Quitter "l'équitation"

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11
Auteur
7248 vues - 162 réponses - 3 j'aime - 19 abonnés

Nippokampe

Initié
 

Trust : 42  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 57
Quitter "l'équitation"
Posté le 02/01/2019 à 11h49

Bonjour, je n'écris pas souvent sur le forum, principalement parce que je n'ai pas grand chose d'intéressant à raconter.
Mais aujourd'hui après avoir traversé une période émotionnellement compliquée, je me dis que ça pourrait être intéressant de partager tout ça au cas où des personnes se poseraient les mêmes questions qui m'ont torturés.

Je monte à cheval depuis que j'ai 7 ans et il y a 3 ans j'ai réalisé mon rêve et j'ai acheté mon cheval. Jusque là tout va bien mais quelques mois après cet achat, je suis devenue végane ce qui a profondément changé mon rapport à l'animal en général. Donc bien sûr s'est posé la question de l'équitation. En tant que néo végane je me tournais vers des youtuber qui avaient des idées bien arrêtées là dessus (l'équitation s'est mal, s'est de l'exploitation et j'en passe) mais s'est personnes n'avaient clairement jamais été en contact avec des chevaux. leurs avis me paraissaient purement philosophiques et un peu faciles. J'ai quand même fait le test, c'était les vacances, j'ai laissé mon cheval au repos (il vivait en petit pré avec abris dans un centre équestre). Au bout d'une semaine, il s'était fauché en faisant l'idiot au pré et s'est retrouvé boiteux. J'ai donc repris le travail comme précédemment, en gardant toutes mes réflexions dans un coin de la tête.
Ces derniers mois ses réflexions sont revenus me turlupiner. Clairement mon cheval ça le faisait chier de bosser monté, il est bien gentil donc il obéit mais il marquait toujours un temps d'arrêt avant d'aller au montoir pour dire qu'il voulait pas. Mais dans un centre équestre où on me répétait systématiquement que mon cheval ne travaillait pas assez et qu'un cheval doit travailler, j'étais un peu perdu. J'avais choisi ce centre car je fais confiance aux personnes qui y travaillent, ils prennent très bien soin des chevaux et de leur santé donc leur avis compte pour moi. Mais entre mon cheval qui me dit que je le fais chier et les personnes qui m'encadrent qui me disent que je dois monter plus, gros dilemme ! Ce dilemme a duré plusieurs mois. Puis de plus en plus je me disais c'est très con, dans la nature un cheval n'a pas besoin de travailler, il a juste besoin d'un grand espace et d'herbe à brouter. Et puis j'ai vu aussi ce qui paraissait normal pour beaucoup, comme taper un cheval avec une étrivière parce qu'il bouge un peu trop à l'attache. Ou que les gens se permette de taper mon cheval parce qu'il à tirer au renard et cassé la ficelle 3 fois pendant que j'étais en train de chercher mes affaires (une petite tappe sur le nez pas un gros coup mais c'est quelque chose que je refuse catégoriquement pour mon cheval, je n'utilise jamais la violence sauf s'il mort de manière volontaire).
Cette banalisation de la violence m'a mis extrêmement mal à l'aise et s'est là où j'ai compris que personne n'avait vraiment la bonne réponse. Les personnes physiques sur qui je me reposais avaient clairement des façons de faire anciennes et pour moi complètement dépassés, et internet ne m'inspire qu'à moitié confiance, donc j'ai décidé de faire confiance à mon instinct et j'ai décidé d'arrêter l'équitation.
J'ai trouvé une nouvelle écurie pour mon poney et j'ai donné mon préavis de départ. (je suis partie en très bon terme avec les gens de mon ancien club donc pas de soucis à ce niveau là.)
Et donc voilà, dimanche mon cheval est arrivé dans sa nouvelle maison, grand pré de 3 hectares où il y a de l'herbe, un grand abris et quelques copains. L'intégration s'est bien déroulé et pour nous s'est le début d'une nouvelle aventure côte à côte puisque que je n'ai pas le projet de remonter. L'idée est de ne plus contraindre mon cheval, de le laisser prendre ses décisions et voir comment ça va évoluer sans être fermée (si je vois qu'il n'est pas bien dans ses sabots ont trouvera une nouvelle solution)

Voilà beaucoup de blabla pour en arriver à cette conclusion, ce n'est pas toujours facile de se défaire des carcans dans lesquels on évolue et d'avoir des idées minoritaires mais que ça n'empêche pas d'aller jusqu'au bout. Donc voilà pour tous les curieux j'essayerai de raconter l'évolution de mon cheval de 8 ans "à la retraite"
Et bien sûr, s'il y a des personnes qui s'occupent déjà de leurs chevaux de cette manière, je suis intéressée par n'importe quel conseil que vous pourriez avoir

Galou1977

Initié
 

Trust : 18  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 149
0 j'aime    
Quitter "l'équitation"
Posté le 06/01/2019 à 22h48

erell29

Comment t'y prends tu avec les tiens: tu évites le lieu ou tu le rend appréciable? Je pense à la mienne: pour peu qu'il y ai du foin, un copain ou moi même dans son champ de vision, je peux la " poser " partout, est ce confortable pour autant

Karibou33

Maître
    

Trust : 304  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1179
0 j'aime    
Quitter "l'équitation"
Posté le 06/01/2019 à 23h23

erell29
si le cheval voit que l aire de pansage est un lieu où il peut profiter, sa perception des choses changera du tout au tout très rapidement. par ex un seau de carottes à chaque fois...ça peut lui faire voir l endroit autrement

Marlin

Expert
   

Trust : 283  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 485
1 j'aime    
Quitter "l'équitation"
Posté le 07/01/2019 à 08h21

Erell29: mais qui peut-être contre le bien être de son cheval? Chacun a sa propre vision et tu demandes des arguments, mais sur quoi? On peut pas argumenter sur les besoins fondamentaux de nos loulous. J'ai déjà mentionné se qui me chiffonne, surtout pas le parc intégral, mais la liberté est une notion toute relative.
Booster intellectuellement un cheval au pré? Les miens interagissent ensemble, comme jouer, pourquoi vouloir les titiller intellectuellement? S'ils ont de l'espace (ici mini paddock paradise) et nourriture à volonté, pas besoin d'artifices, ils savent s'occuper, suffit de les regarder ensemble.
Des arguments? T'en donnes à dégouliner, des biens qui risquent de se retourner contre moi
Pourquoi pas de sauvetage de cheval pour moi? Bien qu'ils soient à la maison, n'ayant pas hérité d'un coffre fort, mes loulous me coûtent et oui au risque de paraître pingre, c'est un frein.
En Suisse, pour ma stabulation, obligation d'avoir un abri aux normes, enfin 2 un pour manger et un pour dormir et litière. un min. de m2 extérieur par animal est demandé et inclus une place sèche (donc sans boue, donc aménagement). Et toutes les années un contrôle est fait par l'Etat, sans oublier les dénonciations d'où débarque la SVPA.
Dans ma région les m2 dont rares et oui, sont aussi réglementés… tu peux pas improviser une pâture où bon te semble. C'est une sacrée contrainte en sachant que l'animal sauvé ne t'appartient jamais, reste la propriété de l'association, avec les risques que cela impliquent.
Alors avoir des loulous à la maison juste pour le plaisir et me casser le dos, ben moyen, les miens ne se la pètent pas, de temps en temps une balade et viens pas me dire qu'ils sont malheureux tous les jours y compris les jours fériés sont gratouillés, contrôlés et répètent le respect (cession de hanche pour passer avec la brouette éct…) et même s'ils me prennent pour leur automate à bouffe c'est une relation assez exclusive

Édité par marlin le 07-01-2019 à 08h24



Nippokampe

Initié
 

Trust : 42  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 57
0 j'aime    
Quitter "l'équitation"
Posté le 07/01/2019 à 08h52

erell29 merci pour l'article, je n'en avais jamais entendu parler mais je vais regarder ça attentivement. après c'est possible il n'a pas de très bon aplombs mais c'est peut être dû à ça. Si jamais il y a doute j'en parlerai à mon maréchal. Ce qui est dommage c'est qu'il n'y a pas de podologue équin dans la région toulousaine.

Pour ces fourchettes dès qu'il est dans la boue elles s'abiment avec des petits trous ou crevasses (je ne sais pas quel est le bon terme) mais pas spécialement de mauvaises odeurs et ça n'a jamais modifié sa locomotion non plus. Je ne traite pas vraiment, je met goudron et huile de cade sur conseil du maréchal.

Kaywest

Expert
   

Trust : 132  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 664
1 j'aime    
Quitter "l'équitation"
Posté le 07/01/2019 à 09h54

erell29
je cite : "chevaux montés auxquels vous proposez en permanence de tourner en carré à refaire toujours les mêmes mouvements pour obtenir le mouvement parfait en espérant pas trop gêner votre cheval."

Mais quelle vision bornée de l'équitation et des cavaliers qui pratiquent ce sport....
Après avoir fait un tour sur votre profil, j'ai vu que vous étiez contre l'équitation. Idéologie que je respecte et comprend... amis comprenez vous mon point de vue également ?

Je comprends et entends vos arguments qui sont de plus basés sur des études scientifiques ! tout comme il a été prouvé que plus de 50% des chevaux n'apprécient pas le pansage et le tolèrent simplement parce que ça fait partie des "habitudes". Je n'ai pas une vision aussi clivée... je suis bien consciente qu'un cheval a besoin de stimulus, d'interactions avec d'autres, de se dépenser, de marcher etc etc...
Mais je vois aussi autre chose dans l'équitation que la contrainte de l'être humain qui fait mumuse avec un animal car il paye une blinde pour en "profiter".

Si tout le monde recueillait les chevaux comme vous, ça serait louable mais beaucoup n'y verraient aucun intérêt (bah oui, dépenser entre 100 et 200€ par mois pour un animal dans un pré qui ne fait rien... ce n'est pas donné à tout le monde et tout le monde ne dispose pas des installations nécessaire..)

Sans l'équitation c'est la mort du cheval à petit feu...

Kaywest

Expert
   

Trust : 132  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 664
5 j'aime    
Quitter "l'équitation"
Posté le 07/01/2019 à 10h23

marlin je plusseois a fond ton message !!
je l'ai redis dans mon message précédent... un cheval coûte beaucoup d'argent et ce n'est pas donné a tout le monde de faire des sauvetage surtout vu la responsabilité que ça engendre (soins véto,remise en confiance, surveillance accrue...)

je trouve ça dommage de s’enfermer dans une vision...
Perso le choix de nippokampe se respecte et se comprend... clairement c'est pas a nous de juger si son cheval de 8 ans est plus ou moins heureux au travail .... il est beau et apprécie sa vie de cheval de "broutbrout" ^^ sa proprio s'en occupe bien et il ne manque de rien.
j'entends aussi les arguments de erell29 qui ne supporte pas même l'idée de l'équitation qui lui apparait comme une aberration : ne respecte pas les besoins fondamentaux du cheval et fondée sur la coercition par des moyens violents (éperons, cravaches, mors ou autres...)

Mais je pense aussi que l'équitation c'est bien plus que poser ses fesses sur un cheval et lui imposer notre volonté parce qu'on paye cher... Il y a une relation souvent forte qui se crée ... a 600kg, si le cheval ne veut pas faire...il ne le fera pas... si on lui impose plus qu'on lui demande... rien n'en sortira de bon, si on ne crée pas de relation alors on a juste une mobylette et à terme on arrivera a rien.

L'équitation c'est pas que des ronds dans le sable... c'est la possibilité d'évoluer et grandir mentalement, se remettre en question, apprendre tous les jours, fonctionner, accepter le jugement, les critiques, réfléchir constamment, muscler et découvrir son corps (ben oui quand il faut trotter assis... il vaut mieux être souple). C'est aussi créer une relation merveilleuse avec un partenaire d’exception que ça soit pour du TAP, de la balade, du saut, du dressage ou autre.. le tout est d'apprendre au cheval a aimer son travail dans le respect et la confiance.

Erell29

Membre ELITE Argent
 

Trust : 112  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 8056
1 j'aime    
Quitter "l'équitation"
Posté le 07/01/2019 à 10h46

Donc vous êtes la pour dire que vous comprenez la démarche de celleux qui mettent pied à terre et qu'ils veulent plus avoir de notre de travail avec les chevaux tout en disant que quand même monter à cheval c'est cool car les chevaux coûtent chers, qu'il faut bien se faire plaisir et qu'en plus vous estimez que vous montez éthiquement. Donc là, vous êtes dans vos croyances et vous les étalez dans un post et auprès de personnes qui n'ont pas les vôtres....
Est ce que vraiment ça sert à quelque chose de continuer ?

Klavel

Membre ELITE Or
  

Trust : 115  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 22886
8 j'aime    
Quitter "l'équitation"
Posté le 07/01/2019 à 11h25


Citation :
a 600kg, si le cheval ne veut pas faire...il ne le fera pas... si on lui impose plus qu'on lui demande...

Argument de facilité. Confortable mais faux.

Comme tu le dis si bien, on leur apprend à aimer/tolérer le travail. C'est de l'acquis. Même face à la douleur, nombre de chevaux n'auront aucune défense violente... Il n'y a qu'à voir tout ces chevaux qui se prennent des coups de sonnettes, d'éperons ou de cravaches sans sourciller, qui ne montrent aucune douleur flagrante face à des selles mal adaptées ou des attitudes douloureuses. Tout au plus en sursautant, en se contractant ou en ouvrant la bouche.
Un cheval rendu trop gentil ou cassé, je peux lui foutre la tête dans le poitrail en lui enfonçant mes éperons dans les flancs, il ne dira rien. Il subira.

A un moment il faut être honnête avec nous-même: beaucoup de chevaux ne réagissent pas car on le leur apprend, plus ou moins gentiment.
Se fier à leur capacité physique à nous tuer pour ne pas se remettre en question c'est au mieux de la facilité, au pire de la malhonnêteté. Sinon ça fait longtemps qu'on serait débarrassé de bien des tortionnaires dont les chevaux pèteraient un câble sur les terrains de concours, y compris à haut-niveau. Ça arrive... Mais pour un cheval qui va se rebiffer violemment, combien vont subir sans signe évidents?
C'est à nous de faire un examen de conscience avec nous-même et à aller chercher les petits signes pour savoir si oui ou non nos pratiques sont douloureuses, inconfortables ou ennuyantes. Se dire que «tant que le cheval n'explose pas en l'air, c'est que ça va» ne se base sur rien. C'est de la facilité.
En plus, le cheval est un animal qui ne montre que rarement son inconfort de manière flagrante... Simple question de sélection naturelle. Un cheval qui montre qu'il va mal sera la première cible d'un prédateur. Donc quand ils le manifestent c'est très, très discret... Malgré le ressenti, pourtant bien présent.
Une base naturelle, du travail par dessus... On n'est pas des dieux: on leur apprend.

Ce n'est pas une critique. On leur apprend aussi à accepter de donner les pieds, à attendre patiemment que le maréchal fasse son affaire, à supporter tranquillement les vaccins, à attendre avant de se jeter sur les compléments qu'on amène, à marcher à côté de nous ... Ça ne fait pas mal.
Mais ça reste un apprentissage, ce n'est pas inné. Si j'essaye de faire la même chose sur un cheval qui n'a jamais connu l'homme sans l'y préparer, là, mon cheval il va se barrer à 300m après avoir jeté ses postérieurs. Donc au mieux je prend le temps de lui apprendre... Au pire je lui impose en le cassant.
Ce n'est pas une critique mais un fait. Cet argument ne marche pas pour énormément de chevaux.

Erell29

Membre ELITE Argent
 

Trust : 112  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 8056
1 j'aime    
Quitter "l'équitation"
Posté le 07/01/2019 à 11h55

galou1977
Bah si il ya nécessité de venir sur une dalle car soucis de santé, il est clair qu'il faut réfléchir à un moyen de donner envie... Le but étant d'apprendre au cheval à digérer sa peur et à y trouver une solution puis à apprendre qu'il peut évoluer dans son environnement.

En éducation positive, je regarde d'où démarre le problème (dès la mise du licol ? Dès la sortie du pré ?) et dès qu'on dépasse le seuil où le cheval montre qu'il est mal à l'aise, pas d'accord, je reviens en arrière et je valide chaque pas en avant. Si le cheval regarde le lieu qu'il n'aime pas, je valide (je clicke, je dis oui etc).
Bref on décompose tout, et on force pas le cheval et on va à son rythme !!

En général ça fonctionne très bien.

Après là nippokampe je suis pas sûre que le goudron aide vraiment... Si les fourchettes ne pourrissent pas mais se réduisent, c'est qu'elles ne sont pas assez au contact du sol et elles s'atrophient, ça s'expliquerait par son high-low....

Paulimer

Membre VIP
   

Trust : 595  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 5171
3 j'aime    
Quitter "l'équitation"
Posté le 07/01/2019 à 12h39

kaywest

Je vais peut-être un peu reprendre ce qu'a dit klavel mais j'avais écrit ça avant mon cours de philo donc...

Je trouve ça très "Bisounours" cette vision des choses. L'idée que le cheval ne se rebelle pas parce qu'il aime ce qu'on lui propose... C'est nier tout le conditionnement opéré dès les premiers mois de vie puis toutes les "corrections" infligées à la moindre rébellion. Soit-disant le cheval "teste" pour nous dominer par la suite alors que le cheval n'a aucun intérêt à établir une hiérarchie avec nous et c'est même impossible. Nous ne sommes pas un cheval, il le sait donc arrêtons d'agir comme le leader d'un troupeau qui n'existe pas. Il ne peut y avoir de dominance interspécifique donc chaque punition infligée est un bâillon pour l'animal qui ne cherchait qu'à s'exprimer avec les méthodes de communication propres à son espèce.
De plus, à cheval, tout notre système est basé sur du R- P+. On insiste jusqu'à ce que le cheval cède = renforcement négatif. On donne un coup de cravache quand le cheval fait mal = punition positive. Où est la place au choix du cheval là-dedans ? Soit il obtempère, soit il est mis dans l'inconfort. Et se rebeller... Comment ? Quand il s'exprime, soit il n'est pas écouté parce que trop subtil, soit il n'est pas compris car on a une vision erronée de domination de leur part qui vient probablement de notre propre envie (souvent inconsciente) de dominer l'autre.
Je ne vois pas comment le cheval peut prendre du plaisir à pratiquer l'équitation sachant que ça implique inconfort et douleur aussi bien physique que mental. Et merci de ne pas le comparer aux sportifs humains qui eux font le choix d'avoir mal pour atteindre leurs objectifs.

Kaywest

Expert
   

Trust : 132  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 664
7 j'aime    
Quitter "l'équitation"
Posté le 07/01/2019 à 12h44

erell29 je n'ai jamais dit que je montais de façon éthique (j'ai un cheval de 5 ans en boxe et qui fait de la compétition ce qui est limite un crime selon vous)

je dis simplement que je comprends votre point de vue que je trouve juste, que les études montrent beaucoup de choses qu'il faut prendre en compte.. maintenant je ne suis JAMAIS dans le jugement d'autrui sur sa vision de l'équitation. Et que si je ne me permettrais pas de critiquer ce que vous faites avec vos chevaux (c'est les vôtres, vous faites comme vous voulez), je ne vais pas non plus adopter votre vision.

j'aime l'équitation pour ce que cela m'apporte, pour la relation que j'ai avec mon cheval, pour le sport aussi !
Maintenant je réfléchis énormément sur la façon d'apporter du confort à mon cheval dans le travail quitte à me ruiner pour qu'il ai le travail et le matériel adapté.

Aujourd'hui on a 4 chevaux qui ne manquent de rien, qui sont bien dans leurs baskets et qui nous donnent beaucoup ! On a toujours su écouter leurs envies et changer de direction quand ils nous le montraient même si ça allait à l'encontre de nos objectifs...

Bref effectivement le débat est compliqué quand on passe pour un débile tyrannique à chaque message

Marlin

Expert
   

Trust : 283  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 485
8 j'aime    
Quitter "l'équitation"
Posté le 07/01/2019 à 12h48

Kaywest: merci et contrairement à ce que pense Erell29, je trouve ton discours ouvert.
pour toi Erell29, tu parles de stimuli avec tes chevaux, mais c'est pas déjà de la contrainte ça?

nippokampe: demande à ton pareur de vérifier, malheureusement nombre ne connaissent pas le hi/lo

Et pourquoi faire une fixette sur le cheval? Pas joli, joli, de voir un chien enfermé tout seul 10h/jour, un chat qui ne sort jamais, un poisson rouge qui tourne dans un verre à dents éct… cette condescendance me chatouille, tous les animaux ont droit au respect, point barre.

PS: en randonnée, je vis en fusion avec mon loulou, il me fait confiance, je lui laisse prendre des initiatives, on est un binôme. Après une 1ère randonnée, son attitude n'est plus la même, les liens se sont renforcés naturellement.
Je me donne à fond pour éviter qu'on se perde, on vit au même rythme, c'est inoubliable. Et mon Smart, sans déconner, il aime voir de nouveaux horizons, il s'arrête et regarde le paysage, puis repart.

Édité par marlin le 07-01-2019 à 13h01



Kaywest

Expert
   

Trust : 132  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 664
2 j'aime    
Quitter "l'équitation"
Posté le 07/01/2019 à 12h51

paulimer je suis une bisounours j'avoue !

je me suis mal exprimée quand je parlais de rébellion. Les chevaux acceptent beaucoup de choses parce qu’on leur demande mais on part difficilement en balade avec un cheval qui ne veut pas se séparer du groupe, on ne saute pas des obstacles de cross si le cheval n'a pas envie (en tout cas on ira pas loin)... si certains chevaux sont malheureusement cassés moralement, la plupart de nos chevaux ont encore des moyens de s'exprimer ! au cavalier de comprendre pourquoi son cheval refuse l'exercice: aides incorrectes, douleurs, incompréhension, peurs, matériel non adapté...
Le cheval accepte les "contraintes" à partir du moment ou il est en capacité de comprendre et de le faire. C'est donc au cavalier de travailler sur lui.

Kaywest

Expert
   

Trust : 132  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 664
1 j'aime    
Quitter "l'équitation"
Posté le 07/01/2019 à 12h57

allez pour mettre un peu de douceur dans cette discussion !
Une photo de ma jument de concours(en pré-retraite aujourd'hui) martyrisée, au boxe à l'époque, contrainte à outrance par des éperons, mors releveurs et autres engins de torture:

Nippokampe

Initié
 

Trust : 42  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 57
0 j'aime    
Quitter "l'équitation"
Posté le 07/01/2019 à 13h05

erell29 mais dans ce cas est-ce que ce ne serait pas toute l'année ? Là c'est vraiment quand il y a de la boue.

édit : je viens de me refaire toutes mes photos et il a toujours un antérieur avancé quand il broute mais pas toujours le même donc je ne sais pas si ça rentre dans le high low.

Édité par nippokampe le 07-01-2019 à 13h10



Page(s) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11
Quitter "l'équitation"
 Répondre au sujet