Survivre au travail: échanges, soutien, perles!

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 ... 85 86 87 88 89 90 91 92 93
Auteur
88373 vues - 1393 réponses - 2 j'aime - 40 abonnés

Andiamo

Membre d'honneur
   

Trust : 148  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2850
Survivre au travail: échanges, soutien, perles!
Posté le 28/11/2021 à 05h49

Bonjour
Je crée ce post car je constate que nous sommes beaucoup à vivre des choses difficiles dans la sphère professionnelle.
Le but de ce post est d'échanger, se soutenir, se plaindre, en rire peut être pour dédramatiser et arriver à prendre du recul.
Bien évidemment toutes perles/anecdotes croustillantes sont les bienvenues
Si vous avez des trucs et astuces ou un manuel de survie au travail à conseiller vous trouverez preneurs ici!!!
A vos claviers

Andiamo

Membre d'honneur
   

Trust : 148  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2850
1 j'aime    
Survivre au travail: échanges, soutien, perles!
Posté le 01/09/2022 à 15h58

Je suis d'accord avec midame ... On voit beaucoup plus de profils atypiques. Aussi car les employeurs galèrent à recruter dans beaucoup de secteurs.
Moi je suis en congés donc j'essaie de pas trop penser au travail mais on va pas se mentir, être en libéral c'est super prenant

Brax

Membre VIP
   

Trust : 246  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 5514
0 j'aime    
Survivre au travail: échanges, soutien, perles!
Posté le 01/09/2022 à 16h04

midame
J'avais plusieurs projet :
- CAP maréchalerie pour ensuite me spécialiser dans le parage, le boot-fitting, les fer à coller, les fers en plastique...
- le saddle-fitting

Le cumul d'activité est interdit quand on est fonctionnaire sauf exception, mais je ne rentre pas dedans car la création d'entreprise ne compte pas comme cumul autorisé.
Le CAP, impossible car c'est un an, j'en aurai dû trois à la fonction publique sans possibilité de commencer mon activité, donc 3 ans sans exercer ce métier particulier, et en tant que débutante, c'est comme si je n'avais jamais été formée.
Saddle fitter ça aurait été possible pour me former car formation le weekend, mais comme c'est un métier peut connu, le temps de financer le matériel, de se faire une clientèle qui permette d'en vivre... Deux ans de temps partiels partagés entre cette activité et mon actuelle, c'est trop peu.

Midame

Membre d'honneur
    

Trust : 6  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3017
0 j'aime    
Survivre au travail: échanges, soutien, perles!
Posté le 01/09/2022 à 19h32

brax Ah ouais dommage.. Ou alors il faut avoir les reins solides..
Vous n'avez pas droit à la dispo pour création d'entreprise dans la territoriale ?

J'aurais fait appel à toi direct

Brax

Membre VIP
   

Trust : 246  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 5514
0 j'aime    
Survivre au travail: échanges, soutien, perles!
Posté le 01/09/2022 à 19h47

midame
Si on peut prendre une dispo mais ça veut dire zéro revenu et je ne peux pas me le permettre...

Midame

Membre d'honneur
    

Trust : 6  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3017
0 j'aime    
Survivre au travail: échanges, soutien, perles!
Posté le 01/09/2022 à 20h19

brax je comprends bien

Tartine88

Membre ELITE Argent

Trust : 1824  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 7899
4 j'aime    
Survivre au travail: échanges, soutien, perles!
Posté le 15/09/2022 à 09h56

Pourquoi, quand les choses pourraient se passer correctement, il faut que ça aille mal ?
Je ne sais pas si je vous avais parlé que j'avais (et j'ai encore!) une collègue alcoolique. Il y a quelques mois, récemment, on l'a retrouvé dans un état tel, qu'elle est partie illico en cure pendant 3 semaines. Depuis, elle était aimable même si très hypocrite, peu importe tant que ça se passait bien.

Entre temps je passe temps plein, je m'oriente vers le métier d'aide-soignante donc je commence doucement à bosser un peu plus et m'impliquer bref... Je reprends lundi, normalement. Je vois ma direction, je discute, je salue mes collègues, je me fais le café au lait "réconfort" avant d'attaquer.

Pour la faire courte, la collègue alcoolique était dans un état "bonjour les dégâts", donc j'ai signalé cela à la direction, qui n'a fait que la renvoyer chez elle et comme remerciement j'ai dû rester jusque 20:30 (depuis 7:30 que j'étais là ).

Hier je faisais ma journée en 12h. La journée s'annonçait pas si mal, bonne équipe, pas de travail abominable. Mais il a fallut que je sois convoquée par le DRH qui, à la base, devait me rassurer vis à vis du fait que j'ai signalé ma collègue. Au final, hormis me dire "vous avez bien fait", il me rend responsable des problèmes/erreurs de cette collègue si son état d'ébriété n'est pas signalé (bah, j'ai fait quoi hier ????! ), que je ne devais ni lui en parler, ni la juger, ni la confondre en excuse. Bah oui, je me tape une journée de 13h par sa faute, je suis confrontée, sur mon lieu de travail, à une problématique que j'essaie d'échapper dans mon cadre familial... BREF, dépitée de ma journée !

Et hier, voilà ladite collègue, pas un "merci de m'avoir remplacée lundi!", pas une excuse, qui se permet encore de faire des réflexions à la volée... Très honnêtement, heureusement qu'en Mars, elle se barre en retraite. Le cas contraire, je lui aurais rentré dedans, je serais partie de là.

J'ai coupé les ponts avec ma propre mère pour ne pas vivre avec son alcoolisme et là, on me demande de travaille et soutenir ce genre de personne, absolument méchante et ingrate au passage, qu'elle soit ivre ou non !

Franchement c'est dur...

Argamelle

Membre VIP
  

Trust : 1082  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4879
0 j'aime    
Survivre au travail: échanges, soutien, perles!
Posté le 15/09/2022 à 10h02

tartine88

Andiamo

Membre d'honneur
   

Trust : 148  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2850
0 j'aime    
Survivre au travail: échanges, soutien, perles!
Posté le 15/09/2022 à 10h27

tartine88
Dur dur...

Andiamo

Membre d'honneur
   

Trust : 148  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2850
1 j'aime    
Survivre au travail: échanges, soutien, perles!
Posté le 15/09/2022 à 10h31

J'en ai une bonne aussi... on est venu me débaucher pour un poste donc 2 entretiens et machin couffin...
Tout est OK sauf qu'ils ne veulent pas reprendre entièrement mon ancienneté car soit disant la convention collective ne le prévoit pas. Donc j'ai retiré ma candidature!
Je sais pas...d'où tu viens chercher qqun pour ne pas le payer à hauteur de son expérience?! et puis c'est quand même 3 ans de mon ancienneté!! et je me dis ces 3 ans non considérés ce sont peut être ceux que j'ai passé à l'hôpital au milieu des clusters covid...marre de dévaluer mon travail.

Édité par andiamo le 15-09-2022 à 10h32



Tartine88

Membre ELITE Argent

Trust : 1824  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 7899
0 j'aime    
Survivre au travail: échanges, soutien, perles!
Posté le 15/09/2022 à 10h34

andiamo Je ne sais pas dans quel domaine tu travailles. Mais attention, l'ancienneté est maintenant si c'est du public. Pas du privé.

Tes années dans le privé ne sont pas comptabiliser. Et, quand tu postules dans le privé, tes années public ne sont pas prises en compte. Alors est-ce que ce serait pas une histoire comme ça ?

Andiamo

Membre d'honneur
   

Trust : 148  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2850
0 j'aime    
Survivre au travail: échanges, soutien, perles!
Posté le 15/09/2022 à 10h39

tartine88 C'est du privé donc y'a tout à fait moyen de négocier de ce que j'ai lu sur internet. Y'a une convention collective qui prévoit la reprise minimale d'ancienneté mais ils peuvent si ils veulent aller au delà...
C'est même pas la question financière car l'écart de salaire n'est pas ouf avec ou sans la prise en compte de ces 3 ans. Mais c'est symbolique. Je crois que je ne peux plus céder sur des trucs comme ça...

Pistachio

Apprenti
  

Trust : 288  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 270
1 j'aime    
Survivre au travail: échanges, soutien, perles!
Posté le 15/09/2022 à 10h41

Andiamo j'ai eu le même problème ! j'étais surqualifié (master alors que c'était un poste même pas niveau bac pro). En plus de ça, ils avaient refusé de compter toute mon expérience pendant le covid donc j'étais le moins bien payé de tous.
Je me dis, que mon prochain poste, ne pourra jamais être pire au niveau de la dévalorisation et expérience non prise en compte !
A ce prix là, je préfère tout recommencer de zéro ailleurs que de travailler pour des gens malhonnêtes surtout qu'ils traitaient mal les employés et cela fait 2 mois que je bats pour obtenir un certificat de travail qu'ils me refusent et qu'ils pourrissent ma réputation. S'ils continuent, j'irai peut-être aux prud'hommes ! Ce qu'ils me proposait aurait dû me mettre la puce à l'oreil dès le départ mais j'avaia tellement besoin d'un travail à ce moment là que j'ai voulu voir le positif qui n'en était même pas au final...

Tu as eu raison de retirer ta candidature. Bon courage, ne te laisse pas faire par des patrons peu scrupuleux.

Tartine88

Membre ELITE Argent

Trust : 1824  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 7899
0 j'aime    
Survivre au travail: échanges, soutien, perles!
Posté le 15/09/2022 à 10h41

andiamo Alors, c'est nuancé, mais le "possible de négocier" veut surtout dire que dans le privé ils font bien ce qu'ils veulent et ils ne donneront jamais plus que le minimum qu'ils doivent. Moi j'ai vite compris ma chance d'être dans un établissement public, très bien rémunéré, qui prend vraiment en compte le travail, peu importe ton "grade" et qui te fait passer les échelons assez facilement. Mais je peux faire 10 ans dans le public, si après je vais dans le privé, je peux facilement perdre 600€ sur mon salaire... Parce que c'est du privé !

Mllexaxp

Apprenti
  

Trust : 36  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 270
1 j'aime    
Survivre au travail: échanges, soutien, perles!
Posté le 15/09/2022 à 10h43

Hello

Je vous rejoins sur ce post.

Je suis en pleine réflexion, perdue

J'ai bossé 4 ans dans une étude de Notaires à Marseille (secrétaire), ambiance au top du top, patrons géniaux (quelques accrochages mais rien de méchant), mais j'étais à 50km de mon logement (alors bon, 400€ de frais voitures chaque mois ça fait mal ).
J'ai démissionné (et j'ai pleuré toutes les larmes de mon corps pendant 4h ) pour le même poste à 2min en voiture et 6min à pied de chez moi il y'a maintenant 10 mois. Et je m'y sens pas forcément bien ... La déception !!!
L'ambiance ne me plait pas, le poste m'ennuie, l'organisation ne me convient pas non plus. Et le pire : Je ne supporte plus d'être en contact direct avec les clients du Notariat ...

J'essaie d'écouter mon corps (et ma tête) de plus en plus, et j'ai peur d'être dans un début de Burn out : Je me réveil en forme et arrivé au boulot je suis épuisée (pareil quand je fini, hop de nouveau en forme), je sens que ça ne m'intéresse pas du tout je fais vraiment en mode "robotisée".

Mais je sais pas ce que j'ai envie de faire Je cherche, tous les jours, au cas où je tomberai sur une annonce qui me conviendrait.

Pareil, j'avais réellement envie de me "poser" 2/3 mois, toucher le chômage et réfléchir à quoi faire (je n'ai jamais touché le chômage depuis que j'ai commencé à travailler en 2014. J'ai toujours enchainé les boulots).
Impossible, sur la simulation j'aurai le droit à 1100€ et j'ai 3 crédits en cours.

Bref ... J'avais besoin de partager tout ça

Tartine88

Membre ELITE Argent

Trust : 1824  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 7899
0 j'aime    
Survivre au travail: échanges, soutien, perles!
Posté le 15/09/2022 à 10h46

mllexaxp Déjà, courage
c'est jamais facile mais effectivement quand on quitte un endroit pour un autre, on sait ce qu'on perd, pas ce qu'on récupère. Et pour le coup, tu n'as pas l'air d'être tombée au bon endroit.
Le fait de plus aimer le contact client dans le notariat vient probablement de l'endroit en lui-même. Est-ce que tu as d'autre cabinets autour de chez toi chez qui tu pourrais postuler ? OK 400€ de frais kilométrique, c'est naze, mais si ça t'aide à avoir un équilibre mental au travail, je trouve que c'est un moindre mal, non ?
Page(s) : 1 ... 85 86 87 88 89 90 91 92 93
Survivre au travail: échanges, soutien, perles!
 Répondre au sujet