Pastor de vara, histoire d'une leçon d'ancrage

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3 4 5 6 7 8 ... 43
Auteur
29164 vues - 645 réponses - 14 j'aime - 32 abonnés

Uneraell

Membre d'honneur
 

Trust : 98  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1663
Pastor de vara, histoire d'une leçon d'ancrage
Posté le 15/08/2021 à 19h25

Bonjour à tous !

Je nous ai déjà présenté par-ci, par-là dans quelques topics plus génériques, mais je me rends compte que plus on avance, plus j'apprécie de tenir notre "journal". Je me suis donc dit qu'il était temps d'ouvrir notre topic ! (Et surtout, j'ai enfin un Pivo donc je vais avoir de quoi illustrer tout ça ahah).

Début 2021, la remise en question

Nous sommes en février, il fait moche, je suis en vacances et confinement oblige, je n'ai rien d'autre à faire que buller dans mon canapé en massacrant des tablettes de chocolat. Je suis déprimée, je travaille trop, j'en ai marre. J'ai arrêté de monter à cheval en 2017; j'ai terminé mes études et trouvé du travail en Irlande. Les choses se sont enchaînées trop vite et je décide de ne pas monter pendant un moment, le temps de "trouver ma routine". Finalement, je ne suis jamais montée en Irlande, trop compliqué à partir du centre-ville, toujours d'autres priorités... En 2019, je quitte mon travail et reviens en Belgique pour me faire opérer du dos. Je choisis une technique expérimentale car c'est le seul traitement qui me permettrait de remonter à cheval. Fast forward jusqu'en 2021, je pète la forme physiquement, je mène une vie normale, mais en dedans... Je suis vide. Je prends conscience que la proximité des chevaux me donnait une raison de vivre et qu'il est temps de refaire de la place pour ce qui compte. Je trouve un petit centre équestre pour me remettre en selle en mars et c'est décidé : pour fêter les 2 ans de mon opération, je lance le projet "propriétaire".

Pendant quelques semaines, je fouille les annonces, révise mes budgets, cherche une écurie... Finalement, je prévois trois visites le 24 avril 2021. Pile deux ans après mon opération, ce jour qui a fait basculer ma vie, pour moi c'est un signe. Le 23 à 17h, les différents vendeurs m'appellent, les chevaux sont vendus. Gros coup de barre, j'avais tellement d'espoirs... Par dépit, je finis par contacter le vendeur d'un hongre, bien dans mes critères, mais dont l'annonce tourne et tourne depuis 4 mois, alors qu'il ne semble avoir que des qualités ? Le rendez-vous est pris pour le lendemain midi, je me dis qu'au pire, ça sera une "expérience d'essai" et ça me ça me donnera une comparaison pour le suivant.

On me présente un cheval sensible, délicat, hyper stressé et malgré tout, tellement poli en main, super agréable à monter. Je ne le réalise pas encore, mais c'est le coup de coeur. Je suis coincée dans le rationnel, mais tout mon entourage me le dit "quand tu parles de ce cheval, y a un truc". Je décide d'y retourner pour un autre essai, je doute... A nouveau, tout se passe super bien. Cette fois je suis accompagnée d'une professionnelle qui me confirme qu'elle ne voit pas de défaut majeur à ce cheval, qu'il vaut son prix. Est-ce que c'est le bon ??? Allez, à un moment, il faut sauter dans le vide...

Cliquez pour voir l'image   

Le vendredi 7 mai, visite vétérinaire. Tout se passe bien, on refait des radios, on teste un truc, un autre, la véto revérifie... Finalement, on a fait le tour, elle se tourne vers moi "Et ben voilà... Félicitations !" Je réalise à ce moment-là que c'est fait, il ne reste qu'à signer, et attendre qu'il arrive. Le soir même, sur le coup de 21h, voilà mon rêve de gamine qui débarque:

Cliquez pour voir l'image   

Je suis donc depuis un peu plus de 3 mois propriétaire de Pastor de Vara, hongre Pure Race Espagnole de 6 ans, né en Espagne et importé en Belgique en 2020. Avec sa gigantesque crinière et son regard enchanteur, j'ai pensé pendant des mois que c'était un cheval à problème ou avec un vice caché qui attendait d'être refourgué à une gamine... Ma mère continue de dire que c'était le destin, et qu'il fallait juste qu'on se rencontre. Je suis absolument raide dingue de ce cheval, outre le trouver superbe, il s'est révélé avoir une personnalité et un mental en or brut.

Cliquez pour voir l'image   

Je vais reparcourir nos grandes étapes des trois premiers mois dans mes prochains posts et puis continuer notre histoire au jour le jour ! Merci d'avance à ceux qui liront, commenteront, auront des avis constructifs ou des conseils à donner... A bientôt pour la suite :-)

Prochaines étapes de ce journal:

Boiterie et transition pieds nus
Convalescence et découverte du travail à pieds
Connection Training et travail en R+
Reprise du travail monté
Sujet marqué en post-it L'auteur de ce sujet l'a marqué par des "Post-It".


Cliquez-ici pour suivre le post marqué



Édité par uneraell le 07-11-2021 à 20h17

Moncoeurm

Expert
   

Trust : 150  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 746
2 j'aime    
Pastor de vara, histoire d'une leçon d'ancrage
Posté le 26/08/2021 à 22h42

Ah là là, il est intelligent, il contourne l'obstacle. Je pense qu'il avait pas envie de se fatiguer pourtant cela fait beaucoup de bien de passer des obstacles, ça permet de muscler.


Après tu peux pas trop lui en vouloir, tu lui as demandé de te rejoindre, il l'a fait. La barre c'est un détail bien sûr.


Cela me rappel une vidéo avec des ânes et une barre. Le premier âne saute, le deuxième âne saute, le troisième renifle, regarde de partout et décroche la barre et après il passe. Alors lequel est le plus intelligent.

Uneraell

Membre d'honneur
 

Trust : 98  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1663
4 j'aime    
Pastor de vara, histoire d'une leçon d'ancrage
Posté le 28/08/2021 à 16h47

Petite séance de plat / dressage aujourd'hui, première depuis notre cours de mardi ! Très contente de son attitude globalement, c'était un peu fouillis pour les dix premières minutes, mais il vient assez bien se stabiliser dans le travail ensuite. On voit qu'il chipote encore pas mal en bouche et moi je manque aussi de fixité, surtout au trot. Les EED et CEED passent mieux sur un postérieur que sur l'autre mais on sait bien que sa grosse asymétrie, c'est le problème du moment :-). Donc pas de soucis, un peu à la fois. Il faut aussi que je me concentre pour bien le monter à l'assiette pour le travail de deux pistes et rester beaucoup plus neutre dans mes mains; sinon il vient soit s'encapuchonner, soit exagérer l'incurvation de l'encolure pour ne pas pousser derrière.

Deux petites vidéos du milieu de séance (comme d'hab, la musique vient de la radio des écuries, pas d'ajouts personnels ;-) )

https://youtu.be/FrrbL-wc4xc

https://youtu.be/ap1A9GmJVck

Un bon cinquante minutes monté avant de rentrer refaire les tresses, et profiter d'une accalmie pour grapiller quelques brins d'herbe dehors ! Pour les prochaines séances, je vais désactiver l'auto-zoom du Pivo qui fait vraiment une qualité nase à la vidéo. J'avais essayé de le déplacer pour éviter les reflets, mais il a planté face à un mur XD. Je bidouille encore un peu avec les réglages, ça aussi c'est un pas à la fois aha !

Quixote

Membre d'honneur
    

Trust : 26  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3354
0 j'aime    
Pastor de vara, histoire d'une leçon d'ancrage
Posté le 29/08/2021 à 18h20

Effectivement il discutaille beaucoup, on voit bien qu'il est un peu vert, mais ton problème de contact ne l'aide pas !
Perso je raccourcirais un peu les rênes mais bon à chaque cheval son approche ce qui est valable pour l'un ne l'est pas forcement pour l'autre

Uneraell

Membre d'honneur
 

Trust : 98  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1663
1 j'aime    
Pastor de vara, histoire d'une leçon d'ancrage
Posté le 29/08/2021 à 18h53

quixote Non tu as raison ! Mon prof m'a dit pareil . J'avais l'impression d'avoir fait un effort mais en voyant la vidéo j'ai vu que mes renes étaient bien plus longues que l'impression que j'avais eue à cheval.
Mais bon, entre lui qui a eu un mois de travail en avril - mai puis deux mois et demi de break avec le passage pieds nus... Et moi qui avais arrêté de monter deux ans, repris deux mois avant de l'acheter et me suis aussi retrouvée à pieds avec lui... On est tous les deux un peu verts .
C'est pour ça que je voulais être encadrée régulièrement dès le début, et le Pivo m'aide aussi à voir où je pêche. Il faut que j'ose demander plus !

Quixote

Membre d'honneur
    

Trust : 26  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3354
0 j'aime    
Pastor de vara, histoire d'une leçon d'ancrage
Posté le 29/08/2021 à 20h30

Oui la vidéo pour ça c'est le top, tu pense faire un truc pas mal puis quand on voit , heu
Moi je n'ai pas de pivot, ça marche comment, il faut smartphone sur toi c'est ça ?

Uneraell

Membre d'honneur
 

Trust : 98  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1663
0 j'aime    
Pastor de vara, histoire d'une leçon d'ancrage
Posté le 29/08/2021 à 20h48

Le Pivo en lui même est une sorte de socle en fait, tu accroches un smartphone sur la partie du haut qui est mobile (à 360 degrés je pense ?). J'ai l'app dédiée sur mon smartphone, et les deux objets sont connectés en bluetooth. L'app filme donc via mon téléphone avec le mode "cheval", donc l'app détecte le mouvement du cheval et se cale dessus pour suivre le mouvement et zoomer. Quand je filme en travail à pieds, je dois mettre le mot "humain" sinon on n'est pas assez mobiles et l'app ne reconnaît pas la grosse masse grise comme étant un cheval :D
La qualité finale dépend du téléphone que tu utilises avec (si la caméra du smartphone est pourrie, forcément, la vidéo le sera) et du contexte (lumière, position du Pivo, etc). Je cherche encore un peu la configuration idéale, mais je suis assez contente du résultat. Je n'ai jamais personne avec moi pour filmer ou prendre des photos, donc ça me permet d'avoir un oeil sur mon travail quand même !
Niveau fonctionnement, je pose le machin en bord de piste, je gère Pastor d'une main dont la nouvelle passion dans la vie est d'essayer de le bouffer avant que j'aie fini de connecter le truc et voilà. Y a une télécommande pour lancer / couper la vidéo à distance, c'est pratique.

Quixote

Membre d'honneur
    

Trust : 26  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3354
0 j'aime    
Pastor de vara, histoire d'une leçon d'ancrage
Posté le 01/09/2021 à 21h23

uneraell Ah d'accord, comme je n'ai pas de smartphone ça limite

Uneraell

Membre d'honneur
 

Trust : 98  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1663
9 j'aime    
Pastor de vara, histoire d'une leçon d'ancrage
Posté le 05/09/2021 à 21h30

Semaine mi-studieuse, mi-vacances !

Lundi

Séance montée dans le manège car la météo était toujours digne d'un mois de novembre. Petite longe pour détendre pendant que les cavaliers précédents finissaient de ranger leur matériel et je le trouve très détendu et appliqué, venant même chercher quelques jolies extensions d'encolure à main droite. Maintenant qu'on travaille de manière plus régulière je commence à vraiment voir cette différence entre son côté gauche et son côté droit, qui reste vraiment plus faible. Je le longe une quinzaine de minutes, surtout au pas et avec juste un peu de trot pour dire de l'échauffer tranquillement.
Une fois en selle, plus vraiment le même cheval ! Mode girafe activé, il était très fort derrière moi et hyper tendu, sans que je n'en voie vraiment la raison. Ca a duré une bonne vingtaine de minutes avant qu'il ne finisse par se détendre et qu'on trouve un peu d'activité dans les allures. On a terminé sur des spirales au trot sur toute la longueur du manège où il se tenait bien, c'était pas si mal finalement !

Mardi

J'avais hésité à monter, mais comme je partais en vacances les jours suivants, je me suis dit qu'il pouvait bien travailler deux fois de suite ahah. La météo s'était remise et on venait de damer la carrière, donc j'ai été monté dehors. A nouveau, petite longe d'une quinzaine de minutes pour le mettre en route tranquillement. Il a à nouveau été très concentré et disponible, vu les débordements qu'on a eu au début, j'étais vraiment contente !
Malgré le soleil dans l'après-midi, la piste restait hyper collante et comme elle a pas mal de dénivelé, Pastor était aussi un peu derrière la jambe. Cette fois-ci par contre, c'était marqué dans les zones en descente et là où la piste était moins régulière, donc je n'ai pas insisté pour pousser l'activité. Au fur et à mesure du travail, alors qu'il trouvait aussi mieux son équilibre, il a commencé à engager plus et à mieux se déplacer. Globalement c'était une bonne séance même s'il a encore chipoté pas mal sur la main au début. J'ai parfois l'impression qu'il vient s'encapuchonner (ce qu'il avait beaucoup tendance à faire quand je l'ai acheté), et je ne suis pas sure de toujours bien juger son attitude vue du dessus. Grâce à la vidéo je me rends compte qu'il est plus ou moins toujours "horizontal et en avant de la verticale" ce qui n'est peut-être pas toujours exceptionnel mais à au moins le mérite de ne pas faire pire. Ceci dit, il vient de mieux en mieux chercher le contact sur les deux rênes et il a moins tendance à s'enfuir comme une anguille sur les voltes par exemple... Même si c'est encore carrément le cas sur le travail latéral !

Petits extraits vidéo:
Travail au pas
Travail au trot

Et un beau moment en photo



Mercredi à samedi

On glande au paddock . J'étais partie en city trip donc il a vécu sa meilleure vie. Je suis passée samedi soir en rentrant. C'était la première fois que je le laissais pendant 4 jours, j'en ai été à moitié malade XD. Heureusement, ma maman et mon frère ont utilisé sa présence comme excuse pour faire une balade champêtre, donc j'ai eu quelques photos de sa bouille. Au retour donc, j'ai été checker ses pieds et brout-brout pendant une bonne demi-heure juste pour le plaisir. Lui il était évidemment surtout content de retourner mettre son nez dans l'herbe :D

Dimanche

Re-travail ! J'ai attendu 18h mais il faisait encore lourd et il y avait pas mal de mouches; il était plutôt chaud donc ça a été galère au début. Le bon point de cette séance c'est que j'ai vraiment trouvé le coup de comment utiliser mon assiette pour le tenir et l'équilibrer quand il est en mode "je tire vers le bas et je cours comme un tracteur". Au début, j'avais cette sensation quand il était déjà bien (forcément là c'est facile), mais quand il tirait vers l'avant et le bas, je me retrouvais à juste batailler en bouche pour le reprendre et le redresser, ce qui finissait inévitablement en conflit. Aujourd'hui je ne dis pas que ça a été fantastique mais j'ai eu de vraiment meilleures choses au pas en montant comme ça... dont un nouvel arrêt juste en expirant ! Du coup, c'était dur au début, mais on a réussi à se comprendre vers la fin. D'autant plus que c'était soirée barbecue-pétanque sur le parking des écuries (juste à côté de la carrière donc) et entre les chevaux qui rentrent tardivement du pré, les voitures qui n'arrêtent pas de passer et les gens qui se perdent dans les bois attenant et criaient comme des sauvages pour se retrouver... Il avait de quoi être un peu chaud et déconcentré ! Mais il n'a fait aucun écart, aucun démarrage, aucun bond comme il avait tendance à le faire il y a encore un mois. Brave poney qui apprend à gérer ses émotions !

Une petite photo juste pour dire, les vidéos ne sont pas top, je me suis plantée en mettant le pivo:




Pour le reste de la semaine, ce sera un peu plus cool que prévu, car mon cours de mardi est annulé. Demain on profite du beau temps pour repartir en balade avec une autre proprio et son cheval hyper-baroudeur: les parfaits maîtres d'école pour Pastor et moi. Mardi et mercredi il fera encore chaud, donc je pense en profiter pour refaire deux bonnes séances de travail à pieds et revenir sur les bases du R+ mais en longe+licol au lieu de la liberté. Jeudi, probablement séance monté, et ensuite on verra !

Édit: rajout d'un bout de phrase manquant

Édité par uneraell le 05-09-2021 à 22h35



Liquescence

Membre ELITE Bronze
  

Trust : 283  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 7462
1 j'aime    
Pastor de vara, histoire d'une leçon d'ancrage
Posté le 06/09/2021 à 18h30

Mais qu'il est beau ce petit cheval !!! Pourtant je ne suis pas fan des gris, mais il est vraiment joli, bien fait (et pas obèse :p). Il a l'air assez vert sur tes vidéos mais le 2 pistes a l'air de lui faire beaucoup de bien. Et j'ai lu Belgique ! Alors si tu veux partager une bière un jour :p

Quixote

Membre d'honneur
    

Trust : 26  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3354
1 j'aime    
Pastor de vara, histoire d'une leçon d'ancrage
Posté le 06/09/2021 à 19h52

Effectivement le contact est compliqué, quand tu auras résolu ça il devrait venir plus facilement sur la main.
Je pense que l'eed ou contre eed devrait t'aider, il me semble que de ton coté ça va donc c'est juste à lui de trouver la solution

Uneraell

Membre d'honneur
 

Trust : 98  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1663
1 j'aime    
Pastor de vara, histoire d'une leçon d'ancrage
Posté le 06/09/2021 à 21h33

liquescence merci pour lui ! En effet là on a un gros mois de travail au rythme de 3 séances par semaine, et au début c'était juste pour le réhabituer à se faire monter dessus xD. Mais on prend le temps, c'est cool.
Je surveille son bide je dois avouer xD. Il avait pris des rondeurs pendant la pause transition pieds nus, mais le travail lui fait du bien. Reste plus qu'à muscler les abdos ! (Les siens et les miens d'ailleurs ahaha).
Je suis de l'autre côté de la Belgique par rapport à toi je pense, m'enfin ça reste pas le bout du monde. Ça serait avec grand plaisir de te croiser autour d'un verre :-) !

quixote Yes, tout à fait ! Il s'allège en effet souvent beaucoup après les CEED et EED. Dimanche j'en ai eu de très chouettes sur la fin mais je n'ai plus filmé car je n'étais plus seule en piste. Comme tu dis, il doit comprendre comment s'utiliser aussi. Je suis retournée en balade avec une autre proprio ce soir, et on a beaucoup de dénivelé autour des écuries. Lors de la première sortie il fondait dans les descentes comme un cachalot qui s'échoue, aujourd'hui il avait déjà mieux compris le coup de ralentir, se redresser et y aller à petits pas même si le copain devant y va franco parce que lui il connaît le job.
C'est pas encore fameux mais je trouve qu'il y a un peu de mieux à chaque séance. J'ai hâte de voir ce que ça va donner au prochain cours

Quixote

Membre d'honneur
    

Trust : 26  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3354
1 j'aime    
Pastor de vara, histoire d'une leçon d'ancrage
Posté le 07/09/2021 à 14h13

Quand on est sur un pente ascendante c'est toujours intéressant

Oui l'ext ça aide bien aussi

Uneraell

Membre d'honneur
 

Trust : 98  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1663
12 j'aime    
Pastor de vara, histoire d'une leçon d'ancrage
Posté le 11/09/2021 à 22h28

Qu'est ce que la semaine est passée vite ! J'ai peine à croire que c'était seulement lundi qu'on a fait notre deuxième vraie balade :-D. On a refait un bon tour d'une heure avec LES maîtres d'écoles de rando de l'écurie, une autre proprio hyper chouette qui me conseille aussi beaucoup pour la gestion des pieds de Pastor et dont le cheval est un vrai baroudeur. Lundi, on est donc parties faire un beau tour dans les plaines comme nous avions fait il y a quelques semaines, et ça a été un très bon moment qu'on a finalisé avec notre premier galop en extérieur . Pastor s'y est mis de bon coeur (surtout qu'on ne galope jamais en piste !) sans tirer, ni chercher à accélérer ni se laisser impressionner par les balles de foin enrubanné le long de la prairie. Une fois arrivées en haut, petite pause brouting sans émotions ni énervement, vraiment au top !

Mardi et mercredi je me suis recentrée sur le travail à pieds pour revenir sur le renforcement positif. Le mardi on a juste revu nos petits acquis et c'était bon. A cause de la chaleur et car je ne suis pas toujours sure qu'il boit autant qu'il devrait, je lui avais préparé une petite surprise au box:



(C'est donc bien une pastèque). Il s'est éclaté pendant un moment - mais il a réussi à la décrocher du fil bien trop vite à mon goût - et l'a ensuite baladée dans tout le box pour ne réussir à manger que la chair. Je donne pour ainsi dire jamais de friandises - en dehors des bouchons de foin quand on travaille à pieds - mais je pense que je vais lui laisser ce genre de découvertes de temps en temps. Evidemment, il est bien venu me baver dessus le jus de pastèque ensuite, sinon ce n'aurait pas été drôle.

Mercredi, on s'est concentrés plus sérieusement sur l'exercice de l'envoi au cône. Malheureusement, je n'avais pas sorti le pivo et je le regrette un peu, car c'était un grand jour de clownerie ! J'ai compris que le blocage sur cet exercice venait de mon langage corporel : quand je l'envoyais au cône de plus loin, j'avais tendance à baisser le bras une fois qu'il m'avait dépassée (paresse, quand tu nous tiens). Sauf qu'évidemment, il percevait ça très bien et s'arrêtait donc, confus. Une fois qu'on a réglé ce soucis, j'ai donc pu l'envoyer au cône de plus loin... Mais rester arrêté à côté d'un cône, c'est bien ennuyant quand on a envie de remuer ! Le temps que je revienne à lui, entre le clic et la friandise donc, il a commencé à m'envoyer le cône valdinguer, à le déplacer... Et il me l'a envoyé loin, le bougre !! Il y mettait tout son coeur Je me suis retrouvée bête à cliquer et devoir donner ma friandise alors qu'il jouait limite au lancer du poids... On a terminé sur des arrêts au calme à côté du cône, j'espère que ça va lui passer XD

Ensuite, c'était parage ! Je suis vraiment contente de l'évolution de ses pieds, même si c'est pas flagrant par rapport à la dernière fois (logique quelque part). Son morceau de pied cassé dû au déferrage sauvage est enfin de l'histoire ancienne. Lors du dernier parage, on craignait que ça ne parte en fourmilière car le trou commençait à s'étendre le long de la ligne blanche, mais ça ne s'est pas creusé et avec la pousse, on a enfin pu finir d'éliminer cette zone. Les fourchettes commencent aussi à se stabiliser et avoir une forme plus charnue, avec moins de mue. La pareuse était très contente de son évolution, et moi aussi, surtout quand je vois comme il passe désormais presque partout.

Juste une photo de pied pour le plaisir, parce que moi j'adore regarder ses petons qui évoluent bien (on devient un peu obsessifs quand on passe pieds nus j'ai l'impression)


C'est encore très carré comme forme globale, mais les talons sont beaucoup moins fuyants qu'au début (je me déteste de ne pas avoir pris de photo quand il était encore ferré !), et les lignes blanches sont en train de se resserrer, plus aucune trace d'inflammation depuis deux parages, et ça ça me fait grave plaisir !

Demain ce sera retour en selle et je raconterai tout le week-end dans mon prochain post... car la balade de cet après-midi a été hautement... éducative XD

Uneraell

Membre d'honneur
 

Trust : 98  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1663
11 j'aime    
Pastor de vara, histoire d'une leçon d'ancrage
Posté le 12/09/2021 à 20h42

Samedi, c'était donc balade ! Le but de nos sorties pour le moment est vraiment de faire son éducation à l'extérieur, je choisis donc soigneusement les duos avec qui je pars (tant propriétaire que cheval !) pour être sûre de nous faire des expériences positives. Je n'ai jamais été spécialement craintive en extérieur, mais depuis mon opération... c'est quand même une autre histoire. Je crois que je suis beaucoup plus consciente de ma propre fragilité et même si je n'ai pas peur de mon cheval, je me défranchis plus vite.

Néanmoins, hauts les coeurs, cette fois-ci, je décide de partir en tête. On connaît pas le chemin ? C'est pas grave ! Dans les bois y a pas tellement d'options de toute façon . La première partie se passe bien, Pastor marche d'un pas volontaire, tellement curieux de son environnement qu'il ne cherche même pas à brouter. Je le sens alerte mais détendu, je peux rester rênes longues et le laisser soigneusement choisir son chemin dans les dénivelés, c'est top ! On arrive ensuite à la première difficulté : un chemin très étroit, caillouteux au fond et très pentu sur les côtés. Ca ne rate pas, Pastor nous envoie balader dans les talus (sauf que bon, le dénivelé... j'étais pas spécialement à l'aise sur la descente dans ma selle de dressage :D). Galère pour le convaincre de suivre le sentier qui n'est certes pas très confortable. Finalement, la cavalière qui m'accompagnait repasse devant pour montrer le chemin, et mon gris se met alors à coopérer... met en mode charge ! Quitte à passer dans les cailloux, on n'y trainera pas ! Auto-tamponneuse un peu brutale avec le copain, arrachage de genoux des cavalières, et il a fini la pente avant qu'on ait eu le temps de dire ouf. J'aurais du descendre, sauf que comme je n'ai jamais réussi à l'arrêter... et pas possible de sauter à terre avec un airbag accroché à la selle XD.

Enfin, pas de casse, c'était vraiment un chemin difficile pour lui qui n'est pas encore habitué à l'extérieur pieds nus, donc on lui "pardonne". Mais j'y retournerai à pieds pour pouvoir l'éduquer un peu au concept du sentier vs talus. On entame ensuite la remontée pour retourner dans les plaines qu'on connaît maintenant un peu, et cette fois je mets pieds à terre, car le chemin est tout aussi mauvais. Surtout qu'on se retrouve assez rapidement face à un arbre couché en travers du chemin. Il y a bien un passage étroit sur le côté mais... Pastor n'était pas vraiment convaincu de l'idée. Heureusement, cette fois, il a géré le doute par "je reste planté là et je vous laisse vous démerder". Bien lui en a pris, car il s'était décalé du "passage" et s'est pris les pieds... dans des cordes ! On était en fin fond de forêt, et là, entre les branches et les feuilles, il y avait de longues pièces de raffia enmêlées dans les arbres. Heureusement que le cheval qui nous accompagnait était rôdé de la balade, sa propriétaire a pu le laisser planté là pour venir prendre les pieds de Pastor pendant que je le démêlais. On a préféré faire demi-tour; ce genre de maniabilité, on n'était pas encore prêt, et ça appelait trop l'accident grave...

Demi-tour à pieds toujours car notre chemin alternatif nous faisait passer dans une zone gravement impactée par les inondations de juillet (si vous avez vu des images horribles de Belgique au JT => c'était pile chez nous !). Je laisse brouter Pastor pour le laisser remettre de ses émotions pendant que l'autre cavalière part en avant inspecter le chemin. C'est bon, on repart ! On se remet à cheval une centaine de mètres plus loin et là, on arrive dans un bout de bois où rien n'a encore été nettoyé. Débris partout, déchets, ça pue le pourri et la mort... Les chevaux n'étaient subitement plus du tout à l'aise, et on peut les comprendre. Néanmoins ils ont pris sur eux, et on est sorties du bois sans encombre.

Epreuve suivante ! Le terrain du club canin ! Tout était calme, pas de chiens en vue, par contre, les balles, rubalises qui flottent dans le vent et autres trucs hyper colorés et qui bougent... Pastor n'était pas content-content, heureusement, le bon exemple du copain qui ne s'en émeut pas et le beau parterre d'herbe de notre côté de la clôture l'ont motivé à se rapprocher. Un bon ronflement sur les rubalises a suffi à le convaincre que ça ne le mangerait pas. Super poney Petite pause brout-brout pour récompenser tout ce courage et juste quand on allait repartir... Bam, démarrage en trombe ! J'étais rênes longues vu qu'il broutait, au moment où on dépasse le copain, j'aperçois un chien qui arrive avec des bonds énormes ! J'appelle l'autre cavalière, qui n'a pas le temps de réagir avant que le chien ne saute sur son cheval... qui ne réagit pas XD. Avant de finalement suivre Pastor qui, entre-temps semblait avoir capté que tout ce bordel n'était en fait qu'un chien et que ce n'était pas si grave. Le temps que je reprenne mes rênes, il s'était déjà arrêté, et le chien était reparti d'où il était venu. Belle frousse !

On repart donc à travers le village : voiture, ligne de chemin de fer en hauteur, camionnette et tractopelles qui gèrent encore les travaux de réparage de la voirie, carcasses de voitures défoncées, tas de gravas en tout genre... Pastor est tendu mais reprend la tête l'air de dire "j'ai pas envie de traîner ici moi !!" mais sans trottiner ni vraiment chercher à accélérer. Il regarde beaucoup à gauche, à droite, et j'en suis juste à espérer qu'on n'est pas à l'heure où les trains passent. Heureusement, on n'a pas eu cette épreuve là en plus, il a beaucoup pris sur lui et on est revenues dans notre campagne avec deux chevaux hyper zens. Fin de la balade en tête, comme on l'avait commencée, d'un pas tranquille et assuré, toujours rênes longues. Hyper fière de mon p'tit bout de ch'val !!



Avec toutes ces émotions il était quand même un peu fatigué et il avait bien transpiré (le dénivelé, ça muscle !!) Ca m'a permis aussi de vérifier la pose de son bridon, dont j'ai changé le frontal que je trouvais trop court. Les marques de transpiration étaient vraiment sur l'oreille; maintenant elles sont bien derrière. Je trouve que la têtière est toujours un peu trop contre l'oreille, mais c'est déjà mieux... A voir si je parviens à trouver un bit fitter.


Aujourd'hui, c'était travail sur le plat. Détente plus cool et plus longue que ce que j'ai fait jeudi passé, car on s'était juste pris le chou et je pense lui avoir demandé trop, trop vite. Cette fois j'ai laissé plus de temps avant de reprendre mes rênes, attendu qu'il vienne chercher un peu son mors et le mâchouiller avant de venir prendre petit à petit plus de contact. Il a été beaucoup plus stable déjà, par contre... Il était chaud ! Ces derniers temps, je m'étais plusieurs fois dit que c'était bien qu'il se soit posé mentalement, mais il était quand même un peu "prom-prom" en selle. Certes je ne pousse pas énormément sur l'impulsion car on a un sacré problème d'équilibre encore, mais il se trainait parfois un brin quand même... Peut-être à cause de ses pieds aussi, parfois ? En tout cas aujourd'hui, il m'a rappelé qu'il en avait sous le capot ! Sans être chaud "débile", pas regardant, pas du tout désagréable à travailler, mais même au pas, il m'a sorti une de ces amplitudes !

En tout cas, ça a été une bonne séance : longue détente au pas en alternant lignes droites et grand cercles, en resserrant le cercle quand la piste monte et en évasant quand la piste descend (c'est souvent là qu'il tire). J'ai essayé de beaucoup travailler à l'assiette et je ne sais pas si c'est ma séance de sport de ce matin ou le fait d'avoir relu l'intro de "Equilibre et Rectitude" avant d'avoir été monter, mais j'ai vraiment mieux réussi à le gérer que jeudi. Exit les batailles de main, et c'était évidemment pas une mauvaise chose ! Trot de détente sans rien trop demander, en faisant surtout attention à ma propre position pour l'inciter à s'équilibrer vers l'arrière au lieu de faire le tracteur et finalement, travail en alternant cession à la jambe sur la diagonale, épaule ou contre épaule en dedans sur la ligne droite et ligne droite en légère piste intérieure et en poussant un peu le pas (tout ça en ordre aléatoire sinon il essayait de me voler les débuts d'exercice). Comme il ne manquait pas d'énergie, j'en ai profité pour travailler les transitions pas - trot - pas en utilisant aussi la difficulté du dénivelé pour repasser au pas là où il a tendance à se mettre à charger. Il a vite compris son intérêt dans l'affaire et a été beaucoup plus agréable ! J'ai terminé sur des transitions pas - arrêt demandé sur une épaule en avant (car il a tendance à essayer d'éviter l'arrêt en chassant les hanches à l'intérieur). Excellent arrêt final sur la ligne droite, juste à l'expiration, sans batailler à la main... Que 35 minutes de séance finalement, mais j'ai préféré laisser là-dessus ! Il m'a challengée, mais a donné de très bonnes choses aussi, c'était un très bon sentiment pour cette séance.

Demain, saddle fitting le matin, mardi, il aura droit à souffler un peu !

Merci encore à tous ceux qui lisent mes pavés

Khady

Membre VIP
   

Trust : 342  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 5970
0 j'aime    
Pastor de vara, histoire d'une leçon d'ancrage
Posté le 12/09/2021 à 21h51

uneraell super tout ça! Je suis époustouflée par tous vos progrès en si peu de temps
Page(s) : 1 2 3 4 5 6 7 8 ... 43
Pastor de vara, histoire d'une leçon d'ancrage
 Répondre au sujet