Quitter "l'équitation"

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11
Auteur
8041 vues - 164 réponses - 3 j'aime - 18 abonnés

Nippokampe

Initié
 

Trust : 40  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 58
Quitter "l'équitation"
Posté le 02/01/2019 à 11h49

Bonjour, je n'écris pas souvent sur le forum, principalement parce que je n'ai pas grand chose d'intéressant à raconter.
Mais aujourd'hui après avoir traversé une période émotionnellement compliquée, je me dis que ça pourrait être intéressant de partager tout ça au cas où des personnes se poseraient les mêmes questions qui m'ont torturés.

Je monte à cheval depuis que j'ai 7 ans et il y a 3 ans j'ai réalisé mon rêve et j'ai acheté mon cheval. Jusque là tout va bien mais quelques mois après cet achat, je suis devenue végane ce qui a profondément changé mon rapport à l'animal en général. Donc bien sûr s'est posé la question de l'équitation. En tant que néo végane je me tournais vers des youtuber qui avaient des idées bien arrêtées là dessus (l'équitation s'est mal, s'est de l'exploitation et j'en passe) mais s'est personnes n'avaient clairement jamais été en contact avec des chevaux. leurs avis me paraissaient purement philosophiques et un peu faciles. J'ai quand même fait le test, c'était les vacances, j'ai laissé mon cheval au repos (il vivait en petit pré avec abris dans un centre équestre). Au bout d'une semaine, il s'était fauché en faisant l'idiot au pré et s'est retrouvé boiteux. J'ai donc repris le travail comme précédemment, en gardant toutes mes réflexions dans un coin de la tête.
Ces derniers mois ses réflexions sont revenus me turlupiner. Clairement mon cheval ça le faisait chier de bosser monté, il est bien gentil donc il obéit mais il marquait toujours un temps d'arrêt avant d'aller au montoir pour dire qu'il voulait pas. Mais dans un centre équestre où on me répétait systématiquement que mon cheval ne travaillait pas assez et qu'un cheval doit travailler, j'étais un peu perdu. J'avais choisi ce centre car je fais confiance aux personnes qui y travaillent, ils prennent très bien soin des chevaux et de leur santé donc leur avis compte pour moi. Mais entre mon cheval qui me dit que je le fais chier et les personnes qui m'encadrent qui me disent que je dois monter plus, gros dilemme ! Ce dilemme a duré plusieurs mois. Puis de plus en plus je me disais c'est très con, dans la nature un cheval n'a pas besoin de travailler, il a juste besoin d'un grand espace et d'herbe à brouter. Et puis j'ai vu aussi ce qui paraissait normal pour beaucoup, comme taper un cheval avec une étrivière parce qu'il bouge un peu trop à l'attache. Ou que les gens se permette de taper mon cheval parce qu'il à tirer au renard et cassé la ficelle 3 fois pendant que j'étais en train de chercher mes affaires (une petite tappe sur le nez pas un gros coup mais c'est quelque chose que je refuse catégoriquement pour mon cheval, je n'utilise jamais la violence sauf s'il mort de manière volontaire).
Cette banalisation de la violence m'a mis extrêmement mal à l'aise et s'est là où j'ai compris que personne n'avait vraiment la bonne réponse. Les personnes physiques sur qui je me reposais avaient clairement des façons de faire anciennes et pour moi complètement dépassés, et internet ne m'inspire qu'à moitié confiance, donc j'ai décidé de faire confiance à mon instinct et j'ai décidé d'arrêter l'équitation.
J'ai trouvé une nouvelle écurie pour mon poney et j'ai donné mon préavis de départ. (je suis partie en très bon terme avec les gens de mon ancien club donc pas de soucis à ce niveau là.)
Et donc voilà, dimanche mon cheval est arrivé dans sa nouvelle maison, grand pré de 3 hectares où il y a de l'herbe, un grand abris et quelques copains. L'intégration s'est bien déroulé et pour nous s'est le début d'une nouvelle aventure côte à côte puisque que je n'ai pas le projet de remonter. L'idée est de ne plus contraindre mon cheval, de le laisser prendre ses décisions et voir comment ça va évoluer sans être fermée (si je vois qu'il n'est pas bien dans ses sabots ont trouvera une nouvelle solution)

Voilà beaucoup de blabla pour en arriver à cette conclusion, ce n'est pas toujours facile de se défaire des carcans dans lesquels on évolue et d'avoir des idées minoritaires mais que ça n'empêche pas d'aller jusqu'au bout. Donc voilà pour tous les curieux j'essayerai de raconter l'évolution de mon cheval de 8 ans "à la retraite"
Et bien sûr, s'il y a des personnes qui s'occupent déjà de leurs chevaux de cette manière, je suis intéressée par n'importe quel conseil que vous pourriez avoir

Kisara

Membre d'honneur
    

Trust : 991  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3497
2 j'aime    
Quitter "l'équitation"
Posté le 02/01/2019 à 18h17

question à vous autres les vegans : quel est votre point de vue sur le mode de vie de l'homme ?
parce qu'à la base l'homo sapiens est pas fait pour vivre dans une maison avec du chauffage l'hiver et des glaçons dans la menthe à l'eau l'été...

je vois le raisonnement que vous faites sur le cheval et son utilisation je suis très curieuse de comment vous l'appliquez à vous même

Liti33

Membre d'honneur
    

Trust : 170  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3293
3 j'aime    
Quitter "l'équitation"
Posté le 02/01/2019 à 18h26

Ok avec Cherchour! Mon gros s'éclate au travail (bon y'a des séances de "moins" bien sur!), mais il est toujours aussi motivé, pourtant je ne fais que de la carrière ou du rond (exterieur aux longues-rènes ou en main pour l'instant), on peut dire qu'il est épanoui, et motivé (il vient casi systematiquement me rejoindre quand j'arrive)... pourtant même si je pratique le renforcement positif, j'utilise aussi plus que régulièrement le renforcement négatif voire parfois la punition.... mais voilà, j'essaie d'ètre juste, je lui offre une vie de cheval avec les copains, du foin, une ration adaptée, une selle et un filet adapté, des soins réguliers....

Appalouse44

Expert
   

Trust : 18  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 483
2 j'aime    
Quitter "l'équitation"
Posté le 02/01/2019 à 18h41

Salut Nippokampe,

Ta décision t'appartient, et je n'interviens pas pour la critiquer. J'ajoute uniquement mon témoignage.

Etre à l'écoute de son cheval est une idée encore très récente (trop récente) dans le monde de l'équitation et dans le monde du cheval, de façon plus générale.
Comme toi, je me suis posé la question de la légitimité de l'équitation. Je me la pose encore, et je pense que ça va me préoccuper un bon bout de temps. (J'ai arrêté l'équitation pendant plus de 15 ans, ce n'est pas pour rien.)
En reprenant contact avec le milieu équestre il y a quelques années, j'ai décidé de prendre en considération différentes facettes du problème, notamment de la conciliation du statut des chevaux et leur conditions de vie aujourd'hui. J'ai bien dit statut, et non nature, celle-ci étant largement bafouée (et pas seulement par l'équitation).

À mon avis, avant même de parler d'équitation, il serait bon de parler de notre responsabilité de nous assurer que nos chevaux ont un cadre de vie aussi agréable et adapté que possible. Et bien que bon nombre de propriétaires de chevaux aient à coeur de prendre soin de leurs équidés, cela ne veut pas dire que nous pouvons offrir aux chevaux ce dont ils ont réellement besoin, en respectant leur éthogramme.

Par exemple, je peux proposer à ma jument une vie en groupe (mais pas en vrai troupeau, malheureusement), elle a une vie à l'extérieur, avec de l'herbe à l'année (mais en changeant de pré souvent, ce qui perturbe sa vie, son sens de sécurité), en changeant de parcelle (mais pas en proposant 80 hectares où elle pourrait évoluer avec ses congénères), etc.
J'ai donc, au bout du compte, une super jument qui va assez bien dans sa tête, qui a un cadre de vie correct... et qui s'ennuie quand même un peu. Et oui, elle aime bien voir du pays.
Et puis, en bonne Cob, elle prend du poids. Les problèmes de santé guettent. Que faire, que faire... Au delà des balades en main (pratiquées très régulièrement), de quelques exercices de TAP (qui me plaisent beaucoup, mais elle, j'en suis moins sûre !), je ne fais plus rien de très sportif avec elle.

Et c'est là que je reviens au sujet de l'équitation. J'ai décidé de conserver une activité montée. Alors, pour être honnête, je souhaite continuer à monter pour me faire plaisir également, je l'admets volontiers. Mais j'y vois aussi une façon de sortir en compagnie de ma jument de façon plus intéressante et motivante que si je restais en permanence à ses côtés.

Quand ma jument en aura assez, je pense que je l'entendrai, en tout cas je l'espère. Quand ce sera le cas, nous ferons autre chose.

Nippokampe

Initié
 

Trust : 40  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 58
0 j'aime    
Quitter "l'équitation"
Posté le 02/01/2019 à 19h20

kisara je peux pas répondre pour les autres, on a pas de meeting pour discuter de la conduite à tenir sur tel ou tel sujet ^^
De mon point de vue ça me va très bien d'avoir une maison chauffée et de l'eau chaude surtout que sans le monde moderne, pas de synthèse de vitamine B12 et donc pas de veganisme. Donc c'est ce monde moderne qui nous permet d'aller au bout de notre idéologie.
Après je réfléchis chaque jour au moyen de diminuer mon impact sur la planète sans pour autant refuser tout confort. Mais ce n'est pas le sujet.

Ce que je voulais en ouvrant ce sujet était de discuter avec des personnes qui ne monte plus leurs chevaux, peu importe la raison. Comment ils gèrent au mieux la santé de leurs chevaux de cette manière, quelles activités ils leurs proposent. Je me doute bien que chacun fais au mieux pour assurer le bien être de son cheval et tant mieux. Mais il y a suffisamment de sujet sur comment monter et quoi faire sur son cheval et finalement assez peu sur comment occuper son cheval en étant à pied.

Agentmulder

Membre d'honneur
   

Trust : 8  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2735
3 j'aime    
Quitter "l'équitation"
Posté le 02/01/2019 à 20h54

Bonjour,
Alors pour répondre de manière très stricte à ta question et sans débat idéologique, j'ai une ponette que j'ai réformée à 10 ans et qui prend 15. En 5 ans je l'ai montée trois fois. Là ça fait trois ans que je ne la monte plus. Elle vit dans 13 hectares avec des ponettes (deux autres, auparavant 3) et des moutons (présents les deux tiers de l'année). Comme activité, je lui propose de... M'accueillir de temps en temps de manière cordiale pour faire un pansage.
Si je trouve qu'elle n'écoute plus rien je vais la travailler très gentiment à pied, pour remettre aux ordres ou si le terme ne te plaît pas, lui rappeler ce qu'elle a appris permettant de la manipuler facilement. C'est une ponette qui longe très bien, qui travaille très bien en liberté et en main, et qui connaît quelques tours.
C'est une ponette assez réservée et pourtant, moins elle est manipulée, moins elle est facile à manipuler ce qui est très logique. Elle tente de prendre le dessus comme n'importe quel cheval dans la même situation. Après elle a très peu de force et son dressage est suffisamment bien installé pour qu'une séance ponctuelle permette de faciliter les manipulations suivantes.
Mais j'attire ton attention sur ce point: tu ne pourras pas te passer de travail à pied même très simple, si tu veux que ton cheval reste agréable à manipuler par un véto, un ostéo, un maréchal, un soigneur. Et c'est aussi par respect pour eux. Je suis bien contente de pouvoir panser ma ponette au milieu de 13 ha sans attache, ça m'a permis notamment de lui soigner un œil avec suspicion d'ulcère toute seule en octobre, faire des pansements pour un abcès de pied là encore dans le pré, passer le relai à l'éleveur qui l'héberge pour refaire ce même pansement, et avoir des parages sereins.
Ton cheval est un animal domestique, ce qui implique ton intervention dans son mode de vie. Après on vit très bien sans monter, j'ai une autre jument qui elle est au travail, quand j'ai réformé ma ponette j'ai eu un petit deuil à faire mais toute envie de la monter a au final très vite disparu jusqu'à me paraître inconcevable ajd.

Poupipou

Membre d'honneur
   

Trust : 356  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2947
3 j'aime    
Quitter "l'équitation"
Posté le 02/01/2019 à 21h47


Citation :
Je vais être franche mais je trouve ta démarche exagérée, je connais une vegan qui est extrémiste donc j avoue avoir des aprioris et pour moi, on est quand même dans un discours extrémiste et comme tout extrême, je trouve ça dérangeant.


C'est la phrase de l'année !


--

C'est dingue, car j'ai eu le même déclenchement il y a quelques années. Mon cheval m'a refilé son virus, je crois, si bien que remonter, c'est une envie d'un coup mais une fois dessus... Ca me gonfle !

Happy-blonde

Membre VIP
   

Trust : 133  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 5448
2 j'aime    
Quitter "l'équitation"
Posté le 02/01/2019 à 21h58

poupipou mais tu fais quoi quand tu le montes ?

Je pense que pour que nos chevaux soient bien il faut que nous mêmes on s'épanouisse dans ce qu'on fais. J'adore me promener dans la nature, être dehors un peu seule loin de tout. Mon cheval est aussi très indépendant et aime quitter le troupeau. On s'épanouit donc énormément en balade et parfois je regarde le GPS et je me rend compte que ça fait trois heures que je suis partie sans m'en rendre compte.

Je plussois complètement la personne qui a dit qu'un cheval pouvait aussi être malheureux au pré. Il y en a une dans le troupeau du mien dont la proprio ne vient jamais. Elle n'a même jamais passer le portail. On a eu une épidémie de poux au printemps. Et on a du traiter tout le monde. Mais avec tout ses dreadlocks et la boue un gros pansage s'est avéré indispensable. Ça puce si éteinte et morne d'habitude c'est réveiller interagissant demandant des câlins montrant la ou ça grattait. Maintenant je lui fait un pansage par semaine et elle revit ! Même au pré avec tout ce qu'il faut certains ont besoins qu'on s'occupe d'eux par contre ça n'implique pas forcément de les monter.

Mais pour moi globalement l'equitation est un tour et ne se limite pas au fait de monter dessus

Nippokampe

Initié
 

Trust : 40  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 58
0 j'aime    
Quitter "l'équitation"
Posté le 02/01/2019 à 22h02

agentmulder merci beaucoup pour ta réponse ! Je ne compte pas arrêter le manipuler parce qu'effectivement il risque d'être impossible aux soins et dans tous les cas il a les fourchettes qui s'abîment vite donc soins très fréquents. L'idée s'est de remplacer le temps que je passais sur mon cheval à faire d'autres activités à pieds. Et je compte tester pleins de trucs pour trouver ce qui nous convient à tous les deux ^^

Erell29

Membre ELITE Argent
 

Trust : 114  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 8116
3 j'aime    
Quitter "l'équitation"
Posté le 02/01/2019 à 22h31

kisara C'est quoi le rapport ?

La question du nomadisme est intéressante car la sédentarité est un gros facteur de risque dans les maladies aujourd'hui et également au niveau de l'impact sur les écosystèmes dans lesquels les humains s'installent.

Maintenant le nomadisme occidentale ne veut plus dire grand chose et n'a plus rien d'écologique...

Je suis davantage dans une critique(politique et systémique) de notre société plutôt que dans un projet de retour au nomadisme... y'a quand même énormément de propositions de transition systémique (écologique, économique, politique, social, psychologique etc) afin de vivre en adéquation avec la nature....

Par exemple, pour les chevaux, leur impact sur la nature est énorme également et la terre se dégrade du fait qu'on les sédentarise eux aussi... Nous ne pouvons les mettre en liberté dans notre société mais heureusement il existe d'autres solutions (comme l'agroécologie équine).

Édité par erell29 le 02-01-2019 à 22h31



Mimidada

Membre VIP
 

Trust : 584  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4462
0 j'aime    
Quitter "l'équitation"
Posté le 03/01/2019 à 06h58

poupipou tu peux argumenter ! C est moi qui est écrit la phrase de l année !

Kaywest

Expert
   

Trust : 218  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 882
1 j'aime    
Quitter "l'équitation"
Posté le 03/01/2019 à 09h50

nippokampe du coup si tu continue le travail à pied, il y a de la contrainte à mon sens.. donc je ne comprends pas bien la différence entre monter sur le cheval (pour se balader,entretenir son physique ou autre) et faire du travail à pied... Au final il se peut que ton cheval n'apprécie pas l'exercice non plus.

Je vais revenir sur plusieurs soucis que tu rencontre.
- difficultés en balade monté : il y a des chevaux que les balades stressent car ils se trouvent éloignés du groupe et donc en insécurité. Le fait que l'homme marche à coté (souvent à pied ou à vélo) les sécurise beaucoup.
- L'aire de pansage : il a été prouvé scientifiquement que plus de la moitié des chevaux n'appréciaient pas le pansage car les cavaliers n'utilisent pas les bonnes brosses, ne respectent pas les zones de confort ni la proximité avec le cheval : on les frôle tout le temps, on "disparaît" derrière eux pour brosser la queue, on ne fait pas toujours attention à leur équilibre ou position des pieds au curage, on tire les poils collés de boue etc...... bref autant de gestes parasites qui en dérange beaucoup même s'il y sont habitués.
- réticence au travail : là encore j'ai eu le cas avec ma vieille jument qui après 10 ans de bons et loyaux services a estimé à juste titre qu'elle avait assez donné en croise papatte et saut d’obstacles en tout genre. Sa cavalière a qui je l'ai confié a fait du travail à pied (avec récompenses en friandises ... le meilleur renforcement positif pour elle ^^), de la balade et a repris ensuite un travail léger en carrière. D'une équitation de compétition, elle est passée à du loisir et ça lui convient très bien! Elle monte à cru, sans mors et écoute la jument.. si jamais c'est pas son jour.. bon ben on part en balade et si elle est motivée.. un peu de travail en carrière, surtout que la jument adore jouer ! donc un slalom, un ballon et le tour est joué.

Sinon, concernant le travail dit "éthologique" à pied j'ai eu l'occasion de participer à quelques cours et le concept est intéressant. Après... perso mon cheval avait plus les oreilles en arrière à se demander ce que j'allais encore lui faire faire que lorsque je monte dessus et qu'il peut s'exprimer plus librement.

Pour le travail à pied, il y a pas mal de youtubeuses qui sont impressionnantes dans leur complicité avec leur cheval et je suis admirative. Il y a beaucoup de travail sur le rappel et l'envoi, l'immobilité, le saut en liberté, la désensibilisation, les tours type couché, jambette, pas espagnol... bref les possibilités sont nombreuses

Pour la petite histoire j'ai connu une fille qui a arrêté de monter sa jument car très très très compliquée et rétive au travail sans raisons apparentes, en tout cas pas physique. elle a commencé le TAP et ça se passe très bien même si elle est un peu frustrée de ne plus monter, elle a fini par accepter la situation. Et elle lui a fait faire un poulain ^^

Mooxis

Membre d'honneur
    

Trust : 706  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3456
2 j'aime    
Quitter "l'équitation"
Posté le 03/01/2019 à 09h50

nippokampe Pour tout ce qui est apprentissage et variation du travail à pied je te conseille grandement les livres de Klaus Ferdinand Hempfling (notamment son dernier, les 2 précédents n'étant plus édités )

Il y a aussi ceux de Véronique de St Vaulry qui sont top (de mémoire "Communiquer avec son cheval")

Tu peux également suivre Marie Madec et Elaine Wagner sur facebook : elles ont une vision très intéressante pour tout ce qui est travail en conscience et en bienveillance du cheval

Erell29

Membre ELITE Argent
 

Trust : 114  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 8116
1 j'aime    
Quitter "l'équitation"
Posté le 03/01/2019 à 10h11

mooxis que des gens qui stimulent leurs chevaux en R-!

Je trouve pertinent de se dire que si on arrête l'équitation, on arrête aussi l'éducation équestre avec du R- et P+ !

Mooxis

Membre d'honneur
    

Trust : 706  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3456
3 j'aime    
Quitter "l'équitation"
Posté le 03/01/2019 à 10h13

erell29 Non, pas Klaus Ferdinand Hempfling. Ni Marie Madec. Ni Elaine Wagner.
Veronique de St Vaulry oui par contre, en effet.


Edit. Je trouve pertinent de lire et apprendre beaucoup, que la méthode plaise ou non, ça permet de conserver et développer un esprit critique. Mais libre à toi de ne pas être d'accord

Édité par mooxis le 03-01-2019 à 10h16



Erell29

Membre ELITE Argent
 

Trust : 114  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 8116
1 j'aime    
Quitter "l'équitation"
Posté le 03/01/2019 à 10h17

La question du travail à pied me dérange... Car elle perpétue la croyance qu'il faut continuer à travailler le cheval pour être en relation avec lui. C'est à dire qu'il faut manipuler et mettre son corps dans certaines positions pour que nous humains cela nous convienne et que ça nous fasse plaisir.
C'est extrêmement anthropocentré et cela reste centré sur le plaisir de l'humain qu'il va avoir en faisant faire des choses avec son cheval.

Donc où est la liberté ? L'animal est encore chosifié, objet des désirs de l'humain même si on met une nappe blanche par dessus en disant que c'est pour la relation !

Si on décide de lâcher la grappe à notre cheval avec nos envies humaines, il faut faire place nette pour que le cheval l'investisses. La question est donc là: quelle posture prendre pour que l'animal puisse prendre sa place dans son envie et sa façon d'être en relation avec l'humain ?

Inversons la donne, arrêtons de croire que le cheval a besoin d'un travail pour être bien dans sa tête et dans son corps !
Page(s) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11
Quitter "l'équitation"
 Répondre au sujet