Ma jument m'a mordue, j'ai besoin de vos avis !!

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 ... 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22
Auteur
19215 vues - 365 réponses - 1 j'aime - 25 abonnés

Agathe89

Apprenti
  

Trust : 176  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 302
Ma jument m'a mordue, j'ai besoin de vos avis !!
Posté le 29/04/2020 à 20h04

Help ! Vos témoignages pourront m'aider à comprendre !!!

En quelques mots : l'écurie où ma jument se trouve est top, le gérant nous a permis de revenir dès l'annonce du ministre de l'agriculture.
J'y suis allée plusieurs fois pour la câliner, lui donner des friandises, jouer avec elle en liberté. Elle était contente de me retrouver.
Cet après-midi, je l'ai remontée : ça c'est vraiment bien passé, elle a été appliquée, adorable.
Je descends, on rentre au box, petit pansage tout en lui donnant des morceaux de pomme et d'un coup bim ! oreilles plaquées, elle m'attrape par le bras, me décolle du sol !!!! j'ai un joli bleu mais je suis surtout trèèès, trèèèès vexée.
Qu'a-t-il bien pu se passer à votre avis ??!!!
Je précise que c'est une "vraie" jument, pas vraiment un tonton de club, avec un caractère bien trempé. Mais on s'entend bien toutes les deux ! Je suis perplexe... Si vous avez des expériences similaires, je suis preneuse...
Merci !

Narce

Membre d'honneur
    

Trust : 277  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3313
6 j'aime    
Ma jument m'a mordue, j'ai besoin de vos avis !!
Posté le 02/05/2020 à 22h13


tartine88 a écrit le 02/05/2020 à 21h57:

Ici, le problème visiblement (et je l'espère de tout coeur pour vous deux) c'est que tu n'as pas eu le questionnement nécessaire. Tu t'es arrêtée à l'estomac sans penser une seule seconde que ta jument pouvait avoir autre chose comme soucis qu'un "caractère d'étalon noir indomptable".


Je me permets juste de rebondir sur ce passage, pour avoir été dans la situation. Les choses ne sont pas si simples que ça. Quand les professionnels de santé qui t’entourent te disent que tout va bien et que c’est toi qui chipote, on a tendance à leur faire confiance. C’est leur job. Personnellement j’ai mis des mois à trouver le problème sur ma jument. Et comme je le disais, c’est mon pareur qui m’en a parlé plusieurs fois.

Ce que je veux dire, c’est qu’il est délicat de reprocher cela à un propriétaire, que ce soit sur un forum ou dans la vie réelle. Il y aura toujours des gens qui écouteront leur intuition et persisteront, et d’autres qui écouteront les professionnels en partant du principe que tout est ok puisque validation par des pros

Et j’ajouterai également que certains symptômes peuvent être révélateurs de diverses pathologiques. L’exemple le plus complexe me paraît être le. mal de dos. Il peut être associé à une dorsalgie, des douleurs ovariennes, des ulcères, des problèmes de pieds, etc. A partir de là c’est difficile d’identifier véritablement le fond d’un problème.

Édité par narce le 02-05-2020 à 22h17



Lucyxc

Membre d'honneur
  

Trust : 74  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2239
1 j'aime    
Ma jument m'a mordue, j'ai besoin de vos avis !!
Posté le 02/05/2020 à 22h14

agathe89 En effet, je me suis relu et je trouve mes posts plus agressif que d'habitude. Là dessus, je m'excuse.

Bon après il est vrai que je ne supporte pas la violence envers les animaux.... (concernant la fin du posts).

J'espère de tout coeur que ce soit ce problème d'ovaire et qu'elle deviendra une jument apaisée.

Je voudrais revenir sur les messages qui disaient " le pb c'est toi" ou "la violence vient de toi". sûrement mal tournée par écrit mais je voudrais juste explique que parfois le cheval rejette ce qu'on a au fond de nous.

Petite anecdote: l'année dernière j'étais avec mon copain (ex maintenant) qui me brutalisait. Quand j'allais voir et travailler mon cheval il était... chiant. Il n'écoutait rien, se cabrait sans arrêt, se mettais face à moi pendant une séance de longe, mordait (jeune cheval de 3ans je précise).
J'ai quitté mon copain, une semaine plus tard je suis allé voir mon cheval et là... un ange.
Plus tard tout le monde m'a fait remarquer que mon cheval était plus calme. Et quand j'étais en séance, la voisine m'a appelé et m'a juste dit "tu te rend compte comment tu lui parles? Compare il y a trois semaines tu es beaucoup plus douce! avant tu lui gueulait sans arrêt dessus".

En gros mon cheval ne voulait plus rien écouter car au fond de moi j'étais en colère , j'avais peur de mourir et j'étais rempli de tristesse.

Juste pour dire que parfois le cheval nous renvoie notre image. Je dit bien parfois car ma jument n'était pas du tout comme cela.

Tiens nous au courant pour la suite !

Tartine88

Membre ELITE Bronze

Trust : 1680  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 6491
1 j'aime    
Ma jument m'a mordue, j'ai besoin de vos avis !!
Posté le 02/05/2020 à 22h19

narce Je ne lui reproche rien si ce n'est une petite mauvaise foi (mais qu'on a tous ).

Depuis le début, elle jette la pierre à sa jument et au départ se vantait quelque peu de son "étalon noir". Alors je me suis permise de lui dire qu'aux vues de ce qu'elle nous raconte, le problème ne vient clairement pas de la jument, mais plutôt de son analyse de la situation qui est (était ?) erronée.

Bien entendu que le problème vient de nous ! Dire le contraire, ce serait se mentir à soi-même pour faire gonfler l'égo Et je le répète, on le fait tous. Par contre, oui, si elle ne s'était pas fixée l'idée que ça jument est une peste avec un mauvais caractère, elle aurait pu se dire, avec un chouilla de recul :

"OK, le véto me dit que tout va bien, mais la jument continue à mal réagir au pansage. Ok, elle n'aime pas, MAIS POURQUOI ?". Et chez les juments, c'est quand même la base de vérifier les ovaires et douloureuses ovariennes.

Même si cette jument gardera son caractère, si les ovaires sont le problème, alors déjà, ça va nuancer ses réactions (puisque moins de douleurs, moins de gêne, moins d'agacement et de fatigue), mais va aussi faloir que la cavalière modifie ce comportement d'être toujours dans l'anticipation négative, dans l'attaque.

yoga, méditation, respiration !

Spiritdancer

Membre ELITE Bronze

Trust : 1406  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 6173
0 j'aime    
Ma jument m'a mordue, j'ai besoin de vos avis !!
Posté le 02/05/2020 à 22h26

Erreur d'interprétation de ma part et message inapproprié. Mais, je ne peux pas éditer... Mon mea culpa sera donc public !



Citation :
L'une qui me dit qu'elle est "choquée" par mon laxisme car je ne l'ai pas frappée, parce que quand sa jument a fait ça, elle lui a mis une "tarte", puis qui se ligue 5 pages plus loin avec la bande qui veut m'envoyer chez le psy, parce que "la violence et lever la main sur son cheval c'est horriiiiiible" !!! C'est à finir schizophrène ]


Alors, vu que c’était moi qui ai écrit que ma SF se prenait une baffe si elle me bouscule, j’imagine que ceci est pour moi. Pas eu l’impression de me liguer avec qui que ce soit, ni d’avoir voulu vous envoyer chez le psy, ni même d’avoir été choquée par votre attitude... Vous parliez de peur de perte de leadership (je ne me souviens pas de vos propos exacts et n’ai aucune intention de chercher, considérant cela comme stérile), je me contentais de donner mon avis.
Bref, je vous remercie pour la déformation de mes propos et de mes intentions.
Je m’abstiendrais donc dorénavant de participer à vos posts, afin d’éviter ce type de retour.

Édité par spiritdancer le 02-05-2020 à 22h46



Ender

Membre VIP
  

Trust : 462  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4771
4 j'aime    
Ma jument m'a mordue, j'ai besoin de vos avis !!
Posté le 02/05/2020 à 22h27

Ce qui m'étonne, c'est que tu es au courant d'un lien comportemental à cause de ses ovaires et que la jument continue d'avoir un tel comportement.

Tu parles quand même de cirque habituel à l'attache et le fait "Après 6 semaines sans la voir, clairement, j'avais pas envie d'avoir le stick à la main en longe ou au pansage (ce que je fais assez souvent habituellement)."

Donc effectivement, ça peut répondre à ton questionnement initial mais certainement pas pour le reste.

Agathe89

Apprenti
  

Trust : 176  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 302
0 j'aime    
Ma jument m'a mordue, j'ai besoin de vos avis !!
Posté le 02/05/2020 à 22h28

lucyxc Merci beaucoup Lucy

et un peu choquée par ton histoire... tu dois revivre à présent...

Agathe89

Apprenti
  

Trust : 176  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 302
0 j'aime    
Ma jument m'a mordue, j'ai besoin de vos avis !!
Posté le 02/05/2020 à 22h30

spiritdancer non non Spirit, pas du tout !!!!!

Lucyxc

Membre d'honneur
  

Trust : 74  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2239
0 j'aime    
Ma jument m'a mordue, j'ai besoin de vos avis !!
Posté le 02/05/2020 à 22h33

agathe89 De rien. Le confinement doit avoir plus d'impact que je le pense.

Oui je revis et ma chienne aussi..

Sincèrement je ne pensais pas que mon jeune cheval le vivais mal. Ma jument n'avait jamais calé ses émotions par rapport aux miennes.

Essaye de voir comment tu es quand tu vas la voir. Anxieuse? prête à réagir? stressée? Peut-être que ta jument te sonde plus que tu ne le penses. Surtout que tu as l'air vraiment d'apprécier de la monter. Donc une fois en selle tu dégages du bonheur, de la confiance et elle te le rend?

Simple supposition, piste à creusée :)

Bonne chance

Agathe89

Apprenti
  

Trust : 176  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 302
0 j'aime    
Ma jument m'a mordue, j'ai besoin de vos avis !!
Posté le 02/05/2020 à 22h51

spiritdancer

Pshiit

Apprenti
  

Trust : 132  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 204
5 j'aime    
Ma jument m'a mordue, j'ai besoin de vos avis !!
Posté le 04/05/2020 à 15h07

Bonjour Agathe,

J'ai lu en majorité le post et les conseils donnés. Je vois qu'en fin de post, les ovaires peuvent être la cause à ce comportement. Oui les douleurs même anciennes peuvent vraiment être le fondement d'un mauvais comportement.

J'ai décidé de répondre à votre post pour faire part de mon expérience avec un poney que l'on m'a confié durant cinq ans.
Pour le contexte, double poney axé dressage de 13ans, débourré dans la violence, pétage de gueule par le dit professionnel lorsqu'il agissait mal jusqu'à ce que ce dernier se retourne pour fuir et avc des soucis d'arthrose. Il a été racheté par sa propriétaire ensuite mais elle pouvait l'amener à le laisser faire niveau comportement.

En commençant avec lui, un gros boulot s'annonce, poney mordeur, qui se cabre à pied ou monté pour rien et peut avoir des réactions de fuites à la moindre peur monté ou à pied.
Au début on m'a conseillé, certainement mal, de m'imposer en haussant le ton, ou en lui mettant une claque dès qu'il mordait. Résultat j'avais un poney encore plus tendu et surtout plus imprévisible.

J'ai donc mis en place un travail lui permettant déjà de se dépenser convenablement mais toujours de façon contrôlée aussi bien en liberté ou lors d'une balade un peu plus intense. Jamais le poney ne devait partir sur un galop allongé en liberté ou monté sans que je lui demande. Je ne le poussais jamais à avoir un comportement de pétage de câble en liberté. Il pouvait se dépenser ou mouvoir comme il le souhaite mais pas de manière imprévisible. Sinon je mettais fin à cela par une transition descendante.

En parallèle à pied lorsqu'il cherchait à mordre, soit je le repoussais ou le faisait bouger les hanches. Mais plus aucune claque ou autre. J'ai aussi appris à faire attention à mes moindres gestes et signes de sa part. Au pansage, dès que je le voyais s'énerver je diminuais mon action ou faisait une pause le temps qu'il redescende en pression et je recommençais une fois calme. À la fin, il ne cherchait pratiquement plus à mordre ou à se cabrer.

À cheval, il se levait beaucoup aussi. Je le montais donc toujours avec un vrai cadre. S'il se cabrait net, j'attendais tout bêtement ou une fois le cabrer terminé repartait comme si de rien n'était. Ne m'énervant plus, le poney n'avait plus à stresser de son mauvais comportement ou incartade. À la fin de ces cinq années il devait faire un semblant de cabrer environ une fois par mois alors qu'au tout début cela devait être 10 fois par séance de 45 minutes.

En résumé, je me suis toujours méfiée de lui sans relâcher mon attention à pied ou monté. Le fait d'être dans un cadre permanent et de m'adapter à ce caractère difficile en mettant en place une meilleure écoute, anticipation sans m'énerver m'a permis d'avoir un poney plutôt calme pouvant s'exprimer autrement que par la morsure, le cabrer ou la fuite. Je ne dis pas que cela a été facile tous les jours. Mais en évitant certains jours la montée en pression de sa part par un changement d'exercice plus simple ou l'adaptation de mes gestes au pansage lui a permis de ne plus s'exprimer fortement pour me montrer son inconfort ou autres.

Cela a réellement changé notre relation et a permis de le faire progresser en dressage et à pied dans la vie de tous les jours.

Maintenant il a vingt ans, sa propriétaire l'a repris et elle ne rencontre pratiquement plus de problèmes de comportements. Il est même devenu avenant pour le pansage.

Donc pour moi, l'énervement et la violence verbale ou physique n'amènent jamais rien de bon et surtout peut amplifier le comportement que l'on souhaite bannir.
Oui il est possible d'imposer un cadre et de diminuer les mauvais comportements sans friandises ou excitation du cavalier. Mais uniquement par la mise en place d'un contrôle permanent, de l'acceptation du caractère du cheval et l'évitement des mauvais comportements par une meilleure analyse des signaux de son cheval et une meilleure écoute pour adapter nos gestes.
Moins on les pousse dans leur retranchements plus ces derniers disparaîtront naturellement. 😉

Bon courage

Agathe89

Apprenti
  

Trust : 176  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 302
2 j'aime    
Ma jument m'a mordue, j'ai besoin de vos avis !!
Posté le 04/05/2020 à 19h51

Merci beaucoup pshiit pour ce super témoignage. J'y retrouve beaucoup d'éléments assez similaires à notre histoire. à la différence que ce poney était sans doute plus "constant" dans ses dérives comportementales violentes. Sun a des périodes de calme parfait, pendant lesquelles j'ai même l'impression que je pourrais la confier à un débutant. Et des périodes beaucoup plus critiques, malheureusement.

Bien sûr, je me suis toujours dit qu'il fallait que je trouve les causes profondes du problème pour y apporter la bonne réponse. Mais parfois, dans l'impasse, on se trouve contraint d'apporter une réponse musclée, pour notre propre survie. En décembre, les autres propriétaires de l'écurie avaient peur pour moi, certains pensaient que ma jument aurait pu me tuer. Ce n'est pas une exagération.

Les pros aussi se trouvent souvent face à ce dilemme : pendant longtemps on m'appelait dans les centres équestres où je traînais mes bottes, pour "redresser" des poneys qui dégageaient leurs petits cavaliers. Je ne suis pas bien lourde, le mono de 95 kg sur le poney B, pas génial ! Je le faisais en général la mort dans l'âme. Je lui disais, avant de monter dessus "tu es sûr, il n'a pas mal quelque part ?" "Non non, il se fout de notre gueule". Bon ok. En attendant, c'était la sécurité des enfants. Je suis une maman. Sur le moment ça écartait le danger pour les enfants, mais sur le long terme ?

Je crois que le "foutage de gueule" existe néanmoins, ce que les éthos réfutent (c'est l'une des raisons pour lesquelles j'ai du mal à les écouter à 100%). Ex : le poney qui dégageait le petit en quittant la piste à fond pour rejoindre les copains arrêtés au milieu, je pense que ça méritait une petite fessée. D'ailleurs, ça réglait le problème pour plusieurs mois, il fallait que je remonte dessus de temps en temps pour rappeler que c'est interdit. En revanche, on m'a demandé de redresser le poney qui partait en sauts de mouton à la réception des obstacles, 100% de chutes des petits. Bon ben là... je l'ai fait et il a arrêté les sauts de mouton mais... je garderai toujours un doute...

Ceux qui ne savent pas vraiment ce que c'est ont vite fait de jeter la pierre, et de penser qu'on a mal éduqué son cheval pour en arriver là. Or, Sun est très bien éduquée.

Les ovaires sont probablement la cause, en tout cas j'espère. Je m'en veux de ne pas avoir fait le lien entre tout : il y a un an, j'avais une jument pisseuse, qui collait à la jambe au travail, le lien était vite fait. Mais ça va certainement beaucoup plus loin que ça : le pétage de plomb quand elle broute un peu à distance des copains, la montée en pression inexplicable un jour, alors que la veille tout allait bien...

Je le souhaite de tout coeur en tous cas. J'ai commandé des produits, trouvé un contact d'acupuncteur, et puis je lui fiche la paix tant qu'on n'a pas soulagé son malaise. J'irai lui donner des carottes au paddock 5 minutes, pas plus, je veux pas l'agacer si elle est mal.

On ne parle pas leur langue et eux ne parlent pas la nôtre pour nous exprimer leur malaise, les incompréhensions entre les chevaux et les humains ne pourront jamais être supprimées... Il faut les écouter, écouter des témoignages concordants de propriétaires pour identifier des causes physiques possibles, mais ne pas tout écouter non plus. Je me suis laissée disperser par des théories préconçues de carence d'éducation, je m'en veux. Je sais qui je suis, je suis l'opposé de mamie gâteau qui détalle en courant quand son cheval lui couche les oreilles. J'ai perdu du temps à me défendre de coller aux images pré-conçues dont j'ai été affublée, et je n'ai pas vu ce qui était sous mes yeux.

Merci encore pour ce témoignage, très utile pour moi, très éclairant aussi pour celui qui dans 1 an, ou dans 3 ans, se trouvera perplexe face à une situation difficile avec son cheval...

Édité par agathe89 le 04-05-2020 à 20h13



Pshiit

Apprenti
  

Trust : 132  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 204
5 j'aime    
Ma jument m'a mordue, j'ai besoin de vos avis !!
Posté le 04/05/2020 à 20h46

Agathe, pour répondre à votre dernière intervention le poney que j'avais, grand modèle 1m51, n'était pas du tout constant. Je pouvais l'avoir des jours hyper sympa sans aucune tentative d'agression et le lendemain il te mordait le crâne à sang quand tu tournais le dos dans le box ou se cabrer et te retombait dessus lors d'un curage de pied. Du fait de son passé certains éléments déclencheurs l'amenait à agir de la sorte majoritairement un bruit sourd ou un geste un peu fort ou surprenant. Une fois cela identifié, ça a permis d'anticiper aussi.

Le sachant inconstant dans son comportement, je suis partie du principe que toutes situations pouvaient vriller en un rien de temps et que je devais constamment être sur mes gardes. Grâce à ces anticipations et le fait de le cadrer sans énervement ou punition lors de dérapage mais de l'ignorance ou une demande de désengagement, de remise en avant en restant calme l'a amené à ne plus réagir négativement à chaque agissement. Il a compris que chaque mauvais agissement lui apportait soit une nouvelle demande ou rien qui le permette de prendre peur. Il l'a assimilé à une non action et non une assimilation négative de son passé ou lié à l'énervement du cavalier.
Parfois il faisait la connerie et si je le repoussais ou l'ignorait il se retrouvait immédiatement à l'arrêt, un brin pédant.
Le fait de faire comme si rien ne s'était passé après l'accident le faisait redescendre immédiatement ! Cela a pris bien trois ans mais ça en a fallu la peine. Et ça a été très difficile pour moi, de ne rien lui laisser paraître comme émotions négatives : surprise, énervement, peur ou frustration. Car ils ressentent tellement nos émotions même les plus imperceptibles !

Et non un cheval ne se fout pas exprès de la tête du cavalier. Ce que l'on prend pour ce comportement est tout simplement de l'opportunisme. En gros, je fais tomber mon cavalier cool je peux faire ce que je veux ou arrêter de monter mon dos. Pour certains la moindre opportunité est bonne à saisir. Par contre si un cavalier un peu plus encadrant lui montre qu'il n'y a pas d'opportunités à saisir, ils ne sont pas fous, ils ne vont pas la saisir.

Après le cadre est plus ou moins costaud en fonction du caractère en face

Tous mauvais comportements à sa signification ou une explication rationnelle, douleur, passé difficile, arrêt de la contrainte. Ils ne font tout simplement pas cela pour nous embêter.

La piste douleurs n'est jamais à négliger. J'ai ma jument qui a eu les ovaires qui ont gonflé à certaines chaleurs. On a décelé ce problème car elle avait le postérieur facile, normal ses ovaires avaient la taille d'une balle de tennis... Une cure a été nécessaire et depuis tout est rentré dans l'ordre et ça fait presque dix ans maintenant.

Une de mes autres juments, fronçait les naseaux et baissait très fortement les oreilles lorsque l'on brossait ou la manipulait. Résultat courbatures à cause d'une maladie de Lyme. Traitement de fait la jument n'a plus recommencé sauf en cas de chaleur un peu gênantes pour elle. On adaptait donc nos gestes en les rendant plus doux en cette période.

Ils nous communiquent beaucoup de choses via tous ces comportements. ;)

N'excluez rien.

Agathe89

Apprenti
  

Trust : 176  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 302
0 j'aime    
Ma jument m'a mordue, j'ai besoin de vos avis !!
Posté le 04/05/2020 à 21h21

pshiit oh là là, ça a dû être un casse-tête de décrypter ce poney ! le problème lié au traumatisme, relatif à des situations passées sans que rien ne puisse nous sauter aux yeux, doit être tellement compliqué à gérer... Bravo à toi d'avoir eu la patience de tout lire dans son comportement, et de trouver peu à peu la lumière...

Tu as raison sur le concept de "se foutre de la gueule", qui n'est pas une intention "cheval". C'est un abus de langage en fait. En réalité c'est un comportement de recherche de confort, de soustraction à une chose pas très agréable pour eux (aller galoper sur la piste sans les copains !), mais qui ne repose pas sur un fondement physique ou psychologique légitime. Encore qu'on puisse aussi philosopher sur cette notion de légitimité ou pas, mais alors, faut arrêter l'équitation. Dans ce cas, le recadrage un peu ferme ne me parait pas inapproprié. D'ailleurs, en général le cheval l'acceptera bien et ne développera de défenses. Dans l'autre cas, s'il y a une "vraie cause", douleur, traumatisme ou peur, on doit impérativement apporter douceur, calme et compréhension...

C'est du bon sens, en réalité. La vraie difficulté, c'est de savoir identifier vite pourquoi le cheval adopte le comportement non souhaité. Je pense qu'on pourrait passer une vie entière à les étudier, sans parvenir à maîtriser ce point à 100 % !

Agathe89

Apprenti
  

Trust : 176  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 302
0 j'aime    
Ma jument m'a mordue, j'ai besoin de vos avis !!
Posté le 04/05/2020 à 21h36

Sur le concept d'anthropomorphisme aussi, on peut philosopher.

J'entends qu'un cheval n'est pas un humain, qu'il ne raisonne pas comme nous. Et que si l'on veut se faire comprendre, on doit adopter son langage, lui ne pourra jamais comprendre le nôtre.

En revanche, les pros qui conseillent de traiter son cheval comme un cheval, de ne pas attendre qu'ils nous "aiment"... Cette idée ne me satisfait pas. Et c'est plutôt philosophique que scientifique.

Parce que les chevaux ne s'utilisent pas entre eux. Ils ne se demandent pas entre eux de faire un bel appuyer, enchaîner 110 sans faute... Nous, on les utilise pour un plaisir purement égoïste. Fatalement, ils font bien la différence entre l'humain et leurs congénères. Donc, la contrepartie minimale à cela, c'est de les traiter comme nos copains. Et si la réciproque n'est pas vraie, que eux ne nous voient pas comme nos "copains" pour diverses raisons (travail intéressant à leur goût, pas qu'une histoire de "cadre" et de formatage, friandises gratuitement ou pas...). Moi, j'arrête l'équitation.

Couagga

Membre ELITE Argent
  

Trust : 126  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 8895
5 j'aime    
Ma jument m'a mordue, j'ai besoin de vos avis !!
Posté le 05/05/2020 à 11h21

agathe89


Citation :
Et que si l'on veut se faire comprendre, on doit adopter son langage, lui ne pourra jamais comprendre le nôtre.


la communication inter-espèce existe. Toutes les espèces qui se cotoyent régulièrement, et à fortiori quotidiennement, apprennent à décrypter une partie du langage de l'autre. c'est une question d'équilibre environnemental, il est indispensable de connaitre son milieu de vie pour y survivre et en tirer des opportunités.

Les chevaux apprennent donc le sens de certains de nos gestes, de nos sons, de nos attitudes à notre insu autant que par nos interventions pédagogiques en leur direction. Ils apprennent même une partie du langage du chat et du chien de l'écurie et réciproquement. Ainsi, des espèces que tout devrait opposer parviennent à vivre en paix et même amicalement, sans se craindre, si le contexte y est favorable.

Et nous aussi, de notre côté, pouvons et même devons, apprendre le sens de ce qu'ils expriment dans leurs langages. Plus on porte attention à cette perméabilité des langages, cette capacité à comprendre les différences de l'autre sans y projeter nos propres références, plus la cohabitation et la collaboration est aisée.

J'aime beaucoup observer ces interactions inter-espèces, la façon dont des animaux différents modifient leur lecture de l'autre pour développer des collaborations, des liens d'attachement et de confiance. Comment par exemple un cheval peut ne plus avoir peur des aboiements d'alerte d'une meute de chiens mais bien en saisir le sens et se mettre lui-même en posture d'alerte et en cohésion d'observation avec la meute... ou comprendre que la main tendue n'est pas une agression comme son instinct le lui a appris. Et surtout comment cette capacité à lire l'autre espèce est étendue ou non à tous les représentants de celle-ci.

Bref, tout ça pour dire que l'apprentissage de la compréhension du langage de l'autre est bien réciproque, que nous n'en avons pas l'unique maitrise, et que finalement on apprend le langage du cheval autant qu'on lui apprend le nôtre.

Édité par couagga le 05-05-2020 à 11h34



Page(s) : 1 ... 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22
Ma jument m'a mordue, j'ai besoin de vos avis !!
 Répondre au sujet