Gène rouan chez les chevaux de sport

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14
Auteur
28290 vues - 204 réponses - 2 j'aime - 40 abonnés

Labonnepoire

Membre d'honneur
 

Trust : 582  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1708
Gène rouan chez les chevaux de sport
Posté le 03/05/2017 à 14h10

Bonjour,

Je me suis demandé pourquoi le gène rouan est si rare chez les chevaux de sport alors qu'il est relativement répandu chez les poneys et surtout chez les chevaux de trait et les Quarter Horses. A-t-il été volontairement évincé par les éleveurs?

Tout d'abord, il s'agit d'un gène dominant, noté Rn: il suffit, pour pouvoir s'exprimer, qu'il soit présent en un seul exemplaire. La robe de base est alors parsemée de poils blancs, la tête et les membres en comptent moins et paraissent ainsi plus foncés. Contrairement au gris, cette couleur n'est pas évolutive et est généralement discernable dès la naissance. Toutefois, certains individus ont beaucoup plus de poils blancs que d'autres.
A noter que contrairement à ce que l'on entent souvent, le gène rouan n'est pas létal à l'état homozygote d'où la profusion d'étalons QH homozygotes aux Etats-Unis! Il n'y a pas moyen de distinguer un rouan htz d'un hmz à moins de procéder à un test génétique.

Un cheval rouan (bay roan: robe de base baie + au moins un gène rouan):
Cliquez pour voir l'image   

Un cheval aubère (red roan ou strawberry - fraise, au vu que la robe paraît rose de loin - roan, ou encore rouan vineux; alezan + gène rouan):
Cliquez pour voir l'image   

Un cheval gris fer (blue roan ou rouan bleu; noir + gène rouan):
Cliquez pour voir l'image   

Je n'ai trouvé que deux étalons de sport agréés dans un SB de la WBFSH. Ils sont très jeunes, ont de très bonnes origines et sont tous les deux stationnés à l'étranger mais disponibles en congelé en Europe:

-Cayanosh

ZFPD bay roan, homozygote extension (EE), hétérozygote rouan. Il est représenté par Solaris Sport Horses. Comme vous pouvez le voir il a beaucoup de poils blancs. Je lui trouve de belles allures et de bonnes origines mais ce n'est que mon humble avis. Ma robe préférée chez les rouans est l'aubère, malheureusement il ne pourra jamais produire un poulain de base alezane. Je ne connais pas son statut pour l'agouti.

Cliquez pour voir l'image   

Sa fiche internet:
https://www.horses-sales.com/cgi-bin/a/viewads2.pl?a=95004

-Shunjun

ZFPD aubère (red roan). C'est le frère utérin de Cayanosh, ses origines paternelles étant de dressage tandis que celles de Cayanosh sont plus "axées" CSO.

Cliquez pour voir l'image   

Sa fiche internet:
http://www.dilutestallions.com.au/shunjun.php

https://www.youtube.com/watch?v=Noj8ErpFG8w

Connaissez-vous d'autres chevaux de sport rouans? Il paraît qu'on en trouve chez certaines lignées de Trakehner notamment.
De la lecture si vous lisez l'anglais:
https://en.wikipedia.org/wiki/Roan_(horse)
http://www.ridearoan.com/what-is-a-roan.html

Labonnepoire

Membre d'honneur
 

Trust : 582  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1708
9 j'aime    
Gène rouan chez les chevaux de sport
Posté le 29/10/2018 à 16h49

Je remonte le sujet après avoir trouvé une souche SF porteuse du Roan :

En divaguant sur les compte-rendus de concours d'élevages datant de plusieurs années sur Studforlife, je tombe sur cette photo :



La qualité et la lumière laissant à désirer, je me suis dit qu'il s'agissait d'un jeune grisonnant et je suis passé à autre chose. Sauf que juste en-dessous est apparue cette photo-ci :



On voit clairement que ce poulain est rouan et non gris. C'est un SFO, fils de Quick Star et d'une mère par Benroy, PS. Enfin, pas officiellement SFO parce que sa courte souche, une de celles développées par les Chambry dans le Bessin (affixe d'Aure, naisseurs de Timon d'Aure) "à partir d'une jument cob léger", fait apparaître une 4e mère ONC.

Ce cheval s'appelle Quaiser Soze, il est né 2004 et il est dit de lui à l'occasion de cette qualif à Compiègne :

"[i]6ème Quaiser Soze – Quick Star x Benroy xx

Sans aucun doute le plus gros sauteur de la journée. Très léger dans son modèle, il aura fait une véritable démonstration à l'obstacle alliant technique et bascule.

Quaiser Soze est issus de la propre sœur de la jument Soutache d'Aure qui participa aux championnats d'Europe (1995) et du monde (1994) sous la selle du cavalier autrichien Boris Boor avant de revenir chez Edouard Couperie.[/i]" (Studforlife).

Il a depuis obtenu un ISO de 118, fut castré et exporté vers les Etats-Unis, semble-t-il.

La souche est courte mais de qualité :

- la mère de Quaiser Soze, Bourée d'Aure (1989), indiquée comme étant aubère par le Sire a donné naissance à 12 poulains dont :
- Malek des Lunes, h alezan, ISO 132
- Or de Bray, h alezan, ISO 140
- Pêcheur de Rêves, m bai, ISO 124, finaliste à 4 ans
- Rolling Pierre, m bai, ISO 124, finaliste à 4 ans
- Taormina Treize, f baie, ISO 132, finaliste à 6 ans
- Ajaccienne, f alezane, ISO 128
- ou encore son premier produit, Ha Nanna des Lunes, poulinière aubère :



- la 2e mère, Quichenotte d'Aure, est la seule des 4 mères à ne pas être notée aubère mais grise ; une erreur bien sûr, aucun de ses 8 produits n'étant gris.
Elle est à l'origine de pas moins de 10 individus indicés à 120 et plus, dont Pepita de Rosay, IPO 140, Drakkard d'Aure (le propre-frère de Bourrée d'Aure), ISO 146, et bien sûr Soutache d'Aure, ISO 167, JEM de 1994 etc.
Et de toute évidence aubère elle aussi :





Bien sûr, la première question qui me soit venue à l'esprit était de savoir s'il y avait suffisamment de jeunes reproducteurs rouans au sein de cette souche pour permettre à ce précieux gène de survivre.
En l'absence d'étalons, je me suis tourné vers les femelles rouanes ou aubères et seule une, peut-être deux, sont âgées de 15 ans et moins.
On risque donc de perdre la couleur chez cette souche, alors que pourtant nous avions affaire à une famille SF/SFO doublement précieuse de part sa qualité sportive mais surtout grâce à ce gène devenu si rare chez le cheval de sport.

Édité par labonnepoire le 29-10-2018 à 18h43



Cherchour

Membre VIP
   

Trust : 88  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 5321
1 j'aime    
Gène rouan chez les chevaux de sport
Posté le 29/10/2018 à 18h55

C'est bien dommage, ce gène apporte de l'originalité tout en restant assez proche des robes classiques, et c'est d'autant plut dommage que la lignée disparaisse.

Le gène pourrait être réapporté par le trotteur. Mais il me semble que le croisement avec du trotteur n'est pas très prisé (même si certains bon sujets ont fait leurs preuves).

Labonnepoire

Membre d'honneur
 

Trust : 582  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1708
1 j'aime    
Gène rouan chez les chevaux de sport
Posté le 29/10/2018 à 18h55

Par ailleurs, je ne crois pas encore l'avoir déjà dit ici : tout comme le tobiano, le roan est lié à l'extension. Chez cette famille, l'allèle Rn est lié au "e", chez d'autres, il peut être lié à l'allèle dominant "E". Les deux allèles sont transmis ensemble, c'est un "lot".
Ainsi, s'il n'avait pas été castré, Quaiser, en tant que Ee/Rnrn, aurait produit avec une jument alezane des poulains Ee/rn, donc bais, et des poulains ee/Rn, donc aubères. Egalement une petite minorité des deux autres combinaisons possibles (il faut bien qu'il y ait des exceptions sinon on s'ennuierait ^^).
A l'inverse, un rouan Ee/Rnrn dont le E serait lié au Rn produirait essentiellement, avec une jument alezane, des poulains rouans et des poulains alezans, les poulains rouans ayant hérité du lot E/Rn et les alezans du lot e/rn.

Labonnepoire

Membre d'honneur
 

Trust : 582  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1708
0 j'aime    
Gène rouan chez les chevaux de sport
Posté le 29/10/2018 à 19h07

cherchour C'est tout à fait ça, de l'originalité tout en restant parmi les robes "ancestrales", celles qu'on pouvait rencontrer plus ou moins facilement parmi les courants de sang constitutifs de la race SF. A l'inverse, si les pie et dilués ont certainement toujours existé en Europe de l'Ouest, en France en tout cas ils étaient beaucoup plus marginaux que les rouans.
Le rouan/aubère/gris fer que je trouve élégant parce qu'assez discret finalement, notamment par rapport aux pie, plus "tape-à-l'oeil".

Bigbang

Membre d'honneur
    

Trust : 5  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3221
0 j'aime    
Gène rouan chez les chevaux de sport
Posté le 29/10/2018 à 19h37

labonnepoire D’apres Les HN, Quaiser a été castré en 2013

Édit : par contre il y a un Colback d’aure qui a produit des « aubères »

Édité par bigbang le 29-10-2018 à 19h45



Labonnepoire

Membre d'honneur
 

Trust : 582  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1708
1 j'aime    
Gène rouan chez les chevaux de sport
Posté le 29/10/2018 à 22h01

bigbang Oui, Quaiser a été castré il y a longtemps, c'est ce que je disais plus haut.

Je viens de regarder pour ce Colback (merci pour l'info), il a laissé plusieurs filles aubères mais la seule qui soit poulinière active et encore assez jeune (née en 2005)... n'est saillie que par des QH

Sviet

Membre VIP

Trust : 264  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3791
0 j'aime    
Gène rouan chez les chevaux de sport
Posté le 30/10/2018 à 13h59

labonnepoire Bonjour ! Je tombe par hasard sur ce sujet qui m'intéresse beaucoup, j'apprécie énormément les rouan avec une préférence pour les orange (ouais moi je vois pas ça rose mais orange ) et les bleus.

Quand tu dis "Tout d'abord, il s'agit d'un gène dominant, noté Rn: il suffit, pour pouvoir s'exprimer, qu'il soit présent en un seul exemplaire", cela veut dire qu'un parent Rouan transmet forcément son gène et qu'ils ne peuvent donc donner que des rouan ? J'ai pas l'impression que le gène soit dominant puisqu'on ne le retrouve pas chez tous les produits d'un individu rouan, ou alors j'ai mal compris ce que ça voulait dire. Est-ce que tu peux développer un peu ce point ?

J'hésite sur le fait que la pouliche de ma ponette puisse être "rouan". La ponette est grise (et le père noir), on se doute bien que la pouliche est grisonnante ça se voit mais elle possède également des crins alezan (et pas que des poils). Voici des photos à 2 mois, depuis elle a fortement grisonné mais conserve des crins alezan (elle est d'ailleurs déclarée comme Alezan aux HN)



Édité par sviet le 30-10-2018 à 14h00



Gobi

Membre VIP
   

Trust : 192  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 5765
0 j'aime    
Gène rouan chez les chevaux de sport
Posté le 30/10/2018 à 14h11

pour moi la pouliche est de base alezanne et le grisonnement a tout changé.

Pour le gène Rn, le fait qu'il soit dominant signifie qu'il s'exprime même s'il est présent en un seul exemplaire, donc 1/2 chance qu'l soit transmis. je me demande même s'il ne pose pas potentiellement problème quand homozygote

Cherchour

Membre VIP
   

Trust : 88  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 5321
0 j'aime    
Gène rouan chez les chevaux de sport
Posté le 30/10/2018 à 14h14

sviet Tu sais si la mère ou le père peuvent être porteurs du rouan ?

Ta pouliche est surement juste grise, elle a la robe "classique" d'un poulain gris.
Elle est en phase de transition pour virer au gris, pour le coup j'ai l'impression qu'elle a commencé à grisonner par l'arrière, ce qui fait que la crinière et l'encolure restent colorées.


Par comparaison un poulain qui est surement juste rouan :

Sviet

Membre VIP

Trust : 264  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3791
0 j'aime    
Gène rouan chez les chevaux de sport
Posté le 30/10/2018 à 14h21

cherchour C'est ce que je me dis aussi. Aujourd'hui elle est grise mais conserve toujours des crins alezan, elle a 16 mois je trouvais ça curieux qu'ils ne soient pas intégralement gris.

La mère est grise grise pour le coup, a été pommelé jeune puis là truite alezan. Pas de passif génétique. Espagnole enregistrée ONC en France. Le père est Binky, noir de parents (à priori Bai) et je n'ai trouvé aucune trace de l'expression d'un gène rouan.

Édité par sviet le 30-10-2018 à 14h24



Sviet

Membre VIP

Trust : 264  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3791
0 j'aime    
Gène rouan chez les chevaux de sport
Posté le 30/10/2018 à 14h22

gobi Oui ça éclaire bien mieux ma lanterne cette explication !

50% de chance de transmettre le gène rouan et son expression.

Pas de souci sur l'homozygote, cela a été mentionné en début de topic. Les américains en sont d'ailleurs très friands.

Mamzelle77delou

Membre VIP
  

Trust : 768  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4566
1 j'aime    
Gène rouan chez les chevaux de sport
Posté le 30/10/2018 à 14h41

labonnepoire je me permets de citer assya qui a une super poulinière ponette D sport roan qui a produit un poulain également roan

Labonnepoire

Membre d'honneur
 

Trust : 582  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1708
2 j'aime    
Gène rouan chez les chevaux de sport
Posté le 30/10/2018 à 15h05


gobi a écrit le 30/10/2018 à 14h11:
Pour le gène Rn, le fait qu'il soit dominant signifie qu'il s'exprime même s'il est présent en un seul exemplaire, donc 1/2 chance qu'l soit transmis. je me demande même s'il ne pose pas potentiellement problème quand homozygote

L'allèle dominant RN n'est pas forcément létal pour l'embryon à l'état homozygote. On l'a longtemps cru suite à des études portant sur des chevaux de trait, des brabants belges je crois.
Chez d'autres espèces, comme le cochon d'Inde, le rouan est aussi réputé létal à l'état hmz et les croisements entre reproducteurs rouans (ou blancs) fortement déconseillé.

La similitude de robe entre un cheval et un cobaye rouans est d'ailleurs frappante, je trouve :


(fin de l'aparté)

Cependant, on constate depuis déjà longtemps l'homozygotie de certains étalons QH notamment, et à la page précédente de ce topic je présente l'unique étalon hmz rouan de sport à ce jour (Ee/AA/RNRN).

Ce qui laisse à penser actuellement qu'il existe plusieurs allèles pour la robe roan, voire peut-être plusieurs gènes puisqu'on n'a toujours pas clairement identifié le(s) gène(s) responsable(s), tous avec à peu près le même résultat au niveau du phénotype.
Certaines de ces formes seraient donc létales à l'état hmz, tandis que d'autres ne le seraient pas. Un peu comme pour le DW finalement.

Sviet

Membre VIP

Trust : 264  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3791
1 j'aime    
Gène rouan chez les chevaux de sport
Posté le 30/10/2018 à 15h09

Et pour mettre ma pierre à l'édifice, l'étalon welsh Quizz game du logis est aubère mais n'est plus actif depuis 10 ans. Plusieurs de ses filles sont poulinières et ont des produits aubère:

- SERIEUSE D'AUDES
- KANGOU D'AUDES
- FIDJI D'AUDES
- COQUINE D'AUDES
- AUBADE D'AUDES

Édité par sviet le 30-10-2018 à 15h10



Sviet

Membre VIP

Trust : 264  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3791
0 j'aime    
Gène rouan chez les chevaux de sport
Posté le 30/10/2018 à 15h15

Ahhhhh et j'ai trouvé celui là !

https://www.youtube.com/watch?v=GfDZ9WvREko
GOTEBORG HANDYMAN Welsh PB qui est un croisement poney x cheval

son père est gris mais avec des particularités quand même (?) https://www.youtube.com/watch?v=p8F5Bv2ilPset sa mère noté "café au lait"
Page(s) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14
Gène rouan chez les chevaux de sport
 Répondre au sujet