Et si la vraie pénurie de foin arrivait un jour...

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16
Auteur
7677 vues - 231 réponses - 0 j'aime - 19 abonnés

Anipeps

Membre d'honneur
 

Trust : 1166  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1963
Et si la vraie pénurie de foin arrivait un jour...
Posté le 27/03/2019 à 20h15

Bon ne soyons pas alarmiste, on devrait encore y arriver...Mais imaginons...

Cet hiver le foin a vu son prix augmenter de manière affolante pour cause de manque de fourrage du fait de la sécheresse qui s'est prolongée en début d'automne...

Sécheresse qui n'a d'ailleurs pas vraiment reculée, le printemps s'annoncant en sécheresse, l'herbe ne poussant pas dans certaines régions par rapport à d'autres années et pas de pluies annoncées. J'ai entendu des agri que la récolte 2019 allait être mal barrée! et les chevaux dans les prés ont moins d'herbe que d'habitude...

Donc imaginons, que nous nous retrouvions en pénurie totale de fourrage? Comment les nourrirons nous? quelles alternatives existera t il? pour les écuries? pour les particuliers?...juste histoire de simuler....Mais le réchauffement climatique est bien là...on ne sera probablement pas en vraie galère cette année...mais au fil des années????

Cherchour

Membre VIP
 

Trust : 88  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4306
3 j'aime    
Et si la vraie pénurie de foin arrivait un jour...
Posté le 28/03/2019 à 10h01

klavel Non tu as raison. Il y a des modèles très intéressants d'agriculture polyvalente dans certains pays, modèles dont s'inspire la permaculture. Dont des modèles carrément intégré dans les forêts par exemple, dans certains pays du sud.

Ca présente de nombreux avantages : limiter le développement des maladies, le fait de combiner plusieurs espèces peut améliorer certains rendements (telle plante a un effet positif sur telle autre), c'est bien pour la biodiversité au passage, si une année tu as un souci sur une espèce peut être qu'une autre aura au contraire mieux poussé ...

Mais faire changer le sacro saint modèle actuel de la production agroalimentaire unique et ultra productiviste, il va falloir y aller. L'été dernier à certains endroits dans la Beauce, on aurait pu se croire au Sahara, et il y avait de petits tourbillons de poussière qui volaient. Mais ça ne semble pas plus perturber les gens que ça

Frederique3560

Membre ELITE Bronze
 

Trust : 98  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 6571
3 j'aime    
Et si la vraie pénurie de foin arrivait un jour...
Posté le 28/03/2019 à 10h19

cherchour

Je ne sais pas si tu as eu accès au document en entier , c'est un peu long et limite redondant dans certaines parties mais c'est la présentation sous forme de rapport qui veut ça.

Le facteur climatique est un des aspects seulement.

Et oui, pour ceux qui en douteraient, ça fait belle lurette que le productivisme agricole à tout prix ( dans tous les sens du terme) c'est dépassé et que les 1 ers concernes s'en préoccupent .


https://afpf-asso.fr/index.php?secured_download=2059&token=c16b0ba6e27c1efb0d74a94026afe433

Frederique3560

Membre ELITE Bronze
 

Trust : 98  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 6571
3 j'aime    
Et si la vraie pénurie de foin arrivait un jour...
Posté le 28/03/2019 à 10h30

cherchour

Le système type permaculture, maraîchage bio etc ne sont viable qu'à échelle réduite, pour des raisons économiques et de mai d'œuvre.
Ce qui n'enlève rien à leur intérêt.
Et ce qui n'enlève rien non plus à leur impact environnemental. Mais ça, chut , faut pas le dire.

La solution je ne l'aie pas .

Sinon pour en revenir au sujet, s'il y a pénurie de fourrage, il y aura tout simplement moins de chevaux de loisir et autres animaux de compagnie.
Tout un chacun cessera de faire faire un bébé à son juju d'amour juste pour gagatter avec poulichou ...

Liteulorce

Membre d'honneur
 

Trust : 18  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1839
0 j'aime    
Et si la vraie pénurie de foin arrivait un jour...
Posté le 28/03/2019 à 10h32

genesiss " on irrigue aussi beaucoup plus qu'il y a 50 ans parce qu'on progresse dans la technique et il faut du rendement, c'est pas uniquement lié au changement climatique mais en premiet lieu à titre de performance ."
réponse:Mais après on peut ouvrir des post sur le productivisme ou un sur le progrès technique et/ou administratif permettant de disposer de ressources limitées pour le profit d'une population; où comment le progrès agronomique c'est de faire pousser n'importe quelle culture en intensif, en monoculture et en dehors de leur "habitat".
C'est bien de l'irrigation et à peut prés le propos développé plus clairement par Klavel.
Là où je suis ok avec toi c'est sur le "bref".

cheval_nature@ Tu rigoles? Monsanto doit se dissoudre rapidement dans bayer pour éviter de payer les procés! Bayer lui vat nous sauver, il nous vendras des pillules à la place du foin!

Frederique3560

Membre ELITE Bronze
 

Trust : 98  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 6571
1 j'aime    
Et si la vraie pénurie de foin arrivait un jour...
Posté le 28/03/2019 à 10h32

gobi

La discussion va t'intéresser je pense

Cherchour

Membre VIP
 

Trust : 88  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4306
2 j'aime    
Et si la vraie pénurie de foin arrivait un jour...
Posté le 28/03/2019 à 10h38

frederique3560 J'ai assisté à une conférence de cette personne donc je connais le contenu de son propos

Pour la permaculture, tu as raison. Mais en même temps c'est surement une des méthodes alternatives parmi d'autres, nous ne les connaissons pas toutes et beaucoup de gens font différemment mais en restant dans leur coin car on les prends pour des demeurés.

En tout cas personnellement ça me laisse perplexe qu'on dénonce les plantations d'huile de palme (qui sont une aberration on est d'accord). Mais qu’on ne remette pas en question certaines pratiques de monoculture, qui arrivent à détruire les paysages en France

Liteulorce

Membre d'honneur
 

Trust : 18  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1839
0 j'aime    
Et si la vraie pénurie de foin arrivait un jour...
Posté le 28/03/2019 à 10h41

Après bon c'est dans l'air du temps ,à la suite du sans mors ,sans fers ,sans cavaliers qui sont trop lourds, je pense que le temps du sans cheval est à envisager... pour passer à des nacs ... électriques!


Anipeps

Membre d'honneur
 

Trust : 1166  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1963
0 j'aime    
Et si la vraie pénurie de foin arrivait un jour...
Posté le 28/03/2019 à 10h48


elea2008 a écrit le 28/03/2019 à 08h55:
Dans ma région, nous sommes très impactés par la sècheresse.
Et en terme de fourrage, c'est déjà un problème. Le fourrage local n'est, à la base, pas de très bonne qualité parce que les sols ne s'y prêtent pas, mais cette année ce sera probablement pire.
Quand à faire venir du foin "d'ailleurs", oui bien sûr, ici nous le faisons déjà par nécessité... mais ça a un coût, et c'est de plus en plus compliqué pour les professionnels de jongler entre des prix de pension qui restent raisonnables et une fourniture correcte en fourrage. (Dans mon écurie, le foin a longtemps été à volonté, aujourd'hui il est en quantité généreuse mais rationné tout de même)
En tout cas c'est un vrai problème, et qui ne date pas de cette année.

Je réalise en vous lisant à quel point le fait de vivre dans une région chaude fait qu'on est aux premières loges du réchauffement climatique (je parle pour l'Europe... dans d'autres régions du monde je pense qu'ils sont encore plus impactés et depuis plus longtemps) et que pour nous, c'est une réalité tangible alors que pour d'autre, c'est encore une théorie plus ou moins lointaine.

Par exemple, quand je lis que s'il ne peut pas, on arrosera... mais vous arroserez avec quoi? J'ai l'impression d'entendre mes enfants petits quand je leur disais qu'on ne pouvait pas acheter telle ou telle chose parce que je n'avait pas l'argent et qu'ils me répondaient "mais maman, tu n'as qu'à en prendre à la banque"... S'il ne pleut pas, s'il neige peu (comme c'est le cas cette année), les nappes phréatiques se vident. Ici l'arrosage est limité et contrôlé (y compris pour les agriculteurs) depuis plusieurs étés déjà.
L'eau, même Mosanto n'a pas encore réussi à la remplacer, on ne peut pas la créer.


Côté arrosage y'a quand même une piste sérieuse explorer en ce moment par une société qui s'est créer en France, sur le modèle de ce que font déjà certains pays en pénurie d'eau: le recyclage des eaux usées! et ils sont entrain de se pencher dessus à fond!

Anipeps

Membre d'honneur
 

Trust : 1166  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1963
1 j'aime    
Et si la vraie pénurie de foin arrivait un jour...
Posté le 28/03/2019 à 10h49


foine a écrit le 28/03/2019 à 09h51:
Ah c'est le post des Gaulois qui pensent que le ciel va leur tomber sur la tête ici ? (je me moque, suis vilaine !)

Et plus sérieusement, on va s'adapter c'est tout, après tout les pays où il fait très sec y arrivent bien. Peut-être qu'il y aura une sélection sur les chevaux en eux-même aussi.


ça j'en suis persuadée aussi qu'on va s'adapter, mais ça risque de couter extrement cher à nos portes monnais, et tout le monde ne sera pas en capacité à terme de suivre financièrement...moi je pense même que nos chevaux vont s'adapter aux changements de qualités et de quantités et de variété alimentaire...

Lnacalamity

Membre d'honneur
   

Trust : 139  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2939
3 j'aime    
Et si la vraie pénurie de foin arrivait un jour...
Posté le 28/03/2019 à 10h55

plume29

J'ai fait ça moi . Migration en Bretagne l'an dernier .
Je suis passée de Bourges à Quimper ...
Je regrette absolument pas .
Et pas de soucis de foin ou d'herbe à l'horizon .

Frederique3560

Membre ELITE Bronze
 

Trust : 98  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 6571
6 j'aime    
Et si la vraie pénurie de foin arrivait un jour...
Posté le 28/03/2019 à 10h55

cherchour


Si c'est remis en question bien sûr.

Les couverts végétaux sont obligatoires par ex pour la PAC , la rotation culturale aussi .
Le verdissement de la PAC dure depuis pas mal d'années . Les prairies ont été dénombrées, et leur destruction est soumise à la remise en herbe de surfaces équivalentes .

Perso je suis bien plus inquiète par la disparition des surfaces sous le béton et le goudron ... ça c'est irréversible .
Il faudra des centaines d'années , peut être plus je n'en sais rien pour que les terres stérilisées sous les fermes photovoltaïques ( oui oui on dit FERME ! ) , puissent peut être retrouver une vie .
Les tonnes de bétons enfouies au pied d'une éolienne qui a une durée de vie de seulement 20/25 ans ne disparaîtront jamais , et rendent la terre incultivable après dementellement du champ d'éoliennes . Chaque éolienne remplacée demande les mêle centaines de tonnes de béton, ne pouvant réutiliser l'ancienne fondation, et je ne parle pas du bilan carbone de la fabrication et du du transport , et même chose en fin de vie . Sans oublier les ondes qui perturberaient a priori les organismes vivants sur plusieurs km , et réchauffent les eaux en cas implantation maritime .
L'éolienne , à par celle en bois façon cowboy dans un jardin c'est un scandale écologique .

Le retour aux pratiques anciennes hélas c'est loin d'être la panacée. Ça serait trop facile.

Édité par frederique3560 le 28-03-2019 à 11h05



Frederique3560

Membre ELITE Bronze
 

Trust : 98  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 6571
3 j'aime    
Et si la vraie pénurie de foin arrivait un jour...
Posté le 28/03/2019 à 11h03

cherchour


Et je pense que justement , chacun dans son coin, à son échelle, la portée et l'incidence sont bien plus grandes qu'on ne le soupçonne ...
l'enjeu se joue à différents niveaux, et la part de la population qui peut en raison de sa capacité économique, ou de sa volonté à agir sur son propre lopin de terre, est loin d'être insignifiante.
Les petites eaux font les grandes rivières .

Anipeps

Membre d'honneur
 

Trust : 1166  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1963
0 j'aime    
Et si la vraie pénurie de foin arrivait un jour...
Posté le 28/03/2019 à 11h06

En tout cas je vois que mon post déchaine les passions...moi ce dont je suis persuadée c'est que oui bien sûr on trouvera des solutions, mais qu'elles auront un cout...quand je parlais d'euthanasie j'observe juste ce qu'il se passe aujourd'hui...
Dans mon secteur les chevaux ne se vendent plus, les pensions d'habitudent complètes ne le sont plus, les prix augmentent de manière terrifiante...Les gens n'arrivent plus à suivre pour beaucoup...

Perso le jour ou je dois donner du foins 8 mois par an, rien que déjà au tarif de cette année (60 euros la balle ronde) à 5 balles rondes par mois...je ne pourrais plus suivre...Je n'aurais plus qu'a tenter de vendre un de mes chevaux, puis 2...mais sachant que cela devient très difficile de les vendre aussi...

Deux amies qui travaillent EN CE et dont une a sa propre écurie m'ont dit clairement que l'équitation ils ne pouvaient plus en vivre, ils ne savent jamais s'ils auront assez de fourrage pour finir la saison, malgré la multiplication des fournisseurs, résultats ils font venir le foin de plus loin, les écuries augmentent leurs tarifs, et les personnes partent, vendent leurs chevaux, ou passent en pension agriculteurs, j'en connais un qui a bazarder son cheval a un maquignon (et on sait ou ça va malheureusement partir) car peut plus payer le foin devenu trop cher....

Après l'être humain a quand même cette particularité qu'on lui répète depuis des décennies que le réchauffement climatique va arriver mais il n'y croit pas, donc il n'anticipe pas le problème, et résultat là on est, dans certains secteur géographiques bien sûr, dans une phase d'observation de la catastrophe déjà là depuis plus d'un an, à laquelle en assiste, en continuant de croire que cela ne sera que passager.....alors oui on ira chercher le foin ailleurs, mais financièrement certains proprio pourront pas suivre du tout....et aller commander un semi complet quand on est un petit particulier dans son coin, même si je suis assez persuadée que les particuliers se regrouperaient pour faire des commandes ensemble (mais vu le pays d'égoiste dans lequel on vit pas gagné - y'a qu'a voir la guerre déjà pour les prés et les parcelles! - )...

Après je suis pas trop défaitiste non plus, je constate juste qu'aujourd'hui certains agri, cette année, n'ont déjà pas réussi a trouvé le fourrage nécessaire pour la fin de saison hivernale pour leur vaches...et je constate aussi qu'il devient très difficile pour les écuries pro de survivre, et pour les proprio de payer les pensions....et ça ça date pas d'hier....c'est de pire en pire au fil des années....

Alma

Membre ELITE Or
  

Trust : 673  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 63807
2 j'aime    
Et si la vraie pénurie de foin arrivait un jour...
Posté le 28/03/2019 à 11h09

y'en a, ils le fument leur foin, c'est pas possible ...

Argamelle

Membre d'honneur

Trust : 507  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1328
3 j'aime    
Et si la vraie pénurie de foin arrivait un jour...
Posté le 28/03/2019 à 11h21


anipeps a écrit le 28/03/2019 à 10h48:


Côté arrosage y'a quand même une piste sérieuse explorer en ce moment par une société qui s'est créer en France, sur le modèle de ce que font déjà certains pays en pénurie d'eau: le recyclage des eaux usées! et ils sont entrain de se pencher dessus à fond!


il y avait un chercheur qui avait fait toute une étude sur la réutilisation de ses eaux usées (hors toilettes, donc douche, vaisselle, lessive)

avec une citerne de décantage enfouie, un étang de "nettoyage" avec roseaux et des "débordements en cascades" de l'eau dans le potager
ça marche très bien paraît il, et pas de traces de savon pour lessiver les sols du potager

pas de corvée d'eau du coup non plus :)

les systèmes de filtres à sable pour l'eau des gouttières fonctionne aussi très bien et est éprouvée

je pense qu'on peut aussi trouver des solutions pour les chevaux
mais il faut certainement se creuser la cervelle un peu

le cheval vient de mongolie et ce n'est absolument pas une région humide ni riche en aliment, loin de là, plaine ne veut pas dire herbe nutritive
on connaît tous des chevaux rustiques qui bouffent des cailloux et s'en portent très bien

peut-être, le cheval deviendra le compagnon du travail et non plus du loisir
dieu sait que pour certains, le passage du travail au loisir n'a pas du tout amélioré leur condition
Page(s) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16
Et si la vraie pénurie de foin arrivait un jour...
 Répondre au sujet