Jeunes Propriétaires : Partage !

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 ... 636 637 638 639 640 641 642 643 644 645 646 ... 713
Auteur
367779 vues - 10684 réponses - 36 j'aime - 116 abonnés

Tartine88

Membre ELITE Bronze
  

Trust : 1772  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 7271
Jeunes Propriétaires : Partage !
Posté le 14/06/2018 à 15h00

Ce topic à pour but de rassembler tous les jeunes propriétaires, c'est à dire ceux :


• Qui sont propriétaires depuis peu de temps.
• Celles et ceux qui sont "jeunes" (mais bon, tout le monde peu venir, j'adore quand on est nombreux !)
• Les débutants dans l'expérience de propriétaire
• Celles et ceux qui rêvent d'avoir un cheval, qui sont à la recherche d'un cheval
• BREF TOUT LE MONDE !



L'idée étant de partager notre quotidien, notre histoire, nos expériences, nos galères, nos plaisirs. Partager les différences entre le proprio en pension et le proprio à la maison. Le nombre d'équidés... Etc !
Après tout, il y a bien un forum pour les Adultes Débutants non ? Ici donc, ce seront les propriétaires débutants !

Je te conseille de lire le topic, si ce n'est en entier, au moins en diagonal. Tu y apprendras la gestion du vieux cheval, du jeune cheval, des différentes pensions (pré, box, paddock), on parle aussi alimentation, travail, soins, finances et émotions !

Qui suis-je ?

Cliquez pour voir l'image   

Je suis une jeune femme de 22 ans à peine, propriétaire depuis 6 ans déjà de trois belles juments. 32,31 et 11 ans respectivement. J'ai très peu monté à cheval. Peut être 300 jours à tout casser. J'ai un petit galop 2 mais ne fait plus que de la balade.
Mes juments sont à la maison. J'ai la chance d'avoir quitté le berceau familiale à 16 ans, avec un travail et des études. Donc j'ai su me gérer tout de suite et me lancer (non sans mal) dans l'aventure de propriétaire. Propriétaire et locatrice de 3ha et demi, j'ai su mettre en place un paddock paradise (du moins une ébauche), j'ai perdu mes box il y a peu (l'hiver ici est affolant!) donc en ce moment, c'est la galère
Bref, a 20 ans, j'ai encore beaucoup à apprendre ! Mais jusqu'ici, je soigne les bobos moi-même, je m'occupe moi-même de l'entretien des pieds, je sais vérifier les dents, entretenir les clôtures, bref, ça fait quatre ans je suis propriétaire d'équidés, avec trois ans de plus avant en sorte de "demi pension" pour tout apprendre.


PERSONNES ACTIVES SUR LE POST


DIMOON &


Ma jument s'appelle Eyba, elle a 6 ans, née en 2014. C'est une arabe-barbe avec 56% de sang arabe.
C'est une jument à orientation endurance, de part ses origines (son père, Sadepers, est un célèbre etalon père de multi performers en endurance)!
Je l'ai achetée en janvier 2020 après avoir vendu ma première jument pour cause d'incompatibilité de caractères. Elle était a peine debourree et sortait du pré de son élevage.
Je l'ai prise car elle est d'une douceur et d'un calme incomparables. Elle mesure environ 1m50 (peut être quelques cm de plus, jamais toisee)
Elle a le calme et le caractère têtu du cheval barbe mais sous la selle elle a du sang sans jamais chauffer (ou très rarement).
Elle est, à ce jour qualifiée sur 20 et 40 km.
Notre objectif en octobre 2020 est d'aller aux finales nationales d'endurance jeunes chevaux, catégorie des 6 ans 80 km.



CAFELAITFALCON & FALCON


Mathilde aka cafelaitfalcon
Falcon - 2015 (5 ans) - hongre OC (père QH et mère ONC) - pie tobiano
Monté western principalement - touche un peu à tout (trail, equifeel, tap, balade, saut)
Objectif dans les 2 ans à venir : prépa CSO 60cm
Objectif d'ici quelques années : barrel racing & pole bending


FLAKISS & MAHORI




MAJOUNE & DUENDE




SARAHFRSKT & VAINQUEUR


Sarah (22 ans) et Vainqueur (hongre SF, né en 2009)
J'ai rencontré Vainqueur en décembre 2012, il avait 3 ans et demi et sortait juste du débourrage. C'était un cheval qui avait tout apprendre et s'est révélé être d'une immense gentillesse. Une belle aventure marquée de beaucoup de premières fois pour Vainqueur.
Après 2 ans passés en club, où nous avons pu apprendre les bases de plat et obstacle, nous avons connu une période calme due aux études, ponctuée de sorties en extérieur. Mon entrée dans la vie active et notre arrivée récente dans une écurie orientée CSO, marque le retour à une équitation de loisir " sportif ", où nous pouvons profiter de la polyvalence de Vainqueur.



ACIDEPERSEPHONE & TIANNA


J'ai 24 ans et un maigre niveau galop 1-2. River Meadows Tianna est rentrée dans ma vie en Janvier 2019, j'en deviens propriétaire en Février 2020 après m'être promis d'aller la chercher une fois mon CDI en poche.
Gypsy Cob ONC. Pie baie tobiano. Poulinière en élevage à viande au Pays de Galles avant d'atterrir en France et devenir jument de club. Dégoûtée de tout, terrifiée par l'homme. Supportait à peine d'être touchée quand je l'ai eu. Il a fallu du temps avant qu'elle me fasse confiance, mais c'est un amour de jument. Elle vit au pré avec ses copines, pieds nus et épanouie !
C'est une super jument d'extérieur, elle n'a peur de rien. Elle adore le travail à pied et les longues balades, elle comprend très vite les choses et elle m'en apprend tous les jours.



CAVALIEREVENDEE & HOCKY


J'ai 22 ans, je suis étudiante et propriétaire depuis 2 ans d'un bout de cheval croisé avec un DSA par le père et une typée quarter par la mère. Hocky est isabelle (caméléon en hiver sinon c'est pas drôle), il est né en 2017. Je l'ai choisi sur coup de cœur car j'ai accroché à son tempérament proche de l'homme. J'ai eu sa mère en demi-pension pendant 1 ans. Son arrivée dans ma vie était totalement imprévue mais pour le moment on gère pas trop mal. Il vit au pré et n'est pas débourré.




DADOU_LOVE & NAVARO/MONTJOLI/THEO/ROXY/FRED


Elodie, 39 ans, propriétaire de 5 poneys/ chevaux:
Navajo, haflinger de 19 ans, 1m50 monté pour faire du loisir, avec l'objectif de passer mon galop 7 dressage avec d'ici juin 2021. En pension.
Montjoli, SF bai de 20ans, retraité de club. cassé d'un peu partout et surtout naviculaire. En paddock à la maison
Roxy, poney français de selle gris de 15 ans 1m50, retraité à 4ans (récupérer à 6 ans pour tenir compagnie) pour problème de fourbure médicamenteuse; ses pieds sont encore un peu déformés, mais cela revient doucement. est atteint d'erlichiose / piro chronique. En paddock à la maison
Théo, haflinger de 13 ans, 1m45. Poney castré tard, qui n'a pas eu une vie facile avant d'arriver chez moi. Actuellement en grandes vacances. quand j'aurais le temps je reprendrais le travail pour en faire le poney de ma fille (elle a un an - déjà - j'ai encore un peu de temps). en paddock à la maison.
Fred, type shetland de 10 ans noir, 80 cm au garrot. confié à une amie pour le plus grand plaisir de sa fille.


Méline (15karafunky) avec Jipsy-karabelle


Jipsy Trotteur.f×espagnol né le 15 avril 1997 à la maison
On touche un peu à tout mais on pratique souvent de la balade en main ou monté, TAP, liberté
(par le passé on a fait de l'endurance)
Problème de santé: à eu 2 tendinite en 2021
Je connais jipsy depuis toute petite.


Caroline (Uneraell) avec Pastor


respectivement 29 et 7 ans en 2022, ensembles depuis mai 2021. Pastor est un hongre PRE hyper joueur et curieux, très extraverti et donc très sensible. Nous travaillons à pieds en R+ / clicker training et en selle les objectifs sont variés mais orientés dressage classique. J'espère pouvoir nous initier à l'équitation de travail. Pour le moment nous sommes toujours dans notre année de découverte mutuelle alors on prend le temps sans pression pour voir où ça nous menera !






Et vous ?

Édité par tartine88 le 17-01-2022 à 12h39

Pikaa

Membre ELITE Or
 

Trust : 714  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 9958
2 j'aime    
Jeunes Propriétaires : Partage !
Posté le 10/11/2021 à 22h45

tartine88

Je vais te rassurer ou pas ^^

Ma jument est très grégaire et s'entend, la plus part du temps avec tous les chevaux. Ca peut être vu comme du positif comme du négatif. Depuis que j'ai changé de région, elle est devenue plus que copine avec l'autre jument qui partage son pré. Je ne sais pas comment on peut dire pour un cheval mais pour un humain, elle est très très attaché à sa copine, un amour fou. Dès qu'elle en est séparée, c'est "presque" le mot est fort, la fin du monde. Sa galope, appelle et voir passe sous les fils..... Je l'ai jamais vu comme ceci en 9 ans d'en être propriétaire.

Le faite, du, sa se travail oui et non. Car dès que c'est l'inverse, la copine qui reste au pré et moi qui m'occupe de la mienne, elle s'en contre fiche. Elle est dans le travail et ne va pas bloquer quand je vais partir en balade par exemple.

C'est juste le faite, de se retrouver seule quelques petites heures au pré si elle ne l'a plus dans son champ de vision. Pour moi, c'est un comportement, dit, normal de l'animal.

Poneyfan

Expert
   

Trust : 139  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 775
0 j'aime    
Jeunes Propriétaires : Partage !
Posté le 11/11/2021 à 08h00

sarahfrskt ah oui ?? Ah oui effectivement ça ne me ferai pas plaisir de devoir en refaire faire comme tu dis, autant faire un peu d'économe ahah

Tartine88

Membre ELITE Bronze
  

Trust : 1772  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 7271
1 j'aime    
Jeunes Propriétaires : Partage !
Posté le 11/11/2021 à 08h32


lutin01 a écrit le 10/11/2021 à 20h45:
@tartine88 Comme tu dis, ça dépend des chevaux. Quand je vois que dans le pré du mien, ils sont 4 et pourtant, le grand copain de mon cheval est devenu fou le jour où je l'ai sorti du pré et que je suis partie balader en longeant la pâture. Il faisait des aller-retours au grand galop le long de la clôture, j'ai cru qu'il allait finir par la sauter. Il en a stressé les 2 autres et le mien par la même occasion. Et tous les soirs quand je ramène mon cheval au pré, il l'appelle systématiquement comme s'il ne l'avait pas vu depuis 3 jours. En l'attendant à la porte. Genre "tu m'as trop manqué". Impressionnant o_O


Il ne faut tout de même pas oublier que le cheval est un animal grégaire. Ce genre de comportement est normal et le contraire, pour les éthologues, est l'équivalent d'un cheval pathologique. Un cheval trop autonome et seul, c'est très pratique pour l'équitation, mais du formatage mental ++. Je ne dis pas que c'est bien ou mal, que c'est juste ou injuste. Je souligne le fait que le cheval qui panique quand on retire un copain du groupe c'est normal.

sarahfrskt
Evidemment que tu ne vas pas te priver de ce genre d'installations !! On est quand même tous pareil, les installations nickelles c'est un confort extrême, c'est génial. Et si en plus t'es très à l'aise, c'est parfait, je ne pouvais pas te souhaiter mieux !

Ahah non, on ne m'arrête plus en ce moment. Et j'espère que c'est sortie routinière va durer autant que faire se peut. L'idée c'est de marcher tous les matins sur le même circuit (très court, 1,5km, au milieu de village) histoire d'être régulier et constant.

pikaa


Citation :
Je vais te rassurer ou pas ^^


Je ne pense pas que ce soit moi qu'il faille rassurer (ou pas!) lol mais plutôt acidpersephone qui va découvrir par elle-même comment ça va pouvoir se passer. Ou Flakiss, qui a la chance et la possibilité d'avoir un cheval qui peut rester seul au pré le temps que son pote s'en va et vis versa (moi, je te jalouse flakiss ! j'aimerais vraiment que ce soit aussi simple. Même si visiblement Tartine commence à bien prendre sur elle!)


Citation :
Le faite, du, sa se travail oui et non. Car dès que c'est l'inverse, la copine qui reste au pré et moi qui m'occupe de la mienne, elle s'en contre fiche. Elle est dans le travail et ne va pas bloquer quand je vais partir en balade par exemple.


Ce que tu dis ça me parle beaucoup. Parce qu'effectivement, j'ai pu travailler Tartine à gérer ses émotions lorsqu'elle sort du parc. Donc aujourd'hui même si je sais pertinemment que c'est difficile pour elle et que ça la perturbe pas mal, elle a choppé suffisamment de maturité pour se contrôler et le vivre mieux. Par contre l'inverse est une horreur ! Je ne pourrai pas laisser Tartine seule au parc en prenant la/les copines, sans qu'elle décide de ruer, galoper, hennir à la mort et manquer de se manger les clôtures. C'est vraiment quelque chose de très très très difficile pour elle et ça, j'ai pas envie de le lui imposer !
(et je ne parle que de Tartine. Si je vous dis que Mamie, jument de club pendant une dizaine d'années, de randonnées longues distance et de concours est aujourd'hui une jument flippée de quitter les copines et hystérique quand une de potes sort du parc.....)

[center]Pour moi, c'est un comportement, dit, normal de l'animal.
[/center]

J'ai rien à ajouter. Je suis plussoie ++++

Flakiss

Membre ELITE Bronze
  

Trust : 241  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 7248
0 j'aime    
Jeunes Propriétaires : Partage !
Posté le 11/11/2021 à 09h01

tartine88 Je me trompe peut être totalement mais pour moi, un cheval bien dans sa tête et bien avec les humains doit accepter de quitter le groupe sans paniquer. Quant à celui qui reste seul, c'est aussi un signe de confiance qu'il accepte de rester seul sans paniquer également. Il sait que son copain va revenir prochainement.

Pour moi, un cheval qui panique quand on lui retire son copain, ce n'est pas signe de bien être. Alors bien sûr, je ne dis pas qu'un cheval doit apprécier être seul car évidemment c'est un animal grégaire qui doit vivre en collectivité, mais il doit le tolérer quand c'est provisoire. Ne serait-ce que parce que si demain, l'un des deux doit partir en clinique en urgence... l'autre devra bien rester seul !

Alors peut être qu'on a juste deux chevaux exceptionnels, je ne sais pas. Mais les deux tolèrent très bien la solitude, quelques vocalises quand ils comprennent que l'autre va s'en aller mais celui qui reste seul n'est jamais en nage quand on revient, ni campé derrière la porte attendant désespérément le retour du copain, ni à faire des allers retours au galop en panique... non, il broute tranquillement... Le plus souvent désormais, le cheval qui reste au pré ne nous suit même plus à la porte, ce qui prouve bien que c'est acquis et que ce n'est pas spécialement source de stress.

Cependant, il est vrai que les deux ont acquis très tôt la solitude donc c'est peut être ça la clé. Sans doute qu'avec un cheval qui n'a jamais expérimenté ça jusqu'à l'âge adulte, c'est plus compliqué.

Édité par flakiss le 11-11-2021 à 09h02



Sarahfrskt

Expert
   

Trust : 19  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 932
0 j'aime    
Jeunes Propriétaires : Partage !
Posté le 11/11/2021 à 09h02

Pour les séparations, ici les chevaux sont 4 dans le pré, ils ont le pré le plus excentré des écuries et il n`est accolé à aucun autre pré (contrairement à tous les autres).

Quand on sort un ou deux chevaux ensemble, pas de soucis, ceux qui restent peuvent s`agiter et appeler un peu mais ils sont toujours plusieurs. Par contre si on a prévu de n`en sortir que 3, on s`est mis d`accord pour ne jamais laisser le 4ème seul dans le pré. Donc on a convenu avec le gérant que dans ces cas là (c`est quand même plutôt rare), le 4ème va au box pendant ce temps. Clairement on ne veut pas prendre le risque qu`il passe les clôtures, le pré étant trop éloigné des écuries pour être surveillé. L`une des entrées donne sur une route assez passante et ils ne voient pas les chevaux des autres prés pour se " rassurer "

Tartine88

Membre ELITE Bronze
  

Trust : 1772  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 7271
1 j'aime    
Jeunes Propriétaires : Partage !
Posté le 11/11/2021 à 09h13

flakiss

Un cheval bien dans sa tête c'est un cheval équilibré, donc qui a une hiérarchie, qui est intégré à un groupe et qui, à partir du moment où le groupe se démantèle, subit la séparation comme quelque chose d'anormal : il panique. Un cheval qui panique quand l'un quitte le groupe, c'est un cheval sain. Il a le comportement le plus normal et naturel du monde.

A contrario un cheval qui se fiche de tout, qui est dans sa bulle, qui gère nickel la solitude, qui ne s'intéresse pas particulièrement aux changements de groupes, c'est soit pathologique, soit un conditionnement ++++ mais pas "sain" du point de vue strictement éthologique du terme.

Maintenant en tant que cavalier et propriétaire, j'estime qu'il est de notre devoir :
1) de ne pas punir ni abolir les comportements de panique (ils sont sains et naturels!)
2) Travailler chaque cheval de sorte que s'il a le droit de paniquer, il peut aussi se contenir un minima pour sa sécurité et celle des autres.

J'aurais aujourd'hui tendance à sérieusement m'inquiéter de l'équilibre moral et mental de mon animal s'il était vraiment complètement indifférent au changement, quand bien même cela me serait fort utile et confort. Maintenant pour moi il y a des demis mesures à tout, tout n'est pas tout noir ou tout blanc.

Simplement je pense qu'il faut sécuriser le cheval et son environnement donc gérer sa panique et son inconfort à la séparation. Mais je pense également qu'il ne faut pas aliéner l'animal pour le rendre complètement inerte au changement.

(c'est de ma propre réflexion, je ne vise rien ni personne et je ne demande pas à ce qu'on soit OK avec moi là dessus hein!)

Flakiss

Membre ELITE Bronze
  

Trust : 241  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 7248
1 j'aime    
Jeunes Propriétaires : Partage !
Posté le 11/11/2021 à 09h20

tartine88 On n'a pas la même définition de cheval bien dans sa tête alors On ne tombera pas d'accord sur ce sujet mais notre discussion est sans doute intéressante pour les autres.

Tartine88

Membre ELITE Bronze
  

Trust : 1772  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 7271
0 j'aime    
Jeunes Propriétaires : Partage !
Posté le 11/11/2021 à 09h25

flakiss Je regarde du point de vue purement "comportement équin naturel". Et de ce fait je ne vais clairement pas punir un cheval qui a peur d'en quitter un autre. Parce que le groupe est synonyme de sécurité, l'humain venant bouleverser cette bulle sécure.

Du point de vue humain et cavalier, et c'est là où ou je te rejoins, c'est qu'un cheval équilibré ne doit pas être débile mental, paniquer à suer comme une vache, hennir, piétiner, ruer... Par contre, un cheval comme le tient, je ne dirais pas qu'il est "équilibré", mais qu'il est développé c'est à dire qu'au delà de connaitre son groupe et, intérieurement probablement, de ne pas être à l'aise à le quitter, il a aussi développer la capacité d'être à l'aise dans toutes les situations et d'être très adaptable

et spoiler : je recherche exactement la même chose que toi : un cheval OK qui peut partir sans avoir peur et qui saura s'adapter très fluidement au changement d'où mon travail de régularité et de sorties matinales avec Tartine. J'ai besoin de conditionner ma bestiole à être seule et autonome si je veux pouvoir partir sereinement plus longtemps !

Flakiss

Membre ELITE Bronze
  

Trust : 241  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 7248
0 j'aime    
Jeunes Propriétaires : Partage !
Posté le 11/11/2021 à 09h32

tartine88 Je n'ai jamais parlé de punir (à moins que tu considères que se prendre une châtaigne car le cheval aura touché la clôture est une punition).

Je pense que mon avis est de toute façon biaisé par mon utilisation sportive de mon cheval : il m'est inconcevable dans ma discipline d'avoir un cheval qui ne sait pas être seul ou ne sait pas s'adapter aux changements. Tout simplement car sa carrière sera faite de changements (transports, lieux de concours, dormir en box sur un concours...) et parfois de solitude (même si on part en groupe, on n'est jamais à l'abri que le copain se fasse éliminé et qu'on doive repartir seul par exemple).

Honnêtement, je n'ai jamais eu l'impression d'avoir travaillé la solitude plus que ça. Dans son élevage, les jeunes sont rentrés 1 par 1 pour les soins au box, puis concours élevage où il faut être seul dans le rond. Puis déjà à 3 ans, il partait en balade seul sans broncher et idem monté à 4 ans, dès le débourrage. Il a d'ailleurs fait sa première 20 km entièrement seul 3 semaines après le débourrage (donc solitude + lieu nouveau etc...). Je pense qu'il n'est pas imperméable aux changements pour autant mais il sait faire avec et surtout gérer ses émotions dans ces situations, même si sans doute il n'est pas 100% à l'aise.

Tartine88

Membre ELITE Bronze
  

Trust : 1772  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 7271
0 j'aime    
Jeunes Propriétaires : Partage !
Posté le 11/11/2021 à 10h41


flakiss a écrit le 11/11/2021 à 09h32:
@tartine88 Je n'ai jamais parlé de punir (à moins que tu considères que se prendre une châtaigne car le cheval aura touché la clôture est une punition).

Je pense que mon avis est de toute façon biaisé par mon utilisation sportive de mon cheval : il m'est inconcevable dans ma discipline d'avoir un cheval qui ne sait pas être seul ou ne sait pas s'adapter aux changements. Tout simplement car sa carrière sera faite de changements (transports, lieux de concours, dormir en box sur un concours...) et parfois de solitude (même si on part en groupe, on n'est jamais à l'abri que le copain se fasse éliminé et qu'on doive repartir seul par exemple).

Honnêtement, je n'ai jamais eu l'impression d'avoir travaillé la solitude plus que ça. Dans son élevage, les jeunes sont rentrés 1 par 1 pour les soins au box, puis concours élevage où il faut être seul dans le rond. Puis déjà à 3 ans, il partait en balade seul sans broncher et idem monté à 4 ans, dès le débourrage. Il a d'ailleurs fait sa première 20 km entièrement seul 3 semaines après le débourrage (donc solitude + lieu nouveau etc...). Je pense qu'il n'est pas imperméable aux changements pour autant mais il sait faire avec et surtout gérer ses émotions dans ces situations, même si sans doute il n'est pas 100% à l'aise.

Cavalierevendee

Membre d'honneur
 

Trust : 114  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1588
1 j'aime    
Jeunes Propriétaires : Partage !
Posté le 11/11/2021 à 10h44

Avoir un cheval qui reste seul au pré, c'est quand même très pratique et rassurant pour tout le monde !

Je pense qu'il y a des chevaux plus grégaires que d'autres. Effectivement dans la nature, ils sont vulnérables quand ils sont seuls. Ce n'est pas "normal" pour eux, et souvent transitoire (soit fin de vie, soit maladie, soit recherche d'un harem après avoir quitté la famille)

Au début Hocky était en panique (il courrait beaucoup) quand on écartait le copain pour le mettre au pré de l'autre côté de la route. Maintenant il vient voir ce qu'il se passe mais ne galope plus comme un fou. Ensuite, poussé par la faim, il va faire sa vie à l'autre bout du pré pour aller chercher de l'herbe. Donc il s'habitue à se gérer seul.

Je le vois à la pension travail, maintenant je peux le sortir des paddocks pour l'emmener solo dans l'écurie où les autres ne sont plus à portée de vue.

En revanche, je remarque que quand il est tout seul, il est beaucoup plus sur le qui-vive !

J'ai remarqué aussi quelque chose d'intéressant c'est que quand nos deux chevaux sont dans leur pré (un peu moins de 2 hectares) on peut en avoir un sous l'abris et l'autre derrière la colline (j'image, mais c'est l'idée). Personne ne s'inquiète. Par contre si l'un est sorti, l'autre s'en rend compte tout de suite et va venir se rapprocher immédiatement (alors qu'en terme de distance, ils ne sont pas plus éloignés).

C'est donc qu'ils ont repéré l'espace géographique délimité par le pré, je n'y aurais pas pensé

Tartine88

Membre ELITE Bronze
  

Trust : 1772  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 7271
0 j'aime    
Jeunes Propriétaires : Partage !
Posté le 11/11/2021 à 10h46


flakiss a écrit le 11/11/2021 à 09h32:
@tartine88 Je n'ai jamais parlé de punir (à moins que tu considères que se prendre une châtaigne car le cheval aura touché la clôture est une punition).

Je pense que mon avis est de toute façon biaisé par mon utilisation sportive de mon cheval : il m'est inconcevable dans ma discipline d'avoir un cheval qui ne sait pas être seul ou ne sait pas s'adapter aux changements. Tout simplement car sa carrière sera faite de changements (transports, lieux de concours, dormir en box sur un concours...) et parfois de solitude (même si on part en groupe, on n'est jamais à l'abri que le copain se fasse éliminé et qu'on doive repartir seul par exemple).

Honnêtement, je n'ai jamais eu l'impression d'avoir travaillé la solitude plus que ça. Dans son élevage, les jeunes sont rentrés 1 par 1 pour les soins au box, puis concours élevage où il faut être seul dans le rond. Puis déjà à 3 ans, il partait en balade seul sans broncher et idem monté à 4 ans, dès le débourrage. Il a d'ailleurs fait sa première 20 km entièrement seul 3 semaines après le débourrage (donc solitude + lieu nouveau etc...). Je pense qu'il n'est pas imperméable aux changements pour autant mais il sait faire avec et surtout gérer ses émotions dans ces situations, même si sans doute il n'est pas 100% à l'aise.



Quand j’évoque la punition, j’entends par là je fais de cravacher ou talonner le cheval qui peine à avancer loin de ses copains. J’entends par là le fais de brider l’animal de sorte à ce qu’il ne puisse que regarder en face sans tourner la tête pour voir les potes... en fait je parle du cheval qui sera sorti du parc, pas celui qui y reste.

Notre avis est conditionné par nos expériences et nos objectifs. C’est normal. Et je crois qu’on est nombreux à vouloir un petit cheval comme le tient. D’autant plus qu’il semble naturellement vaillant et curieux. Ce n’est pas le cas de tous les chevaux et pour parler de ce que je connais, Tartine ou Golfite sont des chevaux conditionnés qui n’ont peur de rien mais qui vont sans arrêt avoir besoin de se repérer dans l’espace vis à vis des copains. C’est leur bulle de sécurité. Et pourtant elle vient avec moi sans rexhigner et elle n’est pas fondamentalement en stress avec l’humain.

Je ne fais pas de compétition et je ne suis pas amenée à mettre mon cheval dans un réel inconfort (=changement) donc le comportement de peur de séparation de mon cheval est renforcé par ma manière de mes élever. Ce n’est ni bien ni mal c’est différent. Mais je travaille à plus de malléabilités.

Tartine88

Membre ELITE Bronze
  

Trust : 1772  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 7271
0 j'aime    
Jeunes Propriétaires : Partage !
Posté le 11/11/2021 à 10h50

Pour l’anecdote c’est arrivé que je sorte Tartine du parc sans que personne ne s’en rende compte mais que c’est seulement à mon retour que les autres ont eu des réactions d’excitation et de stress. C’est un sketch.

Idem pour l’évolution. Au départ a peine j’avais Tartine en licol au parc que les autres nous collaient aux fesses. Maintenant tant que je suis dans le parc c’est OK. Devant c’est OK. Si je commence à m’éloigner ça va changer un peu...


Mais bon encore une fois je n’ai jamais eu le cas de chevaux complètement hystériques. Jamais de saut ou de casse de clôture. Jamais de chute ou autre. Heureusement !

Cafelaitfalcon

Membre d'honneur
 

Trust : 326  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1887
1 j'aime    
Jeunes Propriétaires : Partage !
Posté le 11/11/2021 à 11h23

C'est intéressant votre discussion !

Ici jamais eu de gros problèmes pour sortir Falcon du pré. A l'époque où il rentrait en box le soir, oui, il bloquait souvent, mais c'était une période avec beaucoup de changements et très peu de stabilité (le gérant l'a changé 3 fois de groupes en 3 mois, vous comprenez pourquoi je suis partie…).

Et actuellement, comme ils sont une dizaine dans le troupeau, les chevaux s'en fichent quand certains sortent. D'ailleurs, je suis 100% team troupeau alors forcément 4/5 chevaux c'est le minimum pour moi, mais c'est ma vision personnelle (mon idéal c'est un troupeau de 10/15 individus de tout âges). Et d'ailleurs c'est pas toujours simple de trouver une pension parce que beaucoup divisent en groupe de 2 à 4 chevaux seulement.

Maintenant je réalise la chance d'avoir un cheval qui sorte sans problème du pré

Tartine88

Membre ELITE Bronze
  

Trust : 1772  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 7271
1 j'aime    
Jeunes Propriétaires : Partage !
Posté le 11/11/2021 à 11h31


cafelaitfalcon a écrit le 11/11/2021 à 11h23:
C'est intéressant votre discussion !

Ici jamais eu de gros problèmes pour sortir Falcon du pré. A l'époque où il rentrait en box le soir, oui, il bloquait souvent, mais c'était une période avec beaucoup de changements et très peu de stabilité (le gérant l'a changé 3 fois de groupes en 3 mois, vous comprenez pourquoi je suis partie…).

Et actuellement, comme ils sont une dizaine dans le troupeau, les chevaux s'en fichent quand certains sortent. D'ailleurs, je suis 100% team troupeau alors forcément 4/5 chevaux c'est le minimum pour moi, mais c'est ma vision personnelle (mon idéal c'est un troupeau de 10/15 individus de tout âges). Et d'ailleurs c'est pas toujours simple de trouver une pension parce que beaucoup divisent en groupe de 2 à 4 chevaux seulement.

Maintenant je réalise la chance d'avoir un cheval qui sorte sans problème du pré


Il y a énormément de facteurs qui entrent en ligne de compte, et j'ai l'impression que plus le troupeau est grand, moins les individus sont dépendants, moins ils réagissent quand l'un d'entre eux s'en va mon idée n'a aucun fondement, c'est simplement une sensation.

Je ne peux pas donner l'exemple de Nina et Golfite : 29 ans de vie commune, a deux depuis toujours, toujours sorties ensemble en balade... La dépendance affective ici était énorme !
Quand j'ai intégré Tartine elle s'est solidement attachée et j'ai bataillé un long moment avec de pouvoir la sortir en sécurité.

Aujourd'hui, c'est OK. Elle connait les lieux, elle comprend un peu mieux les changements, elle se gère émotionnellement et on fait en sorte que tout reste un minima agréable.
Page(s) : 1 ... 636 637 638 639 640 641 642 643 644 645 646 ... 713
Jeunes Propriétaires : Partage !
 Répondre au sujet