Soucis de foie qui s'enchaînent...

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2
Auteur
1956 vues - 17 réponses - 1 j'aime - 10 abonnés

Tucky

Expert
   

Trust : 60  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 497
Soucis de foie qui s'enchaînent...
Posté le 25/03/2021 à 17h15

Bonjour à tous,

Je suis en recherche de témoignages parce que je me sens dépassée par la situation : certains proprios ici auraient-ils rencontré avec leur cheval des soucis récurrents au niveau du foie ?

Ma jument de 6 ans, plutôt de race rustique, enchaîne les soucis de foie. Ca a commencé dès son arrivée dans notre écurie actuelle il y a 3 ans, une petite hausse pas trop conséquente des gamma GT qui se sont résolus très rapidement avec le médicament Détox.

Juste après le premier confinement, je retrouve ma jument vraiment grosse. Elle débute une inflammation fin mai, après un mois de pâture, elle est rentrée d'urgence au box, nourrie exclusivement au foin, mise sur copeaux. Elle passe très bien ce cap et on échappe à la fourbure. La prise de sang révèle par contre des taux hépatiques extrêmement élevées, avec des ggt même pas quantifiables par l'instrument de mesure du labo.

Quelques examens après (Lyme, pyro, lepto, SME, tous négatifs), mon véto fait une analyse croisée sur une prise de sang qui révèle un gros taux d'ammoniac. On fait donc 5 jours de perfusion pour évacuer tout ça, et c'est plutôt efficace puisque non seulement l'ammoniac revient à la normale, mais en plus, les asat et pal qui étaient déjà en baisse rentrent dans les normes. Les GGT baissent, mais de manière très lente. Mon véto déménageant, je change pour une de ses collègues qui l'avait remplacé quelquefois auprès de ma jument. On refait une pds de contrôle, et devant le peu de changements (GGT à 550 pour 600 à la pds précédente), me conseille direct de ne pas aller plus loin et l'emmener en clinique. RDV est pris à la clinique de Gand deux semaines après cette dernière prise de sang, tout début décembre 2020.

Là-bas, ma jument subit un examen complet de routine qui révèle toujours une absence totale de symptômes en lien avec ses soucis hépatiques, une échographie du foie qui ne révèle absolument rien d'anormal, et une prise de sang qui doit décider du bon sens d'une biopsie ou pas. Après deux bonnes heures d'attente, les résultats arrivent : les GGT, en 15 jours, sont tombés à 300. La vétérinaire de la clinique préconise de ne pas faire de biopsie, pensant à une intoxication estivale avec une baisse lente des enzymes hépatiques, et d'attendre de voir si la baisse se confirme par un nouveau contrôle 6 à 8 semaines plus tard.

Prise de sang de contrôle faite mi-janvier : Joie & allégresse, tous les paramètres sont normaux, même les GGT.

Mais dans la joie d'arriver au bout de cette galère, je m'interroge sur beaucoup de choses. Ma jument est suivie par une nutritionniste compétente depuis 2 ans, ne mange plus (ou ou en quantité infinitésimale) de céréales, est sous CMV, je pratique sur elle une vermifugation aussi raisonnée que possible en fonction de ses copros, et elle a des cures régulières d'ema. Malgré une routine alimentaire revue et un travail adapté à sa condition, elle a toujours du ventre. Elle a perdu aux épaules et à la croupe, mais pas au ventre, dont je n'arrive plus à voir s'il est ballonné ou obèse. Suite à diverses raisons, je prends la décision il y a quelques jours de la changer de pension et de la mettre dans un ou deux mois dans une où elle passerait de pâture l'été/box l'hiver avec foin rationné à fond à pâture l'été et stabu en groupe ouverte sur paddock l'hiver avec foin en libre service.
Le passage en pâture étant plus ou moins obligatoire (vu que tous les chevaux de cette nouvelle pension y partent) pour ma cocotte pour ne pas qu'elle se retrouve seule, sur une intuition, je fais refaire une pds de contrôle aujourd'hui pour checker dans le doute que son foie au moins est resté stable...

Douche froide : les ASAT et GGT s'envolent à nouveau, donc souci hépatique réel et avéré. Ma jument n'a pas changé de conditions de vie, ni d'alimentation depuis janvier, elle a la patate comme jamais. Je me dis donc qu'il doit y avoir quelque chose aux écuries qui ne lui va pas du tout (plante toxique dans le foin ? On arrache régulièrement du sénéçon près des paddocks l'été, et le gérant faisant son foin lui-même, peut-être en a-t-il dedans...). Ca me conforte dans l'idée de la changer d'écurie (et peut-être plus vite que prévu, quitte à payer un mois dans le vent à la pension pour respecter un minimum les conditions du préavis), mais en même temps, avec un foie dans cet état, comment s'assurer que la mise en pâture ne sera pas catastrophique ? Bref, je suis au désespoir...
Je vais la mettre sous un drainant foie qui avait bien fonctionné lors de la première crise, et dans 2-3 semaines, la véto revient faire une pds. Si celle-ci est à nouveau mauvaise ou tout du moins pas encourageante, j'hésite à la ramener direct à Gand et à leur demander de faire la biopsie.

Bref, si des gens ont vécu des situations similaires sur des points ou d'autres, je suis preneuse de vos expériences et témoignages !!

B.chr

Compte supprimé


1 j'aime    
Soucis de foie qui s'enchaînent...
Posté le 28/04/2021 à 21h01

tucky
Si tu veux relancer une recherches sur les principales maladies liées aux tiques, une recherche par PCR serait plus fiable. Le coût n'est pas donné... il faut compter environ 180-190 euros pour une recherche par PCR sur 8 maladies. Mais ça vaut le coup. Il faut compter aussi le coût du déplacement et prélèvement du véto.

Tucky

Expert
   

Trust : 60  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 497
2 j'aime    
Soucis de foie qui s'enchaînent...
Posté le 06/07/2021 à 20h09

Hello à tous !

Bon, une lueur d'espoir se dessine.
Mi-mai, la prise de sang détectait encore des taux de ggt et asat en augmentation libre (500 pour le premier, 700 pour le deuxième). Changeant de pension fin mai, je décide d'attendre 3 semaines-1 mois avant de re-contrôler les paramètres. La jument passe sans soucis de box à pâture progressive dans sa nouvelle écurie, et on refait le contrôle fin juin.
Résultat : valeurs toujours augmentées, mais hausse moins importante, les ggt sont à 520 et les asat à 800. Je me demande alors si, entre mi-mai et fin juin, les valeurs ont continué à monter, mais beaucoup plus doucement, ou si elles ont pu continuer à s'affoler jusqu'à fin mai, puis redescendre progressivement avec le changement de pension et ce qui va avec (mouvement, congénères, moral malgré le panier de pâture, ...). Ma véto appelle la clinique de Gand qui me suggère de passer le cap de la biopsie, et malgré mes hypothèse, j'accepte, j'ai besoin de réponses.

Rdv est pris très rapidement, je dépose ma Poupette un lundi dans un grand box plein de foin, ils prennent ses paramètres hépatiques (asat revenus à la normale et ggt à 300, baisse drastique en quelques jours). Son bilan pré opératoire étant parfait, elle a la biopsie le mardi, et je reviens chercher le mercredi une jument en pleine forme avec juste deux petites agrafes sur le flanc à faire enlever dans une dizaine de jours par ma véto. (Là, elle est juste un peu vexée car elle a été mise à l'isolement dans une stabu à proximité du troupeau : il y a des juments aux postérieurs très légers dans son troupeau, et la copine qu'on avait mis à l'origine avec elle tentait de sauter les barrières de panique)
J'ai eu hier les résultats de la biopsie : absolument rien sauf quelques signes modérés de cholestase, et aucune insuffisance hépatique. La véto de Gand est plutôt optimiste, pense que ma décision de changer de pension a été décisif et que ma jument a besoin de mouvement.

Je refais une prise de sang dans 4 à 6 mois pour vérifier la tendance, et en attendant, on a quand même gardé quelques hypothèses en tête :
- potentiellement un taux de fer élevé dans le fourrage de l'écurie
- comme je la soupçonne d'être SME, de la graisse autour du foie a pu provoquer une inflammation (mais heureusement, elle est suivie par une nutritionniste au top pour ce sujet et on on a déjà depuis quelques temps rééquilibré son alimentation)

Je reste craintive qu'elle me refasse une rechute comme en mars, après des paramètres redevenus normaux en janvier, mais de box ferme (parce que les pâtures de son ancienne écurie étaient beaucoup trop traitées et riches pour elle...), elle est passée à pâture l'été/stabu-paddock en groupe l'hiver. Espérons que ça joue !
Page(s) : 1 2
Soucis de foie qui s'enchaînent...
 Répondre au sujet