Journal d'un (ex?) rétif - colo étho

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
Auteur
21930 vues - 179 réponses - 2 j'aime - 30 abonnés

Blindh

Membre d'honneur

Trust : 492  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1373
Journal d'un (ex?) rétif - colo étho
Posté le 02/03/2020 à 20h47

EDIT DU POST : Initialement appelé : Que faire de Spirit l'indomptable étalon des plaines ?

Bonsoir tout le monde (ou plutôt bonsoir à ceux n'ayant pas eu peur de ce titre )
Bon certains le savent, j'ai un magnifique cheval n°2 depuis avril, après moultes péripéties je l'avais choisi en le pensant brave bonhomme facile et gentil, le jour de l'achat j'ai vu qu'il était aussi ancien pro dans "je dégage ma cavalière et je pars cavaler dans les champs". Bon, il était trop tard pour faire demi tour donc j'écoute ceux qui me disent "elle devait mal monter" et zou. Première écurie, gros stressé de la vie, on me dit cependant qu'il est vraiment adoraaaaable même si très très vert. Comme il n'était quasiment jamais bossé malgré le chèque qui disait le contraire et suite à divers gros problèmes dans ces écuries je fuis. Entre temps il a eu le temps de testouiller et de se mettre bien raide debout une fois.
Deux mois en écurie de dressage, tout se passe nickel, il est adorable même si très froid à la jambe, se calme bien à pied... ça y est je m'attache à la bête. Il déclenche des problèmes de santé. Je précise qu'à ce moment il est monté 6/7 par un pro, sort un peu au paddock, et quand je le monte ça va plutôt bien mais quand je le monte seul je finis deux fois par terre pour cause de demi tour soudain.

Nouvelles écuries, super boxe, super paddock, foin trempé à volonté... on commence à soigner son système immunitaire pourri comme on peut. Les premiers jours il fait déjà le gros paniqué hyper chaud. Puis cela se règle. Il commence l'extérieur pour le déblaser un peu : complètement terrorisé et quand il a peur ce gros monstre bourré de force et d'équilibre essaye tout bonnement de faire demi tour. Cela va à peu près bien avec moi puis en décembre je me retrouve seule à le bosser une semaine et c'est la fin. Début de rétivité à la jambe, jusqu'à ce que je ne puisse même plus demander le galop. Durant une séance il se fâche et me dégage bien proprement, puis entreprend de faire pareil quand le cavalier pro le reprend. Il fera pareil le lendemain en voyant juste des copains rentrer.
Il devient je trouve de plus en plus flippé en balade. Bien entendu plus de nouvelles de l'ancienne proprio mais quelques messages échangés me font croire qu'elle savait tout cela.

Bref le compte-rendu est simple : Il est trèèèès difficile à monter, d'une part parce que très angoissé au point d'oublier son environnement. De plus il a des qualités à la monte qui le rendent aussi très doué pour catapulter les êtres humains. Très fin à la jambe, si on l'utilise trop c'est foutu on le paye. Mais aussi très très blasé.
Bon du coup je laisse le pro le reprendre et je monte plus dessus en attendant. On entreprend aussi de soigner sa santé douteuse, le protocole est toujours en cours d'ailleurs. (Pour les questions : il a vu saddle fitter, vétérinaire, shiatsu, naturopathe, dentiste, ostéopathe)

On en a beaucoup discuté avec ceux qui m'encadrent (qui font vraiment tout pour aller dans le sens du cheval, en essayant de construire des séances variées et plaisantes, en le disputant quand il est dangereux - sans violence - mais en récompensant toujours dès qu'il est super). Le vendre ? Ok, par contre seulement à un pro. Il a les qualités pour (il est clairement génial autant en dressage qu'à l'obstacle. De l'aveu de plusieurs pros différents il a le galop pour réaliser des pirouettes, le trot pour un jour passager voire piaffer, et il est absolument bourré de force et d'équilibre). Sauf que c'est bien mignon mais il a clairement envie qu'on lui foute la paix, et j'y suis énormément attachée. Donc à vrai dire actuellement c'est une décision à laquelle je renonce. Le projet du moment c'est le mettre au pré pour des vacances, lui offrir une vie de cheval et espérer qu'il oublie que l'humain sur son dos est une source d'ennui et une contrainte très désagréable. Mais après ? On en fait une tondeuse parce que mentalement ça va pas ? Je le garde comme gentil poney à caliner ? J'y vais tout doucement en espérant un jour avoir le niveau pour ? Je le confie histoire de garder un contrôle sur sa vie si les cavaliers le pètent ?

Bon, pour ceux qui se disent "mais veeeends le", ça m'arrangerait bien de pouvoir mais dans ma tête vendre un animal c'est ... s'il faut accepter qu'il puisse un jour mal finir, c'est clairement pas dans mes capacités actuellement. Puis étant un poil mystique sur les bords j'ai fait une CA, et à pied ce cheval c'est ma grosse peluche. Et ma grosse peluche a beau adorer sauter (et faire boing boing derrière l'obstacle), le plat ça la gave, l'extérieur ça la pétrifie, un geste un peu vif d'un humain ça l'amène à se plaquer au fond de son boxe... donc je suis pessimiste quant à la possibilité de trouver un humain qui se dira "je prends cet animal pour tourner sur 130 mais je suis prêt à attendre durant des années qu'il veuille bien me donner sa confiance pour l'emmener en compet"
C'est acceptable d'avoir une tondeuse qui pourrait sauter des montagnes et dresser magnifiquement mais qui ne veut pas ?
Bon je précise que toute éventuelle décision va attendre de toute façon plusieurs mois, histoire qu'il se refasse une santé digne de ce nom.

Édité par blindh le 27-07-2022 à 01h29

Blindh

Membre d'honneur

Trust : 492  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1373
7 j'aime    
Journal d'un (ex?) rétif - colo étho
Posté le 16/07/2022 à 13h05

dru ah bah je confirme ?
Du coup j'ai prolongé et prolongé et prolongé ? il rentrera fin du mois :-)
Je suis venue le voir pour un stage, j'ai eu du mal pour partir au galop avec, tada le retour. Mais j'étais pas du tout en forme et j'ai mieux compris pourquoi après vu que j'ai chopé un magnifique covid (V2 pour moi).
Par contre à pied wouhou quel bonheur, il part au galop du pas, il a un code bien mis en place pour allonger, enfin vraiment top. Du coup on commence à lui apprendre des bêtises mais chut faut pas le dire.


Il a gagné le surnom de Dinopatate

Dru

Membre VIP
 

Trust : 718  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4238
0 j'aime    
Journal d'un (ex?) rétif - colo étho
Posté le 20/07/2022 à 21h01

blindh C'est quoi ces bêtises qu'il ne faut pas dire ? Très belle progression ;)
Il passe tout seul nickel sur ce décor coloré.

Bon courage pour toi si tu es toujours un peu malade.

Blindh

Membre d'honneur

Trust : 492  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1373
7 j'aime    
Journal d'un (ex?) rétif - colo étho
Posté le 26/07/2022 à 13h28

dru Des bêtises qu'on déconseillerait ici j'avoue
En gros il avait vraiment bien bossé, on avait fait quelques changements de main je sais pas si vous connaissez les différences vu que je viens d'apprendre donc :
Changement de main fluide, on commence un désengager et on recule en aspiration, le cheval vient donc vers nous face à nous et on renvoie les épaules. L'idée c'est de conserver le moteur.
Changement de main actif : on désengage en changeant le stick de main pour pouvoir ensuite direct envoyer les épaules dans l'autre sens. C'est rapide, ça peut faire chauffer (c'était le cas pour papi quand on le faisait mobiliser les épaules).

Bref on en vient à parler des tours possibles, le coucher est déconseillé pour l'instant, la jambette on verra, la pirouette on a bossé dessus pour mieux la coder, je l'avais obtenue une fois en liberté mais il avait du mal à la différencier de l'aspiration des hanches. Bref je lui dis en riant que je veux pas le cabré pour de multiples raisons. On travaille encore et là " bon on le fait cabrer alors ? " et moi : " bon ? ok ". Bon je ferai pas sans elle pour bien le coder mais ça passe par le fait d'envoyer plus fort l'épaule dans un changement de main actif, mettre un mot dessus, et récompenser bien. À l'autre main on en faisait des plus calmes histoire qu'il différencie des le début. On verra bien si je poursuis.


Sinon depuis j'ai aussi une vidéo de lui en cordelette qui saute tranquillou des bidons, et lui en rando en mode tout terrain ? elle m'a bien dit à quel point c'était un super cheval et qu'en gros j'ai plus qu'à faire disparaître les associations négatives qui sont dans ma tête. Zéro regret de l'avoir emmené là bas. C'est le retour qui va être difficile, surtout pour lui parce qu'en plus elle est vraiment géniale pour chouchouter les chevaux donc il n'a aucun problème respiratoire là bas et il est tellement apaisé. Bon et il a de l'enrubanné car faudrait pas qu'il maigrisse voyons le gros loukoum.
Mais il est beau et vert donc ? quasiment jamais de toux ALLÉLUIA ça c'est une incroyable victoire.


Blindh

Membre d'honneur

Trust : 492  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1373
5 j'aime    
Journal d'un (ex?) rétif - colo étho
Posté le 01/08/2022 à 16h12

Hello tout le monde, fin de la parenthèse enchantée, j'espère la laisser ouverte malgré tout... J'ai pu faire deux cours avant notre départ; un premier de plat qui s'est plutôt très bien passé même si je suis consternée par ma position sur vidéo.

Et un où on a pu sautiller ce que je n'avais pas fait depuis longtemps, j'avais réceptionné ma selle la veille... hé bah dis donc ça se voit !! Mais quelle position pourrie ! Bon ok peut-être que y'a un vague déséquilibre vu qu'on avait pris les mesures en hiver mais je pense que la culpabilité repose surtout sur mon absence totale de gainage là. Va falloir s'y remettre ... Dingue comme je suis pas mes sauts. Par contre que du bonheur et quel cheval génial il s'est pas posé une seule question. On ressort en ayant bien repris confiance, en sachant que visiblement en extérieur là bas il était zen de chez zen, qu'il galope en groupe et en licol, qu'il passe dans des chemins trèèès variés, qu'il saute tout sans s'énerver quand je suis neuneu... je m'explique toujours pas notre galère de la fin de rééducation par contre donc j'espère réussir à combler le gouffre entre ces deux moments. J'espère réussir à conserver bien cette démarche tout en continuant ma quête de progrès technique. Mais en attendant il va profiter car je suis absente une semaine, on verra s'il respire toujours aussi bien je suis bof convaincue. Et au retour j'ai prévu un programme étho déjà + on ira tester le moutain trail. Et probablement mise en selle à la maison, argh !







Blindh

Membre d'honneur

Trust : 492  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1373
6 j'aime    
Journal d'un (ex?) rétif - colo étho
Posté le 01/08/2022 à 20h24



Stephcat

Apprenti
  

Trust : 42  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 232
1 j'aime    
Journal d'un (ex?) rétif - colo étho
Posté le 01/08/2022 à 22h38

Je viens de découvrir ce post. Super boulot!
Et elle est dans quel coin, cette prof d'étho, car franchement, elle semble faire du super boulot!!!

Blindh

Membre d'honneur

Trust : 492  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1373
4 j'aime    
Journal d'un (ex?) rétif - colo étho
Posté le 05/08/2022 à 15h48

stephcat merci c'est gentil
Beaucoup de pas en arrière dès qu'on fait un pas en avant mais pour l'instant jamais de retour au point de départ au contraire. C'est toujours en dents de scie mais je pense qu'on sait ce qui lui convient maintenant :).

Alors elle est dans la Manche ! Ça me fait 1h30 max avec le van, 1h sans. Et oui elle est vraiment géniale en plus d'être une super personne. Elle a la capacité à donner confiance en plus, donc on repart toujours de chez elle en se disant qu'on a fait plein de choses qu'on aurait pas osé faire en temps normal et pourtant, j'arrive toujours en ayant peur et au fur et à mesure de la séance elle écoute mes peurs mais m'aide à avancer sans que je me sente en danger avec le loulou.

Stephcat

Apprenti
  

Trust : 42  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 232
2 j'aime    
Journal d'un (ex?) rétif - colo étho
Posté le 06/08/2022 à 09h33

blindh Super, merci pour ta réponse.
Ca doit effectivement faire beaucoup de bien de sentir que malgré tout, on avance dans le bon sens..
Peux-tu me donner ses coordonnées? Avec ma jument, je sens que je vais avoir besoin d'un peu d'aide... Et je n'habite pas très loin, je suis dans l'Orne...
Merci, et surtout bonne continuation, pas facile de continuer à travailler correctement une fois rentré à la maison...

Blindh

Membre d'honneur

Trust : 492  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1373
0 j'aime    
Journal d'un (ex?) rétif - colo étho
Posté le 07/08/2022 à 10h04

stephcat pas de problème je t'envoie ça par mp !
Oui il faut réussir à continuer dans cette voie, après ça motive donc j'ai prévu deux cours pour l'instant avec mon autre prof de travail à pied qui est plus près. Je vais tester le moutain trail aussi je pense, et je vais voir pour sortir un peu en extérieur même si j'ai un peu la trouille. Faut que je trouve un groupe sympa et fiable.

Par contre c'est vraiment l'aspect travail plus sportif que je ne sais pas comment gérer maintenant.

Blindh

Membre d'honneur

Trust : 492  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1373
4 j'aime    
Journal d'un (ex?) rétif - colo étho
Posté le 10/08/2022 à 00h14

Hello hello !
Bon depuis le retour j'ai donc fait une petite séance à pied en carrière. Les copines qui l'ont géré pendant ma semaine de vacances m'avaient dit qu'elles n'arrivaient pas à l'envoyer sur le cercle, j'ai du coup testé mais comme on le supposait cela devait venir d'une incompréhension dans les codes, il a été vraiment sympa. Moins un peu moins, quand je voulais agir j'agissais bien trop fort, et je ne relâchais pas assez. Mauvaise nouvelle il a encore peur du coin maléfique de la carrière, il m'a bondi dans les bras.

Quelques extraits filmés par une copine. Quand je lui bondis un peu méchamment dessus c'est sur le travail de l'autonomie : il doit tourner dans son allure sans que je tourne avec lui, s'il repasse à l'allure inférieure (ou s'arrête si au pas) il est dans l'erreur donc je le relance fort, par contre je ne dois pas l'entretenir du tout.


Le lendemain à pied d'abord dans le manège, où j'ai fui pour la fraicheur et aussi pour éviter le coin qui me fait peur à moi aussi ;)
Top à pied vraiment, moins tonique que durant le stage où j'avais eu de très beaux pas -galop mais j'ai moins bien préparé je pense. Sympa ensuite à cheval en licol, j'ai pas encore trop demandé l'attitude.... je me suis concentrée sur la mise en avant, c'était une petite remise en route autant pour moi que lui. Et du coup, j'avais commencé stressée, j'ai fini en enlevant le licol. Parfait là aussi donc hop fin de séance.
Par contre clairement c'est pas bien beau à voir : position de crapaud pour moi, lui il est en mode vacances. Mais là le but c'est de le laisser avancer sans que rien ne l'empêche, je jette les rênes vers l'avant, mon corps avec... hm hm.




J'avoue que je suis toujours sur mon dilemme de : comment je lui demande après de revenir à un travail de dressage, plus compact, moi plus droite, sans rupture de contact ? Est ce que je peux passer d'un travail à l'autre sans le perturber ? Est ce que je dois pas d'abord avoir une belle mise en avant avant de prétendre demander équilibre, allure tonique mais lente ? Après l'équitation qui me plait sur le papier implique de ne pas tenir toujours mon cheval, mais dans les faits agir sur les rênes et mettre les jambes c'est ce qu'on enseigne... (Une transition descendante ça sera jambes + mains pour que le cheval reste engagé, une transition montante pas de rupture de contact pour que le cadre reste net... etc. Bon ok un cheval vraiment en équilibre n'aurait pas besoin de cela.) Je vais tenter de faire une séance en filet cette semaine... suspense.



La selle toute neuve sur le gros loukoum. On va voir comment elle évolue en quelques séances puis on fera les ajustements, faudra qu'il s'affine pour qu'elle lui aille comme au jour des mesures ^^'.

Globs

Expert
   

Trust : 59  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 810
0 j'aime    
Journal d'un (ex?) rétif - colo étho
Posté le 10/08/2022 à 07h35

Bonjour. J'ai un peu suivi ton topic en pointillé. Ce qui est chouette c'est que tu montres qu'avec du travail et de bons enseignants rien n'est impossible.
Je suis loin d'avoir un bon niveau en équitation mais ce que tu dit m'a interpellée.
Mon enseignant nous dit toujours qu'il faut avant toute chose la mise en avant et l'impulsion. Sans cela aucun travail possible.
Ensuite il nous dit que les mains "ne servent à rien". Comme tu l'as dit elles donnent le cadre, point (en exagérant peut-être un peu, mais pas tant que cela). Les transitions se font à l'assiette et le dos. Ça marche. Avec mon DP j'avais plutôt le problème inverse du tien. Au début où je le montais il fallait tout le temps le "porter", le soutenir dans ses allures. Et le stick était indispensable. Il était trop gros, cela ne l'aidait pas. Petit à petit cela a progressé et maintenant il est très fréquent d'obtenir un départ au trot rien qu'avec l'assiette.
Cela marche aussi pour les transitions descendantes "avec ton dos" répète notre coach.

Juste pour te dire que c'est possible. Peut-être faut-il que tu trouves un enseignant "classique" qui travaille dans ce sens ?

Bonne continuation en tout cas tu as déjà parcouru un beau chemin avec ton cheval

Blindh

Membre d'honneur

Trust : 492  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1373
1 j'aime    
Journal d'un (ex?) rétif - colo étho
Posté le 10/08/2022 à 08h57

globs alors, j'ai été un peu rapide dans mes parenthèses mais pour mon prof d'équitation non éthologique (ma prof dirait classique mais le classique n'a pas tout à fait les mêmes principes ?) :

Il m'a beaucoup fait travailler les choses suivantes : ne pas pousser avec le bassin, arrêter de donner un coup de bassin pour les transitions montantes.
Pour une transition montante je dois rester droite, laisser passer l'énergie du cheval, garder le cadre (donc ne pas rompre brutalement le contact ce qui inciterait le cheval à partir vers l'avant plutôt que vers le haut).

Pour rééquilibrer dans l'allure : cela commencerait par le corps, en mettant mon poids brièvement vers l'arrière. Puis si cela ne suffit pas pratiquer un demi arret léger en remontant légèrement les mains, dans l'idéal il s'agit à peine d'une vibration.

Pour une transition descendante, il me fait la demander d'abord avec l'assiette et en me redressant, mais surtout sans m'effondrer dans le contact ce qui est ma spécialité (je relâche les abdos et je m'effondre complètement). Et ensuite enfin dans les mains si le cheval ne répond pas. Sans tirer, sans jamais ramener les mains vers moi.

En soi j'aime plutôt bien ce que j'ai appris, sur un cheval d'école c'est ce qui m'a permis d'avoir mes sensations les plus fines en dressage. Mais en etho pour l'instant on apprend à partir d'abord avec la voix puis l'assiette puis la jambe.
Et en jetant les rênes vers l'avant histoire de ne pas embrouiller le cheval en lui disant : en avant mais en fait non.
Du coup c'est vraiment ça que je n'arrive pas à rendre compatible. La mise en avant qu'on demande actuellement c'est celle d'un cheval sans réel dressage, dans le sens où on l'incite à avancer sans se soucier du reste, il n'allonge pas par exemple là il précipite. Mais chez lui rien que la volonté d'avancer c'est un truc que je récompense ++++ (énorme gros mou mon petit loup).

Après est ce que ce n'est pas une étape à avoir que cette mise en avant sans rien d'autre, qu'on obtenait jusque là avec des eperons ? avant de commencer à lui demander de se tenir et de l'utiliser vers le haut plutôt que dans une course vers l'avant.
Et dernière question (spécialiste des pavés en route !) est ce que pour ne pas être contradictoire il faudrait pas que je cherche une équitation qui prétend rechercher des rênes plutôt semi relâchées histoire de ne jamais bloquer la mise en avant, et agir seulement brièvement pour corriger un déséquilibre mais sans garder un contact permanent qu'il interpréterait comme un frein.


C'est pas bête du tout pour un enseignant plus classique !! après celui chez qui j'avais pu faire des stages ne pouvait pas supporter l'équitation éthologique c'était un peu pénible ^^' faudrait que j'en discute avec mon prof mais je pense qu'il va me dire que je lui apprends à précipiter là pas à avancer (j'avais commencé avant a demander un pas ou je sentais qu'il était léger à la jambe mais il m'avait dit que je le déséquilibrais et qu'il avait pas besoin d'aller " vite ". Ce en quoi je suis d'accord, mais en dessous de ça je le sentais pas réactif du tout).


Merci beaucoup en tout cas pour ta réponse et tes gentils mots




Je pense que dans mon malheur j'ai eu la chance que ce soit surtout un cheval paumé/pas bien dans sa peau qu'un grand méchant fauve. C'est toujours ressorti en dehors de ses moments de retivite assez prononcés au début que c'était un très gentil cheval. Il mérite qu'on prenne un peu de temps pour lui. Maintenant il a pas de chance il a une cavaliere qui se prend beaucoup la tête et qui stresse pour rien

(Raaah cette application qui buggue sur la ponctuation)

Édité par blindh le 10-08-2022 à 08h58



Dru

Membre VIP
 

Trust : 718  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4238
1 j'aime    
Journal d'un (ex?) rétif - colo étho
Posté le 10/08/2022 à 22h06

Un cheval n'est jamais un grand méchant fauve xD tous les chevaux difficiles sont des chevaux paumés qui n'ont juste pas eu les bonnes personnes, les bonnes limites, les bons codes...

Vous êtes parti de tellement loin après tout

Je n'ai pas un niveau très poussé en équitation "classique", mais tu ne peux pas être parfaite non plus donc la monte avec des moments où tu fais n'imp, si ça ne gêne pas trop ton cheval c'est déjà ça ^^ (dans le sens codes contradictoires).
Et pour le côté classique ou pas, il faut que ça vous convienne à tous les deux ; peu importe qu'on enseigne comme ceci ou cela ^^ (on enseigne bien à claquer l'encolure des chevaux/poneys pour les récompenser alors que c'est absolument inutile).

Par contre je ne comprends pas pourquoi tu le repousses dès que tu cesses de l'accompagner à pied ? Comment peut-il réussir à capter que c'est pas une demande d'arrêt ?

Blindh

Membre d'honneur

Trust : 492  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1373
1 j'aime    
Journal d'un (ex?) rétif - colo étho
Posté le 11/08/2022 à 09h30

dru oui je sais bien ? (sauf peut être problème neuro si c'est comme pour les chiens ?). Mais il y a des chevaux qui ont des réactions plus violentes au stress ou au mal être que d'autres. Y'a pas mal de trotteurs qui subiront sans rien dire, et j'ai déjà connu quelques chevaux qui me foutaient une trouille monstrueuse même à pied ^^'. Là j'ai l'avantage qu'il peut être neuneu - de moins en moins mais ça arrive encore qu'il ait peur et soit brutal, on le voit bien avec la rechute durant la rééducation - mais il a + tendance à oublier que y'a un humain qu'à vouloir aller contre l'humain. Même si vu sa masse ça reste dangereux.


Alors malheureusement pour ma nullité entre ce que je tente de faire et ce que je fais il peut y avoir une différence ? du coup je pense que tu parles de quand je le chasse sur le cercle ? L'idée de cet exo c'est d'avoir un cheval qui conserve la demande précédente tant qu'aucune autre demande n'a eu lieu. Il a l'habitude qu'on le porte tout le temps (du coup j'ai interdiction formelle de venir le chercher dans les jambes meme si c'est un réflexe pour moi) donc à pied on demande une allure, et on l'envoie sur le cercle dans cette allure. Je ne le suis même pas histoire que même ma posture et mon visage ne l'influencent pas. En général le cheval attend d'être dans ce qu'il perçoit être mon angle mort pour repasser à l'allure inférieure
Du coup je le relance quand il commence à me proposer un arrêt ou un désengager ou une transition descendante. Juste comme je suis un boulet je m'emmêle souvent quand je dois passer le stick et la longe derrière moi, et je tarde souvent à relancer ou alors j'ai pas la bonne posture : je vais vers lui donc je chasse l'épaule au lieu de lui ouvrir l'espace vers l'avant.

Merci beaucoup de nous suivre




Oui tu as pas tort pour la monte classique ? pour ma nullité actuelle il est de super bonne humeur en ce moment et il a aussi compris qu'il était récompensé régulièrement avec des BONBOOONS du coup il papote doucement après certains exercices c'est mignon. Donc au moins mentalement il a rarement été aussi en forme. Va falloir ramener un peu de technicité dans tout ça, j'ai pas monté de manière sérieuse depuis son arrêt donc faudra que j'arrive à remettre des choses plus propres en place sans pour autant en effet avoir des aides contradictoires ou le blaser de nouveau. Je pense qu'il y a pas mal de demandes prématurées : ma prof me disait qu'elle le laissait pas mal en vrac pour l'instant car elle trouve qu'on a voulu le plier avant de l'étendre, donc dans l'idée là bas il travaillait le fait d'avancer, peu importe la manière (Bon en se tenant tout seul mais au début c'était 3 foulées d'allongement ok on arrête on récompense) puis ils ont commencé à lui demander d'avancer en s'étirant et il le fait assez facilement.


Mais moi j'ai un gros boulot pour retrouver des abdos et une position convenable, actuellement j'y arrive pas du tout

Aujourd'hui cours avec mon autre prof d'éthologie, lundi prochain stage.
Si on arrive à placer ça malgré les chaleurs ça sera cours samedi aussi.
Et normalement on teste le moutain trail le week end d'après.
Plus qu'à tenter l'extérieur mais pour ça il faut que je trouve un groupe cool et sécuritaire.

Et que j'arrête de stresser avec le coin maléfique de la carriere. Je lui ai montré hier en travaillant autour mais ne demandant rien quand il passait dedans. + on est allé brouter derrière cette partie de la carriere, il a un peu stressé en voyant passer une trottinette électrique et après c'était bon, j'ai laissé dessus quand il a réussi à passer de manière détendue.
Page(s) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
Journal d'un (ex?) rétif - colo étho
 Répondre au sujet