Pastor de vara, histoire d'une leçon d'ancrage

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 ... 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70
Auteur
63087 vues - 1087 réponses - 16 j'aime - 41 abonnés

Uneraell

Membre d'honneur
  

Trust : 120  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2273
Pastor de vara, histoire d'une leçon d'ancrage
Posté le 15/08/2021 à 19h25

Bonjour à tous !

Je nous ai déjà présenté par-ci, par-là dans quelques topics plus génériques, mais je me rends compte que plus on avance, plus j'apprécie de tenir notre "journal". Je me suis donc dit qu'il était temps d'ouvrir notre topic ! (Et surtout, j'ai enfin un Pivo donc je vais avoir de quoi illustrer tout ça ahah).

Début 2021, la remise en question

Nous sommes en février, il fait moche, je suis en vacances et confinement oblige, je n'ai rien d'autre à faire que buller dans mon canapé en massacrant des tablettes de chocolat. Je suis déprimée, je travaille trop, j'en ai marre. J'ai arrêté de monter à cheval en 2017; j'ai terminé mes études et trouvé du travail en Irlande. Les choses se sont enchaînées trop vite et je décide de ne pas monter pendant un moment, le temps de "trouver ma routine". Finalement, je ne suis jamais montée en Irlande, trop compliqué à partir du centre-ville, toujours d'autres priorités... En 2019, je quitte mon travail et reviens en Belgique pour me faire opérer du dos. Je choisis une technique expérimentale car c'est le seul traitement qui me permettrait de remonter à cheval. Fast forward jusqu'en 2021, je pète la forme physiquement, je mène une vie normale, mais en dedans... Je suis vide. Je prends conscience que la proximité des chevaux me donnait une raison de vivre et qu'il est temps de refaire de la place pour ce qui compte. Je trouve un petit centre équestre pour me remettre en selle en mars et c'est décidé : pour fêter les 2 ans de mon opération, je lance le projet "propriétaire".

Pendant quelques semaines, je fouille les annonces, révise mes budgets, cherche une écurie... Finalement, je prévois trois visites le 24 avril 2021. Pile deux ans après mon opération, ce jour qui a fait basculer ma vie, pour moi c'est un signe. Le 23 à 17h, les différents vendeurs m'appellent, les chevaux sont vendus. Gros coup de barre, j'avais tellement d'espoirs... Par dépit, je finis par contacter le vendeur d'un hongre, bien dans mes critères, mais dont l'annonce tourne et tourne depuis 4 mois, alors qu'il ne semble avoir que des qualités ? Le rendez-vous est pris pour le lendemain midi, je me dis qu'au pire, ça sera une "expérience d'essai" et ça me ça me donnera une comparaison pour le suivant.

On me présente un cheval sensible, délicat, hyper stressé et malgré tout, tellement poli en main, super agréable à monter. Je ne le réalise pas encore, mais c'est le coup de coeur. Je suis coincée dans le rationnel, mais tout mon entourage me le dit "quand tu parles de ce cheval, y a un truc". Je décide d'y retourner pour un autre essai, je doute... A nouveau, tout se passe super bien. Cette fois je suis accompagnée d'une professionnelle qui me confirme qu'elle ne voit pas de défaut majeur à ce cheval, qu'il vaut son prix. Est-ce que c'est le bon ??? Allez, à un moment, il faut sauter dans le vide...

Cliquez pour voir l'image   

Le vendredi 7 mai, visite vétérinaire. Tout se passe bien, on refait des radios, on teste un truc, un autre, la véto revérifie... Finalement, on a fait le tour, elle se tourne vers moi "Et ben voilà... Félicitations !" Je réalise à ce moment-là que c'est fait, il ne reste qu'à signer, et attendre qu'il arrive. Le soir même, sur le coup de 21h, voilà mon rêve de gamine qui débarque:

Cliquez pour voir l'image   

Je suis donc depuis un peu plus de 3 mois propriétaire de Pastor de Vara, hongre Pure Race Espagnole de 6 ans, né en Espagne et importé en Belgique en 2020. Avec sa gigantesque crinière et son regard enchanteur, j'ai pensé pendant des mois que c'était un cheval à problème ou avec un vice caché qui attendait d'être refourgué à une gamine... Ma mère continue de dire que c'était le destin, et qu'il fallait juste qu'on se rencontre. Je suis absolument raide dingue de ce cheval, outre le trouver superbe, il s'est révélé avoir une personnalité et un mental en or brut.

Cliquez pour voir l'image   

Je vais reparcourir nos grandes étapes des trois premiers mois dans mes prochains posts et puis continuer notre histoire au jour le jour ! Merci d'avance à ceux qui liront, commenteront, auront des avis constructifs ou des conseils à donner... A bientôt pour la suite :-)

Prochaines étapes de ce journal:

Boiterie et transition pieds nus
Convalescence et découverte du travail à pieds
Connection Training et travail en R+
Reprise du travail monté
Sujet marqué en post-it L'auteur de ce sujet l'a marqué par des "Post-It".


Cliquez-ici pour suivre le post marqué



Édité par uneraell le 07-11-2021 à 20h17

Uneraell

Membre d'honneur
  

Trust : 120  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2273
7 j'aime    
Pastor de vara, histoire d'une leçon d'ancrage
Posté le 07/05/2023 à 20h54

Avec tous ces pavés dernièrement... J'ai loupé les anniversaires !

Le 23 avril, Pastor a eu 8 ans, et le 24 marquait l'anniversaire de notre première rencontre. Cette date était symbolique pour moi, car c'est aussi le 24 avril que j'ai été opérée de la colonne vertébrale en 2019, avec une intervention chirurgicale expérimentale qui avait pour but de me permettre de continuer de mener une vie normale. J'avais décidé que c'était ce jour-là que je voulais commencer la recherche de mon âme-soeur à 4 pieds, comme pour marquer ma renaissance. J'avais prévu 3 visites pour ce jour-là, toutes ont été annulées la veille au soir, et c'est en désespoir de cause (et un peu saoule) que j'ai prévu la première visite à Pastor... Et deux ans plus tard, nous voici

Aujourd'hui, le 7 mai, c'était les deux ans de la signature de l'achat et de son arrivée dans sa nouvelle écurie le soir-même ! Il était encore presque noir (et les crins beaucoup plus longs et vachement moins rond MDR)





J'ai fêté ça avec une petite séance en selle ! Dans le manège ! Il a été parfait Je n'ai monté qu'une vingtaine de minutes, mais il s'est super bien comporté, malgré un peu d'animation autour du bâtiment. On a fini avec quelques tours de trot, j'ai été ébahie par la qualité de son équilibre considérant qu'il ne fait plus rien depuis 6 mois. J'ai beaucoup travaillé sur mon équilibre et ma symétrie à pieds, j'ose espérer que ça va mieux car je le gêne moins !

En fin d'après-midi, on a encore fait une balade à pieds; un peu plus de 5km avec beaucoup de dénivelé. Malgré le vent (et un peu de pluie sur la fin), il est resté serein, il commence à se rôder (bon on est toujours +/- sur les mêmes chemins, mais quand même).

Hier il m'a aussi épatée sur une séance de travail en liberté. J'avais sorti des barres pour continuer notre travail de ces derniers jours, et je les ai surélevées d'un côté avec les parois du rond de longe. C'était plutôt haut (50cm au point le plus haut ?), donc je voulais juste les faire en avant. Mais non, Pastor était genre "mais je connais le jeu ! je sais qu'il faut reculer dessus aussi !!!" il s'est un peu emmêlé les pieds dedans mais vu que c'était son idée ça ne l'a pas perturbé visiblement. Ensuite de ça, il s'est motivé pour trotter un peu, j'en ai profité pour l'envoyer sur les barres dans le mouvement. La première fois, il a trottiné par dessus la partie au sol, la second, il est resté bien au milieu et a sauté un peu ! J'étais une mère-poney trop fière mdr, son premier saut entièrement en liberté et de son propre chef !

En balade, on continue aussi de pratiquer le jeu du "si je peux mettre un pied dessus, c'est que c'est moi l'plus fort ! " Marcher dans l'eau c'était aussi un peu sa némésis quand je l'ai eu, maintenant ce n'est plus du tout un sujet :D





Édité par uneraell le 07-05-2023 à 20h55



Liquescence

Membre ELITE Or
 

Trust : 332  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 9502
3 j'aime    
Pastor de vara, histoire d'une leçon d'ancrage
Posté le 09/05/2023 à 10h33

Joyeux anniversaire beau gosse ! Et quel bonheur de lire tant de positif sur toutes tes séances, dedans comme dehors, à cheval comme à pied ! :)


Je reprends tes pavés ! Ca me semble fou la théorie behavioriste sur les émotions.... Ne serait-ce que nous, c'est bien les émotions qui créent en partie les comportements. Ca me semble un peu "vision de l'animal machine" leur histoire...
Temple Grandin > autisme dans le monde animal ?
Hyper intéressant tes illustrations sur la morsure !

Concernant la divergeance chien / cheval : clairement je la sens ma différence cognitive ! Après Daim (cheval) et Platine (chien) ont déjà des caractères très différents aussi. Mais par exemple pour éloigner Platine samedi j'ai failli monter en phase et je me suis dit : mais pourquoi tu fais ça ? Sauf que du coup, pourquoi monter en phase avec le cheval serait ok mais pas avec elle ?
Bref je sens que je soulève un couvercle mais j'ai peu envie, oops.

Khady

Membre ELITE Bronze
 

Trust : 384  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 6600
1 j'aime    
Pastor de vara, histoire d'une leçon d'ancrage
Posté le 09/05/2023 à 12h28

uneraell hyper intéressant ton pavé sur les émotions, merci beaucoup...
Hyper compliqué à mettre en oeuvre aussi, parce que le "pourquoi telle émotion" déjà que c'est difficile pour le décrypter chez nous mêmes, alors chez notre cheval...
Mais les exemples que tu as donné sont hyper concrets et parlants, ça rassure pour s'y essayer !
Et comme tu le dis bien "rien n'est simple" ^^

Uneraell

Membre d'honneur
  

Trust : 120  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2273
5 j'aime    
Pastor de vara, histoire d'une leçon d'ancrage
Posté le 09/05/2023 à 20h29

liquescence ce n'est pas tant animal machine, ils ne disent pas que les émotions n'existent pas ou ne sont pas importantes. Plutôt que ça n'importe pas car on ne peut jamais être sûr de ce qui se passe dans la tête de l'animal. Donc il faudrait agir uniquement sur l'expression du comportement. Dans ma tête ça colle juste vraiment pas, y a peut être quelque chose que j'ai pas compris.

Temple Grandin est sur le spectre autistique elle-même, je pense que c'est pour ça que c'est un sujet qui lui tient à c?ur. À ma connaissance, elle n'a pas travaillé sur " l'autisme animal " mais je ne connais pas son travail dans les détails

Beaucoup de compassion pour le couvercle que tu es en train de soulever. Si je peux te donner un conseil, c'est d'essayer de ne pas tout reconsidérer d'un coup. C'est un énorme travail sur soi-meme et un chemin qui doit être progressif, au moins au début. Si tu as envie d'en parler en privé aussi, n'hésite pas, j'ai connu ces moments de désespoir où je me suis demandée comment j'allais pouvoir concilier ce que je voulais de mon cheval et ce que ma conscience me soufflait à l'oreille. Mais ça se fait, juste différemment et il y a de plus en plus d'exemples que c'est possible :)

khady je trouve aussi que le travail de Panksepp sur les émotions est plutôt abordable. Les chevaux ne sont pas si compliqués à décrypter une fois qu'on leur donne la liberté de s'exprimer un peu. Ils sont contents aussi de pouvoir exprimer des choses et qu'on les écoute ! Plus on leur donne de la place, plus ils en prennent. Ils sont coopératifs par nature, communiquer est plus naturel que rester silencieux (au sens figuratif du terme).


---

Ce midi, j'ai à nouveau monté Pastor ! J'ai hésité car une entreprise de terrassement faisait des passages sur le parking juste à côté du manège, une autre grande porte était ouverte avec le passage bouché par un van. Donc on voyait dehors mais pas "bien".
Le début s'est bien passé, aucune réaction sur la porte des enfers, mais il était inquiet proche du van. Néanmoins j'ai pu utiliser toute la surface (sauf les 5m avant le van, j'ai même pas essayé). J'ai voulu trotter un peu, il a commencé à chauffer. Juste après, quelqu'un est passé dans l'ouverture de la grande porte. ALERTE !!!

Il était en mode lama, je l'ai occupé avec la cible en espérant qu'il se pose. Ça avait l'air d'aller alors j'ai recommencé à travailler, il m'a volé la main au trot en chassant des hanches... Pour se remettre face à la porte. Ok ok. Je suis descendue, on est allés voir le van, travailler le fait de se mettre dos à la porte. Un peu de pas espagnol, des cercles avec des grattes sur les fesses (ou en le touchant avec la cible). La crise est passée, donc je me suis remise en selle.

Au total, moins de 30 minutes je pense, surtout au pas. Pli et contre pli en ligne droite et en cercle, serpentines, quelques cessions à la jambe. Je me suis concentrée sur l'asymétrie. À nouveau il a été super léger, 90% de gestion à l'assiette et au poids du corps. J'étais super bien dans ma selle, bien en équilibre, c'était hyper agréable. Pour Pastor mentalement ça a été un peu plus difficile je pense, donc je vais garder les séances courtes et simples jusqu'à ce que sa zone de confort ait à nouveau réaugmenté

Uneraell

Membre d'honneur
  

Trust : 120  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2273
9 j'aime    
Pastor de vara, histoire d'une leçon d'ancrage
Posté le 13/05/2023 à 17h50

Vendredi : séance en selle ! Je pensais être au calme sur le temps de midi, mais le manège était occupé par des débourrages... J'avais le droit de squatter, mais j'ai pas voulu risquer de nous mettre dans la misère, donc j'ai tenté la carrière.
Il pleuvait, la brouette à côté de l'entrée faisait à nouveau peur et on était à peine dedans depuis 30 secondes que trois hélicoptères sont arrivés faire des cercles en basse altitude au dessus du champ d'à côté. J'me suis dit que j'allais pas monter mdr.

Finalement, dix minutes de cercles et gribouillis sur toute la surface, jambettes pour dédramatiser les monstres et toujours le très important contact sur les fesses pour oser se mettre dos à ce qui fait peur. Puis à cheval ! Je l'ai trouvé étonnement décontracté, surtout en comparaison de la tension du début. On s'est fait rincer par contre, j'ai du mettre pied à terre pendant une grosse averse car Pastor n'aime déjà pas la pluie, mais travailler sous la flotte... Il a commencé à se fâcher, donc je suis descendue pour lui proposer des jambettes. Ça l'a remis un peu de bonne humeur et je suis remontée quand la pluie s'est calmée. 35 minutes de séance, toujours pas grand chose niveau travail (pli, contre pli, un peu de cessions à la jambe), mais c'était ma première séance en carrière depuis octobre dernier et franchement pas dans les conditions les plus simples ! Aucune explosion, pas même un écart une fois les premières 10 minutes passées

Samedi: ouverture des prairies ! Une semaine de pâturage quelques heures en petit groupe et retour de la vie de troupeau ensuite !







Mooxis

Membre ELITE Argent
 

Trust : 745  (?)


  Mon site internet
  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 8314
1 j'aime    
Pastor de vara, histoire d'une leçon d'ancrage
Posté le 15/05/2023 à 10h49

Bon anniversaire à Pastor et également bel anniversaire de rencontre à vous 2 !!
De belles séances pour fêter ça avec même un retour en selle qui se passe bien, c'est super chouette !

(Je continue à te lire assidument mais pfiouuu tant de pavés à rattraper ! Désolée si je ne commente pas tout )



Génial pour l'ouverture des prairies et le retour en troupeau !!

Uneraell

Membre d'honneur
  

Trust : 120  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2273
12 j'aime    
Pastor de vara, histoire d'une leçon d'ancrage
Posté le 19/05/2023 à 06h32

mooxis Un petit like de temps en temps, ça fait toujours plaisir aussi Moi aussi j'ai du mal à commenter tout ce que je voudrais !

--

Dimanche : Séance montée dans la carrière, en side-pull cette fois (j'avais remis le mors pour les précédentes). Bonne séance malgré les joggeurs, les vélos, les camping-cars, et les HUIT PORSCHE qui ont fait ronfler leur moteur à mort après avoir dépassé la carrière (y a des ralentisseurs juste devant la pension). Verdict, les vélos c'est beaucoup plus effrayant que les voitures. Pastor s'est bien comporté, j'ai eu un peu de mal à le mettre dedans, il était pas mal distrait, mais sage. Je suis descendue une fois à sa demande pour travailler un peu à l'épaule et lui donner un break. Le trot dans le coin de la carrière qui fait peur a été un peu compliqué à gérer mentalement, il n'a pas fait de vilaineries mais retour des hanches qui chassent et pour faire demi-tour et rester face aux ... végétaux mangeurs de poney ? Pareil, j'ai mis pied à terre et travail à pied dans ce coin-là. J'ai terminé là-dessus, au total ça a fait presque une heure de séance.

Lundi : Prairie avec les copains, ils se sont retrouvés à 6, Pastor s'est fait remarquer avec le poney du groupe qu'il peut pas piffer et décidé de s'attribuer un autre hongre qu'il n'avait jamais calculé l'été dernier ? Bref, il a retrouvé son image de vilain-dominant-méchant pour les autres proprios . Notre photographe de l'écurie en a profité pour nous faire de belles photos !!











Mardi : Nouveau cours avec G. ! Enormément de vent, donc on s'est planqués dans le manège. Je voulais d'abord lui montrer l'exercice du tapis pour les postérieurs, car j'avais la sensation que Pastor avait compris mais que ça lui faisait peur. Elle m'a regardée un peu et confirmé mon hypothèse, donc on a pris l'exercice à deux : elle a géré l'avant-main, nourri quand Pastor avait bien les deux pieds sur le tapis, et moi je venais faire des mega gratouilles sur les fesses par derrière. Super résultat, Pastor ne voulait plus quitter son tapis

Ensuite je voulais travailler sur des barres au sol, voir même le faire sauter. Comme une lettre à la poste ! Je n'ai jamais vraiment fait sauter Pastor, donc on a commencé tranquille avec une seule barre surélevée d'un côté. Il s'est un peu emmêlé les pieds au premier passage au trot, donc il m'a emmenée bouder sur le tapis avec un air de "mais heu, j'ai raté, viens on fait du tapis c'est plus facile". On l'a laissé se rassurer avec des exercices connus, puis on a re-testé la barre. En 3mn, je lui mettais la longe sur le dos, je suis partie en courant en lui indiquant la barre et il m'a suivie tout guilleret au trot pour faire un mini-saut. On a répété ça quelques fois, il y allait tout seul ! On a laissé là-dessus, et on a du le convaincre un peu pour sortir du manège . Ensuite super G. a embarqué le copain et nous a accompagnés jusque dans la grande prairie pour qu'ils puissent kiffer un peu leur vie l'après-midi.

Mercredi : Courte sortie au pré avec l'autre dominant du troupeau. L'été dernier, quand on est arrivés, ils s'étaient beaucoup chamaillés pendant une dizaine de jours, donc on s'était dit qu'il valait mieux les laisser refaire connaissance juste à deux. La photographe s'était invitée à nouveau, espérant avoir de belles photos de mââââles expressifs... DECEPTION ! Ils ont couiné 30 secondes, ont fait 14 crottins chacun, puis ils sont partis brouter

Jeudi : Lâcher des fauves dans le troupeau .... de deux. On a annoncé dans le groupe de l'écurie qu'on sortirait nos deux monstres (Pastor et l'autre dominant) en début d'après-midi, tous les autres sont rentrés 5mn avant qu'on arrive. Coïncidence ? Bref, du coup les deux mecs sont potes, on les a jetés dans de l'herbe jusqu'aux genoux, ils ont chacun fait 2m et sont restés à brouter côte à côte. Nos deux fauves dangereux là hein.

C'était donc sa première nuit au pré, j'irai voir ce midi comment ça va et ... lui mettre un panier. On verra comment il le prend !

Envy4

Membre d'honneur
 

Trust : 394  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1532
1 j'aime    
Pastor de vara, histoire d'une leçon d'ancrage
Posté le 19/05/2023 à 08h56

Mais qu'il est beau !!

Compassion "vilain-méchant-dominant", ca a été l'étiquette du mien pendant un petit temps...
Compassion panier aussi, j'ai commandé le Thinline, j'espère qu'il ne va pas s'enfuir en courant en me voyant arriver avec


Edit : Toujours un plaisir de te lire, j'attends tes pavés avec impatience à chaque fois

Édité par envy4 le 19-05-2023 à 08h57



Uneraell

Membre d'honneur
  

Trust : 120  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2273
9 j'aime    
Pastor de vara, histoire d'une leçon d'ancrage
Posté le 21/05/2023 à 11h36

envy4 Merci beaucoup pour ton commentaire, ça m'a fait très plaisir .

---

Ces derniers jours ont été calmes pour nous. Pastor est au pré h24 depuis jeudi après-midi, mais le groupe change encore beaucoup entre ceux qui ne sortent que quelques jours, ceux qui rentrent pour la nuit... Pastor s'est attribué l'autre dominant du groupe et empêche quiconque de l'approcher. En soi, ils sont plutôt potes donc ce n'est pas un problème. Sauf que le hongre en question, lui, voudrait vraiment très fort pécho des juments (qui sont toutes agglutinées autour d'un 3e hongre qui se prend pour dieu sur terre, du coup). Vendredi il était dans un état de stress incroyable quand je l'ai sorti du pré pour lui donner ses compléments, totalement paniqué de voir "son" pote (enfin, sa chose, plutôt, parce que c'est moyen consenti comme relation mdr) repartir essayer de se faire un autre groupe. Donc je lui laisse quelques jours pour se poser. Le bon côté, c'est qu'il bouge beaucoup mdr, il n'arrête pas de trotter derrière l'autre. Il n'a pas encore le panier non plus, je ne voulais pas ajouter de stress...

---

Donc à défaut : pavé !

Je vous parlais il y a quelques temps du fait que le R+ n'est pas forcément respectueux des émotions du cheval et qu'il peut aussi être coercitif. Je vais prendre un exemple pour illustrer:

Il y a quelques semaines, je voulais mesurer le périmètre thoracique de Pastor, et je n'avais pas de mètre de couturière, uniquement un mètre de bricolage (ceux qui s'enroulent tout seul et tiennent à plat). C'est possible de mesurer un truc rond avec, mais la bande fait du bruit quand on la plie. Je joue donc d'abord un peu avec l'objet, je laisse Pastor le sentir etc, puis j'essaie d'aller lui mettre sur le dos. Il me surveille, se tient très immobile, mais ne bouge pas car j'ai cliqué / nourri chacune de mes approches... Sauf qu'il était bien clair sur sa tête qu'il n'était pas rassuré et pas ravi de la situation.

J'ai tout arrêté et j'ai été me mettre dans un coin du box, à l'écart de l'eau et du foin, et je suis restée là à jouer avec mon mètre. Il m'a observée pendant un moment, avant de venir interagir. Je l'ai laissé faire, sans cliquer, en chipotant juste avec l'objet, sans essayer de l'approcher de lui, ni de le toucher avec. Quand il a arrêté d'investiguer, je suis passée dans la phase "éducative". Mon but étant de lui mettre le mètre sur le dos, je voulais renforcer le fait qu'il ne garde pas sa tête dans le chemin (ce qui est un moyen de protéger l'accès à son corps). J'ai donc commencé à mettre l'objet dans mon dos à chaque fois qu'il s'en détournait même d'un demi-centimètre. Après une mini pause, je présentais le mètre à nouveau, je le laissais investiguer s'il le souhaitait encore, puis je le cachais dès qu'il s'en détournait.

Pour autant, il n'était toujours pas super fan de me laisser approcher par le côté, donc j'ai modifié un peu la logique en présentant le mètre devant sa tête et je le retirais quand il venait mettre sa tête par en dessous (par exemple, en touchant avec le chanfrein). Petit à petit, il a compris "le jeu", et j'ai pu remonter le mètre sur sa tête, puis par derrière les oreilles, l'encolure.... En fait, j'ai ouvert mon mètre en grand avec une forme d'accent circonflexe, et j'ai laissé Pastor "se l'enfiler" par dessus la tête jusqu'à atteindre le dos. Je n'ai ni cliqué, ni nourri durant tout ce processus (sauf à la toute fin, après lui avoir mesuré le bide).

La différence, c'est quoi ? Une forme de chantage à la nourriture. J'aurais pu aller vachement plus vite en nourrissant beaucoup, mais dans ce cas, il ne l'aurait fait que pour la bouffe, en prenant sur lui malgré son inquiétude. J'ai préféré reconnaître que dans la situation, mon mètre était un aversif (= ça fait peur), et par extension, moi probablement aussi. Je m'en suis remise à sa curiosité et au fait qu'il est courageux quand il a confiance en le fait de maîtriser la situation.

En pratique, qu'est ce qui s'est passé : c'est lui qui a choisi d'initier les interactions, je n'ai jamais été vers lui, et je ne l'ai pas activement touché avec le mètre. Je l'ai laissé reculer, s'écarter ou se tourner quand il le désirait, sans jamais me déplacer avec lui. Je ne me suis pas placée entre le foin ou l'eau, lui laissant la possibilité de m'ignorer et d'aller manger un peu (ce qu'il a fait à un moment, avant de revenir vers moi). J'ai reconnu que ma demande était aversive et je lui ai fais comprendre que j'en avais conscience en retirant l'aversif dès qu'il faisait la démarche d'essayer de comprendre ce qu'il se passait. Cependant, s'il avait préféré rester à l'écart et ne pas interagir... Il ne se serait rien passé. Je ne l'aurais pas mesuré, tant pis.

C'était donc du R-, dans un cadre que j'estime moins coercitif que le R+. Ici, Pastor n'avait pas grand chose à gagner de faire ce que je voulais, et je ne voulais pas rentrer dans une logique de "si tu ne le fais pas, tu n'auras pas de bonbons". Je souhaitais qu'il soit un participant actif et volontaire de la démarche, et pour ça, il faut nécessairement que l'aversif ne soit pas contrebalancé.

Personnellement, je trouve que c'est une façon saine d'utiliser le R-, et ça rejoint un peu le principe du "R- sans escalade" qui est défendu par pas mal d'entraîneurs qui font aussi du R+ (notamment Lockie Philipps, Andrea Mills, et il me semble, Mustang Maddy aussi). L'idée étant que oui, on utilise un aversif potentiel, mais la mauvaise réponse du cheval ne doit avoir aucune conséquence désagréable pour lui, il garde la possibilité de partir, arrêter de participer. Le fait de donner au cheval le contrôle de la situation, qu'il ait conscience qu'il peut choisir de tout arrêter, les aide à aller au delà de leurs limites en restant dans le confort car c'est plutôt la curiosité et la réflexion qui les motivent..

C'est avec ce type de R- que l'on construit un "non" qui est poli et respectueux du cheval. Même si on se dit "clicker trainer" ou "entraîneur en R+", on peut être aversif. C'est le cheval qui décide à l'instant T si on en fait trop, si c'est trop dur, si ça fait peur. Le fait qu'on donne des bonbons à la fin n'y change rien. Être capable de reconnaître ces émotions négatives dans le quotidien permet au cheval de ne pas devoir aller lui-même dans l'escalade pour se faire entendre.

Arrivé ici, certains d'entre vous se disent peut-être : oui mais si tu recules / arrêtes tout dès que le cheval ne fait pas ce que tu voulais obtenir au départ (par exemple, le cheval fuit quand on lui présente un parapluie, et on retire le parapluie), est ce qu'on ne renforce pas la fuite ? Est-ce que ça ne crée pas des chevaux qui ne veulent plus rien faire ?
C'est une question de mesure. Souvent, on veut aller trop vite, trop loin, donc on se retrouve avec un cheval qui réagit déjà très fort dans l'opposition. Arrivé là, si on interrompt le stimulus quand le cheval est déjà en train de se mettre debout au bout de la longe, oui on renforce la défense. Mais c'est très différent d'une approche qui attend que le cheval initie l'exercice et/ou qui propose avec des étapes tellement petites et progressives qu'on interrompt dès que le cheval murmure qu'il n'est pas à l'aise. S'il a confiance dans le fait qu'on ne le poussera pas au-delà de ce qu'il est capable de supporter... alors il n'aura jamais besoin d'aller plus loin dans la défense.

Ce concept, d'ailleurs, fonctionne pour l'humain aussi. Je n'ai pas la référence de l'étude, car on me l'a expliquée à l'oral, mais ça aurait été testé chez des humains. Deux groupes ont subi des interventions de routine chez le dentiste. Un des deux groupes avait accès à un bouton d'alarme avec la promesse que s'ils appuyaient dessus, le dentiste interromprait immédiatement ce qu'il était en train de faire (sans "encore une seconde, j'ai presque fini" ou ce type d'excuses). Les deux groupes ont du répondre à des questions ensuite. En moyenne, le groupe qui avait eu accès au bouton stop ont eu besoin de moins d'anti-douleurs, ont laissé une note plus élevée de confort au dentiste, ont partagé moins de plaintes concernant l'inconfort alors qu'ils ont globalement peu ou pas utilisé le bouton tout court. Le simple fait de savoir qu'on peut interrompre quelque chose qui fait peur ou mal est générateur de confiance et nous permet de dépasser nos limites. Et c'est très différent d'un R- où l'approche est déjà trop brusque, génère une défense chez le cheval et où on n'a plus le choix que "d'attendre une bonne réponse" pour interrompre le stimulus, alors que nous avons déjà été responsables de "la mauvaise réponse".

Je finirai en citant en traduction libre un extrait d'un texte de Lockie Philips que j'ai lu ce matin, et que j'ai trouvé très très juste:

"Mais dans les endroits où je me rends, et les chevaux que je vois en ce moment, la désensibilisation est un outil sur-utilisé. Un outil sur-utilisé et puissant qui est appliqué sur des chevaux qui n'en ont pas besoin. Ces chevaux deviennent sourds, ils arrêtent d'écouter. Quand ils arrêtent d'écouter, leurs entraîneurs escaladent la pression jusqu'à ce que le cheval recommence à écouter. C'est un biais de confirmation que l'escalade de pression fonctionne. Puis, le cheval dépasse son seuil de tolérance. Et ils ont besoin de désensibilisation. Et le cercle vicieux continue."

Earphoria95

Membre ELITE Or
  

Trust : 109  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 22562
1 j'aime    
Pastor de vara, histoire d'une leçon d'ancrage
Posté le 24/05/2023 à 20h47

coucou ! j'avais pas eu le temps de lire en detail avant mes vacances , du coup ca fait un moment , oups bon anniversaire de vous a la bourre du coup les photos du pré sont sublimes.

tres interessant le pavé sur les systemes emotionnels, ca semble logique et evident comme ca. en pratique je me doute qu'il faut une sacré finisse pour percevoir les choses de maniere juste, reagir de maniere adaptée avec un timing correct, et surtout ne pas se foirer dans ses interpretations.

pas mal de seances montées qui se sont tres bien passées, c'est vraiment top de voir que toute cette approche semble porter ses fruits et desancrer certains de ses comportements d'angoisse.
j'espere que le groupe sera vite stabilisé et qu'il va retrouver une disponibilité mentale plus grande.

Uneraell

Membre d'honneur
  

Trust : 120  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2273
10 j'aime    
Pastor de vara, histoire d'une leçon d'ancrage
Posté le 26/05/2023 à 07h49

C'était plutôt vacances cette semaine pour Pastor, j'ai énormément de taf et ça lui fait du bien de se poser dans son groupe de toute façon. Ça s'est plutôt bien stabilisé, ils ont formé un groupe de 6 (3 hongres, 3 juments) avec la même base que l'été dernier (2 pièces rapportées, dont le pote de paddock de cet hiver), tous restent h24 dehors donc c'est parfait. Y a toujours un peu de remue ménage avec les chevaux qui rentrent la nuit mais "nos 6" restent à l'écart de ça. Je suis contente !

Mardi je l'ai remonté à l'écurie un peu contre son gré parce qu'il avait pris un coup de pied à l'épaule et il était bien gonflé. Un peu d'argile le temps de parer, une bonne douche froide et le mercredi on y voyait déjà presque plus rien. C?ur de mère poney rassurée !

Il a eu le panier un total de 2h, l'herbe est très haute, je suis pas sûre qu'il arrive à manger avec. De toute façon, il a vraiment perdu. J'ai commencé à lui donner le Metabo'light de Vital Herbs il y a 3 semaines, il a perdu 8cm au niveau du passage de sangle ! Et 3-4 au niveau du ventre. Il a toujours 6cm de plus qu'en mi-septembre 2022 (ce qui veut dire qu'il avait gonflé de 15cm depuis notre arrivée ici omg). Avec la reprise du boulot j'ai bon espoir de le garder à un niveau stable. En insistant un peu, j'ai pu retrouver ses côtes

Hier, une grosse heure de balade en main en fin de journée. Encore très inquiet de quitter les potes pendant les premières dix minutes, j'ai essayé de beaucoup l'occuper pour lui donner un cadre et il s'est posé. On a fait le retour en liberté (longe sur le dos et j'étais à côté). Il s'est mis sur un rythme calme avec des pauses casse-croutes sans essayer de foncer pour rentrer, alors qu'on a bêtement fait demi tour donc c'était une ligne droite directe pour le pré (et il connaît bien ce chemin).

Peut être un retour en selle ce weekend, je verrai si j'ai le temps / la forme pour



Earphoria95

Membre ELITE Or
  

Trust : 109  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 22562
1 j'aime    
Pastor de vara, histoire d'une leçon d'ancrage
Posté le 26/05/2023 à 10h07

ouf que le coup de pied ne porte pas a consequence !

je ne connais pas ce complement, ca m'interesse , c'est quoi le principe d'action ? ca joue sur les gaz?

je croise les doigts pour que vous passiez un bon week end

Uneraell

Membre d'honneur
  

Trust : 120  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2273
0 j'aime    
Pastor de vara, histoire d'une leçon d'ancrage
Posté le 26/05/2023 à 16h07

earphoria95 c'est un mélange de plantes anti -inflammatoires et qui aide à "drainer" le sucre de l'alimentation. C'est particulièrement développé pour les chevaux en surpoids / SME / cushing. J'ai fait un drainage de 2 semaines avant de commencer. Je ne pense pas que ça agisse particulièrement sur les gaz, j'ai vraiment vu l'effet sur tout le corps : épaules affinées, moins de gras sur l'encolure et les fesses, etc

Ça sent à 1000km, faut filer ça à la seringue de gavage mais ça n'a franchement pas l'air de traumatiser Pastor, il le prend plutôt bien.

Uneraell

Membre d'honneur
  

Trust : 120  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2273
9 j'aime    
Pastor de vara, histoire d'une leçon d'ancrage
Posté le 28/05/2023 à 19h56

Samedi : j'ai été trop matinale pour mon cheval

J'ai passé une heure assise / allongée dans l'herbe à tous les regarder pioncer. C'était un beau moment, et franchement pas la pire façon de commencer un samedi.
Ensuite j'ai remonté Pastor à l'écurie, y avait du "monde" partout, donc j'ai sorti les coussins de proprioception dans la salle de pansage, puis on a fait un peu de tapis pour postérieurs dans la cour.

Dimanche : j'étais fatiguée, mais j'avais envie de monter. Objectivement, ma patience n'a pas été au top avec lui après l'avoir sorti du pré. Il regardait chaque truc qui bougeait et ça m'a SAOULÉE. J'ai gueulé un coup et il a pris sur lui. Bon. Grosse séance de gratouilles pour détendre tout le monde en salle de pansage.

Séance en selle ensuite. C'était bien, il était un peu raide mais bon, je monte une fois toutes les lunes en ce moment... Je me suis contentée de choses simples. Il s'est inquiété de quelques trucs mais sans que rien ne lui monte à la tête (même la jument de 3 ans en panique dans son box car elle a été séparée de sa copine. Ça m'a bien fait grincer des dents mais soit). J'ai répété le "cercle/ mettre ses fesses devant ce qui fait peur / cercle / bonbon" pour les quelques trucs qui l'ont inquiété et ça s'est bien passé


Gwladyscheval

Expert
   

Trust : 26  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 542
1 j'aime    
Pastor de vara, histoire d'une leçon d'ancrage
Posté le 28/05/2023 à 21h58

J'adore ces petits moments calmes avant d'aller travailler, on ne le fait pas assez souvent !
Page(s) : 1 ... 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70
Pastor de vara, histoire d'une leçon d'ancrage
 Répondre au sujet