Ne pas laisser les choses se dégrader

 Répondre au sujet
Page(s) : 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 ... 26
Auteur
24519 vues - 377 réponses - 2 j'aime - 36 abonnés

Powlet

Maître
    

Trust : 652  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1183
Ne pas laisser les choses se dégrader
Posté le 19/11/2019 à 21h46

Hello!
Ça fait longtemps que je n'ai pas posté, ça me manquait
Plus sérieusement, j'ai acheté mon premier cheval début octobre. Un selle français de 6 ans qui a été débourré et formé par un pro qui fait du horsemanship (méthode Andy Booth).
J'ai des vidéos de lui en cordelette à la plage et en cordelette enchaîner un petit parcours de 110 (je pose le contexte).
Quand je l'ai acheté il était chez son élèveuse, il vivait au pré, pieds nus.

Du coup je l'ai ramené dans mon écurie, il vit au boxe avec sortie au paddock tous les jours pendant 3 heures, à côté des copains mais pas dans le même paddock. Il est désormais nourri aux céréales concentrées et ferré devant avec des fers en plastique.

Tout se passait bien jusqu'à la tonte, dimanche d'il y a 15 jours. Depuis c'est un peu compliqué. Le cheval m'a dégagée samedi pendant un cours individuel que je prenais, il m'a embarquée, a mis un coup de cul, à fait mine d'aller sauter la lice avant de tourner et de me projeter dans la barrière (j'avais mon airbag, tout va bien).
Ma coach m'a dit d'aller le faire tourner en liberté dans le rond de longe, ce que j'ai fait, pendant 30 minutes. Au bout de ces 30 minutes monsieur a sauté la barrière (1m90,il l'a défoncée) et s'est cassé. Je l'ai récupéré et j'ai terminé en longe sans problème.
Je suis remontée dimanche après une séance de longe dans le manège, sans problème.

Et ce soir, je suis retournée dans le rond de longe et a la faveur d'un désaccord sur un changement de main, monsieur s'est encore fait la malle, il est parti avec sa longe, dans la nuit noire, sur la route, avant de rentrer au boxe.

Je précise que j'ai fait venir la saddle fitter qui a adapté la selle. Le cheval a passé la visite véto sans problème et avait vu un ostéo peu de temps avant sa vente. Il doit voir le dentiste fin novembre.

Bref, ce long récit pour vous demander quelques conseils. Je pense que tout va rentrer dans l'ordre mais j'ai évidemment cette petite appréhension d'imaginer que ça puisse mal se passer.
Étant donné que le cheval était monté en cordelette, je me dis que je suis entrain de gâcher tout ce travail... Et j'avoue que j'ai du mal à être ferme avec lui parce que je culpabilise un peu de lui avoir tant changé ses conditions de vie...

Bref, vous voyez le tableau, comment éviter que ça ne se détériore ? J'ai une coach de horsemanship qui doit venir mais pas avant février... Et je prends des cours toutes les semaines quand les coachs ne sont pas en concours.

Gaby790

Membre VIP
   

Trust : 851  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 5362
2 j'aime    
Ne pas laisser les choses se dégrader
Posté le 20/11/2019 à 23h26

Je rejoins totalement couagga Tu n'as pas été dans l'erreur à y aller progressivement et ne faire que du pas et du trot et ta coach a bien eu raison de te dire qu'il faut d'abord un bon équilibre et une bonne souplesse du cheval à ces allures avant de passer au suivant. Tu as été bien conseillée, par quelqu'un qui pense à la justesse sans précipitation.

Powlet

Maître
    

Trust : 652  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1183
1 j'aime    
Ne pas laisser les choses se dégrader
Posté le 20/11/2019 à 23h31

couagga déjà a son arrivé il donnait des grands coups de tête et il s'encapuchonnait, ça s'est amélioré, j'essaye de ne pas me focaliser du tout sur la tête parce que comme disait Beudant "ne jamais essayer de placer la tête avant d'avoir obtenu la légèreté". Et mine de rien le cheval fait des foulées plus jolies depuis que j'ai arrêté de me préoccuper de la tête.
Après mon objectif principal c'est quand même le contrôle des épaules parce que pour l'instant c'est un gros paquebot :D
Les courbes en contre-pli je trouve ça facile parce que justement le poids reste sur l'épaule interne non ?

Khymette

Membre d'honneur
 

Trust : 26  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1746
1 j'aime    
Ne pas laisser les choses se dégrader
Posté le 20/11/2019 à 23h32

powlet ça me désespère juste de voir 8 pages qui clament que c'est parce qu'il est pas au pré intégral (ou une question de ration) et que tu y es très réceptive (à l'image de ce forum pour qui c'est souvent l'évangile). C'est vraiment pas le premier truc à éliminer à mes yeux car c'est loin d'être des conditions horribles, d'autant plus qu'il a déjà vécu en box, a bien vécu un mois dans cette pension et brusquement "bizarrement" quand les températures descendent et qu'il est tondu il réagit comme ça. Ça reste un jeune cheval et un couple nouveau ! Tout ceci d'autant plus que le problème n'a l'air d'être qu'au travail (mais je n'ai pas lu tous les messages).

Même si tu ne peux pas forcément avoir un cours où toi tu montes il me semble essentiel qu'un des tes coachs a minima travaille le cheval ou idéalement puisse t'encadrer plus, au moins pour l'hiver et le début. Sinon tu vas te faire vite peur avec ton cheval. La réponse de pascal.ricardo (que tu ignores également d'ailleurs) qui a l'air de lui connaître la pension voire même le cheval est assez évocatrice...

Pourquoi je réponds ? Parce que lire "Je trouve certaines réponses un peu moralisantes, je sais très bien qu'un cheval est beaucoup mieux au pré, avec des copains, pieds nus, nourri au foin à volonté si besoin etc." quand tu ignores royalement tous les trucs qui ne te parlent pas de conditions de vie mais bien d'équitation, pour justement te concentrer à justifier ta pension, je trouve ça gonflé. A moins que tu sois une écuyère irréprochable et expérimentée évidemment et que la solution ne puisse se trouver par là

Édité par khymette le 20-11-2019 à 23h33



Couagga

Membre ELITE Bronze
  

Trust : 85  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 7430
6 j'aime    
Ne pas laisser les choses se dégrader
Posté le 20/11/2019 à 23h37

Powlet, je repense à un conseil donné par M.Barrey lors d'une conférence. Il avait dit à propos des chevaux qui ne bénéficiaient pas de sorties suffisantes, qu'il valait parfois bien mieux emmener son cheval brouter en main pendant 30 minutes que de tenter de l'occuper avec des trucs "inutiles"... Grosso modo.

Franchement, les jours où il pleut et tu ne peux pas trouver un espace de travail disponible, essaies de remplacer le marcheur par un brouting en main Si en plus le paddock est boueux en ce moment, et que tu trouves des coins d'herbes où emmener ton cheval en main, il va surkiffer de brouter
Pour les premières fois, remplies tes poches de rondelles de carottes, pour assurer la paix sur le chemin de retour quand l'heure sera venu de lui relever le nez de l'herbe pour partir. Il pourrait vouloir protester et faire le gremlins, à raison, donc tu lui offres des bouts de carottes tout de suite et très souvent tout au long du chemin du retour. ça va l'occuper agréablement. Par la suite, il ne vivra pas l'arrêt du brouting comme une frustration et rentrera sans rebellion avec juste un seul petit morceau de friandise pour sonner la fin de la récré

Couagga

Membre ELITE Bronze
  

Trust : 85  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 7430
3 j'aime    
Ne pas laisser les choses se dégrader
Posté le 20/11/2019 à 23h47

powlet

dans mes propositions il n'est pas question de s'occuper de la tête
l'attitude n'est pas la tête

tu obtiendras tout autant le contrôle des épaules avec ce que je te propose. Et ton cheval, il a aussi besoin de pouvoir bouger, s'étendre, se décontracter. PLus il sera bien dans ses papattes, plus facilement tu controleras tout ce que tu veux contrôler

oui en contre-pli la régulation du tracé se fait bien sur l'épaule interne mais justement, il faut surtout éviter de se laisser emporter par celle-ci, conserver le contrôle du tracé et donc des épaules pour que le cheval n’accélère pas dans sa courbe et ne la raccourcisse pas non plus.

Garde tes objectifs mais avec des exercices moins technique que l'EED ou la contre EEd afin de prendre mieux en compte le besoin d'activité de ton cheval.

Motoi

Novice

Trust : -  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 26
3 j'aime    
Ne pas laisser les choses se dégrader
Posté le 21/11/2019 à 06h54

agentmulder intensifier le travail ?
Il est déjà monté 5 fois/semaine pour un jeune 6 ans...
C'est largement suffisant à mon avis si on regarde à long terme et qu'on ne veut pas un retraité à 18 ans...

Un temps de mouvements contraints (travail, balade ou brouting) ne remplace pas un temps de mouvements libres...

Un paddock rectangulaire avec de l'herbe rase voire boueux sans copains n'apportent pas de stimulation suffisante...

powlet je ne comprends pas pourquoi tu ne vas pas voir la pension qui est à côté pour savoir comment ça se passe...

En règle général et je le dis sans agressivité mais plutôt avec de la lassitude, j'ai du mal à comprendre qu'on aime son cheval mais que l'on fasse passer ses intérêts personnels avant ceux du cheval...
Tu sembles à l'écoute du bien être de ton cheval mais tu restes dans la théorie, n'ai pas peur du changement et de bousculer l'image que tu t'étais faite d'être propriétaire ;-)

Édité par motoi le 21-11-2019 à 07h11



Powlet

Maître
    

Trust : 652  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1183
0 j'aime    
Ne pas laisser les choses se dégrader
Posté le 21/11/2019 à 07h40

khymette écoute, Pascal je lui parle sur WhatsApp, je ne vais pas m'amuser à vous recopier ici le contenu de nos échanges. Il apporte des éléments utiles à la compréhension du contexte dans son commentaire.

Pour le reste, sincèrement sur le fond le contenu est juste, mais la forme pêche toujours. Je n'imagine pas que tu puisses t'adresser à moi en ces termes dans la vraie vie au regard de notre degré de familiarité (aucun).

Donc je te remercie pour tes précieux conseils, j'en tiendrai compte mais de mon côté je n'ai pas envie de poursuivre l'échange (observe qu'il y a également des mères-la-morale du pré à qui je n'ai pas répondu non plus) si c'est sur ce registre.

Elicendi

Membre VIP
   

Trust : 129  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 5094
2 j'aime    
Ne pas laisser les choses se dégrader
Posté le 21/11/2019 à 08h05

powlet mon premier cheval a 19 ans, l'autre 12 ans, je les ai toujours eu, ils ont un peu vécu au box.

Pour l'un, au box = 2 coliques (malgré sortie toute la journée) et l'autre, tellement stressé, éruption de boutons ou stress permanent.

Au pré, le plus âgé s'est blessé une fois dans l'abri, il s'est un peu ouvert la jambe, un mois d'arrêt. Il aurait pu faire la même chose au box.
Et un jour il s'est ouvert le dessus de la tête, pas eu besoin du veto quelques jours d'arrêt.

L'autre a eu une morsure sur le dos, m'empêchant de le seller quelques jours. Sinon absolument rien.

Je n'ai jamais vu de blessure grave dans leurs compagnons de pré.

En revanche j'ai régulièrement vu des chevaux au box en colique ou faire des bouchons doesophage

Earphoria95

Membre ELITE Or
  

Trust : 77  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 18251
0 j'aime    
Ne pas laisser les choses se dégrader
Posté le 21/11/2019 à 08h50

elicendi je suis d'accord, autant au box j'ai vu fréquemment des signes d'inconfort digestif, et pas mal de coliques, autant au pré , jamais.

pour le reste je trouve que niveau blessure alakon ca se vaut.

Édité par earphoria95 le 21-11-2019 à 08h50



Lapsuscalami

Membre d'honneur
   

Trust : 150  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2908
10 j'aime    
Ne pas laisser les choses se dégrader
Posté le 21/11/2019 à 09h08

Des mères pré-la-morale...
Punaise il y a 10 pages de gens qui disent juste au départ et en passant que 3h de paddock seul c'est pas assez ; qui ensuite prennent la peine de poser des questions sur l'environnement, sur les séances, sur l'alimentation ; et qui ont juste zéro réponse ou fuyantes. Du coup comment aider ? Comment suggérer ?
Personne n'a dit qu'il / elle avait la réponse, on a partagé des expériences et des questions.

Il y a quand même un équilibre à trouver et toute une palette de possibilités entre le pré intégral et ce qu'il a actuellement.
Et oui c'est la base, ensuite on peut parler du boulot.

Mais non, au bout de 10 pages on en arrive à ça ? Au vilain forum CA pro-pré et Pompon des bois qui ne connaît rien au cheval de sport et à l'équitation ?
C'est une attitude regrettable pour quelqu'un qui fréquente CA depuis si longtemps en fait. Et aussi pour quelqu'un qui s'engage tellement dans l'équidé de sport bien dans sa tête.

Je m'arrête là, ce n'est que le début de votre relation donc tu trouvera sûrement des réponses sur ton parcours, des gens de la Vraie Vie tout ça.

Powlet

Maître
    

Trust : 652  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1183
4 j'aime    
Ne pas laisser les choses se dégrader
Posté le 21/11/2019 à 09h23

lapsuscalami Mais sur CA on en revient toujours au même, j'ai déjà eu l'occasion de m'engueuler mille fois avec des gens qui répondaient d'une manière hautaine et méprisante à des gens qui venaient chercher des conseils. Je n'ai pas du tout mis de côté les arguments, qui sont tout à fait valables concernant les conditions de vie,et je les connais, ce que je regrette c'est un certain ton moralisateur et condescendant.

On ne peut pas d'un côté souhaiter que le monde équestre change vers plus d'empathie, de respect, et de l'autre continuer à utiliser un registre péremptoire quand on se parle entre nous, c'est antinomique. C'est un peu hallucinant, d'un côté on me dit "tu ne réponds qu'aux thuriféraires du pré" et de l'autre "tu n'écoutes pas quand on te parle des conditions de vie". Wow, wow, j'écoute tout le monde, j'échange en privé quand il y a des précisions à apporter que je n'ai pas envie d'apporter ici, je remercie toutes celles et ceux qui ont pris le temps de me répondre avec patience et bienveillance. Mais "écouter" quelqu'un ne veut pas dire boire ses paroles sans aucune distance.

Je décris un cheval qui était gavé de céréales, jeune, récemment tondu et avec qui je n'ai pas encore les codes et certains considèrent que la seule et unique réponse c'est les conditions de vie et qu'il faudrait donc que je change immédiatement d'écurie parce que mon cheval "hurle qu'il ne va pas bien". En fait je retrouve les mêmes comportements que parfois dans des écuries "si tu n'écoutes pas l'intégralité de mes conseils c'est que tu es obstinée". Bon, c'est une base de dialogue qui me semble un peu vouée à l'échec.

Powlet

Maître
    

Trust : 652  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1183
0 j'aime    
Ne pas laisser les choses se dégrader
Posté le 21/11/2019 à 09h31


lapsuscalami a écrit le 21/11/2019 à 09h08:
qui ensuite prennent la peine de poser des questions sur l'environnement, sur les séances, sur l'alimentation ; et qui ont juste zéro réponse ou fuyantes.

Parce qu'il y a des éléments que je n'ai pas ! Mais bon j'ai quand même dit pas mal de choses, le cheval est à 1 litre matin midi et soir de céréales concentrées et je ne sais pas combien de kilos de foin, je ne vais pas l'inventer. Sur les séances, j'ai répondu en détail.

Agentmulder

Membre d'honneur
    

Trust : 26  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3029
5 j'aime    
Ne pas laisser les choses se dégrader
Posté le 21/11/2019 à 09h48


motoi a écrit le 21/11/2019 à 06h54:
@agentmulder intensifier le travail ?
Il est déjà monté 5 fois/semaine pour un jeune 6 ans...
C'est largement suffisant à mon avis si on regarde à long terme et qu'on ne veut pas un retraité à 18 ans.


Et bien écoute, à six ans ma jument a eu besoin de six séances. Six séances d'intensité modéré, mais un maximum de régularité. Pour une jument qui passait de H24 outside à 8/10h de pré par jour. Tu oublies le paramètre 3h de paddock par jour. C'est très peu et plus tu sortiras ton cheval de son box pour lui proposer de l'activité mieux ce sera. S'il vivait en permanence dehors, sollicité physiquement, j'imagine que tu ne craindrais pas plus qu'il soit à la retraite à 18 ans (entre nous soit dit, on souhaite tous très fort avoir en activité et sain un cheval jusqu'à cet âge. La réalité des propriétaires de chevaux c'est que des tas d'évènements conduisent à ne pas être si fréquemment que ça en mesure de vivre une carrière aussi longue de travail).
Il faut aussi voir ce que tu envisages par travail. 6 séances de travail par semaines ce n'est pas si montes d'une heure non plus. D'ailleurs s'il travaille 5 fois/semaine monté, c'est trop à mon avis à moi... Sur six séances à 6 ans, j'avais trois séances montées. Le reste c'était à pied, en longe ou en liberté, maintenant une interaction la plus quotidienne possible, aidant le cheval à adopter pendant le travail une attitude plus posées juste parce qu'il sait ce qu'il va se passer, et pour que ça l'intéresse. De même qu'un cheval apprend que les soins à l'attache c'est une routine. C'est évident pour un six ans, pas pour un trois ans.


-> Je viens de me rendre compte que j'ai répondu comme si c'était powlet ce n'est pas le cas donc les 3h de paddock ne sont pas un paramètre dsl ;-)

Édité par agentmulder le 21-11-2019 à 10h06



Yachinii

Membre d'honneur
    

Trust : 427  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3094
1 j'aime    
Ne pas laisser les choses se dégrader
Posté le 21/11/2019 à 09h54


yachinii a écrit le 20/11/2019 à 10h42:
De ce que j'ai compris tu avais tenté de le mettre en groupe la journée mais il s'est fait taper ? Les gérants avait proposé un autre groupe ou autre copain peut-être ?
Ca a duré combien de temps le test avec le premier groupe ? Parfois ça bouge un peu, si ça te rassure tu peux lui mettre des protections (guêtres, cloches, ...) :)


Je pense que la piste du cheval qui soudainement est plus nourri, plus en état, sans douleur physique, mais qui a moins d'espace et de temps pour se défouler = un petit jeune qui se sent pousser des ailes est bien probable.

Pour ce qui est de la pension, tu es particulièrement attachée à tes profs car tu les connaissais d'avant, ou non ? Si c'est non, pour moi y'a rien à perdre à tester une pension qui pourrait lui convenir plus...
Mais bon, on sait ce qu'on perds, pas ce qu'on gagne. Ce qui est sûr c'est que l'environnement où il est ne lui convient pas et il te le fait comprendre.


powlet Je me permets de m'auto citer car mes questions se sont paummées page 3 avec le nombre de réponse (la vache tout ce monde !)

Du coup je repose uniquement mes questions principalement sur ton arrivée aux écuries (je les ai mise en couleur, le gras fonctionne pas). Le reste du message est par rapport aux changements de pensions mais j'ai cru comprendre que tu viulais garder la tienne ?
Je suis d'avis aussi qu'un cheval c'est pré au moins la journée mais toutes les régions ne se valent pas... donc faut faire comme tu peux aussi :/

Édité par yachinii le 21-11-2019 à 09h55



Agentmulder

Membre d'honneur
    

Trust : 26  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3029
3 j'aime    
Ne pas laisser les choses se dégrader
Posté le 21/11/2019 à 09h57


powlet a écrit le 20/11/2019 à 10h13:
[Edit]
La question c'est un peu, si vraiment il faut qu'il aille vivre en troupeau (sachant que ce sera troupeau la journée avec un groupe qui vit nuit et jour au pré et lui il ira au boxe la nuit, je n'ai pas envie de polémiquer là-dessus, je veux qu'il dorme en boxe) est-ce que je prends le risque là maintenant de changer encore d'environnement et d'aller quelque part où je ne connais pas les coachs ?


Moi je pense que c'est tôt pour changer de formule et qu'il faut déjà équilibrer le travail, mettre le cheval avec toi (encadrement nécessaire sur chaque séance).
Moi aussi je veux qu'elle dorme la nuit dedans la raison est simple: après la maladie qu'elle a eu à affronter je veux que chaque jour elle ait même si je suis absente, pu être au moins licolée et conduite entre deux zones afin que la moindre anomalie de comportement ou d'état soit parfaitement identifiable (notamment toute suspicion de bizarrerie immunitaire).
Ce n'est pas un problème. Les chevaux sont en mesure de bien s'adapter et de montrer une appréciation à se reposer au calme dans une zone protégée.
Page(s) : 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 ... 26
Ne pas laisser les choses se dégrader
 Répondre au sujet