Tribulations d'une reprise après 4 ans d'arrêt

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2
Auteur
1903 vues - 26 réponses - 1 j'aime - 20 abonnés

Beemyself

Novice

Trust : 44  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 44
Tribulations d'une reprise après 4 ans d'arrêt
Posté le 16/09/2021 à 19h15

Hello tout le monde !


Vu que j'aime bien lire vos aventures, je vais vous partager la mienne en tant que cavalière adulte remettant le pied de l'étrier après un petit arrêt

J'espère que vous prendrez plaisir à me lire et que mes aventures vous aideront !

On se donne RDV dans un prochain message pour faire connaissance !

Beemyself

Novice

Trust : 44  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 44
1 j'aime    
Tribulations d'une reprise après 4 ans d'arrêt
Posté le 16/09/2021 à 19h21

Qui suis-je ?


Je m'appelle Tess et j'ai aujourd'hui 27 ans. J'ai pratiqué l'équitation en club de mes 13 à 18 ans, dans un club de la région parisienne. Puis mes études supérieures se sont orientées vers des classes préparatoires. Autant vous dire que j'allais allouer le peu de temps disponible à travailler et pas à monter. Donc, première pause de 2 ans.

Me voici alors sortie de là. J'ai 20 ans et je débarque dans une nouvelle ville pour finir mes études. Ni une ni deux, je regarde pour remonter à cheval - j'attends quand même d'être installée dans mon logement, c'est mieux pour ranger les affaires . Ai-je abandonné trop vite mes recherches de club ou voulais-je tenter l'aventure de la DP ? Ce n'est plus très clair. Je débute donc sur une DP de quelques mois.
Dans les 3 ans qui suivent, j'alterne entre DP et reprises en club selon les opportunités. En tout cas, je monte à cheval jusqu'au 1er semestre 2017. Je termine par une DP avec cours de 6 mois très formatrice mais intense, dans la ville où je réalise mon stage de fin d'études.

Je termine enfin mes études et je re-déménage dans ma région parisienne natale pour entrer dans la vie active.

Et là, c'est -le drame- l'arrêt. Ma dernière DP m'a fait remettre en question l'équitation. Je range mes affaires dans un placard avant de les jeter 1 an plus tard et n'entends plus parler d'équitation pendant 4 ans. Mais notre beau sport a cette qualité unique de rester dans un coin de notre tête, tapi dans l'ombre et prêt à ressurgir dès la première occasion. Bref, me voici à vouloir renouer avec les chevaux en juin 2021 et à m'inscrire dans un club pour des cours d'essai quelques jours après. Pour la petite histoire, je me suis inscrite après une insomnie (la 2ème de ma vie ).

C'est donc parti pour l'aventure !

Édité par beemyself le 16-09-2021 à 19h23



Beemyself

Novice

Trust : 44  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 44
8 j'aime    
Tribulations d'une reprise après 4 ans d'arrêt
Posté le 16/09/2021 à 21h48

Séance 15/09/2021

C'est la rentrée et je suis excitée comme une puce ! Je compte les jours depuis une semaine avec cette hâte de remettre les pieds dans une écurie.
Ma séance ne démarre qu'à 19h. Je pense venir pour 18h30 mais la circulation en décide autrement (on ne m'y reprendra pas la prochaine fois). Me voilà arrivée, avec 15 min pour préparer ma monture.

Je découvre Naomi, une jument adorable au box qui m'accueille à pattes ouvertes. Elle présente des traces de transpiration, ce qui m'étonne jusqu'à apprendre qu'elle a déjà fait une reprise 1h plus tôt. Je panse et enlève une quantité phénoménale de poils. Avec ce temps, la demoiselle est en pleine mue. Je l'harnache et nous voilà parties dans le manège.

Nous ne serons que 3 ce soir, des adultes en plus. On commence par marcher rênes longues pendant plusieurs minutes. Les chevaux reviennent de pâture et reprennent le travail. Côté sensations, tout revient comme si je n'avais jamais arrêté. Quel bonheur ! Sauf pour mon derrière, la selle étant terriblement dure. L'est-elle vraiment ou est-ce moi qui ne suis plus habituée ? Mes ischions s'en souviendront en tout cas !

On trotte nos montures et demande des incurvations dans les coins. La reprise est douce pour eux, un peu moins pour nous qui trottons assises avec les étriers la moitié de la séance. Mon souvenir est intact sur ce sujet : c'est plus difficile avec les étriers que sans.




Nous faisons par intermittence de très grands cercles aux 2 mains, toujours en demandant l'incurvation. La direction des épaules est parfois approximative de mon côté. J'ai l'impression de tordre l'encolure de la jument malgré des rênes que je crois de même longueur. Et la mauvaise habitude de passer ma main intérieure de l'autre côté du garrot au lieu d'utiliser ma rêne extérieure est toujours là ! Chassez le naturel et il revient au galop. On finira d'ailleurs par quelques cercles à cette allure et on arrête la séance là.

Naomi a géré comme une cheffe, ou plutôt comme la jument de club expérimentée qu'elle est. Tellement expérimentée qu'elle part en retraite quelques semaines plus tard. Je suis contente d'avoir pu profiter de ses talents pour ma remise en selle !

Et petit point qui fait plaisir : le moniteur est surpris par mon niveau malgré les 4 ans d'arrêt. Il est habitué à moins bien. Ça flatte mon égo équestre donc je suis contente !

Mon chéri était là et a pu me filmer. Autant de matière pour décortiquer mon cheval de bataille de cette année : ma position. Bon, ça pourrait être pire mais je dois ré-apprendre à utiliser mon dos J'ai beau faire de la musculation, l'exercice est totalement différent entre soulever des poids et tenir son dos à cheval ! Niveau jambes, sans surprise elles ne sont pas fixes, trop en avant et les pieds sont bien en canard. Les coudes pourraient être plus près du corps aussi. Je vais faire attention à tous ces points à la prochaine séance, qui serait aussi du plat.

Bien qu'il me reste encore 2 séances d'essai, je sais déjà que je vais signer pour l'année. Je sens déjà les muscles du bas du dos qui tirent et les ischions en souffrance. Les courbatures ne manqueront pas à l'appel ! Que nenni, j'ai déjà hâte d'être la semaine prochaine !

Marion_cefb

Apprenti
  

Trust : 109  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 240
1 j'aime    
Tribulations d'une reprise après 4 ans d'arrêt
Posté le 16/09/2021 à 22h17

Félicitations pour ta reprise !

Beemyself

Novice

Trust : 44  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 44
1 j'aime    
Tribulations d'une reprise après 4 ans d'arrêt
Posté le 16/09/2021 à 22h34

marion_cefb
Merci ! J'ai hâte de lire le débriefing de ta prochaine séance

Lena91410

Membre VIP

Trust : 246  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3891
1 j'aime    
Tribulations d'une reprise après 4 ans d'arrêt
Posté le 17/09/2021 à 06h12

J'aime beaucoup comment tu écris

Beemyself

Novice

Trust : 44  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 44
0 j'aime    
Tribulations d'une reprise après 4 ans d'arrêt
Posté le 17/09/2021 à 06h20

lena91410 Ton message me touche beaucoup. Merci !

Marion_cefb

Apprenti
  

Trust : 109  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 240
1 j'aime    
Tribulations d'une reprise après 4 ans d'arrêt
Posté le 17/09/2021 à 07h34

beemyself et moi de la tienne !

Mariane

Expert
   

Trust : 188  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 759
1 j'aime    
Tribulations d'une reprise après 4 ans d'arrêt
Posté le 17/09/2021 à 11h20


beemyself a écrit le 16/09/2021 à 19h21:

Et là, c'est -le drame- l'arrêt. Ma dernière DP m'a fait remettre en question l'équitation.

Bonjour

Pourrais tu développer ce point pour qu'on comprenne mieux ta décision d'arrêter l'équitation ?

Et ce qui t'a poussé à reprendre, c'est le manque des chevaux ? Ou le manque du sport Equitation ?
Ou les deux ?

Bonne reprise.

Globs

Apprenti
  

Trust : 19  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 348
3 j'aime    
Tribulations d'une reprise après 4 ans d'arrêt
Posté le 17/09/2021 à 13h10

Bonne reprise. 🙂
Moi j'ai fait un arrêt de 7ans. Un peu stressée les premiers mois. Mais j'ai vite repris mes marques.. L'équitation, les chevaux, une drogue. On arrête, mais on replonge 😁

Beemyself

Novice

Trust : 44  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 44
5 j'aime    
Tribulations d'une reprise après 4 ans d'arrêt
Posté le 17/09/2021 à 23h25

mariane
J'ai peu développé ce point mais je vais essayer de te l'expliciter car les raisons sont multiples.

Pour remettre les choses dans leur contexte durant la DP, mon stage en entreprise se passait mal. Je stressais beaucoup car je devais faire ma soutenance de fin d'études qui en dépendait. Le moral n'était pas au beau fixe de base.

Question purement équitation, ma dernière DP était sur une jument de 5 ans, avec un très bon coup de saut mais totalement verte dans le travail. La propriétaire venait de l'acquérir et la jument s'est révélée très caractérielle et bien consciente de sa force. Malgré des cours particuliers, c'était un combat à chaque reprise. Elle n'avait aucunes bases de plat et je n'avais pas le niveau pour les lui apprendre. Je me sentais donc nulle (n'ayons pas peur des mots), comme jamais je ne l'avais ressenti avant.

Je suis devenue végétarienne sur cette même période. Je me suis renseignée sur les conditions de vie animale d'un point de vue global, qui touchaient également sur l'équitation. Vu les difficultés que j'avais avec la jument, je ne me sentais plus légitime de monter sur son dos alors qu'elle n'en avait visiblement aucune envie.

La DP s'est finie en même temps que mon stage. Je me suis lancée à corps perdu dans la recherche d'emploi et ai totalement mis de côté ce qui avait trait au monde du cheval. Puis je suis entrée dans la vie active et me suis très (voire trop) impliquée dans mon travail. Je n'avais pas de temps à donner pour reconsidérer ma position, dégager les nuances car c'était plus facile de voir tout en noir ou tout en blanc sur la pratique d'un sport avec un être vivant. C'est par facilité que je me suis rangée du côté des abolitionnistes en quelque sorte.

J'ai vécu ainsi 4 ans puis par un fortuit concours de circonstances, j'ai été replongée dans les discussions équestre. Une amie entamait un processus d'achat de son cheval de DP et la fille de mon conjoint me demandait de réviser pour un passage de galop. Ça a duré plusieurs semaines et voilà que des souvenirs et même techniques que je croyais perdues me sont revenues tout naturellement. J'ai beaucoup réfléchi avant de reprendre, et les côtés positifs tels que le contact avec les chevaux, la recherche d'harmonie et le calme mental que je ressentais lorsque je montais remontaient. Certes, j'avais vécu des derniers mois difficiles de pratique mais cela reviendrait à renier toutes les autres années de plaisir.
J'ai aussi accepté que j'étais humaine, que je pouvais évoluer sur les opinions ou me rendre compte d'une erreur de jugement. C'est pourquoi j'ai eu envie de reprendre, ne serait-ce au départ que quelques séances sans engagement.

Désolée pour le pavé mais j'espère t'avoir éclairée. 2017-2018 n'ont pas été des années faciles pour moi dans ma vie et c'est difficile de faire leur rétrospective, même aujourd'hui.

Édité par beemyself le 17-09-2021 à 23h26



Beemyself

Novice

Trust : 44  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 44
0 j'aime    
Tribulations d'une reprise après 4 ans d'arrêt
Posté le 17/09/2021 à 23h27

globs
C'est exactement l'impression que j'ai eue. Je planais littéralement dès que j'ai eu ma dose en remontant

Beemyself

Novice

Trust : 44  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 44
5 j'aime    
Tribulations d'une reprise après 4 ans d'arrêt
Posté le 25/09/2021 à 07h59

Séance 22/09/2021

Et c'est reparti pour une nouvelle séance ! Je ne me fais pas piéger par la circulation et arrive une demie-heure avant le début de la reprise. Mon binôme équin pour cette fois-ci est Havana, une nouvelle jument au pair à la belle crinière tressée -je comprendrais pourquoi 5 minutes plus tard... suspense -.

Comme j'ai plus de temps, je choisis de la sortir du box pour la préparer. Aïe aïe aïe. Havana ne tient pas en place, essaye de croquer les murs en bois et joue/fait tomber les brosses. Je vois aussi qu'elle a dû bien se faire plaisir lors d'une sortie en liberté dans le manège. Elle est couverte de poussières et de sable ! Vous avez dû connaître ses longues séances de pansage où, malgré les nombreux passages des brosses, le poil reste désespérément sale. Heureusement que les tresses sur l'encolure ont limité les dégâts. Elles étaient si bien faites que je n'ai pas osé les retirer.
19 heures sonnent. Mes comparses, notre moniteur et moi-même sommes prêtes à entrer en manège. Sauf que le cours précédent s'éternise... On débutera finalement 15 minutes plus tard.

Première impression à pied : Havana est allante mais pot de colle. Elle est arrivée au club quelques semaines plus tôt et débute à peine le travail en cours. En gros, tout le contraire de ma monture de la semaine dernière. On se met en selle et le moniteur me parle un peu de la jument avant qu'on ne démarre. Elle relève fortement la tête, se creusant le dos et ralentissant énormément ses allures. Elle porte un gogue pour la 1ère fois durant cette séance et la longueur sera modifiée au fur et à mesure de la séance pour l'inciter à redescendre de son perchoir. Mais pour l'instant, on débute tranquille sans passer le gogue dans les anneaux de mors.

Ma première impression à pied se confirme. Rênes longues, Havana a un bon train au pas, limite précipité mais dès que je raccourcis les rênes, ça n'avance plus et sa tête est presque aussi haute que la mienne (bon j'exagère vu la taille de la jument mais vous voyez l'idée ;) ). L'objectif de la séance est clair : conserver suffisamment d'impulsion pour la faire descendre et avoir une main très fine lorsqu'elle cède.



On détend bien au pas. La jument s'incurve facilement et est très réactive à la jambe intérieure. Je cherche le bon contact avec elle : trop lâche, je perds la direction des épaules et la gestion de la vitesse est... approximative. Trop fort, la jument garde sa tête haute, va facilement dans un contre-pli et n'avance plus. On détend ensuite au trot et on continue le travail pour la faire descendre, le gogue ayant été branché entre-temps. Elle est délicate mais on arrive à s'accorder plusieurs fois - je suis fort contente ! -

Viennent ensuite les exercices de la séance : les transitions rapprochées. Notre moniteur installe en piste intérieure une porte avec 2 cônes, un couloir de barres au sol et une seconde porte avec 2 cônes. Pour les premiers passages, nous devons entrer proprement au trot dans le dispositif, s'arrêter dans le couloir et repartir au pas. Je passe la première. Arrêt impeccable mais je repars au trot (oups) et je perds les épaules en relâchant le contact dans le départ. Et patatra pour un cône de la porte de sortie . On corrige tout au second passage puis on refait à l'autre main. La jument s'équilibre bien avant le dispositif grâce aux courbes des virages et nous offre de belles transitions.

Ensuite, même dispositif mais exercice différent : arrêt entre les premiers cônes, trot dans le couloir de barres puis nouvel arrêt entre les seconds cônes. Si le premier arrêt est top, Havana n'est pas d'accord sur le second. Bah oui, pourquoi s'arrêter de nouveau alors qu'on l'a déjà fait 5 secondes plus tôt ? Je n'arriverais pas à faire quelque chose de propre sur les quelques passages mais, en parallèle, la jument cède de plus en plus dans sa nuque et me sors de superbes allures.

On arrêtera la séance ici. Je m'occupe bien d'Havana. Je sens que nous nous recroiserons souvent et j'en suis ravie d'avance. Sa sensibilité à la main est très instructive et elle est une vraie crème. Affaire à suivre

Marion_cefb

Apprenti
  

Trust : 109  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 240
1 j'aime    
Tribulations d'une reprise après 4 ans d'arrêt
Posté le 25/09/2021 à 09h12

Ah la la le bon contact c'est compliqué chez moi aussi, ça va venir tout doucement !
En tout cas elle a l'air toute gentille cette jument.

Beemyself

Novice

Trust : 44  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 44
7 j'aime    
Tribulations d'une reprise après 4 ans d'arrêt
Posté le 30/09/2021 à 18h41

Séance 29/09/2021 : 1ères barres !

Première séance d'obstacle aujourd'hui ! Je monte Indian, le chouchou du club. Un amour à la monte mais une vraie teigne pour le pansage et la préparation. J'ai bossé mes réflexes pour ne pas me faire mordre. D'ailleurs, il doit être gaucher ce cheval, vu l'ardeur qu'il met à tenter de me chopper de ce côté. On fait vite pour éviter de perdre un doigt et on part en manège.


Premières sensations : Indian est un vrai cheval d'école. Tranquille tant qu'on le laisse rênes longues et qui s'active volontiers dès qu'on se met au travail. Il réagit super bien à l'assiette pour les transitions descendantes . Oui, je kiffe passer au pas rien qu'en m'asseyant dans ma selle et en me redressant - chacun son petit péché mignon -. On détend individuellement au pas et au trot. Je demande beaucoup de transitions inter et intra-allures. Je regrette presque que le manège ne soit pas plus grand pour profiter de son superbe trot allongé. Enfin, bref, c'est déjà le moment de sauter.

La séance sera douce. Nous avons une croix isolée basse. Nous venons à chaque main plusieurs fois au trot puis au galop. Dès mon deuxième passage, j'identifie pourquoi ma monture est très appréciée. Elle est très motivée sur l'obstacle ! Dès qu'on sort de courbe, hop que je te mets un coup d'accélérateur pour y aller. Malheureusement, c'est totalement au détriment de l'équilibre. Je passerai la plupart des sauts au galop à essayer de le redresser. Pas facile dis donc ! Couplons ça à la non-position d'équilibre totale, je me sentais pas bien à ma place là-haut

Le moniteur nous a rappelé une leçon élémentaire mais indispensable : le saut n'est pas du tout la finalité. Le travail en amont l'est et conditionne totalement la réussite du saut. Verticalité, tracé, impulsion... Tant de choses qu'il faut ré-apprendre à gérer en simultané.


Petite photo artistique lors de la descente


On dessangle puis on ramène nos montures au box, qui se jettent sur les rations fraîchement distribuées. Je récompense Indian avec quelques carottes et c'est déjà la fin de cette 3ème et dernière séance d'essai.

De façon totalement prévisible, je me suis inscrite pour l'année. A moi les cours jusqu'à juin ! Un peu déçue de ne pas pouvoir assister à la reprise de la semaine prochaine (je pars en voyage) mais je reviens d'attaque dans 2 semaines pour 2 séances rapprochées.

Et petit rappel technique pour moi : m'acheter une gilet et une doudoune ! Le t-shirt manches longues pour préparer le cheval alors qu'il faut 10°C dehors n'est pas un choix bien judicieux.

Lilice34000

Expert
   

Trust : 141  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 743
2 j'aime    
Tribulations d'une reprise après 4 ans d'arrêt
Posté le 30/09/2021 à 18h44

C'est top ça ! Tu as l'air d'être tombée dans un super club avec un prof qui sait ce qu'il raconte. Belle photo artistique au passage
Page(s) : 1 2
Tribulations d'une reprise après 4 ans d'arrêt
 Répondre au sujet