Travail du cheval dissymétrique

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15
Auteur
7608 vues - 212 réponses - 1 j'aime - 17 abonnés

Toilad

Apprenti
  

Trust : 242  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 444
Travail du cheval dissymétrique
Posté le 29/07/2019 à 10h25

Bonjour CA,

Mon hongre de 6 ans est dissymétrique, vous allez me dire que c'est le cas de quasiment tout les chevaux. Néanmoins lui, c'est assez prononcé et ça se répercute dans notre travail. C'est un droitier :

- Toujours très dur sur la rêne droite, il est extrêmement difficile à plier à droite.
- il fuit la main gauche, je pensais jusqu'ici qu'il était justement plus facile à gauche car pas dur du tout et il se pliait, juste avant de me rendre compte qu'en réalité c'est un faux pli.
- il a tendance se coucher sur ses cercles à droite (vu que plus de poids sur l'épaule droite) et à élargir à main gauche.
- Foulées légèrement plus courtes avec l'antėrieur droit que avec l'antėrieur gauche : mon moniteur mettait ça sur le compte de son naviculaire puisqu'il est naviculaire stade 1 à ce pied mais j'ai appris que cette différence de foulées s'explique également par la dissymétrie.

Je suis entrain de lire le livre de Pierre Beaupère qui traite en grande partie de la 'rééducation' du cheval dissymétrique. Et il dit que le premier gros point à aborder est le travail sur le postérieur gauche qui ne s'engage pas assez sous la masse. L'exercice clé à travailler est la contre épaule en dedans à gauche.

Je vais commencer cette rééducation à partir de début août en principe en espérant que mon moniteur me suive là dedans.

Qu'en pensez vous ? Et avez vous peut être déjà eu le cas ?

Merci

Elea2008

Apprenti
  

Trust : 160  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 423
4 j'aime    
Travail du cheval dissymétrique
Posté le 26/08/2019 à 14h07


khymette a écrit le 26/08/2019 à 09h03:


Et je trouve ça un peu malhonnête aussi les témoignages un peu embellis, car il me semble que @elea2008 est prof, et que la moitié des enfants dont elle parle ne sont pas à elle (donc même si c'est du boulot c'était pas 10 ans dans les couches non plus quoi).


C'est surprenant d'imaginer qu'on puisse "embellir" des témoignages et se montrer "malhonnête" sur un sujet tel que celui-ci...

Pour ma part, ce qui m'étonne, c'est qu'il y ait encore en 2019 des jeunes femmes active avec cette vision de la maternité qui équivaudrait obligatoirement à un repli sur le foyer. Et donc je signalais simplement qu'on pouvait envisager son quotidien autrement y compris après 30 ou 40 ans.

Mais je te rassure, je n'ai pas d'actions à vendre sur "les femmes de 45 ans qui arrivent à concilier job/vie de famille/passion", et je n'ai donc rien à gagner.
D'ailleurs, si une conception plus "traditionnelle" de la maternité te convient, c'est l'essentiel et je n'ai absolument rien contre ça.
Je partageais juste ici (parce qu'il me semble que c'est le principe d'un forum, non? On est là pour partager, échanger, par pour faire du prosélytisme) ma propre expérience de maman quadra équestrement active pour dire que oui, c'est possible (ce qui n'empêche pas qu'on peut faire d'autres choix, on est bien d'accord : mais dans un cas comme dans l'autre, ce n'est ni une obligation ni une fatalité, mais bien un choix)
Je suis d'ailleurs loin d'être la seule dans ce cas sur le forum

Après, chacun mène bien sa vie comme il l'entend, et si ça te chante de t'imaginer vivre à 40 ans comme si le plus beau était derrière toi, c'est ton droit! Moi j'ai la chance de penser qu'il me reste pas mal de choses intenses à vivre, y compris à cheval, et j'en profite...
Bonne continuation!

Toilad

Apprenti
  

Trust : 242  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 444
1 j'aime    
Travail du cheval dissymétrique
Posté le 26/08/2019 à 14h16

J'ai jamais dit que la vie était foutue après, elle est simplement différente.

Maintenant je prends l'option de vivre ma vie pleinement maintenant, pas parce que plus tard j'aurai des enfant mais simplement parce qu on ne sait pas si il y aura un plus tard.

De part mon métier, j'en ai pleinement conscience !

Elea2008

Apprenti
  

Trust : 160  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 423
2 j'aime    
Travail du cheval dissymétrique
Posté le 26/08/2019 à 14h48

toilad

Je ne répondais pas sur le fond, mais simplement à khymette qui qualifiait mon témoignage de "malhonnête"

Pour le reste, je suis entièrement d'accord : profiter pleinement de la vie est la meilleure option, à n'importe quel âge!

J'espère que tu trouveras la meilleure solution possible pour toi et ton cheval, qui te permette de t'épanouir dans tes ambitions équestres. Une de mes meilleures amies est actuellement exactement dans le même cas que toi : on vient de découvrir une pathologie invalidante à son cheval, qui le rend inapte à la compet. Elle y est très attachée, mais la compet, c'est pour elle le rêve de toute une vie et elle n'a pas les moyens d'entretenir deux chevaux. Donc : doutes, remise en question, peur, déception, culpabilité... elle traverse un moment vraiment pas facile, et je n'ai pas de conseils à lui donner (ni à te donner) parce que dans ce cas-là il n'y a pas de bonne solution dans l'absolu, simplement la solution qui sera la bonne pour toi. Bon courage.

Mimidada

Membre VIP
 

Trust : 538  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4280
1 j'aime    
Travail du cheval dissymétrique
Posté le 26/08/2019 à 15h02

elea2008 Présente aussi
J'ai 40 ans, deux chevaux et accessoirement, un boulot, un conjoint et une petite fille de 4 ans, non je plaisante !
Et j'arrive à gérer tout çà et à aller voir mes gros 4 fois par semaine. J'ai mon retraité que je vais voir avec ma fille et mon "jeune" que je monte, j'ai fait des concours de dressage avec lui. Alors oui, c'est une organisation mais être maman ne veut pas dire être QUE Maman. Le cheval est toujours une priorité pour moi malgré le fait d'être maman. Et on arrive à s'octroyer le samedi comme journée où on est les 3 ensemble en famille. J'ai par contre la chance d'avoir un boulot avec des horaires flexibles et je ne travaille pas le vendredi, ce qui permet d'avoir le vendredi comme journée cheval.

Agentmulder

Membre d'honneur
   

Trust : 8  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2521
4 j'aime    
Travail du cheval dissymétrique
Posté le 26/08/2019 à 15h43


elea2008 a écrit le 26/08/2019 à 14h07:

Pour ma part, ce qui m'étonne, c'est qu'il y ait encore en 2019 des jeunes femmes active avec cette vision de la maternité qui équivaudrait obligatoirement à un repli sur le foyer. Et donc je signalais simplement qu'on pouvait envisager son quotidien autrement y compris après 30 ou 40 ans.



Et on dérive vraiment du sujet mais cela donne aussi l'occasion de constater que dans cette imagerie de la femme de 40 ans, les enfants semblent forcément faire partie du package...

Tekkenyo

Membre VIP
   

Trust : 326  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 5637
3 j'aime    
Travail du cheval dissymétrique
Posté le 26/08/2019 à 16h54

En fait, ça dépend aussi de la vision de l'équitation qu'on a
Pour certaines, passer aux écuries faire un pansage, une balade, une petite séance ou 30 min de longe et repartir c'est amplement suffisant.
Et puis y'a celles qui ont des objectifs sportifs qui demandent d'avoir un cheval réellement au boulot 4-5-6 fois dans la semaine, de prendre 1 ou 2 cours par semaine. Tout ça pour partir des week-ends entiers en concours, à des centaines de km parfois, tous les mois, et même plusieurs fois par mois pour certaines.

Alors expliquez moi comment, sans avoir au choix un conjoint hyper arrangeant / de super moyens de garde / des horaires de boulot hyper flexibles, on se débrouille pour faire ça tout en ayant du temps à consacrer à des enfants
Je connais peu de mamans ayant de telles facilités. En fait elles ont même toutes arrêté l'équitation "sportive" pendant plusieurs années



Ça fait bien longtemps que je discute ici avec Toilad, assez en tout cas pour comprendre qu'elle tient à son cheval, mais qu'elle aime aussi l'équitation "sportive", celle où on a des objectifs clairs et bien définis à atteindre, des progrès à mettre en valeur en compétition... Et je ne lui jetterais pas la pierre pour ça, parce que l'équitation de loisir, moi aussi ça m'ennuie à mourir. J'ai besoin de travailler, d'avoir des défis à relever. J'aime mon cheval certes, mais j'aime aussi l'équitation et la compétition.

Je comprend qu'on puisse avoir envie de se faire plaisir "tout de suite". L'équitation ça coûte une fortune, ça demande une implication émotionnelle énorme, un temps monstre... Si y'a pas de contrepartie derrière, pourquoi continuer à se casser les pieds encore et encore ?
Je ne vois pas l'interêt de garder un cheval qui ne nous apporte que de la frustration. C'est sympa ni pour le cavalier, ni pour le cheval. La relation est pas saine.
Bien sûre que c'est pas évident de se séparer de son cheval, mais si ça peut rentre tout le monde plus heureux...

Il faudrait également arrêter de croire qu'on est le meilleur propriétaire que son cheval peut avoir. Les autres s'en occuperaient très certainement aussi bien que vous

Toilad

Apprenti
  

Trust : 242  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 444
0 j'aime    
Travail du cheval dissymétrique
Posté le 26/08/2019 à 18h36

elea2008

Je n'ai jamais insinué qu'à 40 ans on devait obligatoirement avoir des enfants.
Simplement, moi à 40 ans en théorie, j'en aurai au moins un, c'est mon projet en tout cas !


tekkenyo

Rien de plus à dire, tu décris très bien les choses.

Je suis entrain de me renseigner si au niveau algothérapie, massothérapie, kinésithérapie ou autre, il n'y a pas moyen de l'aider….A suivre !

Khymette

Expert
   

Trust : 22  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 954
1 j'aime    
Travail du cheval dissymétrique
Posté le 26/08/2019 à 19h17

elea2008 Oui car c'est omettre quelques petits détails d'importance quand même tu ne crois pas ? Une profession plutôt flexible, et tu n'as pas enfanté toi même les 5 donc c'était pas 10 ans de couches à jongler avec un cheval en plus... D'ailleurs il me semble que tu as arrêté l'équitation assez longtemps également, non, quand tes enfants étaient plus jeunes ? Bref.

Sinon c'est surtout un constat à vrai dire. Dans le topic dédié la question de l'équitation revient souvent et yen a très peu qui poursuivent leur passion, d'autant plus en compétition. Je suis pour le coup surprise de votre déni de l'évidence a agentmulder et toi. En France, seules 13% des quinquagénaires n'ont pas eu d'enfants (et on descend à 8,5% si on enlève les célibataires)... Donc l'enfant est une réalité pour la large majorité des femmes !

Et alors pourtant dieu sait que l'enfant n'est pas un de mes objectifs personnels, loin de là. Mais avoir un cheval de concours et un enfant, certes faut un peu de volonté mais faut aussi avoir les finances et le conjoint/famille qui suit. Or tout le monde n'a pas cette chance, et même parmi celles qui l'ont, tout le monde ne fait pas ce choix (paraît que ça change une personne !). Bref elle a dit dès le départ qu'elle préférait pas partir du principe qu'elle pourrait concilier les 2 car ce n'est pas garanti, alors qu'actuellement hormis les soucis de santé de son cheval elle pourrait en profiter à fond.

Toilad

Apprenti
  

Trust : 242  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 444
0 j'aime    
Travail du cheval dissymétrique
Posté le 26/08/2019 à 19h25

khymette

Pour donner une vague idée, je travaille déjà 2 week end par mois, donc déjà deux week end où je peux oublier les concours forcément. Je me garde un week end sans grosse activité cheval, histoire de me reposer quand même et de garder du temps pour ma famille (je n'ai actuellement ni conjoint, ni enfant), il me reste donc un seul week end concours.

Vu mon cas de figure, je pense en toute honnêteté pouvoir dire, qu'une fois que j'aurai un enfant, j'aurai envie de passer mes week end où je ne travaille pas avec lui. Donc, les concours…..

Édité par toilad le 26-08-2019 à 19h25



Khymette

Expert
   

Trust : 22  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 954
0 j'aime    
Travail du cheval dissymétrique
Posté le 26/08/2019 à 19h28

toilad Je te souhaite de trouver un boulot plus pratique pour l'équitation d'ici quelques années :D

Toilad

Apprenti
  

Trust : 242  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 444
0 j'aime    
Travail du cheval dissymétrique
Posté le 26/08/2019 à 19h32

khymette

C'est envisageable même dès maintenant si je le voulais, mais qui dit pas de week end, dit moins de sous haha.

Agentmulder

Membre d'honneur
   

Trust : 8  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2521
1 j'aime    
Travail du cheval dissymétrique
Posté le 26/08/2019 à 21h37


tekkenyo a écrit le 26/08/2019 à 16h54:

Ça fait bien longtemps que je discute ici avec Toilad, assez en tout cas pour comprendre qu'elle tient à son cheval, mais qu'elle aime aussi l'équitation "sportive", celle où on a des objectifs clairs et bien définis à atteindre, des progrès à mettre en valeur en compétition... Et je ne lui jetterais pas la pierre pour ça, parce que l'équitation de loisir, moi aussi ça m'ennuie à mourir. J'ai besoin de travailler, d'avoir des défis à relever. J'aime mon cheval certes, mais j'aime aussi l'équitation et la compétition.


Personne ne lui dit ça.
Et elle n'a pas besoin de se perdre dans des arguments sur la fuite du temps et son évolution sociale.
Elle le garde, ou elle le vend. Si elle le vend, il trouvera une maison, et elle retrouvera un cheval.

Toilad

Apprenti
  

Trust : 242  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 444
1 j'aime    
Travail du cheval dissymétrique
Posté le 26/08/2019 à 21h48

Je ne me 'perds' pas dans des arguments, il s'agit de facteurs à prendre en compte….Bref !

De toute façon, je pense que la solution se profile tout doucement dans mon esprit.
D'après les personnes avec qui je discute 'en réel', ça s'entend dans mon discours que je ne suis pas prête à le vendre maintenant.

Je vais attendre qu'il se rétablisse, reprendre le travail tranquillement et voir comment ça se passe. Refaire comme avant, principalement du dressage et puis par la suite pourquoi pas sauter de temps à autre si ça va sur de petites hauteurs pour 'm'amuser'.

Maintenant, admettons que (et là je touche du bois que non), il reboite dans 3 mois….Là c'est clair je le vends. Parce que, s'il boite trop régulièrement et qu'il lui faut x semaines à chaque fois pour se remettre, il sera impossible de faire du dressage régulièrement.

Alesko

Initié
 

Trust : 22  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 126
0 j'aime    
Travail du cheval dissymétrique
Posté le 26/08/2019 à 23h39

toilad C'est le bon choix, laisser du temps au temps pour ne pas regretter. Je sais ce que c'est j'ai essayé de vendre ma jument (arrivée chez moi à 2,5 ans...elle en a 10 aujourd'hui) l'été dernier et au moment de l'emmener à l'essai je n'ai pas pu

Elea2008

Apprenti
  

Trust : 160  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 423
3 j'aime    
Travail du cheval dissymétrique
Posté le 26/08/2019 à 23h46


khymette a écrit le 26/08/2019 à 19h17:
@elea2008 Oui car c'est omettre quelques petits détails d'importance quand même tu ne crois pas ? Une profession plutôt flexible, et tu n'as pas enfanté toi même les 5 donc c'était pas 10 ans de couches à jongler avec un cheval en plus... D'ailleurs il me semble que tu as arrêté l'équitation assez longtemps également, non, quand tes enfants étaient plus jeunes ? Bref.



Tu dis beaucoup de bêtises.
Pour le coup, voilà un procédé typiquement malhonnête, qui consiste à déduire ce que tu as besoin de croire du peu que j'ai pu livrer ici de ma vie privée.
Je ne m'étendrai pas, je ne suis pas sur ce forum pour parler du mon boulot ou de ma famille, et comme en plus ce n'est pas la première fois que je te vois faire, je t'abandonne sans regret à tes certitudes et tes jugements.


Pour le reste, je me rends compte que ce que j'ai pris au départ pour une question générationnelle est en fait bien plus profondément une question de valeurs, de choix de se soumettre ou non aux carcans et aux injonctions sociales, de capacité à ouvrir le champ des possibles. Et ces choix ne dépendent pas de l'âge. C'est bien parce que j'ai cru toute ma vie que les choses étaient possibles qu'elles le sont devenues. C'est pour ça que je trouve ça triste de s'enfermer dans des croyances limitantes, et c'était le sens de mon partage à l'origine. Je ne pensais pas que ça puisse tellement soulever de débat et se révéler si dérangeant pour certaines personnes
M'enfin je m'en retourne de ce pas rigoler avec les vieilles (et les moins vieilles) ailleurs, et je vous laisse bien volontiers vous prendre la tête sur ce que vous ferez (ou pas) dans 10 ou 20 ans.
Page(s) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15
Travail du cheval dissymétrique
 Répondre au sujet