Pastor de vara, histoire d'une leçon d'ancrage

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 ... 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 ... 73
Auteur
63089 vues - 1087 réponses - 16 j'aime - 41 abonnés

Uneraell

Membre d'honneur
  

Trust : 120  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2273
Pastor de vara, histoire d'une leçon d'ancrage
Posté le 15/08/2021 à 19h25

Bonjour à tous !

Je nous ai déjà présenté par-ci, par-là dans quelques topics plus génériques, mais je me rends compte que plus on avance, plus j'apprécie de tenir notre "journal". Je me suis donc dit qu'il était temps d'ouvrir notre topic ! (Et surtout, j'ai enfin un Pivo donc je vais avoir de quoi illustrer tout ça ahah).

Début 2021, la remise en question

Nous sommes en février, il fait moche, je suis en vacances et confinement oblige, je n'ai rien d'autre à faire que buller dans mon canapé en massacrant des tablettes de chocolat. Je suis déprimée, je travaille trop, j'en ai marre. J'ai arrêté de monter à cheval en 2017; j'ai terminé mes études et trouvé du travail en Irlande. Les choses se sont enchaînées trop vite et je décide de ne pas monter pendant un moment, le temps de "trouver ma routine". Finalement, je ne suis jamais montée en Irlande, trop compliqué à partir du centre-ville, toujours d'autres priorités... En 2019, je quitte mon travail et reviens en Belgique pour me faire opérer du dos. Je choisis une technique expérimentale car c'est le seul traitement qui me permettrait de remonter à cheval. Fast forward jusqu'en 2021, je pète la forme physiquement, je mène une vie normale, mais en dedans... Je suis vide. Je prends conscience que la proximité des chevaux me donnait une raison de vivre et qu'il est temps de refaire de la place pour ce qui compte. Je trouve un petit centre équestre pour me remettre en selle en mars et c'est décidé : pour fêter les 2 ans de mon opération, je lance le projet "propriétaire".

Pendant quelques semaines, je fouille les annonces, révise mes budgets, cherche une écurie... Finalement, je prévois trois visites le 24 avril 2021. Pile deux ans après mon opération, ce jour qui a fait basculer ma vie, pour moi c'est un signe. Le 23 à 17h, les différents vendeurs m'appellent, les chevaux sont vendus. Gros coup de barre, j'avais tellement d'espoirs... Par dépit, je finis par contacter le vendeur d'un hongre, bien dans mes critères, mais dont l'annonce tourne et tourne depuis 4 mois, alors qu'il ne semble avoir que des qualités ? Le rendez-vous est pris pour le lendemain midi, je me dis qu'au pire, ça sera une "expérience d'essai" et ça me ça me donnera une comparaison pour le suivant.

On me présente un cheval sensible, délicat, hyper stressé et malgré tout, tellement poli en main, super agréable à monter. Je ne le réalise pas encore, mais c'est le coup de coeur. Je suis coincée dans le rationnel, mais tout mon entourage me le dit "quand tu parles de ce cheval, y a un truc". Je décide d'y retourner pour un autre essai, je doute... A nouveau, tout se passe super bien. Cette fois je suis accompagnée d'une professionnelle qui me confirme qu'elle ne voit pas de défaut majeur à ce cheval, qu'il vaut son prix. Est-ce que c'est le bon ??? Allez, à un moment, il faut sauter dans le vide...

Cliquez pour voir l'image   

Le vendredi 7 mai, visite vétérinaire. Tout se passe bien, on refait des radios, on teste un truc, un autre, la véto revérifie... Finalement, on a fait le tour, elle se tourne vers moi "Et ben voilà... Félicitations !" Je réalise à ce moment-là que c'est fait, il ne reste qu'à signer, et attendre qu'il arrive. Le soir même, sur le coup de 21h, voilà mon rêve de gamine qui débarque:

Cliquez pour voir l'image   

Je suis donc depuis un peu plus de 3 mois propriétaire de Pastor de Vara, hongre Pure Race Espagnole de 6 ans, né en Espagne et importé en Belgique en 2020. Avec sa gigantesque crinière et son regard enchanteur, j'ai pensé pendant des mois que c'était un cheval à problème ou avec un vice caché qui attendait d'être refourgué à une gamine... Ma mère continue de dire que c'était le destin, et qu'il fallait juste qu'on se rencontre. Je suis absolument raide dingue de ce cheval, outre le trouver superbe, il s'est révélé avoir une personnalité et un mental en or brut.

Cliquez pour voir l'image   

Je vais reparcourir nos grandes étapes des trois premiers mois dans mes prochains posts et puis continuer notre histoire au jour le jour ! Merci d'avance à ceux qui liront, commenteront, auront des avis constructifs ou des conseils à donner... A bientôt pour la suite :-)

Prochaines étapes de ce journal:

Boiterie et transition pieds nus
Convalescence et découverte du travail à pieds
Connection Training et travail en R+
Reprise du travail monté
Sujet marqué en post-it L'auteur de ce sujet l'a marqué par des "Post-It".


Cliquez-ici pour suivre le post marqué



Édité par uneraell le 07-11-2021 à 20h17

Uneraell

Membre d'honneur
  

Trust : 120  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2273
8 j'aime    
Pastor de vara, histoire d'une leçon d'ancrage
Posté le 02/04/2023 à 20h10

C'est marrant, je relis mon dernier message et j'ai eu un gros bug en lisant que la séance où j'étais montée sur Pastor date d'il y a moins d'une semaine. J'ai l'impression que ça fait mille ans. C'est sans doute dû au fait que ça fait par conséquent 5 jours qu'il ne s'était pas proprement défoulé, il était donc déchaîné ce weekend.

Samedi. Pluie. J'en ai marre. Pastor en a marre. Manège occupé, rond de longe occupé... Bon tanpis, on retourne en balade à pieds. J'attends une éclaircie, on a fait un moins long morceau que jeudi. On a pris une grosse averse avant mon "point de demi-tour" prévu, il a collé ses fesses dans le sens du vent et refus de bouger. Juste avant ça, il avait pris l'initiative de partir au trot (la même que jeudi), j'avais pas encore senti venir la pluie donc je l'avais pas laissé faire. P'tetre j'aurais du... Après 5mn, je me suis mise en bout de longe et j'ai fait mine de courir. Il a hésité, j'ai refait, et là il s'est pas fait prier. On s'est refait un bon jogging jusqu'à être dans les arbres et attendre que ça passe. Fin de balade au sec et avec un peu de brouting.

En fin d'aprem, je le rentre du paddock et parage sérieux car j'ai du annuler le rdv podologue. Après ça, petit tour dans le manège, j'avais remis les cônes et tout... Pffff, bronco sauvage. Il avait pas spécialement peur, juste envie de péter en l'air, c'était n'imp. Il s'est mis debout, a sauté en l'air, bordel total pendant 5mn. A force d'ignorer ça et de cliquer/récompenser dès qu'il faisait 3 foulées de trot raisonnable, il s'est collé sur un cercle et a trotté comme un avion pendant encore 5mn. On s'est faxés 10mn dans le rond de longe après pour qu'il puisse sauter en l'air sans manquer de me rentrer dedans.

Dimanche: re-balade à pieds. Pas de pluie, pas trop de vent, on a poussé les limites du connu ! Je suis super contente de lui, on est passés par des endroits pas faciles, entre la boue où il s'est enfoncé à mi-canon, des endroits hyper caillouteux, une espèce de fossé plein d'eau à traverser, le chemin sombre le long des bois... Il a été super brave, j'ai fait plein de mini pauses pour qu'il se pose avant de continuer donc zéro drama. Sauf pour mon pétage de gueule dans la boue sur un sol ultra glissant, j'ai fait savonnette, j'ai rien vu venir. Pastor est venu mettre son nez sur moi en mode "t'es sûre que c'était bien judicieux ?" Neuneu va. Un point partout pour les gamelles.

Fin d'aprem, je me suis imposée dans le rond de longe, marre de ces gens qui y tapent leurs chevaux pendant qu'ils vont faire autre chose alors qu'ils ont des PADDOCKS. Pastor a donné tout ce qu'il avait, je l'avais plus vu galoper comme ça depuis longtemps. 9/10 pour le côté artistique des bonds et autres sauts de mouton. J'en ai eu un peu marre de courir avec lui et aussi pas trop envie qu'il reste sur ses cercles pas trop loin de moi avec des sabots volants à ce point. Donc j'ai improvisé... J'ai détourné une chambrière en cible. Quand je l'ai prise en main, Pastor s'est arqué en mode "WOLAH DEPUIS QUAND TU SORS DES ARMES TOI". J'ai cliqué chacune de ses tentatives d'approche, 2 minutes plus tard, il avait accepté que c'était juste une cible un peu bizarre. J'ai donc longé mon cheval en liberté en le faisant trotter après une chambrière. La scène était trop gag, j'ai voulu filmer mais j'ai pas réussi

Riche semaine à venir sinon:
- J'ai commandé des hipposandales, quitte à courir avec lui... On va aller faire ça dehors hein. Vais me remettre au jogging, chacun ses chaussures et zéparti
- Demain, cours ! J'ai contacté une éthologue (scientifique) / enseignante R+ et mountain trail / coach émotionnel qui est située assez loin de chez moi, en espérant qu'elle fasse de temps en temps des tournées dans mon coin. C'est pas le cas, mais elle a été touchée par ce que je lui ai raconté de notre travail et accepté de faire le déplacement quand même ! Ca sera cool d'avoir quelqu'un en présentiel avec nous, j'ai trop hâte. Donc prise de contact et travail à pieds au programme demain midi !

Tekesuta

Membre ELITE Bronze
  

Trust : 564  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 7013
1 j'aime    
Pastor de vara, histoire d'une leçon d'ancrage
Posté le 02/04/2023 à 20h26

uneraell Hâte du retour du cours

Khady

Membre ELITE Bronze
 

Trust : 384  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 6600
1 j'aime    
Pastor de vara, histoire d'une leçon d'ancrage
Posté le 03/04/2023 à 07h25

uneraell j'ai enfin pris le temps de me poser sur ton post sur le contrôle, passionnant comme toujours merci!!

Ça m'a vraiment parlé cette question de la motivation intrinsèque / extrinsèque, quand on a pu sortir en balade solo avec Sunny sans qu'il panique à mort c'est aussi quand je l'ai laissé s'exprimer un peu plus, faire des choix qui ne nous mettent pas en danger... je l'ai vu partir à l'aventure pour découvrir le monde, j'ai senti que c'était devenue son envie à lui aussi.

Pi le coup des clôtures... oui Sunny fonctionne vraiment beaucoup en motivation intrinsèque mdr l'herbe de l'autre côté de la clôture valait bien de se prendre des petits coups de jus... acceptables pour lui mais pas pour d'autres chevaux du troupeau lol.

Oh et je valide à 100% les chevaux intelligents qui contrôlent leurs humains, dans nos premières années on était là dedans aussi avec Sunny jusqu'à ce qu'il me pète le pied et que je me dise "euh y'a un truc à rééquilibrer là" xD
C'était juste plus confort pour lui de m'emmener là où il voulait

Uneraell

Membre d'honneur
  

Trust : 120  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2273
3 j'aime    
Pastor de vara, histoire d'une leçon d'ancrage
Posté le 03/04/2023 à 07h38

khady bon exemple pour la balade oui c'est chouette que vous en soyez arrivés là !

Attention, quand je parle de chevaux intelligents qui entrainent leurs humains, je ne parle pas de chevaux mal éduqués ou qui font n'importe quoi. Je parle de chevaux qui utilisent sciemment ce qu'on leur enseigne afin d'atteindre leurs buts à eux. Un exemple assez classique d'erreur en clicker training c'est de faire reculer et récompenser un cheval qui a dépassé, mais sans récompenser quand il ne dépasse pas. Les petits malins vont se mettre à dépasser tout le temps dans le but d'obtenir une demande de reculer qui elle sera récompensée. Y a rien à rééquilibrer, c'est pas une question de "c'est qui qui décide".
Un cheval malin et bien éduqué peut entraîner son humain en faisant plein de trucs plaisants tout le temps parce que ça lui apporte quelque chose à lui. Et ça en fait, c'est super cool, parce que ça veut dire que le cheval est devenu acteur de son travail et qu'il dirige l'entraînement vers ce qui lui plait tout en faisant des choses que l'humain apprécie .

Y a des courants / des méthodes d'entraînement où c'est mal vu car on veut que le cheval obéisse et ne fasse rien tant qu'on lui a rien demandé. Moi je suis en faveur d'un cheval qui est force de propositions, qui prend des décisions et m'emmène quelque part

Mooxis

Membre ELITE Argent
 

Trust : 745  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 8314
1 j'aime    
Pastor de vara, histoire d'une leçon d'ancrage
Posté le 03/04/2023 à 10h41

Le footing avec poney c'est sympa, ça nous motive et eux aiment bien aussi en général, bon programme !
J'espère que le cours sera chouette, hâte que tu nous racontes ^^

Blindh

Membre d'honneur
  

Trust : 596  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2043
1 j'aime    
Pastor de vara, histoire d'une leçon d'ancrage
Posté le 03/04/2023 à 12h44

uneraell ça c'est marrant c'est classique chez le chien quand on travaille la réactivité. Le petit malin va comprendre que réagir + arrêter de réagir ça amène un bonbon. Donc bien récompenser quand il ne dit rien aussi en effet, et nous on nous demande à un certain stade de plus récompenser quand il y a eu réaction même si elle s'arrête.

Caprice commence à avoir le doute sur certaines choses. Quand il gratte et que je lui donne sa nourriture une fois qu'il a arrêté je le renforce dans l'idée que gratter + arrêter = mieux que rien faire de base. Du coup parfois il commence à gratter dans le vide avec un air un peu sceptique. Tout comme le fait de détourner la tête pour avoir son bonbon. Je le vois parfois quand je tarde il détourne en me fixant du coin de l'?il.

De manière plus sympa quand il a compris qu'un tour payait il me le propose constamment. Mais j'ai peur d'embrouiller les codes si j'accepte la proposition ?

Genre je demande une aspiration il me donne une pirouette. En général je vais corriger (parfois trop fort) pour mieux lui demander la pirouette derrière et là il se fait plaisir.

Sympa le footing ! Et courageux :D mes élèves ont parié qu'ils me feraient courir avant la fin de l'année je leur souhaite bon courage.

Uneraell

Membre d'honneur
  

Trust : 120  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2273
9 j'aime    
Pastor de vara, histoire d'une leçon d'ancrage
Posté le 03/04/2023 à 17h31

Je répondrai à vos précédents commentaires dans un autre message :-)

Compte rendu du cours avec G. ! C'était tellement bien ! Pour rappel, elle est donc éthologue et spécialisée dans le travail en R+ et coaching émotionnel pour bipèdes et quadrupèdes. Elle fait souvent ça avec du mountain trail pour relier ce qu'elle appelle les 3C : le corps, la cognition et le coeur. Et c'est parfaitement ça que j'ai retrouvé dans ce cours !

D'abord on fait connaissance, je lui explique un peu mon historique avec Pastor, d'où il vient, d'où moi je viens, nos évolutions et soucis depuis deux ans. Je n'ai pas trop d'attentes pour ce cours, pas un truc en particulier que je voudrais travailler, juste avoir un avis extérieur (et R+) sur ce qu'on fait, ce qu'elle voit de Pastor et ce qu'on pourrait faire.

Donc on se pose dans le rond de longe, et je lui montre ce qu'on fait dernièrement : un peu de jogging ensemble, pas espagnol, des trucs un peu brouillons mais qui lui permettent à lui de se défouler et de varier ses émotions. Pendant ce temps là, on continue de discuter, je lui explique des choses au fur et à mesure que j'y pense, elle commente ce qu'elle voit, ce qu'elle comprend de Pastor. Déjà je me sens hyper en confiance parce que je lui ai pas dit grand chose de "lui", comment moi je perçois son caractère etc, mais elle m'a fait globalement la même lecture. On parle beaucoup des problèmes de "ce qui vient derrière" et elle m'a donné pas mal de pistes d'exercices pour aider la confiance là-dessus. On décide ensuite de démarrer avec un exercice assez simple : reculer par dessus une barre au sol.

Je travaille rarement avec des barres au sol, donc Pastor a un peu joué avec au début, moi j'étais un peu brouillonne, un peu perturbée d'avoir des "consignes" à suivre. La première étape était juste d'avoir un passage franc par dessus la barre et un arrêt de l'autre côté. L'idée étant d'obtenir l'arrêt de plus en plus près, puis d'entamer le reculer alors qu'il a toujours les postérieurs dans la barre (pour n'en reculer qu'un à la fois). On pédale un peu, donc G. propose de le prendre.

Ca a totalement bugué Pastor pendant 5mn. Il était en liberté, donc quand je me suis arrêtée, il est venu se poser à côté de moi. G. essayait de l'appeler, et Pastor me regardait avec une tête de "je comprends pas ce qu'elle veut la madame ? Pourquoi elle me regarde comme ça ? Je comprends pas". Ca a été hyper instructif pour moi de voir comment elle a établi le contact avec lui, elle a commencé par juste cliquer son attention, puis obtenu le pas en cliquant de micro-mouvements vers l'avant. Au début, Pastor continuait de se tourner vers moi d'un air dubitatif, mais il a fini par se brancher sur elle.

C'est la première fois que je le laissais dans les mains de quelqu'un pour travailler depuis que je l'ai acheté. Il était un peu inquiet et revenait vers moi dès qu'il savait plus trop quoi, mais G. avait très bien observé mes codes donc ils se sont compris assez vite. Elle a même osé le trot en sandwich entre le mur du rond et Pastor, qui a vraiment l'air d'apprécier ce "courir ensemble" et est resté aussi bien collé à hauteur d'épaules que ce qu'il fait avec moi. Y a juste le reculer qu'elle n'a pas réussi à avoir, mais le code est en vérité tellement subtil que j'aurais du aller à côté d'elle pour le lui montrer. Mais Pastor a proposé plein de choses quand même ! Il a vraiment hyper bien fait le taf, c'était trop chouette à regarder. Elle a fait des exercices intéressants de prise de contact, consentement à être touché, à se faire tourner autour. Elle est très branchée "boutons de communication" (parfois appelé "signal de départ" aussi), donc elle a bien attendu qu'il soit ok avec ce qu'elle proposait avant de faire. Evidemment, vu sa sensibilité, ça lui a beaucoup plu !

Ensuite je l'ai repris, et ça m'a permis d'un peu mieux comprendre où elle voulait nous emmener dans l'exercice. On a retravaillé le mener-arrêt, ainsi que s'arrêter spécifiquement et bien droit derrière la barre, ainsi que les transitions pas-arrêt-reculer (et les variations). Petit à petit on est arrivés sur le reculer sur la barre, mais après 45mn Pastor nous a sorti une tête de "ok jsuis cuit". C'était mignon, d'un coup il s'est arrêté et on a vu qu'il était vidé, plus du tout la même attitude, il voulait juste des câlins mdr.

On est sortis brouter au soleil pour faire le debrief. Petit profil personnalité de Pastor
- Très intelligent, très demandeur de travailler mais aussi HYPER anxieux et il faut absolument qu'il comprenne quoi faire et pourquoi, sinon il peut pas gérer. Selon elle, il faut qu'il ait "un mode d'emploi pour la vie", quelque chose auquel se raccrocher à chaque fois qu'il se sent un peu dépassé. Prendre des initiatives c'est bien quand il est à l'aise, mais il faut surtout pas le laisser à lui-même quand ça va pas.
- La difficulté c'est évidemment de gérer pour lui... sans gérer pour lui. Il faut que le cadre ne soit pas coercitif et respecte ses limites à lui, il faut l'aider à oser dire que ça ne va pas et lui donner de bonnes options de réaction pour quand ça ne va pas. Elle valide totalement mon travail de ces dernières semaines avec les mini étapes en balade, les demi-tours fréquents, les exercices refuges (qu'elle appelle exercice de leurre) comme le pas espagnol, cibler, faire des cercles toujours de la même façon.
- Pour elle, Pastor fait partie de cette catégorie de chevaux qui sont hyper capables avec leur corps, mais n'ont pas du tout confiance en leur corps. Quand elle en a en stage de mountail trail, elle m'a expliqué que le taf c'était limite de ne pas les faire monter sur les obstacles. Parce que c'est hyper facile de les faire traverser n'importe quoi, mais soit ils finissent par paniquer au milieu, soit ils paniquent derrière parce qu'ils se sont pas arrêtés devant en disant "hmmm, je suis pas sur". Le plan c'est donc de faire plein d'exercices avec Pastor qui lui font utiliser son corps de plein de façon différente : aller cibler un objet avec ses fesses, reculer sur une barre au sol, mettre les antérieurs dans un cerceau de couleur et les postérieurs dans un cerceau d'une couleur différente, etc
- Il a besoin de mouvement, mais pas trop. Les pauses doivent lui permettre de bouger, mais pas de péter en l'air (une fois qu'il a évacué son feu) sinon il se monte la tête et c'est panique à bord. Là-dessus on est d'accord aussi, j'avais la même impression
- Il est intelligent et il faut utiliser cette intelligence, pas trop le micro-gérer, pas faire trop de mini étapes dans les exercices (pour autant qu'il soit décontracté)
- Il a besoin de contact et d'interaction, il faut l'accompagner dans les exercices, communiquer avec lui, ne pas le laisser à lui-même. Le toucher dès qu'il est en demande, avoir du contact dès qu'il est inquiet (par exemple, j'ai remarqué récemment qu'avoir un contact dans ma longe l'aide beaucoup quand il est inquiet. C'est pas un contact qui demande quelque chose, juste un signe de "oui, je suis bien là au bout de la longe")
- Un des gros challenges sera de lui apprendre à ne rien faire / se poser / ne faire qu'une seule chose à la fois et ne pas être dans la fuite en avant. Là encore on est d'accord, et elle valide l'approche que j'ai pour le moment. J'ai d'ailleurs été très contente de voir que quand elle jouait avec lui quand il avait besoin de faire une pause / exploser, il pouvait péter en l'air loin d'elle et revenir et toucher sa main en mettant le nez au sol et respirer un bon coup, comme il fait avec moi.

Pastor s'est hyper bien comporté, elle a trouvé chouette le boulot qu'on a déjà fait ensemble. Elle dit qu'il est dans le type de chevaux le plus difficile à bosser en R+ et donner l'impression que c'est une pédagogie de qualité parce que ça les rend TELLEMENT expressifs, tellement débordants que ça paraît de prime abord moins efficace qu'une méthode plus dure qui va les éteindre et en faire de bons petits soldats. Et puis on va pas se mentir, avec le manque d'expérience, ça mène un peu aux problèmes que j'ai (ai eu) actuellement !

C'était vraiment bien, je me suis sentie en confiance tout de suite avec elle, j'ai directement senti qu'on avait bel et bien la même approche. Elle l'a très bien lu, a su me mettre en question / me challenger mais en restant parfaitement à l'écoute de ce que j'avais à dire et de mon historique. J'ai vraiment plein d'idées pour travailler prochainement, ça fait du bien de récupérer un cadre ! On va essayer de se voir toutes les 3 semaines - un mois

Tekesuta

Membre ELITE Bronze
  

Trust : 564  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 7013
0 j'aime    
Pastor de vara, histoire d'une leçon d'ancrage
Posté le 03/04/2023 à 17h58

uneraell C'est vraiment super ! Ca a du être aussi une "nouvelle" expérience de le voir se faire manipuler par quelqu'un d'autre, perso j'aime beaucoup, ça donne un autre point de vue puis voir notre cheval d'un peu plus loin.. :p c'est chouette et le CR est vraiment bien, hâte de voir ce que ça va donner dans la suite !

Khady

Membre ELITE Bronze
 

Trust : 384  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 6600
0 j'aime    
Pastor de vara, histoire d'une leçon d'ancrage
Posté le 03/04/2023 à 19h21

uneraell Oui après ça dépend ce que le cheval propose... Typiquement le cheval de spectacle à qui on apprend le cabré, et qui ensuite l'utilise en défense systématique en cas d'inconfort, c'est moyennement safe comme "truc appris que le cheval utilise intelligemment" ^^

Trop génial ce cours !! Cette prof a vraiment l'air méga top...
Je trouve ça trop chou ce "besoin de contact quand il est inquiet". J'avais remarqué ça en balade aussi avec Sunny, quand il est un peu beaucoup stressé, je réajuste mes rênes du side (toujours rênes longues sinon) pour qu'il sente juste le contact de la main qui ne demande rien sur son chanfrein. Ca l'aide vraiment à se gérer je trouve ^^

Uneraell

Membre d'honneur
  

Trust : 120  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2273
3 j'aime    
Pastor de vara, histoire d'une leçon d'ancrage
Posté le 03/04/2023 à 20h23

blindh Tiens c'est marrant que ça soit utilisé chez le chien comme ça ! Je pense que ça dépend du comportement aussi ? Par exemple, pour le grattage pour la nourriture, je fais un peu comme toi. Ca marche moyen avec Pastor parce que je suis pas assez constante. J'essaie de mettre en place "si tu grattes, je viens mais je donne rien" (parce que souvent, c'est parce que je suis dans la sellerie en train de prendre ses compléments) et "si tu grattes pas, je viens et je donne quelque chose". Parce que si il gratte, je viens, j'attends, il arrête de gratter et je nourris... Je suis certaine que j'entraîne le fait "je gratte - elle vient - j'arrête - elle donne" et ça fait pas mes affaires XD. Par contre, quand il est joueur / explosif en liberté, je fais en effet grosse réaction + arrêter et baisser la tête = bonbon. Je suppose que c'est plus le même genre de réactivité que ce qu'on cherche avec les chiens ?

Pour les propositions constantes... Je ne pense pas que tu risques de mettre en danger ton code, par contre c'est en effet pas idéal si tu n'as plus aucun contrôle dessus. Une bonne façon de gérer ça c'est d'entraîner le tour qu'il veut faire et un comportement de base pratique et sécurisant en même temps. Par exemple, il propose le tour, tu ignores et tu mets un code qui demande l'immobilité ou quelque chose de similaire. Tu peux cliquer ça, puis demander le tour qu'il voulait faire. A force de répéter, c'est le "comportement par défaut" qui devient une façon de demander au lieu de répéter un tour n'importe comment. (En faisant attention à pas renforcer "faire le tour - faire le comportement par défaut - on me demande de faire le tour"), mais faut beaucoup renforcer le comportement et varier la durée pour être sure qu'il ne te le "vole" pas.
Ca demande un peu d'observation pour savoir ce qu'il a envie de faire ensuite évidemment, mais souvent c'est assez contextuel :-)

Moi par exemple, quand Pastor réclame le pas espagnol en demandant une jambette, j'ignore en me détournant. Quand il arrête, je compte 5s puis je reviens et je donne le code. S'il n'arrête pas après une dizaine de seconde (il se met à gratter en général), alors je lui demande de marcher quelques pas, je clique ça, puis je demande le pas espagnol. En revanche, si il le fait en dehors d'une situation d'entraînement (par exemple à l'attache), j'ignore systématiquement et si il insiste, je le fais reculer ou faire autre chose. Qu'il propose en liberté dans le rond de longe, ça me va, mais pas n'importe où !


khady Alors là non, je ne suis absolument pas d'accord.
Un cheval ne "propose" pas une défense. Il se défend, point. Et si il en est arrivé au cabrer, c'est probablement parce qu'on a ignoré / manqué un certain nombres de signes plus polis avant ça. L'humain est responsable de 99% des défenses montrées par le cheval parce qu'on a ignoré un inconfort, une peur, une incompréhension. C'est pas un cas de cheval malin qui fait ça parce que ça l'arrange !
Ensuite, si le cheval se cabre comme défense parce qu'on lui a enseigné... C'est qu'il a compris que se cabrer était efficace pour se débarrasser d'un inconfort. Je n'ai jamais entendu parler d'un cheval qui utilise une révérence, un coucher (à part les poneys de club qui se roulent) ou un campo comme défense, et ces exercices ne sont pas réputés comme dangereux. Pourquoi ? Car un comportement n'est jamais appris dans un vacuum, il est toujours lié à des antécédents (= qu'est ce qui a causé le comportement en premier lieu, et l'émotion que ressentait le cheval à ce moment là est un antécédent) et le renforcement qui a suivi (qu'est ce que le cheval a gagné / évité pour que le comportement se reproduise). Si un cheval de spectacle se cabre systématiquement en défense après avoir appris à se cabrer sur demande, ça veut plus que probablement dire qu'on s'est servi de la défense pour enseigner la demande au cheval (et si on lui donne une carotte derrière c'est encore pire). Et là j'ai envie de dire, si l'humain râle d'avoir un cheval qui se met debout, après lui avoir appris que quand on le harcèle par devant avec un stick, la bonne façon de s'en débarrasser c'était de se mettre debout... Ben c'est balot hein, mais fallait mieux enseigner ses trucs au cheval. Je pense pas que les chevaux des académies de haute école soient réputés pour se mettre debout n'importe comment, et c'est a priori pas pour rien.

Pour pouvoir vivre avec un cheval qui propose et prend des décisions, il faut que ça soit un vrai dialogue et que les apprentissages soient menés dans la décontraction et la coopération, pas par la peur ou la douleur. Donc bon, on va peut être laisser de côté la partie de la discussion où le cheval peut juste faire des trucs quand ça arrange l'humain, mais qu'il est sensé la fermer le reste du temps.

Blindh

Membre d'honneur
  

Trust : 596  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2043
1 j'aime    
Pastor de vara, histoire d'une leçon d'ancrage
Posté le 03/04/2023 à 20h39

Ok intéressant ! pour le fait de gratter le mien est exactement comme Pastor, quand je disparais dans la sellerie en général il me regarde avec la tête bien haute et un air absorbé, il est si chou. (On dirait un gosse les yeux écarquillés devant une vitrine) et quand j'arrive hop on gratte.
J'ai du mal à être constante aussi, samedi il faisait des étincelles en grattant, jme suis dit que j'allais lui dire non avant qu'on brûle les écuries.
Du coup j'ai récompensé le non mais le connaissant il fera je gratte - j'arrête - je prends l'air fier hop nourris moi bipède.

Pour les chiens mon prof appelle ça le BAT je crois, ça me fait un peu penser à un des articles que tu m'avais transmis. Le but c'est que le chien se rééduque en proposant de lui-même le bon comportement. Donc on arrive dans la zone où le chien ne réagit pas encore mais n'est plus neutre (vis à vis de l'humain ou d'autres chiens ou peu importe). On s'immobilise ou en tout cas on ne réduit pas la distance. Si le chien se détourne, on clique et on récompense. Au début on peut cliquer même s'il a aboyé tant qu'il propose de lui-même le calme. A terme on peut ensuite coder le bon comportement et le demander direct et récompenser, et arrêter de récompenser si le chien s'énerve.

Je vais pas dire que ça marche nickel, la preuve on a toujours un chien qui réagit (et comme je lis de plus en plus sur notre volonté excessive de contrôle des chiens je dédramatise un peu) mais de moins en moins, c'est juste pas linéaire.

Pour le cabré.. c'est marrant on a eu le débat avec ma prof, elle c'est son grand délire de mettre tout le monde au cabré. Et elle me disait que jamais elle a un cheval codé à pied qui propose ensuite à cheval sans avoir été codé. Par contre elle a une élève (pro) qui a codé pour la première fois le cabré monté en extérieur, et du coup le cheval le donnait ensuite de manière excessive ; alors comme défense ou non ? je connais pas le contexte.
Mais de ce que j'ai vu c'est vraiment appris par la défense.. pour ça que je creuse plus vraiment.
Après y'a défense violente (l'humain qui s'agite devant le cheval acculé), y'a le cabré par roll back (on demande une épaule dynamique et on récompense quand le cheval pivote autour des postérieurs en levant les épaules) qui est moins violent mais qui les panique fort quand même.. la méthode qui me parait la plus douce c'est par la jambette en fait, et là sans doute qu'on aura pas un cheval qui le sort pour rien, même s'il peut le suggérer ensuite par "plaisir".

L'argument en faveur de l'apprentissage sur des chevaux qui l'utilisent comme défense c'est qu'en suite on en fera plutôt un exo 'plaisant" mais surtout qu'on a un cheval qui apprend à se gérer dans le cabré et risque donc moins de se retourner. (Le mien conserve le cabré comme une défense en cas de panique quand le mode grégaire est enclenché)

Khady

Membre ELITE Bronze
 

Trust : 384  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 6600
0 j'aime    
Pastor de vara, histoire d'une leçon d'ancrage
Posté le 03/04/2023 à 22h43

uneraell "Ensuite, si le cheval se cabre comme défense parce qu'on lui a enseigné... C'est qu'il a compris que se cabrer était efficace pour se débarrasser d'un inconfort."

Oui je parlais bien de ce cas là... et effectivement je partage totalement le "Ben c'est balot hein, mais fallait mieux enseigner ses trucs au cheval." C'est triste mais ça reste assez courant quand même ces cas là... je ne parle pas forcément de haute école mais ça se fait beaucoup en amateur aussi et pas toujours très bien...

Édité par khady le 03-04-2023 à 22h45



Liquescence

Membre ELITE Or
 

Trust : 332  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 9502
1 j'aime    
Pastor de vara, histoire d'une leçon d'ancrage
Posté le 08/04/2023 à 12h30

Bon anniversaire :D

Uneraell

Membre d'honneur
  

Trust : 120  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2273
8 j'aime    
Pastor de vara, histoire d'une leçon d'ancrage
Posté le 09/04/2023 à 19h31

blindh j'ai déjà entendu parler de cette approche pour les chiens ! Perso je trouve ça intéressant, ce sont des animaux, c'est normal que certaines choses les fassent réagir. Si ils réagissent d'une façon qui est moins dérangeante pour l'humain et qu'ils arrivent à se réguler par eux mêmes... J'aime bien l'idée.

Je trouve que c'est une drôle d'idée de mettre tout le monde au cabré, mais j'avoue que je trouve tout aussi bizarre le fait de faire coucher tous les chevaux. Donc pourquoi pas au final ! Si ça a été appris dans le calme et avec des émotions mesurées, ça ne m'étonne pas du tout que les chevaux ne l'utilisent pas comme défenses ensuite. C'est probablement la preuve d'un apprentissage bien mené, alors tant mieux !

Pour l'argument de "il saura mieux se gérer ensuite quand il se défend"... Ben j'ai envie de dire, le plus simple c'est encore de pas arriver à une telle défense MDR. Pastor se met vite debout aussi quand y a une certaine excitation liée aux copains, c'est assez rare à proximité d'un humain, mais c'est arrivé suffisamment de fois pour que je repère le contexte et puisse essayer de l'éviter. Ou à l'inverse, en liberté, je fais exprès de provoquer un mini début, pour renforcer une autre réaction à la place !

liquescence merci !

---

Petit résumé de la semaine, je reviendrai avec les pavés plus tard:

Mardi: on refait les exercices vus avec G. lundi, j'ai tenté quelques autres trucs. Pastor était un peu paf, il a fait très froid la nuit et je l'avais pas couvert. Peut être qu'il avait encore le cerveau en surchauffe de la veille.
Le soir j'avais le coaching avec Lockie Philipps. Discussion assez enrichissante, un brin désagréable aussi, il est assez... Confrontant. Mais pas mal de choses m'ont fait réfléchir, je verrai si je me sens de faire un vrai debrief ici.

Mercredi: visite de courtoisie et brouting en rentrant du boulot

Jeudi : journée de merde pour moi, je suis arrivée à l'écurie d'une humeur DE CHIEN, j'ai cherché quoi faire avec Pastor... Puis j'ai décidé d'accepter mon état émotionnel donc on n'a RIEN fait. Carottes, paddock, basta. Le soir même j'en parle à ma psy en lui disant "c'est une journée de perdue mais tanpis". Elle m'a reprise en disant qu'au contraire, en faisant ce choix là je n'avais pas fait de tort à notre relation, on n'a pas eu d'expérience négative, et que c'était en fait un très gros progrès sur le lâcher prise ! Bien vu.

Samedi: grosse matinée ! J'ai reçu ses hipposandales, donc d'abord j'ai galéré sur l'essayage. Bonne nouvelle, elles ont l'air de bien lui aller donc on a fait le test sur une petite sortie en extérieur. Pastor était franc, visiblement ça lui plaisait bien ! Petit sujet émotionnel sur la course à pieds qui passait dans un chemin parallèle, il n'arrêtait pas de se fixer dessus ou d'observer la lisière des bois à 200m comme si un truc allait en surgir. J'ai appliqué les conseils de G. ça l'a pas trop mal concentré. Aucun drama, un peu de trot en main, sympa.

Aujourd'hui : exploration de la carrière en fin d'aprem.. Enfin en vrai, surtout la zone entre la carrière et le manège qui correspond à toutes ses angoisses. Je suis presque certaine qu'il sent un truc là bas, il a fait une fixette sur le sol en reniflant super fort pendant un moment avant d'essayer de détaler en sens inverse pour une raison qui m'a échappée. Du coup loooong travail de contre conditionnement dans cette zone. C'était pas mal, j'ai juste trop peu mis l'accent sur les pauses et les retours au calme, donc y a eu quelques débordements (objectivement, j'ai un peu une gueule de bois de ma soirée d'hier, donc j'étais peut être pas hyper fit pour ce type de travail mdr)
Pause le nez dans l'herbe pour décompresser, puis j'ai été squatter le paddock d'hiver des gérants pour qu'il puisse enfin se taper un vrai galop. Il s'est pris pour un PSAr pendant 5mn à faire le beau pour impressionner les voisins, il m'a trop fait rire. Une fois le feu sorti, on a travaillé un peu le mener au pas et au trot, les arrêts et le reculer et le pas espagnol (qui commence à ressembler à quelque chose !). Impro totale, mais en liberté dans un paddock avec des copains à côté et tout... Il m'a épatée sur son attention, surtout que j'avais aucun outil ou cible ou quoi avec moi. Super moment, je pense que ça lui a fait du bien de se défouler ailleurs que dans le rond de longe !



Khady

Membre ELITE Bronze
 

Trust : 384  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 6600
1 j'aime    
Pastor de vara, histoire d'une leçon d'ancrage
Posté le 10/04/2023 à 09h43

uneraell trop mignonne sa petite tête d'enfant "regardez mes belles chaussures"
Page(s) : 1 ... 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 ... 73
Pastor de vara, histoire d'une leçon d'ancrage
 Répondre au sujet