Les chevaux hypersensibles : partage

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9
Auteur
3109 vues - 123 réponses - 3 j'aime - 20 abonnés

Dovahkiin

Initié
 

Trust : 132  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 130
Les chevaux hypersensibles : partage
Posté le 22/11/2020 à 17h45

Bonjour à tous !

J’ouvre ce sujet pour qu’on puisse partager nos expériences concernant nos chevaux hypersensibles ! Ca serait super intéressant de parler de nos compagnons « à fleur de peau »
Je ne sais pas comment être plus claire ni si le terme de « sensible » est adéquat mais peut-être qu’en lisant la suite vous comprendrez mieux la situation et vous pourrez retrouver des similarités avec votre propre vécu.

D’abord quelques mots pour présenter le bonhomme :
- 8 ans, holsteiner, ensemble depuis bientôt 3 ans ½ (quasi 6 mois de DP, puis 3 ans en tant que proprio)
- En pension pré/box : dehors toute la journée à l’herbe (foin à volonté en hiver), rentré la nuit (contraire en été)
- A jour niveau véto / ostéo / dentiste, pas de problèmes de santé à signaler
- Matériel vérifié, monté sans enrênements et en mors simple
- Balade/travail peut se faire seul ou avec d’autres chevaux
- Travaillé en général 4-5 fois par semaine en proposant chaque fois une séance différente (par ex alternance dressage, balade, TAP, cavaletti,…) Les séances sont plutôt courtes (je demande peu et récompense bcp) et je chauffe un bon moment avant, puis après.
- On prend chaque semaine des cours (dressage et cavaletti) donc suivi régulier par des pros

Voilà l’histoire, je suis parfois désemparée face au loustic qui présente 3 traits de personnalité qui peuvent se révéler compliqués à gérer :
1) Il est joueur, tant avec les autres chevaux qu’avec les humains. Par exemple, il prend tout dans la bouche, sait défaire les nœuds, enlever son licol, il a toujours le réflexe de toucher les fils électriques à sa portée. Il sait aussi soulever la barre anti-recul du van avec ses postérieurs, donc autant dire qu’il ne faut jamais oublier de mettre la goupille ! Bref, il peut donc se montrer assez exubérant au naturel.

2) Il est ultra sensible face à certains événements extérieurs. Il peut sauter en l’air pour un bruit de scratch, parce que je renifle (super le nez qui coule en permanence dès qu’il fait un peu froid...), parce que des oiseaux font du bruit dans un buisson à côté de la carrière, parce que qqn qui était assis au bord de la carrière se lève, et j’en passe.
Paradoxalement, il peut être de marbre dans des situations qui seraient stressantes pour un cheval normal. Par exemple on a pu bosser sans souci alors que des ouvriers réparaient le toit du manège et se déplaçaient donc en-dessus de lui tout en jetant les vieilles plaques dans le manège… On n’est pas tellement axé compétition mais quand on y va, il est plutôt calme et à l’écoute, idem quand on va dans un endroit qu’il ne connaît pas (ça nous arrive par exemple d’aller monter à l’extérieur des écuries)

3) Il est très susceptible. S’il estime que mes actions ne lui conviennent pas il le fait savoir illico. Bref, il faut le vouvoyer.

Ces 3 traits le font réagir de la même manière. Qu’il soit d’humeur joyeuse, qu’il y ait qqch dans son environnement qui ne lui convient pas ou que j’aie eu une action un peu maladroite, il va exploser. Et c’est donc parti pour du youplaboum, soit gros galop avec suite de sauts explosifs à chaque foulée.

Comme je ne suis pas une casse-cou, je deviens hyper vigilante et anticipe tout ce qui pourrait provoquer une réaction de sa part. J’en arrive à rouspéter après les oiseaux qui font trop de bruit dans le buisson . Mais la plupart du temps, je me contente d’adapter mes demandes à la situation. Donc suivant les conditions, un simple tour de galop dans la carrière m’est impossible car je n’ose pas le lui demander si les conditions ne sont pas « bonnes ».

La situation n’a pas changé avec les années, pas d’améliorations mais pas non plus d’aggravations. C’est pour ça que parfois, comme aujourd’hui, je me sens désemparée. Et je me pose sans arrêt mille questions tout en culpabilisant.

Je tiens à préciser qu’autrement on s’entend bien, je suis très attachée à lui. Il est super au travail au sol et aux soins (il aime d’ailleurs beaucoup qu’on s’occupe de lui) et quand il ne pète pas en l’air il est vraiment cool au travail car on sent (mais peut-être que j’interprète mal) qu’il est curieux de nature et qu’il a envie d’apprendre.

Désolée pour le pavé ! ça serait cool si vous pouviez partager vos histoires, vos galères, vos techniques, vos avis pour qu’on puisse échanger sur l’hypersensibilité de nos chevaux !

Leif

Membre VIP

Trust : 608  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 3500
5 j'aime    
Les chevaux hypersensibles : partage
Posté le 22/11/2020 à 18h37

Il a l'air top ton cheval, j'adore les chevaux expressif et tu a l'air très à son écoute c'est génial !!

Mon Anglo est très sensible aussi, très joueur, une mémoire d'éléphant, il est extrêmement intelligent (le tien aussi vu ton récit !)
Une blessure ? Un état patraque, il me le dit direct, il sait communiquer, il sait s'adapter, moi j'apprends à "parler" cheval et lui il a troqué les mimiques de cheval pour du sonore, parce que c'est notre façon de communiquer à nous humain

Il est vif physiquement et intellectuellement, un nouvel objet, une nouvelle situation ? On lui explique, il hoche la tête et en avant !

Un bobo, henissement pour appeler môman et hop on gère ça

Il est extrêmement poli, il ne laissera personne lui mettre un licol ou autre sans d'abord un bonjour et un svp

Les vetos le savent, il a besoin qu'il y ait présentation des 2 parties pour qu'il accepte d'être approché

Pour le licol par exemple c'est un "svp monsieur" le licol devant lui et hop il plonge dedans, sinon c'est mort.

Ça va faire plus de 7 ans qu'on partage nos vies et je me lasse pas de lui !

C'est juste parfois difficile de gérer sa jalousie avec mes 2 autres juments, mais il sait me dire quand il a besoin qu'on se fasse une balade en tête en tête :)

C'est très contrastant avec ma conemara qui elle a autant d'émotion qu'un caillou.. Quoique ça s'améliore !

Édité par leif le 22-11-2020 à 18h38



Tekesuta

Membre d'honneur
 

Trust : 238  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1881
5 j'aime    
Les chevaux hypersensibles : partage
Posté le 22/11/2020 à 18h56

J'en ai un, avec lequel j'ai appris à composer. Il est anxieux de nature (c'est "maîtrisé", mais faut aussi composer avec constamment)

Chez lui y'a l'aspect très fort du besoin de "liberté" : ne supporte pas la contrainte, les espaces clos, la pression : bref, faut pas le contrarier. Du tout. (c'est pas mon but donc ça va !)

Le vouvoiement aussi ! En tout cas, il faut savoir lui parler, le "non" n'est pas autorisé, et il le fait (gentiment) comprendre. Il faut lui demander, lui proposer, l'inviter, ne jamais l'obliger à quoi que ce soit. Bon, parfois y'a des petites obligations, mais je trouve toujours un moyen de faire passer la pilule (je pense aux soins notamment en ce moment ) J'essaie de faire le maximum en totale liberté, pour avoir un véritable accord et qu'il sache qu'il puisse dire non s'il a besoin. Ca prend plus de temps mais ça rend les choses plus simples à terme je trouve (puis du stress en moins, s'il a envie de partir, il peut...)

Très susceptible, et monte très facilement en pression s'il ne comprend pas quelque chose : dans ces moments-là je change d'exercice, on s'amuse à quelque chose qui lui plaît avant d'y revenir. Mais une tête qui travaille énormément, il est toujours en recherche de réponse, mais ça reste un cheval anxieux, donc quand il ne comprend pas, l'émotionnel déborde très très vite.

Mais avec tout ça, déjà, il m'a énormément appris, parce qu'il ne me laisse pas passer grand chose. Et il continue à m'apprendre, et dès qu'il voit une occasion d'améliorer notre communication... ah bah aucun retour en arrière possible, c'est "tu m'as proposé ça, ben tu le fais, et tu te débrouilles pour que ce soit compréhensible cocotte !"

Puis y'a l'aspect où il vit tout très intensément. Autant le négatif que le positif, d'où le fait d'aller vraiment fort dans son sens (puis c'est au mieux je trouve !). Après contrairement à ce qu'on peut penser, il ne me marche pas sur les pieds, y'a un très bon équilibre et une communication, il sait s'exprimer, il sait proposer, il sait qu'il a le choix. Mais du coup il est toujours partant pour tout !

J'adore cette hypersensibilité. Je la trouve magnifique, extrêmement intéressante, et surtout, ça amène à une relation qui est... magique. Parce qu'on a pas le choix de communiquer avec notre cheval de la manière dont LUI le veut.

Alors oui, y'a des inconvénients, comme le fait que le moindre truc négatif ça peut tourner au drame, ou amener à quinze séances pour réparer une erreur, que les sursauts sont souvent exagérés, mais de l'autre avec du travail et de la préparation, différentes choses, c'est gérable.

Je ne surprotège pas mon cheval par contre, j'essaie de lui faire voir le plus de choses possibles, mais c'est sûr que je dois faire "attention", je ne peux pas l'amener dans des endroits qui lui seront trop difficiles à supporter émotionnellement, mais à côté, j'ai bien fait du tri de bétails, de l'endurance, des choses qui lui plaisent, le stimule.

Mais j'adore, je trouve ça vraiment beau, c'est captivant, hyper instructif, il m'apprend tellement, chaque jour. Et au travail, au quotidien, d'ailleurs, c'est un véritable bonheur. Hyper volontaire, il prend plaisir, propose beaucoup, puis ce pétillant... c'est vraiment ça que j'aime le plus. Ses yeux qui pétillent...

C'est une qualité sublime. Et je suis moi-même hypersensible, c'est lui qui m'a permis de m'accepter et de voir que non, ce n'était pas une tare, une honte ou autre... c'est quelque chose de beau, de difficile à maîtriser, mais une fois qu'on a ce qu'il faut... puis ça nous a vraiment permis de fonctionner ensemble je pense.

(désolée, gros pavé )

Tchoopie

Membre d'honneur
   

Trust : 218  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2591
3 j'aime    
Les chevaux hypersensibles : partage
Posté le 22/11/2020 à 19h05

Alerte pavé !

Avec Dioon, on adhère au club des grands sensibles
Pour moi c'est juste un lou avec une personnalité exubérante qui n'a pas été brimé dans son expressivité en fait. Et je trouve ça chouette, même si effectivement, avoir un poney tonton sans sautes d'humeurs ça parait plus simple de prime abord.
Certains jours, je passe 1/4h à lui remettre sa couverture parce qu'elle lui fait peur... Mais il marche sur une bâche en plastique, passe à côté d'un drapeau qui flotte en l'air sans sourciller. La honte avec la saddle-fitteuse quand il a sauté en l'air des 4 pieds (il a littéralement décollé du sol de bien 50cm) juste parce qu'elle a déscratché un passant de l'amortisseur... Ce genre d'événement est fréquent.


Il est tardif (autant physiquement que dans la gestion de ses émotions), mais clairement je vois actuellement du mieux : même s'il peut "sur-réagir", il redescend bien plus vite et cherche à réfléchir. Il est très joueur, fondamentalement gentil même s'il se la pète, il cherche à comprendre et aime apprendre.
Concrètement, c'est un excellent professeur pour moi aussi, car au niveau de la finesse des aides c'eest impressionnant comme il est réactif ! C'est là qu'on dit merci la sensibilité :)

Et comme toi, il y a des jours avec et des jours sans. En hiver, il n'est pas rare que je ne fasse que du pas, voire qu'on fasse juste des papouilles tranquillou. Par contre, il sort en balade seul et c'est un top cheval de tête, et fait très rarement des écarts.


Ce qui est super important et qui m'a bien fait avancer, c'est ma gestion de moi-même vis à vis de lui : si je suis trop fatiguée, instable ou pas à 100% : ça ne sert à rien, donc on oublie les "gros" objectifs et on se contente de peu, ou alors je change le sujet de la séance. Et puis, tant pi, on fera mieux le lendemain !

Instaurer une fréquence de travail assez élevée mais sur des séances courtes fonctionne vraiment bien pour Dioon. Etant à la maison sans infrastructures (et surtout sans lumière !), il m'est difficile de m'y tenir, donc en ce moment c'est plus compliqué, même si habituellement l'hiver ma prof le travaille 2 fois/semaine.


Et enfin, réussir à me décentrer de sa sensibilité : lui permettre de l'exprimer, en tenir compte mais sans me focaliser dessus ou faire des manières (je vais éviter de faire ça, sinon il va péter en l'air car ça va le heurter), car sinon il le sent et va réagir d'autant plus. J'ai beaucoup travaillé sur mes attentes vis-à-vis de lui, sur la gestion de mes propres émotions lorsque je suis avec lui, et ça, ça m'a vraiment aidé. Ne pas m'en vouloir, ne pas lui en vouloir... Et on avance ! :)

Lockeia

Apprenti
  

Trust : 107  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 312
1 j'aime    
Les chevaux hypersensibles : partage
Posté le 22/11/2020 à 19h07

J'ai aussi ! Je ne referais pas de description, c'est la même que les votre. J'adore cette sensibilité et ce côté très extraverti :)

Tchoopie

Membre d'honneur
   

Trust : 218  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2591
1 j'aime    
Les chevaux hypersensibles : partage
Posté le 22/11/2020 à 19h09

tekesuta Ohlala ce que tu dis sur la pression lorsqu'il ne comprend pas, c'est pareil ici. Il peut devenir très inquiet lorsqu'on est sur un nouvel exercice... Et idem sur la contrainte. Au licol si quelqu'un le tient court, c'est certain qu'il va partir en sucette.
Par contre quand je suis en bout de longe ou en libre, il tient sa place.

Et ce que tu dis à la fin c'est aussi ce que j'adore avec le mien : ne pas se brider sur les choses que l'on pourrait faire pour éviter de l'angoisser, mais réfléchir à la façon de lui présenter les choses pour que ça devienne un jeu, un événement intéressanteet pas une source d'inquiétude.

Malavita

Apprenti
  

Trust : 58  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 210
1 j'aime    
Les chevaux hypersensibles : partage
Posté le 22/11/2020 à 19h27

J'ai à peu près le même spécimen, je l'adore mais pafois... Je sature... Comme tout à l'heure, où on a fait demi-tour au bout de 100 metres parcequ'il était tendu, chiant et moi pas réceptive aujourd'hui (je reconnais...)

Tekesuta

Membre d'honneur
 

Trust : 238  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1881
2 j'aime    
Les chevaux hypersensibles : partage
Posté le 22/11/2020 à 20h11

malavita C'est pas facile ^^ mais avec du travail et du temps ça devient des compagnons extraordinaires...

Urianeminerale

Initié
 

Trust : -  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 114
2 j'aime    
Les chevaux hypersensibles : partage
Posté le 22/11/2020 à 20h23

malavita Je me reconnais tellement dans ce que tu dis...
J'ai du faire demi tour aussi au bout de 100m de balade. Ma jument avait peur de tout, très tendu et stressée...
Du coup j'ai mis pieds à terre, demi tour et j'ai pris mon courage à 2 mains pour aller la bosser un peu dans le manège.
C'était compliqué mais je n'ai pas cédé aux petits écarts qu'elle me faisait pour rien... et au bout d'un moment elle s'est posée.

Des fois on apprécie l'adrénaline que ça nous provoque, et d'autres fois on a juste pas envie de ne pas se prendre la tête.

Édité par urianeminerale le 22-11-2020 à 20h24



Lockeia

Apprenti
  

Trust : 107  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 312
2 j'aime    
Les chevaux hypersensibles : partage
Posté le 22/11/2020 à 20h31

La mienne a peur du vent dans les arbres, des palmiers et des pigeons ... Mais le dentiste, les tracteurs, les voitures, le véto qui fait des radios, non ça ça va ^^ Elle me fatigue souvent !

Malavita

Apprenti
  

Trust : 58  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 210
2 j'aime    
Les chevaux hypersensibles : partage
Posté le 22/11/2020 à 20h35

urianeminerale
Merci, je me sens moins seule Après, ils nous apprennent à évoluer (pas seulement niveau equestre...) et il y a tellement plus de bons moments que de galères

Malavita

Apprenti
  

Trust : 58  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 210
1 j'aime    
Les chevaux hypersensibles : partage
Posté le 22/11/2020 à 20h36

lockeia
C'est une citadine

Tekesuta

Membre d'honneur
 

Trust : 238  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 1881
3 j'aime    
Les chevaux hypersensibles : partage
Posté le 22/11/2020 à 20h51

urianeminerale Il n'y a pas de "pour rien", il faut identifier la source du problème (stress du cheval, manque de concentration, ou quelque chose de caché, qu'on ne voit ni n'entend, inconfort X ou Y...) et on avise (descendre, aller voir, etc)

Au contraire il faut les laisser faire leur écart, féliciter le retour au calme et on repart, pour leur apprendre à gérer leur émotion. Ils ont le droit d'avoir peur (ça reste une proie avec un gros instinct de fuite), mais on doit leur apprendre à réfléchir, et à redescendre (positivement), ainsi qu'à s'intéresser ("toucher", aller voir l'objet qui fait peur), ne pas le leur reprocher. Sinon on ne fait qu'augmenter la peur (cercle vicieux "peur d'avoir peur") et ça devient vite ingérable...


Le mien a super peur des poubelles... j'y vais en "touche" à chaque fois, les gens rigolent quand je lui fais toucher une poubelle, mais il ne les aime pas du tout J'ai jamais compris. Les boîtes aux lettres aussi, ça a été sa grosse frayeur !

Lockeia

Apprenti
  

Trust : 107  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 312
1 j'aime    
Les chevaux hypersensibles : partage
Posté le 22/11/2020 à 21h03

malavita Pourtant elle vit au près à la campagne xD Ca fait toujours beaucoup rire ma mono quand en cours, je lui explique tous les coins du manège ou de la carrière où je ne peux pas aller parce que ça mange les poneys ^^

urianeminerale La mienne fait beaucoup d'écarts, piles et demi-tours et je laisse couler le plus souvent parce que si je lui montre qu'il n'y a rien, elle en a encore plus peur alors je râle et j'ignore le truc et je ne bosse que dans 3/4 de la carrière pour éviter les CMMP (Coins à Monstres Mangeurs de Poneys) !

Édité par lockeia le 22-11-2020 à 21h56



Urianeminerale

Initié
 

Trust : -  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 114
1 j'aime    
Les chevaux hypersensibles : partage
Posté le 22/11/2020 à 21h07

lockeia CMMP j'adore l'appellation!! LOL
J'ai fais l'erreur de trop porter d'intérêts à ses peurs. Maintenant je me fais encadrer par une professionnelle pour reprendre tout à zéro et surtout, reprendre confiance en elle.

Dovahkiin

Initié
 

Trust : 132  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 130
2 j'aime    
Les chevaux hypersensibles : partage
Posté le 22/11/2020 à 21h20

ça fait plaisir de vous lire et de voir qu'on a les mêmes galères mais aussi les mêmes bons moments !

leif : pour les bobos c'est tellement ça ! Impossible de passer à côté de quelque chose avec eux...
Tu as l'air de former un super duo avec lui, c'est cool Ce n'est pas aussi tes autres chevaux qui pourraient être jaloux de lui et de votre relation ?

tekesuta : oui c'est comme tu dis, il faut composer avec eux ! Idem pour éviter la surprotection tout en évitant d'y aller trop franco. En plus ça peut parfois être super dur de trouver le juste milieu... Comme pour la pression : éviter de trop en mettre et surtout la faire redescendre illico, sinon tout est à recommencer à zéro...
Mais comme tu dis, ils nous apprennent tellement... Impossible de s'ennuyer avec eux !
En tout cas vous vous êtes vraiment bien trouvé, toi et ton cheval

tchoopie : +1 avec le côté gestion de nos émotions ! Mieux vaut ne pas se risquer à faire une séance sport si le moral ou le physique n'est pas là... Comme toi, j'adapte en fonction du ressenti de chacun.
Je pense que face à ce type de cheval, il ne faut pas se fixer des objectifs ultra précis : genre "je veux faire les championnats nationaux dans 6 mois" Pour nous c'est plutôt au jour le jour et ça demande donc une adaptation continuelle en fonction de l'humeur de chacun.
La plupart du temps c'est enrichissant car on apprend continuellement à leur contact. Mais parfois, à ma grande honte, j'aimerais que les choses soient plus simples

Je me demande aussi souvent si les chevaux hypersensibles pourraient s'adapter face à un cavalier qui n'est axé que sur la compétition... ça doit faire des étincelles à un moment ou à un autre à mon avis
Page(s) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9
Les chevaux hypersensibles : partage
 Répondre au sujet