116  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1460
0 j'aime    
Quels sont les apports de votre expérience?
Posté le 21/12/2017 à 22h03

argamelle
Le cheval d'une copine s'est barré y a quelques années au moment de mettre le filet, il n'avait pas le licol. Il s'est retrouvé sur la route, où il est tombé.
L'année dernière, une cavalière a voulu mettre le filet à une jeune jument. Elle avait les rênes autour de l'encolure, mais à force de reculer et bouger, la cavalière a lâché. J'ai récupéré les rênes au vol, mais j'ai fini par lâcher à mon tour (grande jument au trot autour de moi, j'avais de moins en moins de contrôle, je ne pouvais pas la retenir), elle a aussi fini sur la route, après avoir tamponné un arbre.
Attaché, un cheval peut toujours tirer au renard, même un cheval qui ne le fait pas d'habitude (et si licol juste en collier, il eut se faire très mal aussi).

Bref, on ne peut pas toujours éviter les accidents avec les chevaux, ça reste des animaux de proie, quelle que soit notre façon de faire.
A nous de nous adapter au cheval, à son humeur du jour, à l'environnement (j'attache toujours en concours, même pour la transition filet/licol).

Helvetia

Initié
 

Trust : 44  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 67
2 j'aime    
Quels sont les apports de votre expérience?
Posté le 21/12/2017 à 22h08

Je remonte ce post suite à une réflexion grandissante de ces derniers jours.
J'ai en effet répondu à plusieurs posts dans lesquels je n'étais pas toujours en accord avec la "voix de la raison"
Par exemple, on conseille de plus en plus de faire une copro avant de vermifuger son cheval, afin d'éviter de lui détraquer sa flore intestinale s'il n'a pas besoin d'être vermifuger, et de protéger un minimum les terrains vu la nocivité des produits et molécules.
Hors, dans mon expérience, j'ai manqué perdre un cheval à cause d'une succession de copros négatives, et d'un vétérinaire pro naturel à fond... ayant négligé de me dire que certains parasites ne se détectaient pas à la copro, et que tous les crottins ne contenaient pas forcément d'oeufs, de larves etc alors même que le cheval peut être parasités... (eh oui...). Les vermifuges naturels, à base de plante, ont vu la limite de leur effet sur mon cheval, il a perdu pas loin de 100 kg en quelques semaines. Les copros étant revenus négatives, nous avons fait venir le dentiste = RAS. Puis des prise de sang. De légères carences ayant été détectées, nous avons contrebalancé cela avec une cure de CMV en plus d'une alimentation+++ = résultat nul. Finalement, une pyro chronique a été détectée. Pyro rendant le cheval extrêmement sensible à une infestation parasitaire. Suite à une énième prise de sang, il s'est avéré qu'il était envahi par le ténia, non détectable en copro...
Alors certes, le fait qu'il soit atteint par la pyro a facilité la prolifération des parasites, car il n'était plus capable de se défendre contre eux. Mais en sachant que 70% des chevaux en France sont porteurs sains (jusqu'au jour où ils le déclarent), je ne prends plus le risque, mes chevaux sont tous vermifugés contre le ténia en hiver, quoique me disent les copros (que je fais PARFOIS) et les défendeurs "du vermifuge selon copro".
L'hiver dernier, j'ai fait la bêtise d'écouter mon nouveau véto, et de ne pas vermifuger contre le ténia une seule de mes juments, la gestante. A 6 semaines du terme, elle a perdu 100kg quasi d'un coup, au mois de Juin. Après une prise de sang (on ne laisse plus trainer lorsque l'on connait déjà le problème, ou du moins que l'on s'en doute fortement...) ET 2 vermifuges à 3 semaines d'intervalles, le résultat est tombé : pyro accompagnée du ténia...
La messe est dite, ce sera vermifuge ténia tous les hivers, point barre... question d'expérience


Niveau apport d'expérience, de la même façon, j'apprends toujours à mes poulains à se faire des prises de longe, ou plutôt, je les laisse se piéger dans les longes, et apprendre à se calmer en attendant que je vienne les libérer. Je laisse volontairement de la longueur, et j'attends qu'ils se prennent dedans (je passe sur les commentaires désobligeants des personnes pouvant passer à côté pile à ce moment...).
Leur apprendre à ne pas paniquer dans cette situation m'a permis de ne pas retrouver une jument déchirée sur les postérieurs le jour où elle a sauté le fil pour atterrir dans le barbelé caché dans la haie... Prise au piège, elle a attendu que j'arrive et la délivre... quand d'autres paniquent, se blessent et/ou se tuent. C'est tout juste si elle a eu des poils d'arrachés.


Expérience également : pour ne pas perdre mes rênes en balade, alors que je dois les lacher pour enfiler un blouson, chercher quelque chose dans une poche ou une sacoche, etc, j'ai toujours un mousqueton fixé sur l'avant de la selle, dans lequel je passe mes rênes si je dois les lâcher. Ainsi, elles ne tombent pas sur l'encolure, et je ne me retrouve pas sans rien si le cheval baisse subitement la tête...

Édité par helvetia le 22-12-2017 à 02h32



Page(s) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
Quels sont les apports de votre expérience?
 Répondre au sujet