Que faire de spirit l'étalon des plaines ?

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3 4 5
Auteur
7501 vues - 62 réponses - 1 j'aime - 24 abonnés

Blindh

Maître
    

Trust : 372  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1148
Que faire de spirit l'étalon des plaines ?
Posté le 02/03/2020 à 20h47

Bonsoir tout le monde (ou plutôt bonsoir à ceux n'ayant pas eu peur de ce titre )
Bon certains le savent, j'ai un magnifique cheval n°2 depuis avril, après moultes péripéties je l'avais choisi en le pensant brave bonhomme facile et gentil, le jour de l'achat j'ai vu qu'il était aussi ancien pro dans "je dégage ma cavalière et je pars cavaler dans les champs". Bon, il était trop tard pour faire demi tour donc j'écoute ceux qui me disent "elle devait mal monter" et zou. Première écurie, gros stressé de la vie, on me dit cependant qu'il est vraiment adoraaaaable même si très très vert. Comme il n'était quasiment jamais bossé malgré le chèque qui disait le contraire et suite à divers gros problèmes dans ces écuries je fuis. Entre temps il a eu le temps de testouiller et de se mettre bien raide debout une fois.
Deux mois en écurie de dressage, tout se passe nickel, il est adorable même si très froid à la jambe, se calme bien à pied... ça y est je m'attache à la bête. Il déclenche des problèmes de santé. Je précise qu'à ce moment il est monté 6/7 par un pro, sort un peu au paddock, et quand je le monte ça va plutôt bien mais quand je le monte seul je finis deux fois par terre pour cause de demi tour soudain.

Nouvelles écuries, super boxe, super paddock, foin trempé à volonté... on commence à soigner son système immunitaire pourri comme on peut. Les premiers jours il fait déjà le gros paniqué hyper chaud. Puis cela se règle. Il commence l'extérieur pour le déblaser un peu : complètement terrorisé et quand il a peur ce gros monstre bourré de force et d'équilibre essaye tout bonnement de faire demi tour. Cela va à peu près bien avec moi puis en décembre je me retrouve seule à le bosser une semaine et c'est la fin. Début de rétivité à la jambe, jusqu'à ce que je ne puisse même plus demander le galop. Durant une séance il se fâche et me dégage bien proprement, puis entreprend de faire pareil quand le cavalier pro le reprend. Il fera pareil le lendemain en voyant juste des copains rentrer.
Il devient je trouve de plus en plus flippé en balade. Bien entendu plus de nouvelles de l'ancienne proprio mais quelques messages échangés me font croire qu'elle savait tout cela.

Bref le compte-rendu est simple : Il est trèèèès difficile à monter, d'une part parce que très angoissé au point d'oublier son environnement. De plus il a des qualités à la monte qui le rendent aussi très doué pour catapulter les êtres humains. Très fin à la jambe, si on l'utilise trop c'est foutu on le paye. Mais aussi très très blasé.
Bon du coup je laisse le pro le reprendre et je monte plus dessus en attendant. On entreprend aussi de soigner sa santé douteuse, le protocole est toujours en cours d'ailleurs. (Pour les questions : il a vu saddle fitter, vétérinaire, shiatsu, naturopathe, dentiste, ostéopathe)

On en a beaucoup discuté avec ceux qui m'encadrent (qui font vraiment tout pour aller dans le sens du cheval, en essayant de construire des séances variées et plaisantes, en le disputant quand il est dangereux - sans violence - mais en récompensant toujours dès qu'il est super). Le vendre ? Ok, par contre seulement à un pro. Il a les qualités pour (il est clairement génial autant en dressage qu'à l'obstacle. De l'aveu de plusieurs pros différents il a le galop pour réaliser des pirouettes, le trot pour un jour passager voire piaffer, et il est absolument bourré de force et d'équilibre). Sauf que c'est bien mignon mais il a clairement envie qu'on lui foute la paix, et j'y suis énormément attachée. Donc à vrai dire actuellement c'est une décision à laquelle je renonce. Le projet du moment c'est le mettre au pré pour des vacances, lui offrir une vie de cheval et espérer qu'il oublie que l'humain sur son dos est une source d'ennui et une contrainte très désagréable. Mais après ? On en fait une tondeuse parce que mentalement ça va pas ? Je le garde comme gentil poney à caliner ? J'y vais tout doucement en espérant un jour avoir le niveau pour ? Je le confie histoire de garder un contrôle sur sa vie si les cavaliers le pètent ?

Bon, pour ceux qui se disent "mais veeeends le", ça m'arrangerait bien de pouvoir mais dans ma tête vendre un animal c'est ... s'il faut accepter qu'il puisse un jour mal finir, c'est clairement pas dans mes capacités actuellement. Puis étant un poil mystique sur les bords j'ai fait une CA, et à pied ce cheval c'est ma grosse peluche. Et ma grosse peluche a beau adorer sauter (et faire boing boing derrière l'obstacle), le plat ça la gave, l'extérieur ça la pétrifie, un geste un peu vif d'un humain ça l'amène à se plaquer au fond de son boxe... donc je suis pessimiste quant à la possibilité de trouver un humain qui se dira "je prends cet animal pour tourner sur 130 mais je suis prêt à attendre durant des années qu'il veuille bien me donner sa confiance pour l'emmener en compet"
C'est acceptable d'avoir une tondeuse qui pourrait sauter des montagnes et dresser magnifiquement mais qui ne veut pas ?
Bon je précise que toute éventuelle décision va attendre de toute façon plusieurs mois, histoire qu'il se refasse une santé digne de ce nom.

Édité par blindh le 02-03-2020 à 20h49

Expar

Membre ELITE Or
  

Trust : 228  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 10705
2 j'aime    
Que faire de spirit l'étalon des plaines ?
Posté le 03/03/2020 à 20h59

blindh

Tu l'as depuis près d'un an, mais... avec 3 changements de pension dans les mois écoulés.

Or un angoissé de la vie, il lui faut du stable.
Oui, la vie au pré, c'est top... sauf que je vois un cheval qui a encore besoin de "transition", au vu de sa vie passée et de ses réactions.

Le mien a passé > 10 ans en vie box et je l'ai connu quand on l'a ré-introduit à des paddocks en herbe. C'est simple, il voulait rentrer au bout de 30 mn s'il faisait "trop" chaud, froid, venteux, pluvieux, insectueux, etc. Il a mis quelques années à se faire à l'idée de devoir rester looongtemps dehors (la demi-journée ) , pourtant paddocks sympas : vrai abri à disposition dans le paddock, de l'herbe et de l'eau + couvrante imper en hiver. Malgré tout, ça a pris du temps. Puis je lui ai fait la transition + poussée, dans une autre pension
box/paddock où il était sorti toute la journée, 7jrs/7 pendant 1.5 an. Après ça, la mise au pré a été une formalité.

Perso, plutôt que de le re-perturber cet été à le mettre au pré pour juste un ou 2 mois, je dirais de rester dans ta pension actuelle, et de voir, s'il se pose ou pas. Ca te laisse aussi le temps de voir la suite à donner pour toi.
Ensuite, à voir si le deal pré, avec ta copine peut marcher.

Dru

Membre VIP
 

Trust : 560  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4099
2 j'aime    
Que faire de spirit l'étalon des plaines ?
Posté le 03/03/2020 à 21h18

lapsuscalami Pardon alors pas taper dans ce cas, désolée ^^
Non c'est vrai les stages non plus xD

blindh Pour un cheval pas bien, il faut du stable, je suis d'accord sur ce point. Deux mois de pré, tu vas le déglinguer encore de plus. Je pense que si tu as le choix, garde-le comme ça sur cette optique paddock-box.

Quant au boxe, il peut avoir à 5* avec foin à volonté et très grande taille où il pourra bouger, ça reste un boxe pour un cheval. Idem pour un paddock qui aura beau avoir de bonnes conditions, ça reste un paddock individuel où lui (et d'autres) ne connaissent que quelques heures par jour pour capter qu'ils peuvent (et savent) s'adapter... certains le font super bien, d'autres pas vraiment.

Au paddock justement il est autant peureux ? il est sur l'oeil, comme au box, dès qu'il y a du bruit, que quelqu'un bouge trop vite dans les environs (selon la configuration de la structure et des paddocks) ?

Il est à risque pour l'asthme ? Je n'ai pas le souvenir de l'avoir lu ^^ Il y a beaucoup d'équidé qui sont 1000 fois dehors que dedans avec des solutions faisables sans que ça coûte un bras.

Gjandect

Initié
 

Trust : -  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 67
3 j'aime    
Que faire de spirit l'étalon des plaines ?
Posté le 03/03/2020 à 21h25

Bonsoir, mon poney était un peu dans ce cas (en moins "extrême" tout de même). Blasé mais aussi anxieux comme pas possible, à faire demi-tour, rétiver,...).
On a arrêter. Je l'ai mis au pré avec des potes (+ cure de chez hilton herbs et fleur de bach pour le détendre). Je venais le brosser, le papouiller. On est parti en balade à pied avec des copains puis seul,... On a tout repris du début. Petit à petit, à petite dose : j'ai réintégrer le trot puis le galop, puis le plat, puis le saut,... Et je me retrouve avec un poney content de sortir, super agréable (bon il y a des jours sans), alors clairement ça prend du temps (quoique 1 an sur toute une vie ça va ^^) mais je ne voulais pas m'en séparer. Aujourd'hui il est beaucoup plus calme même s'il reste plutôt stressé. Je varie énormément les séances (je ne fais jamais la même chose deux fois d'affilé).

Blindh

Maître
    

Trust : 372  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1148
0 j'aime    
Que faire de spirit l'étalon des plaines ?
Posté le 03/03/2020 à 21h35

expar Oui je sais bien ... c'était sincèrement pas de gaité de c?ur. Et en plus je sais pas à quel point il a pu changer avant car quand je l'ai acheté il était depuis même pas 10 jours dans l'écurie de commerce (et il était supposé partir en Malaisie).

Mais je l'ai bêtement mis dans les écuries où j'étais à l'époque parce qu'on m'avait aidé dans pas mal d'essais et je me sentais redevable, sauf que c'est pas devenu tenable surtout pour mon autre loulou pour lequel je commençais à vraiment avoir peur. Et lui était pas si bien non plus car il était hyper stressé là bas, impossible de le préparer à l'attache déjà.
Je le bossais à pied il était limite debout au bout de 30 secondes et il passait son temps à hurler.

Et après j'avais pas la possibilité de ramener les deux directement là où je suis actuellement mais j'ai eu un gros coup de c?ur sur la pension (qui se retrouve confirmé), donc ils ont fait une transition et je regrette pas car ça a été une super expérience pour nous deux là bas (et c'est là que je suis tombée gaga de lui d'ailleurs et que j'ai pu faire mes quelques belles séances).

Je vais voir sur place alors, ça paraît jouable si on lui trouve un groupe sympa. On attend avril pour le mettre dehors dans tous les cas.

dru À vrai dire on partait plus sur 4-5 mois de vacances strictes et reprise tranquille du boulot toujours au pré donc ça aurait été minimum un an de pré voire définitivement si ça lui convient. Mais ça c'est s'il passe au pré dans la pension actuelle, car j'aurais besoin d'aide quand il reprendra le travail. Bon ma mère qui s'improvise marraine me dit que le plus intelligent ça serait de le laisser au pré ici et voir si on assure un travail léger.

Oui oui il est asthmatique modéré, cet été il l'est devenu et ça a été même assez sévère un temps, on a fait un prélèvement broncho alvéolaire et le liquide était bien grisâtre à l'époque mais pas encore d'emphysème. C'est ce qui a conduit à le passer sur copeau et sur foin trempé. C'est là qu'on a réfléchi à le passer direct dehors et conclu que c'était pas la meilleure idée dans l'immédiat.
Avec cette gestion il est stable (il est rarement nickel en revanche). Ah non mais niveau santé c'est une galère monstrueuse ce pauvre cheval.

Son paddock est entouré d'autres paddock, sauf sur un des côtés où il y a tout simplement la porte de son boxe. Du coup il a moins accès à des choses effrayantes mais ouais il fait toujours la sentinelle, tête en l'air qui repère tous les trucs bizarres. À chaque fois que je ramène mon autre bonhomme du pré vers les écuries il me voit venir d'ailleurs ce chien de prairie. La dernière fois il a vu passer un chien au loin bah c'était tayoooooo dans tous les sens. Et il fait la gueule parce qu'un de ses voisins l'envoie bouler aussi. On fait le chef mais on s'écrase devant les poneys.

Je suis d'accord, ça reste du boxe paddock. Mais s'il avait un contact direct avec ses potes à vrai dire j'aimerais même presque autant que le pré (parce que le pré en hiver parfois ça me gave, surtout par ce temps. Pas pour le pansage, mon cheval en paddock est souvent plus degueu que mon papi)

Blindh

Maître
    

Trust : 372  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1148
8 j'aime    
Que faire de spirit l'étalon des plaines ?
Posté le 07/06/2020 à 21h34

Des nouvelles pour ceux qui ont pu suivre.
Spirit vient de passer au pré avec des potes et il en est ravi. Il continue de travailler régulièrement.
Il s'entend magnifiquement avec mon coach maintenant, celui-ci le gère vraiment bien en jouant beaucoup sur le mental. Le but étant de lui rendre le travail agréable.
Je l'ai retrouvé transformé après le confinement, physiquement mais aussi mentalement.

Cependant le but n'est pas de le blaser de nouveau en le montant n'importe comment donc je ne pose pas mes fesses dessus. Je vais le travailler à pied, et travailler un maximum sur moi pour apprendre petit à petit à bien demander les choses. Il risquerait de redevenir rapidement rétif si je commençais à utiliser mes jambes comme je le fais et à donner mes coups de bassin de cavalière chamallow.

Bref c'est une belle aventure même si trèèès frustrante. Je cherche donc un prof de travail à pied qui fera bien les choses, autour de moi. J'ai, grâce à quelqu'un sur ce forum, pu être mise en contact avec une personne qui a l'air géniale bien qu'un peu loin, j'irai donc prendre des cours d'abord avec ses chevaux puis je verrai pour l'emmener pour une après-midi ou deux. Et mon prof me fait travailler à cheval.
La vente n'est toujours pas une option à mes yeux.

Blindh

Maître
    

Trust : 372  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1148
34 j'aime    
Que faire de spirit l'étalon des plaines ?
Posté le 12/08/2021 à 13h32

Hello tout le monde !! Ça date ce post. Je le remonte et je pense en faire un petit journal de bord (un enième).

J'en avais commencé un quand je venais de l'avoir mais pas pertinent et surtout on tombe trop facilement dessus en tapant le nom du cheval donc bof.

Bref j'ai donc deux chevaux encore là donc je parlerai aussi de mon papi qui est une bestiole incroyable, TF de 21 ans que j'ai connu quand j'ai commencé à monter, acheté deux ans après et avec qui j'ai tout fait. Encore maintenant c'est le maître d'école pour tout le monde en extérieur.

Et donc mon fameux rebelle.

Quelques nouvelles peut être.

J'ai changé d'approche, on a commencé à prendre des cours d'éthologie pendant que mon prof continuait de le monter. Moi j'avais beaucoup beaucoup progressé sur d'autres chevaux mais je ne pouvais toujours pas monter le mien. J'ai fait une séance avec lui, très compliqué encore de le faire avancer même si pas de rébellion violente.


En etho on a pu constater que c'est un cheval qui a pas forcément compris ce qu'on attend de lui et qui s'ennuie monstrueusement au boulot. Quand il ne comprend vraiment pas et qu'on insiste il se braque ou alors rentre dans sa bulle et nous oublie. C'est ce qui peut le rendre peureux puisque l'environnement est plus fascinant que nous dans 99% des cas.

Il a fait quelques sorties concours plutôt correctes au début puis plutôt moins bien au fur et à mesure.
On sait donc qu'il peut être calme.

En éthologie on a beaucoup bossé le contrôle des pieds. Si bien que au bout de moins de dix séances j'étais dessus.
Après un stage de 3 jours j'ai même pu toucher à tout avec lui, passer une croix, monter et descendre d'une plate-forme, passer sous des rubans, galoper sur une bâche. Quelques fois je me suis dit : oh mais il avance un peu vite non ? (Faux, il avance juste).

Je continue donc sur cette voie, sachant qu'il est peut être pas prêt à ce qu'on prenne du contact pour l'instant ni à ce qu'on fasse plus que : le distraire, enchaîner les transitions, essayer d'avancer en ligne droite.

Et pourtant il enchaîne 135. Mais pour gagner du temps il faut accepter d'en perdre donc actuellement je revois mes objectifs, mes méthodes, j'oublie un peu mes progrès parce que ce que j'apprends en classique ça ne marche pas encore sur lui. Mais on va y arriver, on reprend tout petit à Petit et lui me montre que j'ai bien fait de le garder. Comme si une autre option avait vraiment été possible.

Je ferai un compte rendu plus progressif de ce que l'on a fait, les échecs et les réussites, ce qu'on fait encore et ce que je dois encore résoudre ...
parce que je ne suis pas la seule à ne pas dormir la nuit parce que mon cheval me pousse à tout remettre en question.

Petite photo pour le suspense :


Dru

Membre VIP
 

Trust : 560  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4099
3 j'aime    
Que faire de spirit l'étalon des plaines ?
Posté le 12/08/2021 à 16h47

blindh Génial pour vous deux, c'est sincère


Hé oui, les chevaux nous obligent à nous remettre en question, à tout repenser pour comprendre qu'il existe mille et une façon d'aborder les choses :)

Quasimir2r

Expert
   

Trust : 10  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 462
2 j'aime    
Que faire de spirit l'étalon des plaines ?
Posté le 13/08/2021 à 16h07

J’ai lu tout le sujet, c’est une chouette évolution !! J’espère que le travail va continuer de payer et que vous retrouviez une belle sérénité ensemble

Blindh

Maître
    

Trust : 372  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1148
1 j'aime    
Que faire de spirit l'étalon des plaines ?
Posté le 14/08/2021 à 17h44

quasimir2r Merci beaucoup
Je vais essayer de raconter un peu ce qu'il s'est passé car je me retrouve paumée entre différentes méthodes.

dru Merci beaucoup ! Je me souviens de tes premiers messages sur ce sujet :)

En effet, j'avais déjà du me remettre en question souvent pour mon trotteur qui m'a plutôt imposé certaines voies, mais lui il me force à tout remettre en question et surtout, très très difficile pour moi ... il me pousse à apprendre à dire non !
Je suis incapable de vexer les gens et du coup ça me conduit à accepter des choses qui ne conviennent pas forcément à mon cheval.

Dru

Membre VIP
 

Trust : 560  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4099
1 j'aime    
Que faire de spirit l'étalon des plaines ?
Posté le 15/08/2021 à 20h57

blindh Apprendre à dire non ^^ toute une façon et quand on y arrive, ça fait beaucoup de bien :)
Alors si en plus ton cheval t'y pousse, c'est super ^^

Chaussette08

Expert
   

Trust : 358  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 899
2 j'aime    
Que faire de spirit l'étalon des plaines ?
Posté le 17/08/2021 à 14h46

Bravo Pr le changement de discipline. Et c’est justement ce que j’allais te proposer.

Ce cheval n’aime pas tourner en rond ? Propose lui de grands espaces.
Une épreuve qui renforce la complicité ? La randonnée.

Si tu le peux , pars 3-4 jours avec lui et d’autres chevaux. Je suis sure qu il se révélera la dedans.

Alors bien sûr ça peut être vexant d’avoir un cheval de sport ++ qui fait de la rando…. Mais peut être que c’est ça son dada ;) et peut être que cette étape pourrait améliorer votre relation.

De mon côté j’ai une jolie frisonne primée. Et quand j’ai dis aux juges que je l’avais achetée pr l’admirer chaque jour et faire de la randonnée avec …..je n’oublierais jamais leurs têtes Oo…avec un fabuleux « ohhhh c’est gâché !!! ». Gâché ?? Pour qui ??? Elle va bien et moi aussi. La complicité entre nous est bonne, a mon sens c’est le principal.

Blindh

Maître
    

Trust : 372  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1148
1 j'aime    
Que faire de spirit l'étalon des plaines ?
Posté le 17/08/2021 à 19h47

chaussette08 L'ennui c'est que actuellement il est flippé en extérieur et peut vite être dangereux ... ce soir petit retour en arrière je l'ai emmené dans un lien inconnu pour un cours j'essaye de l'emmener à plein d'endroits différente histoire de varier et aussi d'apprendre à le concentrer. Ok à pied ok au pas ok au trot avec un début d'extension mais on se fâche dans les départs (mieux du pas curieusement) et hop on obtient un galop tout pourri quasiment sur place ...

Je suis pas contre lui offrir une vie de loisirs en soi, on fera ce qu'il veut faire. Par contre il aime vraiment sauter ^^ même s'il aime pas trop le faire de façon contraignante en compet.

Je pense que l'équifeel lui plaisait bien. Bon j'essaye de pas me décourager, on fera une séance plus fun la prochaine fois et on l'activera bien bien au galop avant à pied (à cheval s'il répond pas on est vite impuissant, il se met la tête en l'air et se fâche).

dru oh oui c'est important mais qu'est ce que j'ai du mal ... je suis encore loin d'y arriver mais il va falloir.
Bon jeudi cours d'éthologie et je vous ferai un petit résumé de ce qu'il a vécu depuis l'année dernière.

Blindh

Maître
    

Trust : 372  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1148
4 j'aime    
Que faire de spirit l'étalon des plaines ?
Posté le 17/08/2021 à 20h06

Petite photo lors de notre première ou deuxième séance en licol :

Dru

Membre VIP
 

Trust : 560  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4099
1 j'aime    
Que faire de spirit l'étalon des plaines ?
Posté le 19/08/2021 à 22h53

blindh Bien beau tous les deux ^^

Blindh

Maître
    

Trust : 372  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1148
6 j'aime    
Que faire de spirit l'étalon des plaines ?
Posté le 24/08/2021 à 14h29

dru Merci il est bien plus beau qu'à son arrivée le loulou, il a eu des phases difficiles physiquement.




C'est le moment du flash-back !


Avril 2019 : Essai de la bestiole !


14/04/2019
Arrivée de l'animal, au Havre à l'époque. Aucun sérieux de la gérante là bas, mon vieux a manqué mourir d'une colique de vers, mon jeune était hyper angoissé, deux heures au paddock à peine et le jour où il se fout debout : oh il sortira pas au paddock comme ça il comprendra.
Bon.






Maigrichon le loulou ... Vous voyez la petite porte à sa droite ? Hé bien un enfant sortira en hurlant MAMAN à un moment, et hop le cheval qui part au galop, adieu licol pas cher.

On part en juillet pour une écurie de dressage.

Ete 2019
On travaille ensemble, progrès certes, mais en méthode très "dressage moderne". Epuisant à monter, moi je suis en surpoids donc je suis épuisée au bout de 10 mins. Il commence à tousser ici. Quand je le monte seule j'ai le droit à deux demi-tours qui me font tomber.







On part début septembre dans nos écuries actuelles, avec mon vieux trotteur qui lui passait l'été dans un grand pré proche de la plage.

De septembre 2019 à Mars 2020 : Depuis l'été dans l'écurie de dressage j'y suis très attachée, c'est un cheval adorable à pied.

Niveau santé : Il tousse toujours, on fait un lavage broncho-alvéolaire, c'est là qu'on le repère comme asthmatique modéré. Traitements... foin trempé... il se stabilise. Il engorge souvent, perd du poids... On teste pas mal de choses, j'en fais même un post ici.

J'entame finalement un protocole de naturopathie qui se concentre sur le digestif et le respiratoire.

Niveau travail : Je montouille... le prof de l'écurie de dressage vient deux fois et me dit qu'en gros je fais n'importe quoi depuis mon départ. Cela se passe plutôt bien avec lui. En cours avec mon nouveau prof, ça se passe plutôt mal, je m'épuise à le monter, j'ai l'impression d'être galop 1. Les demi-tours continuent. Je fais un stage avec un prof excellent qui trouve le cheval brillant mais me trouve en gros profondément nulle (ce qu'il m'a avoué en d'autres termes quand je l'ai revu cette année avec un niveau plutôt différent). Quand je monte seule c'est un peu mieux ; trop peu exigeante peut-être ?




Cela devient de pire en pire ; je n'arrive plus à partir au galop ("couche toi en arrière et tire ! ça ira mieux !" Pour compenser mon coup de bassin qui serait la raison de cette rétivité). Je n'arrive plus à partir au trot ("Donne lui un coup de stick. Encore. Encore"). C traverse la carrière en coup de cul et finit sur un beau demi-tour. Bim l'air-bag.
Mon prof remonte dessus. Bim le prof.
Séance du lendemain, des chevaux rentrent de balade, et bim le prof de nouveau.

Résultat ? "Je suis très pessimiste, on aurait pas du te le vendre. Il faut que tu le vendes mais seulement à un pro."

J'y réfléchis vraiment, je me dis que je vais devoir m'y résoudre.
Résultat : (et suspense pour l'instant, je rédigerai la suite plus tard ) On se met d'accord pour que je lui laisse pendant un mois, et si rien ne va je le vendrai ensuite. Mois pendant lequel mon prof reste très pessimiste. Il pense qu'il ne changera jamais. Bon, je fais confiance mais je cogite, je cherche des solutions.

Protocole de naturopathie enclenché.
On fait une comm animale : Verdict ?
Ce cheval a été mis dans un moule depuis petit, il est terrorisé, dégage de la tristesse, il a besoin de découvrir une vie de cheval, qu'on respecte sa volonté. Cela colle au ressenti de mon prof qui dit avoir l'impression de le violer en le montant. On se dit qu'il est aussi possible de le laisser simplement au pré à ne rien faire, qu'il fasse tondeuse, et qu'on le récupère plus tard doucement. Même si je peux venir m'en occuper gentiment.
J'envisage de prendre un cheval à confier pour ne pas me frustrer. On prévoit même l'essai.

Et c'est là que commence le premier confinement, qui changera beaucoup de choses.


Suspense, et photo de mon doudou actuellement




Édité par blindh le 27-08-2021 à 12h21



Page(s) : 1 2 3 4 5
Que faire de spirit l'étalon des plaines ?
 Répondre au sujet