Lecture et questions (dressage)

 Répondre au sujet
Page(s) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
Auteur
5495 vues - 179 réponses - 0 j'aime - 19 abonnés

Moncoeurm

Expert
   

Trust : 130  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 543
Lecture et questions (dressage)
Posté le 05/05/2021 à 19h04

Salut les cavaliers,

il y a peu j'ai commencé à lire un livre assez complexe "Traité d'ergonomie bauchériste , Qu'est-ce que la légèreté".

J'ai lu un passage que je ne comprends pas dont le principe est de pousser la masse sur le mors en ayant les rênes courtes et en mettant des jambes. Les mains font barrière et agit par opposition. Est-ce que quelqu'un saurait m'expliquer?

De plus un peu avant, on évoque le principe "MAIN SANS JAMBES ET JAMBES SANS MAIN". On évoque le fait de ne pas agir sur les rênes quand on recule les jambes pour mettre de l'impulsion.

Merci d'avance pour vos réponses
Si d'autres questions me viennent, je les poserai aussi. (vu que je suis qu'au début du livre, c'est bien parti.)

Alors un petit aperçu par notion de ce qu'on dit dans le sujet:

-effet d'ensemble (p.1)
-la légèreté (p.1)
-conseils (lecture et vidéo) (p.1)
-échauffement (p.2)
-des transitions fluides (p.2)
-les effets de rênes (illustration, explication, commentaire) (p.3-4)
-comment faire avec un mou (p.3)
-garder l'impulsion (p.4)
-comment faire avec un cheval qui avance (p.4)
-bien placer ses mains (dans le prolongement des rênes) (p.4)
-modes de pensées
-demi-arrêt (action sévère) (p.5)
-reculer (p.6-7-8)
-la main intelligente (p.6-7)
-4 actions sans les rênes et les jambes (se contracter, redresser le dos, le bassin, les muscles) (p.6)
-trot assis (p.8-9-10)
-légèreté (p.9-10)
-encapuchonnement (p.10-11)
-jeunes chevaux et travail (p.11-12)

illustration:
les cinq effets de rênes (p.3)

vidéos:
Nuno Oliveira (p.5)
Tendance Cette histoire de contact (p.7)

lien:
-sujet intéressant sur les mains
https://www.chevalannonce.com/forums-2697904-l-apppui-du-cheval-sur-la-mainerreur-equestre?p=5
Sujet marqué en post-it L'auteur de ce sujet l'a marqué par des "Post-It".


Cliquez-ici pour suivre le post marqué



Édité par moncoeurm le 12-06-2021 à 00h40

Quixote

Membre d'honneur
   

Trust : 24  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2500
1 j'aime    
Lecture et questions (dressage)
Posté le 06/05/2021 à 18h21

moncoeurm Donc si sur le cercle c'est mieux moi je commencerai par ça, dans la détente tu fais ton cercle et tu demande ta transition, ce n'est pas très compliqué et ça te permet d'avoir quelque chose de propre.
Perso je trouve que l'eed sur cercle c'est plus compliqué, ce qui est plus simple c'est de sortir du cercle et partir sur l'eed au moment où tu rejoins la piste, tu fais comme si tu rattaquais un cercle et en fait non tu pars dans l'épaule en dedans
Après bien sur tu peux tout faire sur le cercle, certains exos sont plus simples d'autre plus compliqués .

La rêne contraire c'est comme la rêne d'appui, moi perso je n'utilise pas ou vraiment sur une ou 2 foulées pour un rappel à l'ordre si l'épaule s'échappe

Audekr

Expert
   

Trust : 12  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 664
0 j'aime    
Lecture et questions (dressage)
Posté le 06/05/2021 à 22h48

Question ouverte à tout le monde : comment faire avec un cheval qui change de comportement en cours de séance. Je m'explique : mon cheval est très mou surtout en début de séance et ce même après une longue détente. Je pourrais billarder dedans, aucune réaction.
Et puis au bout d'un certain temps il s'enclenche et là c'est le contraire, hyper réactif à la jambe.
Il faut constamment doser mes aides, c'est très compliqué !

Couagga

Membre ELITE Or

Trust : 130  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 9214
2 j'aime    
Lecture et questions (dressage)
Posté le 06/05/2021 à 22h59

Il existe 5 effets de rênes
d'ouverture, d'appui ou contraire, directe d'opposition, contraire d'opposition en avant du garrot, contraire d'opposition en arrière du garrot



Pour les chevaux "mous" ça dépend de pourquoi ils sont mous
Si c'est la fatigue, la raideur, le manque d'influx naturel, le surpoids....
Il y a des chevaux qui fonctionnent comme des diesel. Ils ont besoin de démarrer tout doucement, en sous régime, pour mettre en route leurs articulations, leurs muscles puis peu à peu, l'énergie arrive...
Si on les bouscule d'entrée de jeu, ils se figent, se crispent et ne se livrent jamais.

Pour les chevaux speed, ça dépend de pourquoi ils sont speed
Inquiétude, sang chaud, jeune, en déséquilibre... Pour certains il va falloir les cadencer et la mise en cercle est assez bien pour ça, d'autres vont avoir besoin d'être ralenti pour resynchroniser les antérieurs et les postérieurs, les rééquilibrer, d'autres vont avoir besoin d'être apaisé, soit en les laissant observer soit en les occupant, d'autres mis sur le deux pistes pour consommer l'énergie et appeler la concentration...

ça dépend

Corleone

Membre VIP
  

Trust : 429  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4921
2 j'aime    
Lecture et questions (dressage)
Posté le 07/05/2021 à 08h31

Merci pour ce topic et merci Couagga !
C'est passionnant de tout lire.

On a beau penser savoir tout ça, les piqûres de rappel sont toujours très utiles, et je m'aperçois qu'il y a même des notions que j'avais complétement oublié, comme les effets de rênes.
A force de routine, on reste sur ses acquis, on fait ce qu'on sait, et on en oublie le reste, qui n'est pas moins important.

Il y a aussi des notions que je n'ai pas ou très peu vues en cours lorsque je montais en club. Plus je lis et évolue, plus je m'aperçois vraiment que les écoles d'équitation ont un gros problème de formation des cavaliers...

Tetelle41

Membre d'honneur
  

Trust : 204  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2292
1 j'aime    
Lecture et questions (dressage)
Posté le 07/05/2021 à 09h08

corleone

Je crois qu'il y a surtout un gros problème de formation des moniteurs....... Le BPJEPS a nivelé vers le bas
On a plus affaire à des animateurs poneys qu'à de vrais cavaliers....

Et malgré que tout le monde s'en plaigne, ça ne risque pas de changer pour les 4 ans à venir.
Bref

couagga
Je me souviens que ma mono nous disait (il y a.......... 30 ans ) que l'on n'utilisait plus que 3 effets de rênes...
Tu utilises les 5, toi ?

Corleone

Membre VIP
  

Trust : 429  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4921
0 j'aime    
Lecture et questions (dressage)
Posté le 07/05/2021 à 11h38

tetelle41
J'ai commencé l'équitation il y a un peu plus de 20ans maintenant, avec des profs qui étaient BEES 1 ou 2, et qui avaient certes des compétences et de l'expérience, ainsi que de la maturité, mais m'ont appris des erreurs et/ou n'ont pas poussé la formation avec des bases théoriques.
J'ai rarement eu des "animateurs poney", en fait.

Je suis sûre qu'ils les connaissaient, mais tout n'a pas été transmis, ou incorrectement.

Donc tout n'est pas à cause du niveau du BPJEPS.

Moncoeurm

Expert
   

Trust : 130  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 543
0 j'aime    
Lecture et questions (dressage)
Posté le 07/05/2021 à 11h50

couagga

Super l'illustration et encore un merci.

Quand est-ce qu'on utilise les 3 derniers effets et à quoi servent-ils?

Je ne sais pas même pas, si je les ai déjà utilisé ou pas.

PS: J'espère qu'on ne te lasse pas avec nos questions.
un moniteur qui expliquerait tout ça, ça serait top

corleone
Avec plaisir, ça m'intéresse tout ça.

Corleone

Membre VIP
  

Trust : 429  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 4921
2 j'aime    
Lecture et questions (dressage)
Posté le 07/05/2021 à 12h30

Je tente : le 4ème effet n'est pas celui utilisé lorsqu'on souhaite mobiliser les épaules ou la contre-incurvation ?

Un instructeur m'a fait par exemple travailler sur un cercle, avec contre-incurvation, tout en poussant les épaules vers l'intérieur pour réduire le diamètre.

J'ai combien sur 20? 0 ou 15 ?


En fait c'est fou : j'ai sûrement utilisé tous ces effers en cours, mais les profs ne donnent pas forcément les termes. Ils expliquent "fais comme-ci, met ta main là, agis de telle manière", mais sans donner le nom exact, même s'ils expliquent la conséquence de l'action et ce que cela fait sur le cheval.

Édité par corleone le 07-05-2021 à 12h32



Quixote

Membre d'honneur
   

Trust : 24  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2500
1 j'aime    
Lecture et questions (dressage)
Posté le 07/05/2021 à 13h35

couagga Très bien ton schéma

Mon mono est anti rêne d'appui du coup j'ai pris l'habitude de ne pas l'utiliser

Édité par quixote le 07-05-2021 à 13h46



Couagga

Membre ELITE Or

Trust : 130  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 9214
0 j'aime    
Lecture et questions (dressage)
Posté le 07/05/2021 à 13h48

tetelle41

Plutôt 4 intentionnellement et une que je considère comme une erreur, que je fais parfois et que j'essaye d'éviter .

Essentiellement j'utilise l'ouverture, quoique l'objectif c'est bien pour moi de fonctionner avec une rêne extérieure régulatrice et une direction à l'orientation des épaules. Henriquet disait que la rêne d'ouverture est celle des débutants et la rêne extérieure celle des écuyers, et il n'a pas tort.

Appui, et ponctuellement mais régulièrement les contraires.
Pour moi la directe d'opposition, c'est tirer en arrière et je la considère comme une erreur à ne pas commettre.

Couagga

Membre ELITE Or

Trust : 130  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 9214
0 j'aime    
Lecture et questions (dressage)
Posté le 07/05/2021 à 14h02

quixote

Oui la rêne d'appui c'est plus pour moi une équitation de travail ou d'extérieur, ça utilise le contre pli, et c'est plutôt un tracé en déséquilibre latéral.
La rêne d'ouverture porte bien son nom, il s'agit simplement d'ouvrir un espace pour inviter le cheval. Elle ne fonctionne pas si on abandonne le contact à l'extérieur. D'où l'importance fondamentale de préserver toujours un contact égal dans les deux rênes pour matérialiser le couloir des aides.
Et je rappelle, le contact, ce n'est ni une tension excessive, ni une pression, ni une action, c'est ressentir en permanence la présence de l'autre à chaque bout du fil pour faire passer une info ou écouter l'autre en utilisant le sens tactile.

Même si ce n'est pas une rêne permettant une action d'une grande finesse, c'est une rêne très explicite et j'aime bien l'utiliser en début de séance ou pour faire des appels de phare à l'engagement du postérieur interne lorsqu'il en manque, que le cheval est hésitant ou que moi-même je sens que mon attente n'est pas bien clairement formulée à mon cheval. En ouvrant franchement un instant, je clarifie.

La directe d'opposition, j'ai dit pourquoi je ne l'aimais pas. Pour moi c'est typiquement un effet de raccrochage et de frein qui engendre un travers en réponse des résistances, des crispations, de l'opposition comme son nom l'indique...

Les contraires d'opposition sont plus subtiles. Je me souviens avoir entendu des profs dire qu'il fallait les oublier. Je les trouve assez puissantes en effet, et je les utilise comme rênes correctrices mais pas en première intention. Je ne sais pas si tous les chevaux y répondent bien. Pour ma part, j'y suis revenue assez récemment avec ma jument en activité qui est très sensible aux reports de poids et qui y répond très bien.
Je l'utilise pour des rééquilibrages latéraux d'une épaule vers l'autre quand je n'obtiens pas de réponses à d'autres façons de demander. En une touche rapide.

Édité par couagga le 07-05-2021 à 14h18



Couagga

Membre ELITE Or

Trust : 130  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 9214
0 j'aime    
Lecture et questions (dressage)
Posté le 07/05/2021 à 14h08

corleone

Non, pas pour moi en tout cas, ce n'est pas une rêne pour la contre incurvation.
En contre incurvation ou contre pli, il faut conserver le cheval bien équilibré latéralement avec les deux mains bien de chaque côté toujours pour préserver le couloir des aides. C'est toute la subtilité à acquérir pour le cavalier, pareil dans le deux pistes.

Or les deux derniers effets modifient le report de poids latéral en impactant l'orientation de la croupe.
Dans les exercices en CI et en deux pistes, il faut respecter la rectitude, l'équilibre latéral et longitudinal sur les appui, pour justement ne pas avoir un cheval qui se couche dans les courbes, échappe sur une épaule, se travers ou désengage un postérieur. donc il faut éviter de croiser les effets de rênes.

Tetelle41

Membre d'honneur
  

Trust : 204  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 2292
0 j'aime    
Lecture et questions (dressage)
Posté le 07/05/2021 à 15h25

couagga

Moi j'utilise (le moins possible) la rêne d'ouverture, la rêne d'appui et la rêne régulatrice extérieure. Enfin je l'appelle comme ça, ça doit correspondre à......... ben je sais pas en fait ?

corleone
Bien entendu, tout est affaire de personnes ; ils y a celles qui sont passionnées et qui ont envie de transmettre et puis il y a toutes les autres.
Et en plus, en équitation l'expérience fait beaucoup.
Bien que ma coach actuelle de Dressage n'a pas 30 ans, j'en ai 53 et je me sens ignare à côté d'elle.

Flopita

Novice

Trust : 14  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 43
0 j'aime    
Lecture et questions (dressage)
Posté le 07/05/2021 à 22h20

couagga
Bonjour, merci pour toutes tes explications. Je trouve cela très intéressant ce que tu dis sur l'impulsion a trouver en ralentissant sur un cheval plus mou. Comment est ce qu'on procede a une telle demande ?

Couagga

Membre ELITE Or

Trust : 130  (?)



  M'écrire un MP

Genre : 
Messages : 9214
6 j'aime    
Lecture et questions (dressage)
Posté le 07/05/2021 à 22h45

flopita

Il faut mettre le cheval en dessous de ce qu'il donne pour rendre les choses faciles.
Comme je le disais, plusieurs raisons peuvent expliquer la sous impulsion et bousculer le cheval c'est instaurer une situation encore plus inconfortable pour lui.
S'il n'avait pas envie, et qu'on le contraint, même s'il finit par céder il ne fera pas les choses de bonne grâce et vivra l'activité comme une punition. S'il n'en avait pas les moyens et qu'on le force, cela va être pénible physiquement et encore une fois, il vivra l'activité comme une galère sans fin.

Pour récupérer son mental et sa disponibilité physique, je trouve important de le mettre en situation de réussite rapidement. En lui proposant un effort tout à fait à sa portée, même si c'est rikiki tout petit et loin des objectifs de la séance, ce qui lui permet de réussir, ce qui permet de le récompenser, de le féliciter, ce qui lui donne envie de faire plus, ce qui le rend attentif car il trouve un bénéfice et ainsi, pas à pas, on l'amène à un niveau d'implication plus élevé que sa proposition de départ, sans conflit, ni contrainte.

le choix des exercices est fonction du "pourquoi il est mou", mais quel que soit ce choix, il faut le faire en mettant le cheval dans une vitesse d'exécution moindre que celle qu'il prend spontanément au départ. Ainsi, son pas que l'on trouve si peu dynamique et sans amplitude, on va lui demander d'aller encore plus lentement et encore plus court. Comme si on voulait le décomposer, comme pour aller au pas compté. Cependant on ne le ralentit pas par des actions de main (il ne faut pas fermer la porte devant lui), mais en retenant le mouvement par l'assiette et le dos ( ce qui a tendance à rassembler, rapprocher les antérieurs de postérieurs, donc générer de l'énergie propulsive).

Un cheval mou parce qu'il est raide, on le ralentira et on lui proposera par exemple un doux deux pistes, pour progressivement mobiliser ses articulations, déliées ses épaules et ses hanches. Ainsi mis en route tout en douceur, lorsqu'on lui proposera à nouveau de retourner dans sa foulée naturelle, il sera bien plus disponible et apte et aller plus loin.
Un cheval mou par démotivation ou fatigue, on le ralentira et on lui proposera par exemple des enchainements répétés de tracés simples (demi-voltes, voltes, huit...),pour solliciter son esprit dans la réussite, on le félicitera beaucoup de ces exécutions très simples pour lui redonner le goût de la collaboration.
A chaque cheval la bonne combinaison d'exercices pour récupérer le mental et le physique. Avant même d'attaquer le programme de travail du jour. Il faut travailler avec les chevaux et pas contre eux, sinon les chevaux n'en tirent aucun bénéfice et ils finissent par décrocher.

Édité par couagga le 08-05-2021 à 23h26



Page(s) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
Lecture et questions (dressage)
 Répondre au sujet